Aphorismes divers et variés

  • Aphorismes classés par ordre alphabétique 2004-2014 B-C

    Benjamin Franklin dit que son temps est précieux  mais des rentiers en ont fait  "Le temps c'est de l'argent"

    Bientôt  on ne verra plus certains animaux et c'est peut être bien cela la véritable Apocalypse

    C’est bien un étrange oiseau qu’un merle noir qui siffle puis qui va là-bas dans le lointain

    C’était deux vieux homos d’un certain âge, ils se faisaient confiance et leurs âmes étaient tranquilles et apaisées
     

    Ce chien fidèle, qui vous regardait comme un Dieu, il finira sur une bretelle d’autoroute.... Certes nous sommes des Dieux mais aussi de sacrés salopards
     

    Ce matin là, ici et maintenant j'écoute ma radio,  ils font fromages

    Ce monde d'égoïstes peut disparaître sans me poser problème, je ne sais même pas si j'en serais heureux. Peut-être serais-je assez indifférent pour l'oublier, il est tellement indifférent aux souffrances des faibles que je n'ai plus ce petit ressort de la compassion malgré toute mon éducation à la miséricorde, je ne sais et ne peux aider que mes proches, un monde plein de bruits, celui où nous devons vivre le silence est un vrai paradis, sans vouloir dire plus il n'y a pas de vérités dans un brouhaha …

    Ce n’est pas le monde qui s’adapte aux mathématiques et il est faux de dire que les mathématiques nous parlent du réel, car ce sont les mathématiques qui doivent maintenant s’adapter au réel de la physique

    Ce n'est pas demain que nous irons dans les étoiles

    Ce que j'aime en elle c'est son désir

    Ce que je demande à Dieu ce n'est pas ce que je demande aux hommes ! A Dieu moi! Je demande des solutions et aux hommes d'être moins cons
     

    Ce qui est merveilleux dans le désir et le sexe, c’est de savoir un  être qui est plus que soi-même pour être seulement un prolongement de son âme à travers l’autre

    Ce qui va bien, c'est à cause de nous ce qui va mal,  c'est à cause des autres… Eux et Nous ! C'est toute la bêtise dualiste

    Ce soir j'ai fait un peu de cuisine, je ne fais pas très souvent la cuisine mais chez moi ce soir ça embaume, je découpe une pomme grise en quatre quartiers égaux dans l'assiette un goût fruité et l’envie de faire une tarte

    Ce sont des choses légères que  cette une pensée qui nous vient et cette autre qui nous fuit

    Ce vide vous fascine, il est déjà bien trop plein... Et Bouddha contemple

     

    Ceci dit  ce sont des petits riens qui arrivent dans ma vie, mais ils mes font aussi sourire

    Cela me consterne encore de voir toutes les bourses mondiales s’anéantir par des intérêts personnels de spéculation

    Celui qui écrira l'équation, dites du grand tout universel, il aura la grosse tête d'un thaumaturge

    Cerisiers en fleurs, des feux blêmes au Japon, tous roses mais biens tristes à Fukushima

    Certaines choses qui ne sont pas rentables sont bien plus essentielles que des choses rentables

    Certains orages dun été en pleine canicule, ils nous paraissent aussi sombres que l'Enfer

    Certains se contentent de peu et on dit que ce sont des sages

    Ces jours heureux, j'avais encore un cœur très amoureux je vis son absence comme ce vide de libertés non habitées, longtemps j'ai marché simplement sur cette corde raide
     

    C'est beau une femme coquette jusqu'à 90 ans, c'est là tout son charme
     

    C'est bien là qu’est le vrai problème  car vous n'avez jamais compris pourquoi je préfère être tranquille

    C'est en lisant qu'on devient liseron/c'est en tachant qu'on reste tacherons/c'est en nappant qu'on salit les napperons
     

    C'est la valse à quatre temps des quatre saisons qui passent automne, hiver, printemps, été

    C'est le mois d'août, le soleil en exil  qui renonce à son empire céleste

    C'est le silence, après le grand coup de tonnerre la foudre frappe

    C'est l'époque qui veut ça ! Un truc que j'ai entendu à toutes les époques, 

    C'est l'ouverture de la saison d'hiver le ski, la glace et la neige sont là, pour la chaleur et la lumière il faut encore passer du temps

    C'est marrant! On ne parle peu de beauté pour les odeurs, le toucher et le goût cela fait trop appel à nos instincts
     

    C'est un point de vue commun et non pas celui de grands mystiques. Vous vivez dans une illusion ! Vous dis-je !

    C'est vraiment, un drôle de regard que celui d'un expert

    Cette fille pas trop belle avait aussi des complexes son nez était celui de Cléopâtre  mais Cléopâtre avait un royaume tandis qu’elle ne voyait que le bout de son nez
     

    Cette nuit froide de novembre il a neigé sur paris et toutes ses rues grises et seules les voitures restent toutes blanches

    Cette solitude, c’est celle qui vient sûrement et vouloir partager
     

    Ceux qui aiment la paix, ils parlent toujours avant toutes les discussions de la paix des cimetières, 

    Ceux qui doutent ont quelques problèmes comme  la preuve de l’existence de Dieu ou comment ils expliquent l’existence de la douleur, le mal nécessaire etc. Ceux là ils sont mieux armés pour s’adapter à notre monde réel

    Changer le monde en décidant simplement de ce qu’on aime, de ce qu’on attend, tolérer les autres même si on les trouve stupides

    Chanter quand ça va bien et ne pas pleurer pour rien et pouvoir faire le deuil de ses illusions,

    Chaque jour qui vient !  Je change infiniment mais dis moi donc qui es-tu donc toi ?

    Chaque jours apportent leurs rations de faits,  des faits qui suffisent aux moines et ils raturent  des lois sur la réalité ! Qu'y a-t-il de réel dans une belle équation ?

