Tout

  • Pourquoi "on" écrit version 12 octobre 2019

     

     

    Pourquoi «On» écrit ?

    On écrit parce qu'on a
    Du monde dans la tête,
    Un petit théâtre ou un petit vélo
    Qui fait le tour du monde,

    Il est rare que les gens
    Sans histoire se mettent à écrire,
    Puis des fois on se prend pour Dieu
    Et on invente un monde à soi

    Avec ses rois, ses anges, ses démons
    Et plein d'histoires terribles
    Qui se passent dans des Mondes…
    Et en général, ça passe avec l'âge

    Alors on se fait lire, pour savoir
    Par sa famille, puis ses amis,
    Puis quand on voit, que ça plait,
    On regarde plus loin, chez les éditeurs

    Ceux-là qui n'ont rien à foutre
    De nos histoires trop banales
    Mais on continue d'écrire…
    C'est comme une drogue d'être lu

    Et on continue de faire ses poèmes
    Jusqu'à ce qu'on désespère
    De n'être pas lu et connu
    Par d'autres personnes que ses amis,

    Alors on se met sur le net
    Et là on regarde les forums de poésie,
    On écrit, on est reconnu
    Mais pas par votre nom et prénom…
     
    Alors on cherche encore un éditeur
    Mais les éditeurs vous répondent toujours,
    De commencer par être connus…
    Alors on se met à faire son blog

    Où l'on a quelques lecteurs
    Qui vous disent: j'aime bien ce que tu fais,
    On a un grand sourire et une bonne montée
    D'endorphine de ce plaisir

    Mais on n'est toujours pas connu…
    Alors on cherche encore
    Mais c'est aussi sans fin,
    Puis on change de style,

    Les amis ne vous reconnaissent plus
    Mais d'autres se mettent à vous aimer…
    Et ça, ça dure toute une vie,
    Et les amis fidèles vous disent

    Qu'ils essayeront encore
    De vous faire connaître,
    Les amis font des associations
    Pour aider le génie inconnu,

    Puis ils se lassent de vos écrits
    Et tout le soufflé retombe…
    Jusqu'au jour ou un éditeur
    Vous dis qu'il aime votre travail,

    Mais vous êtes mort
    Et vos droits d'auteur
    Lui tombent direct dans la poche…
    Moralité ! Tu ne sauras jamais

    Ce que la postérité de ton vivant
    Et post-mortem te réservent…
    A savoir que Rimbaud il a fait
    De l'édition à compte d'auteur

    Et il n'a été connu que grâce à André Breton
    Dans les années trente et le surréalisme
    Le surréalisme aimait certains Poètes
    Tandis que d'autres étaient bannis

    Oui ! Ça rend modeste de le savoir
    Sans être de jeunes Rimbaud
    Mais vous qu'aimez vous Donc ?
    Et y croyez-vous à vos poèmes ?

    Je ne sais pas ce que sera demain
    Il y a des Myriades de poètes
    Et il n'y en a peu qui sont connus
    Demain n'appartient à personne

    Bruno Quinchez Paris 16 mai 2005 et le 12 octobre 2019

  • Nota Bene pour les lecteurs de mon Blog

    A savoir ! J'ai supprimé toutes les images dans les albums photos de mon Blog, soient à peu près 6000 photos soient environ 3,5 Go, C'était  principalement des photos d'oeuvres d'artistes et quelques portaits photos d'artiste que je connais et  tout ça, ça se situait entre le présent et le passé, il ne reste que les textes et quelques photos qui ont à voir avec les sujets. Les organisateur du site e-monsite ils voulaient me mettre un mouchard robot.Non ! Je n'aime pas

