Tout

  • Propos sur l'histoire la géographie

    Bêtise du 10 décembre 2011

    Lire la suite

  • Propos sur l'humain

    Un homme insatisfait


    Un homme s'étant retiré du monde se mit à réfléchir sur le temps qui passe,au début il n'y faisait pas vraiment attention et il écoutait les oiseaux, le bruit du vent dans les feuilles des arbres, puis il entra dans une pièce isolée, il ferma tous ses volets et se boucha les oreilles,
    au début c'était un calme silence, puis il se mit à entendre sa respiration et les battements de son cœur. Il lui vient alors cette idée absurde de compter ses respirations et ses battements de cœur, il vit alors qu'il pouvait arrêter de respirer à peu près sur 80 battements de son coeur mais quelle était donc sa référence temporelle. Il se remémora les grandes choses de sa vie, tous ses amours  toutes ses joies, ses appétits, ses souffrances. Alors Il se dit qu’il n'avait jamais essayé de savoir combien de temps tout cela avait duré. Il se mit à compter le nombre de femmes qu'il avait aimées.  Il compte intérieurement, deux, trois, quatre.Mais peut-être bien une vingtaine de noms virent à sa mémoire… Puis vint  alors la question du jouir Quelle était celle qui lui donné le plus de plaisir ? Il réfléchit sur le sens du mot plaisir  
    mais cela dévia sur les talents de cuisinière de  toutes ses femmes Ainsi  il compara le ragoût de mouton de Jeannette contre les escalopes à la sauce blanche d'Anne Mais il ne savait pas trop donner un point de comparaisons ni comment leur donner des notes sur son plaisir en cuisine… il convient d'une chose  sur son plaisir qu'elle était celle avec laquelle il avait eu le plus grand orgasme
    et de la joie dans le contact mais là encore en dehors du sexe revenaient tous les autres plaisirs partagés… Il se souvenait de cette petite brune italienne qui l'avait allumée très fortement mais dont la cuisine trop simple lui déplaisait fortement… Ainsi  il donnait une très bonne note à cette forte femme des Ardennes qui étaient aussi un peu poète, un peu Ecolo et dont il avait partagé la couche plutôt par sympathie que par envie… Agnès était  sans aucun doute  était une femme des plus complète selon lui. lle n'était plus toute jeune et elle avait aussi sa petite famille. Mais  toutes les ondes échangées avec elle, lui rappelait une bonne nostalgie d’un regret de ne pas l’avoir connu plus jeune. Et ainsi il refaisait sa vie, il commença à compter les cuisses de poulets et les cons de femmes, Tout ceci  en mélangeant allégrement la cuisine et les sexes féminins Le con de Françoise était immémorial mais sa cuisine ne valait pas celle de Julie.  Il convint alors que malgré tout il n'avait pas trouvé le grand amour, vous savez ce truc qui fait disparaître toutes les autres femmes. Ce fameux  coup de foudre qui est  tellement puissant qu’il vous envoie en l'air pour quinze ans. Mais en effet,ben  cela il ne l'avait pas connu et Dieu seul sait pourquoi. Puis ils se demanda  ce qu'il faisait ici en ce lieu de retraite ? Lui qui avait été toujours un bon vivant. Et sa  réponse arriva très courte : Je fuis !  Et ainsi il arrêta sa cure de silence et se décida comme le bon épicurien qu’il allait  inviter des amies et amis
    et d’essayer de recréer l'abbaye de Thélènne. Toutes solitudes ont leurs limites et celle ci est insupportable quand on songe à toutes les bonnes choses que l'on évite. Alors  commencèrent des journées insatiables de baffre et de stupre du solitaire volontaire. Mais ! Mais !  Quelques temps après tout déçu et meurtri postérieurement à  une totale satisfaction de tous ses plaisirs… Le solitaire épicurien repus entrait dans un monastère et plutôt insatisfait de cette période de baffre et de cul. Alors commença un dialogue entre lui-même et son au-delà mais cela c'est encore une autre histoire
    Bêtise du 3 mai 2012

    Partir et revenir

    Partir très loin de soi, très loin de ses habitudes
    Pour trouver un autre, celui qui est différents de vous
    Alors voir d’autres paysages et beaucoup d’autres visages
    Se choisir son ailleurs comme on se choisit sa maison

    Un lieu où sont nos rêves que l’on saisit par la main
    Ce château de son âme sur une montagne inaccessible
    Ou l’ermitage discret dans une oasis d’un désert
    Chevaucher des animaux dans une savane lointaine

    Et se rafraîchir à l’ombre d’un sourire amical et doux
    Franchir l’infini sans limite et se retrouver là-bas
    Où des princes vous accueillent avec un plateau de fruits
    Avec les femmes libres aux corps de lianes vous attachent

    Des enfants rieurs qui sont fils de ces étrangers qui travaillent
    Dans un endroit vénérable se faire bénir par un moine prospère
    Le lendemain donner une pièce d'or au misérable dans la rue
    Louer la vie dans chacun être et ne pas maudire les gens laids