    Chier, pisser, bouffer,  respirer, baiser, dormir et  rêver dans  cette vie qui continue avec le temps qui passe, les souvenirs, les désirs et l’attente tout cela malgré l’ennui

    Coluche disait que pour les petits, noirs, pas beaux et pauvres, cela ne serait pas facile, sauf qu’il ne disait pas que cela se passait en France et ce n'était pas dans un autre pays...

    Comment croire à l'amour immortel quand l'on a vingt ans et que 60 % des adultes qui nous entourent ne sont que des couples séparés !

    Comment perçoit-on une connerie faites avec les meilleures intentions ? Ben la réponse est dans l’adage "L’enfer est pavé des meilleures intentions", C’est à désespérer de la bonne volonté...

    Concernant  l’avenir je pense souvent à toutes les étoiles... Somme-nous dignes d’y aller ?

    Connaître l’infini ou l’indicible ? C’est comme vouloir connaître Dieu ? Ce n’est pas impossible mais l’expérience nous dépasse...

    Considérer le vide,  jauger son âme et la sentir trop pesante

    Critique sur une chose entendue à ma radio j'entends cet aphorisme: « quand l'humour va, c'est la civilisation qui va! » A première vue j'adhère à cette pensée et je me dis…. Non! Il existe aussi un humour de beaufs racistes

  • Aphorismes classés par ordre alphabétique 2004-2014 A

    A Auschwitz, je suis étonné qu'il ne soit pas sorti de prophètes comme ceux de la bible...

    A Cannes il vaut mieux monter les marches que prendre l'ascenseur

    A cause du silence politique de la gauche sur les réalités sociales, je suis certain qu’en 2012 il y aura encore un homme de droite élu président de la république !

    A faire l'impossible, nul n'est jamais tenu, l'avenir appartient à tous les rêveurs, ceux qui refont ce monde chaque jour...

    A la chasse aux papillons, on n'attrape pas des fauves encore moins des papillons mauves

    A la saint Valentin... Je joue beaucoup, mais sans trop y croire

    A ma radio,  j'aime bien écouter les informations parce que c'est moins fatigant que de suivre les indices divers sur l'écran de la TV...

    A perte de vue, il y avait des idiots, des imbéciles, des fous, pourtant c’était aussi des hommes et quelques-uns uns mes amis…

    A quoi correspondent les augmentations des masses relativistes avec des vitesses croissantes relativistes dans le repère visqueux électromagnétique, la quantité de mouvement des photons cela existe ! Je prétends que le continuum électromagnétique se comporte comme un milieu visqueux… les transformée de Lorentz auraient alors une explication simple,

    A quoi rêvent les extra terrestres ?

    A quoi sert-il d'avoir une grande surface littéraire, comme le gars  Cioran,  si ce n'est que pour propager son désespoir ?

    A trop vouloir se chercher,  on perd surtout son temps de vie...

    Achever d’écrire, des choses compréhensibles à tous, dire ainsi quelques vérités simples de tous les jours

    Actuellement à cinquante-huit ans j'ai bien plus de certitudes que dans la période de mes vingt ans mais je ne suis pas pour autant plein de l'espoir que je l'avais à cet âge...

    Adolf Hitler était au départ un artiste si quelqu'un avait considéré l'artiste peut être même ignorions-nous le monstre ?

    Affadir la vérité, c'est comme masquer le soleil, elle transparaît malgré les mots qui l'obscurcissent

    Agir/non agir, silence, se taire, sourire et regarder, laisser vivre mais donner le coup de pouce, celui qui change la donne, ne pas récupérer les enjeux, laisser faire...

    Ai-je  vraiment peur de la mort ? Non  seulement de toutes les questions posées sur toutes nos vies

    Ailleurs! C'est déjà plutôt beaucoup de lieux. Il n'y a jamais qu'un ici et maintenant! Est-ce la nostalgie de tous les voyages de jeunesse ?

    Aimer c’est une idée provisoire,  le fait  d’aimer et se faire aimer cela renvoie à des comportements sexuels et de consommation, je ne sais pas si je verrais un jour toute cette différence entre un vrai bordel et des amitiés sincères

    Aimer ! Aimer ! Aimer ! Toujours…

    Albert Einstein, il se prit pour Dieu ou plutôt pour le scribe de Dieu et il a oublié trop de choses que lui a dites le bon Dieu

    Aller plus vite que la lumière et laisser Einstein dans son trou…

    Al-Qaeda est fait par des gens qui désespèrent d’une justice pour eux même…

    Ambitions de prophètes questions de poètes réalités de comptables 

    Amour! Que je retiens? Cela n'est plus Eros mais Agape, la patience de tous les saints qui aiment sans jamais évoquer le sexe

    Après le chaos, un nouvel ordre soit fasciste, soit socialiste dur avec tous les sauveurs du peuple

    Après les dégâts de la crise boursière en 2008... Je ne crois pas que l'année 2009 soit très brillante, ça va chier en 2009 et Bonne année 2009

    Au jeu d'échecs, une pensée duale, c'est vaincre l'autre ou bien mourir, mais moi, la vie m'étonnera toujours

    Au proche orient  pensez à demain et commencez à regarder autrement son nombril

    Aujourd'hui 26 mai 2005 il reste 3 jours avant la fin du monde sérieux ? Non ! J'en rigole ! 

    Automne quelques odeurs, des feuilles mortes ramassées et le feu qui les consume

    Autrefois pour les hommes, la Lune la nuit et le Soleil le jour... Ils n'étaient que des luminaires...

    Aux bons innocents les mains pleines de rêves d'avenir

    Aux solitaires et aux couples avec enfants je souhaite un joyeux Noël…Au petit Jésus et aussi à ce grand couillon tout seul dans la rue

    Avant de laisser fermée la lumière de tes deux grands yeux fatigués, alors pense encore et toujours à tous ceux là!