  • Sur le noir Version du 9 octobre 2019

    Sur le noir

    Il me vient des pensées sur le noir, pour certains le mal est lié à l’idée du noir, dans les faits, le noir c’est l’absence de lumière, mais vous savez, pour moi il est idiot, de faire une vérité unique sur la lumière, certes la lumière, elle permet de poser un jugement sur les choses qui sont éclairées mais pour moi, il est complément idiot de juger tout ce que l’on ne connait pas ! À savoir que pouvons-nous dire de l’obscur ? Dans le passé, celui là même qui est encore tout récent, ce mot obscur c'était l’exact inverse de la foi révélée ! Non !  Je ne sais pas si les forces obscures elles existent ! Quesaquo que le diable ? Il est à savoir que Satan, dans les origines de l'ancien testament, c'était un ange parmi les autres, certes il était un grand questionneur face à Dieu.... Puis  Vous savez non moi ! Je ne crois pas trop  à l'obscur comme étant le mal ! Je sais aussi que notre monde, il est plus compliqué que ce monde qui est éclairé par une lumière, il est à savoir qu’il existe aussi des êtres qui vivent sous la terre et qui se contentent de la chaleur de la terre ces êtres là, ils ne connaissent pas le soleil, peut-être aussi doit on dire que la vie, elle est issue d’une histoire où la lumière, elle a permis certains arrangement entre des molécules cela pour constituer des êtres vivants il est sûr que sans la photosynthèse, il n’y aurait pas eut, cette expansion rapide de la vie sur notre planète ! Non ! Je ne crois pas trop à l’existence de bestioles ne vivants que dans le noir et qui seraient purement carnivores et de ces êtres quasi diaboliques qui vivraient sans la lumière! Le noir, c’est un concept qui est encore assez mal compris ! J’imagine des myriades de choses qui sont non-éclairées et qui ne seraient pas forcément mauvaises, vous savez, je songe parfois aux anges ou à des êtres qui sont hors de nos visions j'imagine des êtres non visibles qui agiraient dans notre monde parfois je trouve aussi que ces êtres, ils sont aussi beaucoup trop humains, ou du moins par diverses expériences de mon vécu, je trouve qu’ils sont beaucoup trop faillibles, en voyant des faits qui de passent dans des réalités pas toujours si ordonnées là ! Je ne sais peut être pas ce qu’est la réalité ? Je la crois plus complexe que le concept de dualisme binaire, il est à savoir que vouloir choisir entre le bien ou le mal, ce n'est pas simple ! Dans le ciel immense je n’imagine pas le pire avec des êtres qui seraient vraiment mauvais non ! Je m’imagine des myriades d’êtres avec des manières de vivre et de se mourir très différentes de nous humains, mais y voir le mal ou le bien! Là êtes-vous sérieux ? Vous savez s’il y a un être qui est un très grand prédateur c'est surement nous l'homme cet égo monstrueux ! Pour l’exemple, je pense à nous les hommes qui avons dû faire disparaitre en moins de cent ans des myriades d’animaux et à que je sache depuis 15 ans, il y a aussi cette réalité que les insectes, ils disparaissent connaissez vous cette histoire des vitres de l'avant des voitures qui sont beaucoup moins sales qu'il y a 15 ans et tout ça, ça se joue dans les faits et sur pas mal de réalités entre autre les oiseaux qui n’ont plus cette nourriture que sont ces insectes pour se nourrir,  et il y a aussi la pollinisation par les insectes pollinisateurs, va-t-on un jour pollinniser les fleurs pour remplacer les abeilles absentes

    Bruno Quinchez Paris le 9 octobre 2019

     

  • Bla ! Bla ! Bla !

     

     

     

    Bla ! Bla ! Bla !

    Bla bla bla ! Disait il...
    Bla bla bla ! Lisait l'autre
    Y aurait-il vraiment
    Un truc à comprendre ?