    La laideur étant fille de la charité, l’honorer par un don
    Quand on a rempli notre cœur de sourires, alors revenir chez soi
    Ne plus parlez de ces gens mais bien garder leurs souvenirs
    Ainsi que ce voyageur curieux qui raconte tout ce monde visité

    Ainsi voir en chaque chose, chaque être, le visage de l’indicible
    Ne plus prêcher pour soi-même, mais défendre tous ses amis lointains
    Ainsi le ciel se remplira dans votre cœur, de plus de mille vies
    Et toutes ces âmes entrevues, vous diront notre planète Terre

    Bêtise du Premier mai bis

    Etranger

    Cet étrange étranger, de tous ceux que je vois là bas
    Et pourtant ils sont si semblables à tous mes fantômes
    Ceux là! Où je mire mon propre ego dans un au-delà
    Un autre étranger tout comme une tout autre personne

    Il me vient parfois l’idée étrange que vivre ailleurs soit aussi ici
    Et malgré moi ce que je cherche n’est déjà jamais qu’un ami
    De tous ceux là qui sont loin, dans cieux encore plus lointains
    Mille étranges étranger pour un ailleurs, un voisin ou un prochain

    Il m’arrive de rêver parfois de bizarres paradis lointains et chauds
    Ou tout nu et sans peur, je suis sans honte au milieu des badauds
    Ces gens là qui me sont alors si familiers que je sais bien où je suis
    Le ciel bleu qui me fascine et le temps qui s’allonge et qui me fuit

    Paraît-il que sous les îles d’Océanie il y a ainsi cet étrange malaise
    De voir aujourd’hui comme un demain et qui passe sans jamais finir
    Le temps est un usage de chaque lieu et l’important est d’ y être à l’aise
    Et moi mon petit être... Là où je suis me va bien car dans un petit devenir

    Je ne sais quel philosophe disais que partir c’est déjà mourir un peu
    Je crois savoir ce que j’y verrais même si c’est juste présomptueux
    Je n’ai plus envies de plus d’images et je ne fais plus de photographies
    Il y a dans chaque être, la vérité dans un sourire que jamais je n’oublie

    Certes je continue de vouloir écrire, c'est sans doute un peu de nostalgie
    Mais seul un bon sourire déjà me suffit, et c’est là, sa seule véritable magie
    Dans la forêt de ma mémoire combien d’arbre? Et un seul qui m' est promis
    L’arbre de la vie, de celle qui m’a donnée ces mots: Car moi je t’ai choisi

    Un jour j’irais ailleurs dans un lointain que je ne reconnaîtrais pas
    Mais moi je sais bien qu’à l’heure de manger dans un grand repas
    Nous serons tous là... Et tous venants... D’ici, de la bas ou bien d’ailleurs
    Et j’oublierais toutes mes peurs, mes absences dans ce monde meilleur

    Ce monde fait de myriade d’étrangers aux destins parallèles et inouïs
    Nous sommes des enfants qui vieillissent en cherchant cette inconnue
    Ou cet inconnu très sage qui nous parle d’un bon sourire et d’un oui
    Dans des terres lointaines et de tous ces amis parlant d’une terre nue

    Moi calme enfant de Paris, je suis celui qui vous parle de voyager très loin
    Alors que je n’ai pas franchit plus de cent pas en me baladant dans le coin
    Des enfants blonds et des enfants noirs, s’y côtoient sans problèmes,ni bla-blas
    Entre la Mama Juive et les fils d’Adbel Kader, Je voyage, entre ici et là bas

    Bêtise du 26 avril 2012 bis

    Le chevalier, la mort et le diable

    le-chevalier-la-mort-et-le-diable.jpg
    Albert Durër... Le chevalier, la mort et le Diable...

    Certes on sait qui est le chevalier puisqu'il est à cheval
    Mais qui est  donc la Mort? Et qui est le Diable
    La Mort compte les secondes avec son sablier
    C'est le personnage qui se trouve derrière à gauche

    Reste le diable qui a vraiment une vraie sale gueule
    Entre cochon, âne et corne de bœuf, il n'est  pas très séduisant
    S'il avait une bonne tête il nous serait tellement semblable
    En attendant le chevalier fait la grimace et il serre les fesses, bien fort

    Peut être songe-t-il à l'enfer ou bien il songe à son paradis
    Ou alors il a très mal aux fesses et il voudrait se reposer enfin
    Non! là je suis trivial il n'y a jamais eut de trivialité au moyen âge
    Les seigneurs, ils étaient tous beaux  comme des héros chevaleresques

    Et ils croisaient chaque jour des monstres et des dragons énormes
    De notre temps quelques qu'il soit... Qui seraient monstrueux à nos yeux ?
    Un homme Très puissant qui choisirait nos vies et nous sucerait le sang
    Non je ne parle pas de politique mais d'une réalité économique

    Aujourd'hui 26 avril 2012... Ce sont  déjà les 26 ans de la catastrophe de Tchernobyl

    Bêtise du 23 avril 2012 V

    Don Quichotte

    Don Quichotte de la manche
    Chevalier à la triste figure
    Et redresseurs de tous les torts