    Avant hier! Une révolution en Tunisie, les Tunisiens sont pleins d'espoir  pourvu qu'ils ne soient pas déçus

    Avec beaucoup de si! Il se pourrait que! Mais non: Il n’y a pas de condition

    Avec des si, on mettrait Paris en bouteilles et on les boirait…

    Avec l'écriture commence toutes les emmerdes, la théologie, la propriété privée et les lois Dans le marbre les constitutions, le décalogue et la mémoire des morts

    Avec nos mots communs il faut nettoyer et faire reluire nos vieux mots

    Avez vous parfois songé au malheur d'un ange triste ? Non ! Alors songer à la peur d'un enfant se croyant abandonné...

    Avez vous vu des anges jaloux, des anges boudeurs des anges râleurs des anges colériques? Bref des anges qui désirent !

    Avez-vous payé votre quittance ? Non! Et on lui coupa son électricité mais il était sous respirateur

    Avoir un sexe aussi gros que mon cerveau ! Non ! Je rigole mais pour le sexe c’est 90% de choses qui se passent dans la tête et tout le reste c’est de la mécanique

  • Aphorismes classé par ordre alpabétique 2004-2014 " "

    "Cogito ergo sum"... "Je pense donc je suis!" Descartes discours de la méthode de nos jours il peut se traduire par la maxime dite de l'infirmière "je panse donc j'essuie!"…

    "Honni soit qui mal y pense ! "Édouard III, la maxime de l'ordre de la jarretière qui peut se dire maintenant "omis soit qui mâle y pense" maxime des clarisses de Loudun

    "La citation c'est l'art du bluff en philosophie"... Anonyme  "NB je mettrais bien cette citation en abîme pour dire qu'elle est vide"

    "La France des droits de l'homme salut en Kadhafi, la Libye du droit des terroristes..." N.B. Cela pourrait être dit

    "La liberté se conquiert et la loi affranchit" un slogan de la république française qui peut se dire aussi à la lumière des néo-libéraux "la liberté s'impose et la loi punit"

    "Le joueur de carte avec un très bonne main de jeu est aussi rare qu'un chercheur avec des formulations toutes nouvelles... En général le joueur bluffe parce qu'il n'a pas de jeu»...

    "Le prochain siècle sera spirituel ou ne sera pas!"André Malraux N.B. Il n'a pas précisé, s'il parlait d'humour ou du religieux

    «La bandaison! Cela ne se commande pas papa ! » citation de Georges Brassens...

  • Aphorismes du 18 avril 2013

    Aphorismes du 18 avril 2013...

    Ce n’est pas le monde qui s’adapte aux mathématiques et il est faux de dire que les mathématiques nous parlent du réel, car ce sont les mathématiques qui doivent maintenant s’adapter au réel de la physique

    Demain il y aura autant de question que de réponses données c’est ce qui fait le charme de la recherche, savoir qu’il n’y a pas de fin, cela en motive beaucoup

    Il y a des choses qui paraissent aberrantes de nos jours et demain quelles seront-elles ?

    Je connais un mathématicien, il fait des choses cohérentes avec ses mathématiques mais dont ses hypothèses sur la réalité… Hé ben ! Elles nous paraissent complètement folles

    Je ne sais pas s’il y a une vérité dans la physique car je sais toujours son incomplétude qui est celle de la non finitude des hypothèses toujours à réviser…

    L’incertitude devant une équation, c’est le même genre de problème que devant une œuvre d’art et parfois il faut chercher longtemps avant de la comprendre

    La gauche , elle est  très près du cœur c'est-à-dire qu’elle se veut généreuse et prête à partager, tandis que la droite s’adresse à notre coté installé c'est-à-dire avec des acquis personnels qu’on veut garder sans partager…

    La politique consiste à donner des réponses à son électorat et quand l’électorat n’est pas satisfait, il cherche ailleurs…

    La science n’explique pas le pourquoi de la beauté car la beauté elle est dans le regard et non pas dans la preuve qu’il apporte après…

    Le calme enfant que je suis, il aimerait qu'on lui explique pourquoi certains scientifiques, ben ils ont cette prétention incroyable à vouloir tout expliquer…

    Les enfants ignorent les savoirs des adultes et ils font des opérations magiques sur leur propre réalité parfois je me demande pourquoi ces petits dieux se soumettent aux adultes

    Les mathématiques ne nous parlent pas obligatoirement de la réalité mais de la formulation d’un monde par un mathématicien

    Peut être que ce sont les réponses données qui ne sont pas très satisfaisantes mais elles sont nos réponses d’aujourd’hui mais demain et après demain nos problèmes seront ailleurs

    Un vent nouveau souffle sur des braises allumées et la vérité des faits c’est un incendie, je ne donne pas cher de ce monde de la transparence, soi le monde évolue sous son influence soi la transparence elle disparaît déjà découragée par nos politiques

  • Aphorismes sur l'humour et le mien en particulier

    Aphorismes sur l'humour et le mien en particulier

    Dans l'humour anglais il y a là toute la distance entre celui qui parle et la tragédie qu'il vit...

    Il y a des gens qui croient que je suis un humoriste. Hé ben non! Je ne suis pas un humoriste, je parle de choses sérieuses avec le sourire et cela même si parfois c'est rigolo...

    Il y en a marre de tous ces gens qui savent mieux que vous ce que vous vouliez dire...

    J'ai impression d’écrire toujours les mêmes choses depuis vingt ans...

    J'écris dans un présent éternel, je n’existe pas dans la durée, ce que j'écrirais demain est semblable à ce que j'ai déjà écrit hier...

    Je n'admets pas qu'un autre refasse ou reprenne ce que j'ai dit...

    Je ne me souviens pas ou alors de très peu de chose de tout ce que j'ai écrit et je m'agace en me relisant...

    L'humour à froid ne supporte pas les commentaires trop lourds,  je ne suis pas content d'avoir été dit par un comédien qui faisait rire avec mes poèmes car je ressens plutôt mal son rire...