    Bruno Quinchez Paris le 8 octobre 2019

     

  • ça me parait bien mystérieux

    Il m'arrive des trucs plus ou moins bizarres alors là j'ai changé mon mot de passe qui est plus compliqué

  • Marre des gros égos... J'ai envie de disparaitre

    Marre des gros égos et des poètes qui la ramène toujours quoiqu'on leur dise, j'ai envie d'une grande tranquillité donc d'un vrai silence, tant pis si je n'écris plus... Oui ! Vous savez la vie, ça se partage et ce n'est pas une engueulade ! Là j'ai un de mes neveux à qui j'ai envoyé une carte pour son anniversaire et qui m'a oublié, je songe de plus en plus à la mort comme un repos 

     

  • Greta Thumberg, la jeune écolo médiatique

    Greta Thumberg, la jeune écolo médiatique

    Que pensez vous de l'activiste de nationalité suédois, l'écolo médiatique Greta Thumberg ? Pour moi certes elle est très pertinente dans ses revendications, mais j'ai aussi cette mauvaise impression, d'une jeune fille qui est ridiculisée par les médias.Ce qu'elle dit c'est certes très important, mais j'ai aussi cette mauvaise impression qu'elle pèse beaucoup trop peu dans les médias, y aurait-il des moyens de propager les mêmes idées qu'elle ?

    Bruno Quinchez Paris le 2 octobre 2019

  • Pour moi, la poésie (Version 2)

    Pour moi, la poésie (Version 2)

    La poésie, c'est bien l'expression de l'âme
    Et ce n'est jamais un discours, car j’en suis sûr
    De ces choses compliquées de ce monde
    La poésie, Ce truc bizarre où la vie qui est e cause

    Ce ne sont pas des pensées qui sont très construites
    Dans ce monde qui serait ainsi beaucoup trop matériel
    Non ! La poésie elle n’est pas faite des concepts précis
    Tous ces truc là sui sont tous écrits et plein de sens

    A voir comme dans une pensée philosophique
    Qui serait écrite par un philosophe très sophistiqué
    Oui Il y a toujours cette part qui est très irrationnelle
    Dans un poème, ce sont des choses qui Jouent la vie

    Et ce n’est sûrement pas de ces choses matérielles
    Comme le sont la politique ou la publicité
    Et certaines visions de la foi de certains croyant
    Moi ! J’ignore parfois tous ces bavards puissants

    Je ne connais pas tous les poèmes militants
    Oui ! Moi !Je ne connais que des libertés données
    On peut aussi même dire que tous les poètes
    Ils parlent, et sont toujours libres et en dehors de tout

    Rester en dehors de toutes les hiérarchies
    Oui ! Il y a quelques beaux poèmes qui suffisent
    Pour pouvoir parler de ce monde où nous sommes
    Mais jamais je le dis, ce ne sont des discours très écrits

     
    Bruno Quinchez le 2 octobre 2019

     

  • Mon ordinaire...

     

     

     

    Mon ordinaire...

    Là ! J’ai une envie de cigare ! Oui ! Je me remets ainsi à fumer
    Le sixième cigare d’une boite de dix, que j’ai achetée il y a quinze jour
    Je fume très modérément ,juste pour un petit plaisir, que j’assume
    Tabac de Sumatra, avec un mélange de tabac cubains, ça passe bien

    Des petits plaisirs, dans un monde assez merdique ! J’ai aussi la chiasse
    Ce n’est pas très poétique, mais je m’en fous ! C’est là tout mon ordinaire !
    Cet après midi, il y a eut un petit orage, avec des coups de vents assez forts
    J’ai eu deux pots de fleurs qui se sont renversés, Pas de problème je les a remis droits

    Je n’ai plus envie d’écrire, de la poésie, alors je parle de mon ordinaire
    Je ne suis pas vraiment un ange, je vis mal ma solitude de vieux mec
    Peut-être l’ordinaire, je parle de nos vies, la mienne ou bien les vôtres, Ici sur TLP
    J’ai mon cigare qui s’éteint et là je craque une allumette pour le rallumer

    Il y a des petits plaisirs ordinaires, dune vie de mec, trop tranquille et sans gadgets
    Avant j’aimais beaucoup écouter de la musique, maintenant je m’ennuies à l’écoute
    Le cinéma ? Non! ça fait vingt ans que je n’ai pas vu un seul nouveau film, quelques soient ils
    Je sais le plaisir d’écrire, et j’ai dû faire de très nombreux poèmes ! Mais non ! Je ne sais pas