    Se battre longtemps
    Contre des moulins à vent
    Et un jour perde la foi

    Don Quichotte cœur noble
    un Chevalier resté sans maître
    Mais avec tous ses rêves

    L'amour d'une putain
    Comme un Graal éternel
    Ce n'est jamais ridicule

    Les géants qui le menaçaient
    Sont plus crédibles que la menace
    Du temps qui passe

    Bêtise du 17 avril 2012 bis

    L’Arbre à Palabres

    C'est un grand arbre prospère au milieu des champs
    Et sous le soleil les villageois se réunissent à l'ombre
    Son feuillage est généreux avec des branches en nombre
    Les jeunes et les vieux viennent s'y asseoir tout en parlant

    Les griots y racontent toutes les histoires de la grande reine Poku
    Une reine noire d'une Afrique encore libre d’avant les colonies
    Femme au pagne noué sur ses hanches, une femme insoumise
    Avec des cousins qui poursuivaient la guerre et elle les a vaincu

    Et sous cet arbre des palabres on faisait ainsi la paix et l'amour
    La reine était la reine aux mille amants et de jeunes troubadours
    Chantaient ainsi, la gloire de la reine, calmement assis sous l'arbre
    Il n'a jamais été écrit d'histoire, ni rien qui ne soit gravé dans le marbre

    Le griot se souvenait de la gloire jusqu'à plus de dix générations
    Les amours de Latufa le chasseur et de Matuba la courtisane
    C'était des histoires sans fins, sans arrêts et avec toutes les continuations
    Pendant que les tous enfants écoutaient, bébé mangeait une banane

    Sous l'arbre à palabre fleurissaient les chasses et les amours
    Tiémélé le griot enseignait l'art de la diplomatie aux jeunes, ici présents
    Tandis que Konan Badjo chantait tout en s'accompagnant du tambour
    Les enfants aimaient ces temps sous les feuilles de l'arbre des présents

    J'entends encore dans mon Paris très froid la voix de Jean-Baptiste Tiémélé
     Alors que Konan Badjo continue de jouer dans tous les bistrots de Paris
    L'arbre à palabre s'est déraciné loin mais il reste dans le cœur de mes amis
    Et le vent me souffle quelques airs d'Afrique dans la nuit et son ciel étoilé

    Petit Nota Bene... Jean Baptiste Tiémélé et Konan Badjo existent bien...
    à savoir que je les ai fréquententés entre 1995 et 2006 dans l'association de poètes...
    Poème en Gros et Demi-Gros association de poètes dont Vincent Jarry était l'organisateur

    Bêtise du 8 avril 2012 VI

    Désamour

    Ce soir je ferais la paix avec vous et sans vous voir
    Sans doute continuerez vous, de mal me percevoir
    Je suis las de ces disputes, mon âme aspire au calme
    Vous irez voir un autre homme ou une autre femme

    Et ce soir, je me sentirais seul, malheureux et triste
    Dans ce soir couchant, je ne vous verrais déjà plus
    Vous serez avec mon remplaçant, sans doute un artiste
    Et il vous fera rire de toutes les choses, car il vous a plu

    Moi calme sans regret je penserais encore bien à vous
    Ce que nous étions tous deux, pourquoi nous étions un nous
    Alors qu’en fait nous n’étions jamais que deux vrais solitaires
    Notre séparation ce fut déjà la fin de notre amour solaire

    J’aimais en vous cette illusion que vous me faisiez confiance
    Alors que maintenant, il ne nous reste pour nous que la méfiance
    Comment m’illusionnais-je sur vous ? Où est passé notre amour ?
    Vous êtes maintenant ce mystère d’une vie sans tous vos atours

    Je ne sais déjà plus vous dire des mots tendres, c’est tout mort
    Tomber en amour, c’est tomber bien plus bas que sur la Terre
    Il y a maintenant un pourquoi... Et cela est un grand mystère
    Il y a longtemps, moi amoureux, je ne voyais que vos yeux briller fort

    La lumière du matin


    En utilisant mon moteur de recherche Google...
    Je vois qu’il existe des gens qui mettent les mots,
    Jésus et lumière du matin, un peu comme un amoureux attends l’aurore,
    j’ai de la tendresse pour ces gens qui cherchent la lumière...
    Où donc le Christ se manifesterait-il de nos jours?
    On lui fait porter le poids de plein de choses complètement stupides,
     car toutes liées à des puissances d’argent.
    Personnellement si  vous voyez un Christ tout-puissant,
    moi je vois un Christ pauvre vivant au milieux de fortunes incroyables...
    Le gars Jésus en 2000 ans a appris où est la corruption du pouvoir
    et je le verrais bien plutôt dans un cercle d’anarchistes
    à Paris ou n'importe où... Des anars qui militeraient
    Pour la cause de la réconciliation entre Israël et la Palestine.
    Ce Christ juge est aussi un Christ contemporain
    et le jugement qu’il donnerait ne sera jamais une condamnation
    mais une ouverture vers un monde plus humain...
    Serait-il religieux ? Oui! Mon Christ le serait certainement
    mais d’une religion débarrassée de toutes les significations où l’humanité est exclue.
    Il aimerait toutes voiles dehors ces pauvres gens que nous sommes
    et il nous remettrait les pieds droits dans un monde
    où l’homme disparaît devant la marchandise.
    Son jugement tiendrait en peu de mots: Qu’as-tu fait pour ton frère?
    Ce même jugement donné il y a deux mille ans.
    Ce Christ ne jouerait pas les thaumaturges
    mais il continuerait de guérir pas la foi et par la douceur.
    Maintenant savoir ce que diraient les autorités religieuses?
    Sans doute verraient-elles le mal là où il n’y a que de la Justice.
     La Justice de Dieu. Et seule la Justice reste...
    Les empires passeront mais la Justice reste.
    Je ne sais pas trop si je me prends pour ce Christ là ?
    Mais j’aime cette idée qu’il est attendu.
    Vu que je suis français donc gaulois
    alors j’oserais juste un petit chant du coq…
    Et ceci n’en déplaise à Pierre...
    Les temps viennent calmement et sans violences,
    La lumière luit quelque parts, le veilleur attends l'aurore…