    L'ironie n'a rien avoir avec l'humour grossier de nos contemporains...

    La manière avec laquelle je dis maintenant est la même qu'il y a cinq,dix,quinze ou vingt ans, car je n'ai pas de style qui daterait mes écrit...

    La vrai politesse en humour c'est de ne pas dénigrer les personnes dont on parle...

    Ne comparez pas Pierre Desproges avec n'importe lequel des humoristes contemporains, c'est tout un monde de différences culturelles, il y a juste une différence de classe dans le rire et la qualité de l'humour...

    Pour l'ironie, c'est surtout une caractéristique bien française d'avoir ce regard moqueur sur tous les autres qui sont forcément des imbéciles...

  • Pour 2014...A faire

    Pour 2014... A faire...

    Achever d’écrire, des choses compréhensibles à tous, dire ainsi quelques vérités simples de tous les jours

    Aimer ! Aimer ! Aimer ! Toujours…

    Aller plus vite que la lumière et laisser Einstein dans son trou…

    Au proche orient  penser à demain et commencer à regarder autrement son nombril

    Avoir un sexe aussi gros que mon cerveau ! Non ! Je rigole mais pour le sexe c’est 90 % de choses qui se passent dans la tête et tout le reste c’est de la mécanique

    Changer le monde en décidant simplement de ce qu’on aime, de ce qu’on attend, tolérer les autres même si on les trouve stupides

    Chanter quand ça va bien et ne pas pleurer pour rien, faire le deuil de ses illusions,

    Chier, pisser, bouffer,  respirer, baiser, dormir et  rêver dans  cette vie qui continue

    Demander un jour à celui ci ou celle là si elle m’aime et de même lui faire savoir tout mon amour

    Dire aux curés et à hiérarchie des diverses églises, tout l’évangile et rien que l’évangile

    Ecouter  de la musique, réentendre des choses aimées, laisser les conventions de la musique classique et découvrir de nouveaux mondes

    Envisager la culture de la patate et du marron en remplacement des conflits divers

    Faire de l’univers une idée de jardin mais laisse vivre toutes choses, même celles qui déplaisent

    Faire un peu de sport, car ça entretient le corps 

    Laisser parler les cons et les reprendre lorsqu’ils disent des conneries

    Ne pas ignorer les sages du passé, mais les dépasser dans la synthèse du présent

    Ne pas oublier Jésus ! Oublier toute la hiérarchie catholique

    Ne plus attendre que ça vienne et rentrer dans le lard !

    Ne rien attendre des autres, mais continuer d’espérer dans l’humanité

    Oublier les anges androgynes et se moquer des  affreux qui voient un sexe partout

    Pacifier son âme ! Oublier la connerie universelle…

    Poéter plus haut que son cul quand on parle d’amour

    Pour les enfants que nous restons! Poser de poser de  jolies questions à nos responsables, qu’ils soient des politiques, des chefs d’entreprise ou des patrons de médias

    Pour les prochaines élections à venir en 2014 voter blanc

    Regarder la beauté dans chaque chose, un visage, une fleur, un sourire, une composition artistique,

    Se fendre la gueule devant les rêves des fous qui tiennent les rênes du pouvoir

    Se moquer de ces artistes  qui  se prennent pour l’unique créateur, on a déjà assez de problème avec Le Créateur

    Se moquer des fous qui attendent le pire d’une Apocalypse qui reste incomprise mais ne pas nier leurs peurs

    Silencieusement écouter la musique, une idée bizarre certes mais la respecter

    Voir plus loin que l’horizon en sachant qu’il ressemble beaucoup à l’ici et maintenant

    Voyager en chambre et si tu ne peux vraiment voyager dans ce monde ouvrir son cœur à l’étranger

  • Aphorismes tirés de Tercets 3

    Aphorismes tirés de Tercets 3

    Pour ce monde selon Einstein avec toute sa physique qui nous limite... On va tous crever sur notre petite planète Terre déjà toute polluée et les Extra-Terrestres, ils rigoleront

    Dans une forêt millénaire il y avait beaucoup de vies diverses mais il n'y avait pas d'humains

    En ce matin du 29 avril les oiseaux chantent et le soleil brille pourtant le temps est encore frais

    Une terrible impression de déjà vu et déjà vécu dans ce monde fait d'hommes

    Fiat lux dit-il et la pièce qui s'éclaire grâce au réseau EDF

    Avez-vous payé votre quittance ? Non! Et on lui coupa son électricité mais il était sous respirateur

    Toute votre magie électrique madame demande des ressources énergétiques donc se sont des marchandises payables

    Avec des si, on mettrait Paris en bouteilles et on les boirait…

    Depuis quelque temps, je me sens très libre mais je ne sais pas pourquoi

    Dans la nuit noire, ça crie, ça gémit, ça ronchonne, c’est une nuit de printemps

    Matin puis le soir, tous les jours qui passent et  le temps qui fuit

    Etrange oiseau un merle noir qui siffle puis qui va là bas

    Jeune pousse vie, et cet arbre très vieux qui devient plus de cent printemps

    Qui est celui là, celui que je vois dans le miroir, c’est une absence

    La lucidité ça ne protège pas toujours il faut aussi une certaine ignorance pour pouvoir envisager son destin

    Chaque jour qui vient !  Je change infiniment qui es-tu donc toi ?