    Je crapote la fumée de mon cigare, en lisant ce que j’écris, sur mon ordinateur
    Il est assez dingue de parler de poésie ,quand on parle de l’ordinaire de son vécu
    Là je rigole peut-être ! Et je fume à nouveau mon cigare, avec de petites aspirations
    Il ne s’éteint plus ! J’ai trouve le bon rythme pour le fumer ! Cela tout en écrivant

    Un gamin écrit des poésies, et puis il vieillit, il travaille alors plus, tous ses poèmes
    Le vieux gamin que je suis, il se met à causer de son ordinaire, une bouffée
    Je ne sais pas si je sui sérieux, en écrivant ce texte ! Est ce bien un poème ?
    Le soir qui se couche, des nuage blanchâtres dans le coucher de soleil

    Le cigare est encore allumé, mais je trouve qu’il y a un gout qui ne me plait pas
    A force de crapoter le goudron, il s’accumule et il n’y a pas de filtres dan ce cas
    Je n’aime pas trop les cigarettes ! Peut-être vais-je arrêter de le fumer et le laisser ?
    La poésie parait il, C’est un monde qui s’ignore et qui parle d’un autre monde

    La nuit est tombée, c’est maintenant les soirs de l’automne, le cigare il fume
    Je n’ai pas d’enfant, mais j’aurais aimé souhaiter son anniversaire à un de mes neveux
    Trente ans pour lui et soixante-dix ans pour un de mes frères qui est maintenant mort
    Il parait aussi que la Chine souhaite les soixante-dix ans de la Chine de Mao-Tsé-toung

    Mon cigare est éteint, je ne le rallumerais pas, il a fait son temps de cigare
    Je vais poster ce texte, sur Toute La Poésie... y verrez-vous un poème ?
    La seule chose que je sais, c’est que j’écris trop facilement, c’est là toute ma vie de poète
    Un jour qui vient ou je ne sais pas, peut être que Je me tairais et que je n’écrirais plus

    Bruno Quinchez Paris le premier Octobre 2019
     

  • Des pensées courtes

     

     

     

    Des pensées courtes
     

    Il me vint une pensée qui était  si étrange et si continuelle
    Qu'est ce donc la poésie ? Et quelle en est sa vertu essentielle ?
    C'est un calme printemps, voir dans les cours avec des oiseaux
    Qui chantent, piaillent, et qui picorent les graines, sous les arbrisseaux
     
    C'est le vent qui décoiffe par une rafale la dame au chapeau
    Et il s'envole très loin, là bas  tout là-haut, vers  les coteaux
    C’est le temps qui passe assez lentement sur nos oripeaux
    C’est la joie que l’on a en soi, comme le serait un vrai cadeau
     
    Voir un petit enfant qui joue avec tous ses mots qu’il choisit
    Dans un poème très bavard qui ne lui pose pas de vrais soucis
    les brouillards de l’automne, ils nous disent tous leur silences
    Quelques enfants  qui espèrent toutes ces choses, qui sont leurs patiences
     
    J’étais tranquille assis, là sur mon fauteuil, et j’écoutais de la musique
    Quelques airs un peu fantastiques, dans des symphonies romantiques
    Savez vous si un jour qui vient  là ? Serez-vous encore très aimés ?
    Ou croyez vous que tous vos  amours, ils seront plutôt malmenés ?
     
    Savoir les quatre saisons entre le printemps, l'été, l’automne et l’hiver
    De dire ainsi que le temps, il passe lentement, dans ce tout petit univers
    Un temps qui  vous permet de choisir encore, plus de mille et une choses
    Dans votre petite mémoire qui est faite de ces myriades de trucs que l’on ose

     
    Bruno Quinchez Paris le 26 mars 2015 et le 30 septembre 2019