  • Humour 2

    alliances-1.jpg

    Vroum... vroum... vroum...

    Lire la suite

  • Humour

     

    La femme 2013

    La femme, cette créature tellement exceptionnelle
    Même que moi qui suis un homme je ne sais pas
    Comment lui parler de sa petite différence sexuelle
    Sinon qu’elle possède pour moi de beaux appas

    Vous savez nous les hommes nous sommes des rois
    Mais sans les femmes, dans la vie quel serait notre effrois
    Je ne sais parler que vous parler que d’un vrai manque
    Parfois je pense aussi à toutes celles là de ma banque

    Vous savez entre un taux d’intérêt et toutes mes hormones
    Moi ! Je capitalise entre l’amour et l’intérêt qu’elle me porte
    Que j’aime entrevoir la compagne entre ses deux mômes
    Mon amour c’est celle ci avec tout le désir qu’elle m’apporte

    Je sais bien que je fais chaque année, c'est tout un exercice
    Entre l’indifférence et ce désir fort qui me fait bander
    Il y a dans chaque femme un cœur qui nous a cédé
    Mais il me souvient combien son amour est un délice

    Madame vous êtes sans doute prise et vous vivez en couple
    Je ne peux que vous dire que ma vie est encore pleine de désirs
    Entre un rien du tout et tout un harem de houri pour vizir
    Je ne sais encore si j’attends de vous, ou que moi je me disculpe

    Que j’aime à l’infini cette idée d’aimer de tout mon amour
    Même si parfois dans une vie, il n’y hélas a que le vrai ennui
    J’attends dans la longue nuit et je vous cherche tout le jour
    Le temps qui passe, tout l’amour de ma vie qui s’enfuie

    Je n’attends rien d’un amour j’ai tant vu de fous et de folles
    Qui ne voulaient mon cœur pour leurs folies ou des fariboles
    Je reste prudent et je suis fidèle à l’idée de la femme que j’aime
    Celle là qui dans son cœur possède dans son amour, moi-même  
     

    Bêtisedu 30 janvier 2013

    Attention Mesdames il ya comme un choix à faire soit  se sont les hommes qui font le ménage soit des relations sexuelles

    NON je suis un affreux....

    Plus un homme fait le ménage moins il a de rapports sexuels

    J'avais entendu cette info sur ma radio en cherchant bien j'ai trouvé sur le  Net c'est sur le site internet du journal Le Point... A savoir que plus un homme marié fait le ménage moins il a de relations sexuelles... Allez cheeese mesdames sans commentaire :siffle: :siffle: :siffle: :siffle:

    Bêtise du 13 janvier 2013

    Je suis là

    Un chien aboie très tard dans la nuit
    Pourquoi aboie-t-il et lance-t-il un appel ?
    Pour je ne sais encore quelle chienne
    Ou dit-il simplement je suis là ici et toi où es-tu ?

    La nuit passe le silence revient l’a-t-il trouvée
    Pour sa compagne a-t-il brisé sa chaîne
    Encore dans la nuit  et une autre fois le chien aboie
    Est il heureux et  alors il le manifeste ainsi

    Son aboiement est neutre, ni implorant, ni hargneux
    Il aboie comme un humain chantonnerait  dans sa nuit
    Le temps passe encore et puis le chien qui se tait enfin
    J’aime ces chiens qui disent à tous : Je suis là aussi !