    Je ne sais pas bien où sont tous ces rêves passés et je ne suis plus

    le vide puissant contre l'amour qui éclaire et ce trou noir ici Non pas un fantôme mais un grand désir de vide, le silence du néant

    La lumière luit  comme un désir offert alors saisir l'instant

    C'est vraiment, un drôle de regard que celui d'un expert

    C'est le mois d'août, le soleil en exil  qui renonce à son empire céleste

    Demain ! C’est déjà ailleurs, tout là-bas où vous n'êtes pas tout tranquillement au soleil

    Sachant que c'est gratis, le lecteur qui gobe sans  gênes, il tait l’amertume de l’auteur

    Johnny sky-walker qui marche dans le ciel bleu avec un verre de whisky

    Solitaire et délirant, le fou assis sur la colline, il s'inventait tout un monde

    Le sage, il vint vers vous il vous regarde et il vous sourit puis il repartit en vous laissant libre

    Concernant la légitimité de son autorité Jésus de Nazareth, il ne répondit jamais à toutes les autorités des pouvoirs en place…

    La vie qui n'arrête jamais, cela change tout le temps et c'est plutôt fascinant

    La traque ou la chasse, ce sont de vieilles activités qui nous viennent  de très loin

    Toute la physique moderne se soucie assez peu de l'humain il y a là un vrai manque

    La balance dans une main et le glaive dans l'autre la justice est raide droite

    Un seul regard vous manque et tout est dépeuplé ici et là ! Laissez réfléchir les miroirs !

    Des fois, je sais tout et d'autres fois je préfère le rien, car ça me repose

    Je vais plaider pour le réel de l'anarchie car c'est l'ordre simple

    Tout ce désordre c'est une chose vivante, la vie est cela

    Toutes vérités, elles sont aussi des désordres, avant d'être des lois reconnues

    Quels âges avez-vous ? J'ai dix-milles ans bien tassés et je n’ai guère d'illusions

    Le silence qui s'en va, le bruit qu'on entend et la musique des mots

    La lumière des petits matins, tous les soleils qui se couchent et la vie qui continue

    L'amour que l'on donne et tout ce qu'on reçoit des autres cela fait ainsi nos vies

    Dieu! Dit-il en priant très fort, resté tout seul dans sa chambre, il ne l'entendait mais il pensait à lui alors...

    Avec beaucoup de si! Il se pourrait que! Mais non: Il n’y a pas de condition

    Entre un démon et un ange, il n'y a pas beaucoup de différence, l'Enfer et le Paradis coexistent en nous

    Personnellement je trouve que les anges et les démons n'ont pas le même sens de l'humour

    Le temps cyclique des quatre saisons et la durée linéaire d'une vie c'est le même calendrier

    Le vrai paradoxe du papillon chinois dit de Tchouang-Tseu un philosophe papillon se demande quelle est sa vraie réalité et des savants fous, nous inventent des mondes absurdes

    Chose légère une pensée qui nous vient et l'autre qui fuit

    C'est bien là qu’est le vrai problème  car vous n'avez jamais compris pourquoi je préfère être tranquille

    Dans ce monde plein de bruits, celui où nous devons vivre le silence est un vrai paradis

    Sans vouloir dire plus il n'y a pas de vérités dans un brouhaha

    Sur le piano quelques notes, des notes noires et des notes blanches et une seule musique

    Depuis bien des éternités, il y a ainsi dans notre ciel la Lune change ses formes arrondies et évolue lentement d'abord croissant, puis quart, puis la Lune toute pleine

    Tous les jours apportent leurs rations de faits qui suffisent aux moines de la Science qui raturent sur la réalité mais qu'y a-t-il de  bien réel dans une belle équation ?

    Ceci-dit parfois, il y a des petits riens qui arrivent dans ma vie, mais ils mes font aussi sourire

    S'il n'y avait pas un peu de hasard dans le cours de nos vies, nos vies seraient ennuyeuses...

    Une seconde d'éternité c'est déjà très long pour un cœur amoureux

    Un triolet classique, la femme, le mari trompé et l'amant éternel

    Souvent! Vous savez! Je ne pense pas du tout  Toujours et tout mon temps, c'est bien reposant

    Il était une fois  quelque part! Où vous voulez dans le pays des rêves

    Monsieur dit à madame ! Veux-tu  bien me passer le sel! Et puis il se tut... Silence!

    Dans le mot délire, il y a "dé" une négation et lire qui est la lecture

    Pourquoi délirer, cela fait-il peur ? Un bon délire ça vous repose la tête et on oublie toute l'horreur d'être

    Rêver et délirer ré-assembler le monde, tout cela  selon ses désirs

    La raison qui résonne comme un gros tambour dans votre tête enflée

    Je réclame à tous les psys ce droit de pouvoir délirer comme une liberté fondamentale

    Non ! Notre inconscient, il n'est pas écrit comme un livre et cela heureusement pour nous

    Le désordre vous savez ! c'est quasi toute la nature, avec juste un tout petit rien

    Oui j'ai oublié ce matin, de vous dire bonjour! Mais m'en voulez-vous ?

    Aux bons innocents les mains pleines de rêves d'avenir

    Les cercles de silence, ils font un vacarme  singulier dans leurs propres consciences

    Malgré nous ils nous restent mais qui donc monsieur ? Tous ces grotesques doctes

    Dans le silence de l'amer, il y a comme l'écume des jours, mais elle est extrêmement amère

    Indignez-vous si vous le voulez mais ne manquerez pas non plus de décidez de votre avenir

    Je me consterne encore de voir toute la bourse s’anéantir par des intérêts personnels

    Oui ! Je m'intéresse à vous et à tout ce que vous aimez mais garder-donc vos petits sous

    N’est-il pas croyable que les gens généreux, ils ne s'arrêtent qu’à vos malheurs

    Les temps qui arrivent, ils  sont redoutables me dit-on mais ils ne seront jamais pires

    Les traces des souvenirs qui fréquentent tout notre présent par des histoires néfastes

    La condition de tous les  amoureux c'est un  grand trouble parait-il ! Mais  cette condition, elle est tellement bonne

    Se prétendre indispensable a la bonne vie des autres cela requiert une béate incompétence

    La poésie reste très dérisoire cependant rien ne vaut la poésie, il n’y a  juste  que ce petit rien

    Le poète est  aussi cet emmerdeur qui présente mille choses de la vie et aussi bien Là! Où ça ne va pas !