    Des fois j’entends des gens avec leur portables
    Et leurs conversations qui se résument en peu
    Où tu es et que fais tu ? Et la réponse est la même
    Je suis là… Et Moi !  Là ! Je pense à ce chien qui aboie

    Bêtise du 30 décembre 2012 bis

    images.jpg

     

    La fin des haricots


    Ça y est! C'est la fin des haricots mais pas celle du monde
    Demain! Moi!  Qui déteste tous les haricots immondes!
    Je ne sais pas trop si 2013 sera pire que 2012, car cela je ne le sais pas
    Mais je proscris à jamais les maudits haricots de tous mes repas

    Non! Soyons sérieux! Il y a  en ces jours quelques bonnes nouvelles
    Entre un bateau pour des chantiers navals, des combats pour la protection des lions
    Je ne sais pas si les hommes, ils continueront à  tuer les autres en légions
    Mais j'espère assez que demain les gens, ben ils penseront naturel

    J’en ai marre de tous les prophètes de malheur... Ceux qui parlent très forts
    Ni Israël, ni Syrie, ni Russie, ni Afrique, pas de guerres, ni morts
    Demain! Oui demain! Je crois que tous ces destructeurs, ils seront encore là

    Ainsi moi,  je pense souvent à ces poètes qui discourent sans fin
    Sur tous ces malheurs qui les concernent et nous diront-ils  enfin?
    Frère humain! Toi qui vit après moi… Vit la belle rime que tu ciselas!

     

    Bêtise du 20 novembre 2012

    Ali terre à Sion... Ali taire action

    Charmes fous, à Lou qui marche à l'eau
    Et qui mâche des marshmallows mous
    Elle caresse tous les chats malins d'Ali

     

    Bêtise du 19 novembre 2012

    Mauvaise humeur

    il y a un petit rigolo qui s'amuse à me piquer mon pseudo Victorugueux, ce qui m'énerve c'est qu'il monte assez vite dans mes références google... Que faire ? Je ne sais pas trop... La morale ! Et que c'est très vilain de voler les pseudonymes... Puis après tout c'est déjà un signe de célébrité... Alors tant pis... Au pire j'aurais ses baffouilles dans les références Google de mes écrits...Si vous voulez le voir je vous donne son chemin avec un  pseudo victorugueux qui plagie mon pseudo... Je ne sais pas trop s'il est bon écrivain, c'est à vous de voir

    Pseudonyme Victorugeux 2

     

    Bêtise du 7 novembre 2012

    Obama est réélu

    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu

    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu

    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu

    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu
    O ba! o ba! o ba!  o baba!  Obama est réélu

    Obama bien réélu, la droitisation des républicains a joué en sa faveur, un faible score de l'ordre de 50.5-49.5 mais 300 grands électeurs sûrs sur 538 à cette heure quelques états n'ont pas fini de dépouiller, une faible victoire 1 million de plus comme électeurs sur 215 millions de votant mais une majorité Démocrate

    http://www.lemonde.fr/elections-americaines/
    http://www.leparisien.fr/elections-amer ... 294489.php

     

    Bêtise du 30 octobre 2012

    Poésie Low-Cost

    ..…………………………………. Amours

    …………………………………. toujours

    …………………………………........vent

    ………………………………...…souvent

     

    ……………………………………étoiles

    …………………………………….voiles

    ……………………………………infinis

    ……………………………………… nids

     

     

    …………………………………………aime

    ………………………………………gemme

    ………………………………………….Joie

     

     

    ……………………………………..ma mie

    ……………………………………..amie

    ………………………………………lois             

     

    Je ne vais pas me casser le cul, alors je triche

    Bien que je ne mette que des rimes  assez riches

    Même si mon texte, ben il est un peu chiche

    Je pourrais aussi essayer de causer in engliche

    Bêtise du 20 octobre 2012

     

    Le gave de Pau déborde... Le sanctuaire de Lourdes est fermé

    La richesse de Lourdes c'est son eau miraculeuse que les pèlerins rapportent dans des bouteilles ou des cubitainers, mais là le gave de Pau déborde et le sanctuaire est fermé, la nature reprends ses droits et l'usine à soutirer du pognon des curés est fermée... Le miracle ça ne serait pas que l'eau cesse de déborder mais qu'ils n'y ait pas de commerces liés aux trafics divers et variés dans cette bonne ville de Lourdes 

    Le Gave de Lourdes déborde

    Bêtise du 29 septembre 2012

    La pomme

    A l’exposition de la gravitation universelle, à Londres au British Muséum for the avancement of the universal Law of gravitation… Et depuis 1750 il y avait bien sûr la Pomme de Newton, vous vous demanderez ce que  devient cette fameuse pomme ? Hé bien! Le gardien, la pomme il la change tous les jours. Car si vous imaginiez la pomme originale… Ben elle est réduite depuis longtemps à un tas de poussière dont on ne sait plus où sont les restes. Donc il prend une merveilleuse pomme rouge qu’il fait reluire et il la met sous une cloche Pour montrer la fameuse pomme de Newton… Vers 18h un peu avant la fermeture du musée un gamin prend la pomme et la mange… Elle est encore bonne à 18h…Ce gamin Isaac Einstein arrière- petit neveux du grand Albert,  il  l’engloutit rapidement dans le grand trou noir de sa gourmandise mais je ne crois pas que monsieur Hawkins ait trouvé comment cette pomme passe de dessous la cloche aux mains d’Isaac Einstein… Peut être monsieur Schrödinger aura il une réponse entre la présence ou non de la pomme sous la cloche ? Sans doute une nouvelle théorie de nouvelles lois et cela depuis que des hommes Inventent des histoire à dormir debout. Isaac Einstein est un gamin roux assez roublard et il jure toujours au gardien quand le gardien lui pose la question où donc est passée ma pomme ? Et toujours le gamin lui réponds qu’il ne sait pas où est passée la pomme. C’est un fait  elle n’est pas sous la cloche. Où est-elle jeune sacripant ? Jure le gardien monsieur Carroll.  Monsieur Carroll qui aime bien les enfants passe là-dessus et chaque matin il remet une  nouvelle pomme rouge… Et tous les soirs à 18 la pomme, de nouveau,  a disparu… On enquête et on demande à monsieur Doyle de bien vouloir faire une enquête. Et il se pose plein de questions, sur la masse de la pomme, son poids et le fait qu’elle disparaît  exactement à 18h.. Monsieur Doyle décide de tendre un piège et de tendre une embuscades et vers 17h 58 il voit apparaître l’ange du temps monsieur Wells qui subtilise la pomme et la remet à Isaac. Comment procède-t-il sachant que rien ne bouge en fait l’ange du temps arrête l’écoulement du temps, il subtilise la pomme et remets en action l’horloge du temps. Isaac en a beaucoup appris sur le maniement des horloges avec son arrière grand oncle sur le temps… Aussi arrive-t- il  à voir l’ange du temps Monsieur Welles et les 2 minutes  en 17h 58 et 18h sont celles qu’il  lui faut pour manger la pomme… Et le trognon me direz-vous ? Voilà une question qui ‘est pas résolue… Vu que Isaaac et l’ange du temps agissent sur le temps cela fait un mini Trou-Noir qui gobe le trognon vers 18h, le trognon disparaît entièrement… Maintenant qui m’a dit cette histoire idiote de pomme et de temps…. C’est le gamin  Isaac qui raconte plein d’histoire bizarres sur le temps….

     

    Bêtise du 4 septembre 2012 bis

     

    J'ai entendu cette chanson idiote et rigolote à la radio
    et je vous la mets c'est tout  une époque
    les hyppies des années 60-70-80-90-2000-2010

    Bêtise du 22 août 2012

    A droite ou à gauche ?

    Lorsque qu'un prêcheur ou toutes autres autorités,
    nous fait face dans une assemblée,
    il faut savoir où est sa droite
    et celle de l'assemblé,
    lorsqu'il cite par exemple le passage de la Bible
    où il est dit : Les justes à ma droite
    et les méchants à ma gauche...
    Ben lorsque nous regardons,
    nous qui sommes dans  l'assemblée,
    alors les pécheurs sont à notre droite
    et les justes sont à notre gauche,
    de même lorsqu'il donne sa bénédiction par un signe de croix,
    il fait le signe de croix à l'envers de celui de l'assemblée...


    Bêtise du 19 juillet 2012 bis

    url.jpg

     

    Sans commentaire je trouve les images rigolotes
    *

    Bêtise du vendredi 13 juillet 2012...

    Paraskevidékatriaphobie

    Météo: Prévision météo vendredi 13 juillet 2012
    La perturbation pluvieuse, présente au lever du jour
    au nord de Bordeaux / Strasbourg,
    se décalera vers les régions allant du nord
    de l’Aquitaine au Nord-Est en fin d’après-midi,
    puis du Sud-Ouest au flanc Est la nuit suivante.
    Elle s’accompagnera de pluies parfois marquées,
    en particulier des Pays de Loire
    et du Poitou-Charentes au Centre,
    jusqu’à la Champagne-Ardenne et à l’Alsace,
    ainsi que d’un vent de sud-ouest modéré dans
    l’intérieur des terres avec des rafales
    jusqu’à 50 à 60 km/h, assez fort
    avec des rafales jusqu’à 70 km/h près des côtes atlantiques.
    A l’arrière de la perturbation,
    de la Bretagne à la Basse-Normandie à l’aube,
    puis de la Bretagne au Nord-Pas-de-Calais
     à la mi-journée, puis jusqu’à la Vendée,
    à l’Ile de France et aux Ardennes l’après-midi,
     le temps deviendra plus variable,
    mais le ciel restera chargé avec quelques averses,
    parfois orageuses près de la Manche,
    le vent de sud-ouest sera encore sensible.
    A l’avant, le Sud-Ouest profitera d’un beau soleil *
    avant l’arrivée des nuages dans l’après-midi.
    La journée restera estivale sur les régions méditerranéennes,
    avec un vent d’ouest sud-ouest assez fort,
    rafales à 70 km/h. Minimales: 11 à 15 degrés
    en général, 16 à 22 près de la Méditerranée.
    Maximales: 16 à 20 degrés au nord de Nantes Strasbourg,
    20 à 23 sur le reste de la moitié nord, 23 à 27 sur
    le Sud-ouest et Rhône-Alpes, 28 à 32 sur le Sud-est et la Corse.
    Bof de super bof...Ce vendredi 13 juillet 2012...
    Un jour comme tous les autres en ce moment...
    C'est à dire du temps pourri de juillet.
    Vous avez dit Paraskevidékatriaphobie?
    Vous savez; ben moi j'en ai plutôt marre de ce temps pourri