    Les écrivains qui écrivent de très gros bouquins épais et illisibles, ils devraient s’initier à l’esquisse….

    La lumière qui éblouit  comme la connaissance intimes  des autres elle dévoile toute notre faiblesse parfois je préfère l'obscurité par simple et vraie pudeur devant tous les regards inquisiteurs

    Ne jamais oubliez Lucifer le porteur de lumière avec tout l'orgueil du savoir et la science, celle qui a fait la bombe H

    N'oubliez jamais ce qui est  fait avec la même chose à savoir le soleil et la bombe H

    Il y eut un jour et il y eut une nuit, et Dieu vit alors que cela était bon la Bible de mémoire

    Une nuit plutôt calme  et qui est très  noire, cela me va bien pour me reposer

    Pour pouvoir s'abandonner, il faut aussi pouvoir se retirer dans un nid tranquille et douillet

    En ce qui concerne l'Art ce n'est jamais que du hasard que l'on soumet à son regard

    Pour qu'un poème soit juste privilégiez toujours le sens plutôt que la rime

    Dans un temps donné, il y a déjà mille façons de dire le monde

    Le poète qui cherche sa rime, il joue comme un cruciverbiste qui jouerait dans un jeu littéraire

    Le poète Paul Verlaine disait : Laisse un peu jouer le hasard dans le choix de tes rimes !

    Dans le sens de la vue, il y a la précision du regard, celui  qui permet de comprendre

    Souvent on confond, quelqu’un de gentil mais naïf, avec quelqu'un de généreux

    Avant hier! Une révolution en Tunisie, les Tunisiens sont pleins d'espoir  pourvu qu'ils ne soient pas déçus

    Vous aimez les hiérarchies ? Sans doute! La seule hiérarchie réelle qui fait vraiment la différence c'est celle que donne le pouvoir de l'argent

    Il y a des cinglés qui dans les années 70  qui o ont essayés de ramener l'humain à un singe, nous sommes avant tout des êtres de culture

    A la saint Valentin...Je joue beaucoup, mais sans trop y croire

    Jamais Valentine, elle n'a jamais songée, à moi le gars Bruno

    Parmi toutes celles que j'aime beaucoup il n’y en a peu qui  sont vraiment libres, l'une est mariée avec un autre, et l'autre qui est morte depuis longtemps mon cœur les aime pourtant

    Valentine où es-tu ? Moi je ne sais pas bien! Mais  je m'en fous !

    Une rumeur qui courrait ! On avait bien vu l'homme, qui avait vu on,  et on le disait partout...

    Vous attendez quoi? La fin des haricots ? le Messie du grand soir, le dernier train pour l'ailleurs absolu ou encore la mort ?

    Le soir s'endormir tranquille et le matin tout refaire à neuf,  tout change et rien ne change

    Une nuit noire... Etre très intimes dans un lit et être tous deux bien plus beaux que le reste

    La nudité en Art, elle reste très appréciée, mais  cela surtout par les hommes

    Essayer de marcher sur l'eau, comme le faisait le gars Jésus, cela demande beaucoup de foi

    Le sentiment amoureux, c'est bien une réalité à deux, qui vous isole du reste du monde

    Le poète a toujours raison! Qu'est ce qu'il est chiant ce poète plutôt bavard…

    Un enfant plutôt rêveur assis là... Il refait le monde, nous avons tous étés cet enfant

    Les serments d'amour, ils s'écrivent sur l'écorce ou le sable, les lois se gravent dans le marbre

    Il en est de la nostalgie, comme d'un remord ruminé, qu'elle soit bonne ou  mauvaise

  • Aphorismes tirés de Tercets 2

    Aphorismes tirés de Tercets 2

     A faire l'impossible, nul n'est jamais tenu, l'avenir appartient à tous les rêveurs, ceux qui refont ce monde chaque jour...

    Concernant l'impossible, c'est une option que vous ignorez, mais peronnellement j'ai déjà eu de vraies surprises

    Dans ce monde de vampires boursiers, il faudrait être un vrai dément psychopathe, pour donner des proies à ces prédateurs

    Déjà savoir marcher sur un fil, cela demande une confiance en soi ce n'est pas donné à n'importe qui

    Encore que cela dépende du sens de ce vous mettez dans ce mot ordre l'ordre de la nature ou celui de la politique

    Il manque à la physique tout le monde de la psychologie, je ne  sais pas trop s’il y a une frontière

    Je ne suis pas si sûr qu'il y ait des lois éternelles, et cela même en physique

    La grande question de la physique et de la métaphysique, cela concerne l'entropie de ce monde où nous vivons, car toute l'organisation de ce monde en découle

    Laissez donc Freud tranquille, des influences dans nos vies, il y en a partout, ce sont celles qui nous concernent

    Personnellement je suis assez content des limites mentales des physiciens, ils ont assez d'horreurs à leurs passifs

    Ne me traitez pas de nazi, ce ne sont jamais que des expériences vécues, alors je m'y tiens

    Question à un physicien intelligent: Qu'est-ce donc que la réalité ? Et pas d'autres questions posées !