     Bêtise du 23 juin 2012
    bloc-focus-navet-3.jpg
    Le Navet

    Cette chose, c'est une boule demi rose et demi blanche
    Il ressemble à un gros radis sans ressemblance franche
    Ce légume à une mauvaise réputation celle de la médiocrité
    Ne dit ton pas d'une chose qui est sans goût, ni aucune sapidité

    Car vous savez, il y a aussi de ces navets blancs mais sans goût
    Le navet est une racine donc il ne reçoit jamais ce bon soleil
    Dans la terre il rumine sa pâleur et son insignifiance, toute pareil
    Mais c'est un agréable composant dans la marmite qui boue

    Donc le navet a cette mauvaise réputation de fadeurs évidente
    Il possède pourtant un léger goût acre et une saveur persistante
    Le navet est un complément dans un ensemble de légumes

    Ce légume est une racine est sa fadeur est celle de la terre
    Pour lui il n'y a pas d'évidence et sa saveur est sans mystère
    Je ne sais pas faire de soupe sans lui, des saveurs communes

    Bêtise du 26 mai ter

    LES NOMBRILS

    Ça me tracasse beaucoup, dit Dieu,
    cette manie qu'ils ont de se regarder le nombril,
    au lieu de regarder les autres
    .J'ai fait les nombrils sans trop y penser, dit Dieu,
    comme un tisserand arrive à la dernière maille et qui fait un nœud,
    comme ça, pour que ça tienne, à un endroit qui ne paraît pas trop...
    J'étais trop content d'avoir fini.
    L'important, pour moi, c'était que ça tienne...
    Et d'habitude, ils tiennent bien, mes nombrils, dit Dieu:
    mais ce que je n'avais pas prévu,
    ce qui n'est pas loin d'être un mystère même pour moi, dit Dieu,
    c'est l'importance qu'ils accordent
    à ce dernier petit nœud, intime et caché.
    Oui, de toute ma création, dit Dieu,
    ce qui m'étonne le plus et ce que je n'avais pas prévu,
    c'est tout le temps qu'ils mettent, dès que ça va un peu mal,
    à la moindre contrariété, tout le temps
    qu'ils mettent à se regarder le nombril,
    au lieu de regarder les autres, au lieu de voir les problèmes des autres...
    Vous comprenez, dit Dieu, j'hésite, je me suis peut-être trompé.
    Mais si c'était à recommencer, si je pouvais faire un rappel général
    comme les grandes compagnies de voitures,
    si ce n'était pas trop de tout recommencer, dit Dieu,
    je le leur placerais en plein milieu du front...
    Comme cela, dit Dieu, au moins ils seraient bien obligés
    De regarder le nombril des autres...
    Copier-coller d'un truc lu sur le site techno-science que je trouve rigolo....
    Auteur inconnu...  Merci! Nico17

    Bêtise du 17 mai 2012 Bis

    Un cadavre exquis

    Le peintre qui peint lentement, cette belle femme toute nue
    Sans doute pense-t-il là à un véritable cadavre exquis
    Dans cette exquises de sourire de cette belle inconnue
    Elle est plantée là devant son chevalet avec un regard soumis

    Et elle possède ainsi sans ambiguïté le sourire de Mona Lisa
    Mais cette Joconde, de Montparnasse, ce n’est que la petite Lisa
    Qui possèdent de très longues jambes quasi interminables
    Et de petits seins roses d'une fille encore jeune et trop adorable

    Le peintre veut- il faire un nu … Du Braque ou du Picasso
    Mais le modèle ce n’est jamais qu’une fille du Montparno
    Elle a ainsi de larges hanches de déesse et elle en joue bien
    Le peintre qui le sait bien , car sa toile ce n’est presque rien

    Mais il ne veut pas passer sa journée sans pouvoir la regarder
    Le modèle est exquis, je ne pense plus à une nature morte
    Son sexe épanouis, reste caché derrière le voile qu’elle porte
    Le peintre sait toujours, entre son et désir sa raison, bien se garder

    Le peintre finit la toile et comme le modèle est déjà une déesse
    Mais pour lui sa toile, c’est déjà une belle et grande promesse
    Il autorise le modèle à se rhabiller, prestement dans l’atelier
    Leurs deux regards sont ceux de professionnels, c’est leur métier

    La toile qui sèche représente un cadavre de femme exquise
    Les seins de Lola, le sexe de Julie, les hanches de Denise
    Mais rien de la petite Lisa qui n’est que la trame de la toile peinte
    Mais Lisa s’en fout, elle se regarde encore toute nue sans aucune feinte

    Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est un cadavre exquis
    c'est une méthode qu'employaient les surréalistes
    pour faire un texte ou un dessin avec plusieurs auteurs...
    Là je parle des idées que le peintre a dans sa tête,
    il ne peint pas ce qu'il voit mais ce qu'il rêve des autres modèles

    Bêtise du 16 mai 2012 bis

    Mourir ! La belle affaire

    Non ! Vous savez ! Je ne veux pas aller à mon enterrement
    Alors je vous dis ! Vous ferez tout ce que vous voudrez
    Mais moi de très loin, je vous suivrai tous en procession
    Sans doute! Vous me pleurerez, vous tous mes amis

    Mais moi je serai déjà loin là bas déjà au-delà
    Où tous les poètes vont se retrouver pour encore vivre
    Un truc idiot qu’on appelle le paradis des poètes
    Je ne sais pas trop pourquoi, je ne serai pas là avec vous

    Sans doute ce sera alors, un petit oubli de ma part
    Dans la foule de tous ces gens qui seront là au cimetière
    Il y a aura sans doute une bonne amie qui me pleure
    Alors moi ! Vous savez! Moi je la prendrais par la main

    Et je lui conterai toutes les milles et une manières
    De ne jamais mourir, comme de mourir d’aimer
    Ou bien encore mourir d’un grand rire homérique
    Mais laisser tranquillement dormir toute votre nostalgie

    Tous les cimetières sont bondés de ces immortels
    Qui ne savaient sans doute pas ce que la mort veut dire
    Mes amis et mes amours, ils me réveilleront toujours
    Dans un présent renouvelé qui nous est toujours donné

    Non ! car moi vivant, je vous le dis bien fort encore
    Je ne veux pas aller, un jour ou l’autre, à mon enterrement
    Les enterrements, c’est fait pour tous les gens qui meurent
    Et moi ! Je sais bien car je le sais que je ne serai jamais mort

    Bêtise du 14 mai 2012 IV

    Suite à l’envers

    Zéphyr Yang  xylophone
    Wallon velu, un tendron sardanapalesque raide
    Que pèsent orgasmes naissants
    Manipulez les kermesses joviales

    Ils, hussards, grasseyants, fessus,
    Envisagent ,délires considérables
    Belles amoureuses

    Bêtise du 14 mai bis

    Alphabet érotique

    Allons baiser certes désir et fantasmes,
    Grosse hétaïre Incroyable jeunesse
    Karmasoutra lyrique mes nénettes

    Orgasmes permanent qui râlent
    Satiété tendre une vraie Walkyrie
    Xéno ycelle Zénobie

    Bêtise du 9 avril 2012 bis

    Discours

    Camarades!  dit il commençant son discours,
    un bruit dans la foule, puis il reprends
    compagnons de lutte encore du bruit, il reprends encore,
    Chers amis contribuables je vous ai compris
    et là c'est un tonnerre d’applaudissements

    Lire la suite

  • Humour noir

    Bêtise du 15 mai 2012 bis

     

    Un peu de cynisme

    Après le chaos, un nouvel ordre
    Soit fasciste, soit socialiste dur
    Avec tous les sauveurs du peuple

    Lire la suite

  • Sur la bourse, la finance et tout le tralala

    Crack Boum Hue... Lundi Noir dans les bourses

    Ce midi le  C.A.C. 40 indice de la bourse à Paris baisse de 6.76%... Bon Diou! Voici venu le temps des clopinettes... On va avoir enfin une égalité contrainte entre les riches et les pauvres... Egalité et  tous au niveau zéro... Il n'ya qu'une réalité faudrait pouvoir manger, dormir, se déplacer... Toutes les babioles de la conso, ben on s'en passera... Chouette vivre libre, il n'y aura plus de pub idiotes, plus de gadgets idiots et le seul truc important manger, dormir, manger et boire... Je ne parle pas des addictions du style tabac... Bref un retour aux essentiels...

    Pour soigner vos cauchemars la méthode Auclair qui a fait une Bande dessinées sur un monde post Krach où la vie après... Mais on va voir...  ça va peut-être ressembler  à ça "Le monde de Simon du fleuve" une BD des années 70-80

    Bêtise du 17 août 2007

    Lire la suite

  • Conseil en nutrition

  • La nature, le jardin, fleur et légumes

    Bêtise du 16 mars 2013

    Lire la suite

  • Trucs marrants


    De l'Art

    Oscar le roi de Zanzibar a un rencart

    Avec son ami Edgar le saoulard hagard
    Edgar est un tocard et il est aussi vantard
    Oscar sort de son placard son beau costard

    Il a rendez vous vers minuit moins le quart
    Dans le bar du hasard et des canards noirs
    Oscar mets quelques dollars dans son calebar
    Son ami Edgar lui parle de dards et de plumard

    Oscar et Edgar regardent au bar des connards
    C'est la bagarre entre les ringards et les anars
    Oscar et Edgar se barrent dare dare du bar
    L'anar et le vantard sont des froussards noirs

    Plus tard dans le noir, ils regardent ces ringards
    Des vieux riff-lards et de rares avatars de plumards
    Les deux amis bien plus tard allèrent au plumard
    Le vantard argotait une histoire d'un égaré hagard

    Qui devait débarquer à la gare vers quatre heure et quart
    Les deux amis noirs et plutôt avares se dirent au revoir
    Oscar qui range son costards dans son placard

    Tandis Edgar partait en voiture vers l'aventure
    C'est un papelard vicelard et plein de cauchemards
    Ecrit dans un canard anar et plein d'art et de nanars

  • Propos sur la morale

    31 décembre 2011

    Lire la suite