    Rêver, aller et revenir, partir encore rêver de la mort, essayer de vivre et refaire chaque jour nouveau

    Un truc vraiment rigolo c'est que je vous fascine encore malgré toutes vos déceptions

    Une question que je vous pose: Pourquoi n'y a-t-il pas eu de guerre nucléaire ? Nous étions déjà tous prêts pour l'auto-suicide

    Vous crèverez comme vous avez vécu, cela sans jamais rien comprendre, tout ce que vous avez vu

    Vous croyez aux probabilités? Ben pas moi! Je crois à la volonté et c’est juste une petite nuance sur la réalité

    Une vie tranquille aux bords de l'ennui, la douleur comme un cautère

    Se poser la-dessus, tout comme oiseau léger, bredouiller un chant

    Il paraîtrait, c'est sûr que je suis aussi un Dieu, mais vous aussi

    Le poids de tous les mots, dans cette balance précise, mais ce sont des mots légers

    Un enfant qui babille, et qui imite les oiseaux, tout comme un bel innocent

    Le texte qui est très écrit, comme son cœur qui est bien bon et lui qui comptine encore

    Dans la nuit noire, très tard,  entendre cris du plaisir, celui d'un amour qui va très fort

    Pour jouir de la vie, il faut aussi compter sans doute sur tous les autres

    N'être que soi-même ce n'est pas un luxe,  mais cela reste  une normalité

    Ce matin là, ici et maintenant j'écoute ma radio,  ils font fromages

    Peut être que oui! Ou peut être aussi que non! Mais il nous faut voir

    Fraîcheur mais aussi  temps sec, ce printemps arrive bien, pas de giboulées

    Je ne connais que les souvenirs, ce néant impossible à décrire, le problème du concept

    Ce vide vous fascine, il est déjà bien trop plein... Et Bouddha contemple

    Le rêveur rêve, sa conscience, elle est ailleurs et le monde tourne

    Etre responsable mais ne pas être coupable, c’est jugement qui fut donné

    Question à Dieu : Pourquoi cette horreur ? Mais Dieu n'a pas bronché

    Tranquillement la feuille, elle vole, elle tourbillonne, puis elle se pose

    Un soleil d'été derrière quelques nuages, c'est le quinze août

    Quinze août passé, les frimas qui reviennent, un dicton en Savoie

    Pour pouvoir connaître tout le vide de nos vies agitées! Imaginez la mort !

    Un petit enfant, c'est celui qui sait  rien de la vie et  c'est aussi un vieux sage

    Le vieux sage, toujours il se tait et il laisse s'agiter les sots

    Le chien qui rêve, il se fout bien de votre monde, car il est libre

    Vous ne connaissez rien de la grande et vraie folie, mais que des on-dit

    Vous croyez vivre, alors que vous fantasmez beaucoup, la réalité reste

    Le vent souffle, il grossit les eaux des mers et puis le vent se lève

    Le vent se lève et les voiles qui se gonflent, alors partons loin !

    Le vent très fort de grosses vagues déferlent, il faut se méfier !

    La tempête est là, les bateaux qui charrient, de ça et de là !

    Le mois est fini ! Voilà septembre qui vient, c'est bien la rentrée

    Là quelques enfants qui profitent des vacances pour vous écrire

    Le temps est longueurs, longueur de ses vacances, longueur du jour

    Monsieur Rodéo lui qui se prépare déjà, aux batailles d'enfants

    Le temps est moins chaud comme s'il savait le calendrier qui dicte les saisons

    Ma jeune voisine, elle ira pour la première fois dans une école

    Les prix littéraires qui viendront bien plus tard, le mois d'octobre

    Vendredi treize qui vient au mois de septembre après le onze

    C'est le silence, après le grand coup de tonnerre la foudre frappe

    Y-a-t-il quelqu'un ou quelqu'une qui puisse me parler, je suis bien trop seul

    Déjà novembre! Ses brouillards, ses fantômes et ses longues nuits

    Octobre est là puis novembre qui vient, ce sont des périodes sombres

    La nuit descend mais l'amour inflexible, il veille sur nos vies

    Les frimas des d'hivers, ils possèdent ce charme de blanche neige 

    Peur de la mort ? Non des questions posées, sur toutes nos vies

    Un silence est dur devant toutes nos angoisses, mais que dire ?

    La lune haute, dans ce ciel de novembre, et la nuit brille

    Un pâle rayon, qui éclaire ma chambre, une douce présence

    Lune rayonne dans les nuages furtifs qui s’avancent

    Dans la nature les fleurs s’ouvrent comme des lunes

    Voir la croix du sud très loin d'ici et de maintenant sous d'autres cieux là bas

    Naviguer sur mer, voir les îles enchantées avec des gros trésors

    Les vieux navigateurs qui regardent le ciel ouvert comme un livre

    La constellation, celle qui est dites du dragon se situe autour de la polaire

    Là ! Je ne sais pas ! Dit-il intérieurement, la main sur le front

    Vous savez monsieur que je doute encore de vous et de votre ego

    Pour après la vie, je n’ai pas de certitude et je m’en moque

    Mes vraies certitudes, elles sont celles que je vois vivre et non pas des images

    Je doute encore des réalités visibles, ce n’est qu’illusions

    Pour le calendrier, j’aime toutes ces  belles images et j’oublie les jours qui passent

    Dans un bel amour il y a ce rien du tout mais sa  vraie altérité

    L’existence de Dieu ne pose pas de problème mais pourtant il y a aussi les clergés que je redoute…

    Ambitions de prophètes, questions de poètes et réalités de comptables

    Porter sur soi, toutes les responsabilités des malheurs de ce monde

    S'inquiéter de demains, faire des projets ambitieux mais ne pas savoir les financer

    Se prendre pour le Messie et poser sa croix quelques parts dans un ermitage à deux

    Se soucier de demain mais ne savoir que faire devant l'immensité des problèmes

    Poser des questions à Dieu et ne pas avoir d'autres réponses que débrouille-toi avec toi-même

    Le silence des politiques ou plutôt un monde corrompu par des intérêts d'argent

    Engueulez son prochain par un profond amour vache mais ne pas être compris

    Vents qui contrarient, ils soulèvent des vagues, et tous les grains de la vie

    De jeunes marins qui regardent le port qui fuit, ils laissent l’amour

    Il y a là la mer qui se déploie, elle est immense….. Ailleurs ! C’est là-bas

    Considérer le vide,  jauger son âme et la sentir trop pesante

    Cerisiers en fleurs, des feux blêmes au Japon, tous roses mais biens tristes à Fukushima

    Le temps passe inexorable et jamais il ne repasse, non jamais sur toutes nos erreurs passées

    Léo Ferré disait: la mort c'est l'infini dans son éternité.. Personnellement; ça me fait penser à un grand désert et il n’est  pas si sûr qu'on y retrouve tous ceux qu'on aime

    En ce matin là encore levé très tôt et je me laisse vivre, j’ai pris mon café noir rapidement sans penser a l'hiver présent, je suis sorti là dehors! Ce temps reste assez doux pour un hiver froid

    Je n’ai pas de vrais projets sinon penser à noël et tous ses enfants

    Les fêtes qui  viennent avec ce tout petit rien d'une absence

    Y aura-t-il  de la neige à Noël ? Le climat bien trop doux

    Pour vous tous ici ! Passez donc cette période dans la joie d'aimer

    Cette solitude, c’est celle qui vient sûrement et vouloir partager

    Aux solitaires et aux couples avec enfants je souhaite un joyeux noël

    Au petit Jésus et aussi à ce grand couillon tout seul dans la rue

    Si vous voulez le pouvoir et pour être le chef incontesté, commencez donc par des promesses

    Les doux rêveurs que nous étions et la cruelle réalité où nous sommes, les  temps ont bien changé

    J'aime assez Stéphane Hessel et son petit livre protestataire mais peut-être pas tous nos hommes politiques qui nous gouvernent sans nous demander notre avis…

    Pour plus de justice il faut des lois… Pour piller l'économie il faut des lois… Mais l'esprit des lois quelle rigolade !

    Les révolutions, elles arrivent toutes un jour! Regardez la Tunisie et le monde Arabe mais personne ne maîtrise leurs calendriers

  • Aphorismes tirés de Tercets

     Aphrorismes tirés de Tercets

    "La citation c'est l'art du bluff en philosophie"... Anonyme  "NB je mettrais bien cette citation en abîme pour dire qu'elle est vide"

    "Le joueur de carte avec un très bonne main de jeu est aussi rare qu'un chercheur avec des formulations toutes nouvelles... En général le joueur bluffe parce qu'il na pas de jeu" ...

    Ailleurs! C'est déjà plutôt beaucoup de lieux. Il n'y a jamais qu'un ici et maintenant! Est-ce la nostalgie de tous les voyages de jeunesse ?

    Amour que je retiens? Cela n'est plus Eros mais agappé, la patience de tous les saints qui aiment sans jamais évoquer le sexe

    Au jeu d'échecs, une pensée duale, c'est vaincre l'autre ou bien mourir, mais moi, la vie m'étonnera toujours

    Automne quelques odeurs, des feuilles mortes ramassées et le feu qui les consume

    Autrefois pour les hommes, la Lune la nuit et le Soleil le jour... Ils n'étaient que des luminaires...

    Avant de laisser fermée la lumière de tes deux grands yeux fatigués, alors pense encore et toujours à tous ceux là!

    Avec le temps on n'oublie rien, de rien on s'habitue, c'est tout Jacques Brel, une version moins pessimiste

    Avec le temps tout va tout s'en va et on oublie tout,  Léo Férré, une version pessimiste

    Avec nos mots communs il faut nettoyer et faire reluire nos vieux mots

    Bof! De super bof! Entre ce qui est prévu et la météo depuis le mois de mars j'ai appris à ne pas faire confiance aux gars de la météo

    Bruno très érotomane et trop solitaire, songeait aux seins des femmes absentes à caresser le vide nuit à la santé amoureuse

    C’est bien effroyablement trop beau et tellement titanesque disait l’adjudant chef, en parlant devant les nouvelles recrues, et il évoquait ainsi cet amour sans bornes qu’il portait à sa mère

    Cailloux dans le ciel un Sahara de poussières diverses, et elles sont toutes inaccessibles N.B j'ai un peu plagié Mouloudji

    Ce soir j'ai fait un peu de cuisine, je ne fais pas très souvent la cuisine mais chez moi ce soir ça embaume

    Ce soir, je découpe une pomme grise en quatre quartiers égaux dans l'assiette un goût fruité et l’envie de faire une tarte

    Ceci dit parfois des petits riens qui arrivent dans ma vie, ils me font aussi sourire

    Celui qui écrira l'équation, dites du grand tout universel, il aura la grosse tête d'un thaumaturge

    Certains orages paraissent aussi sombre que l'Enfer

    Ces jours heureux, j'avais encore un cœur très amoureux je vis son absence comme ce vide de libertés non habitées, longtemps j'ai marché simplement sur cette corde raide

    C'est la valse à quatre temps des quatre saisons qui passent automne, hiver, printemps, été

    C'est l'ouverture de la saison d'hiver le ski, la glace et la neige sont là, pour la chaleur et la lumière il faut encore passer du temps

    C'est un point de vue commun et non pas celui de grands mystiques. Vous vivez dans une illusion ! Vous dis-je !

    Cette nuit froide de novembre il a neigé sur paris et toutes ses rues grises et seules les voitures restent toutes blanches

    Chaque jours apportent leurs rations de faits, ils Suffisent aux moines qui raturent sur la réalité Mais qu'y a-t-il de réel dans une belle équation ?

    Concernant la pratique de l'alchimie, elle demande avant tout le feu sacré ou la foi

    Concernant la réalité la plus commune je doute de tout ce que je vois car ce ne sont que des illusions

    Dans la grande forêt ancestrale un arbre monde gigantesque avec toute une myriade d'oiseaux

    Dans la recherche depuis l'épuisement des nouveautés, on est passé de l'étonnement... Tient pourquoi ça marche! A l'agacement… tient pourquoi ça ne fonctionne pas

    Dans quelle étagère ? Où courges et où est le poivre ? Je ne sais hélas !

    Dans un petit lac bleu de montagne des poissons vifs tout fait d'argent, ils nagent, dans l'eau très claire et froide

    Demain je ne serais plus là et je le sais mais aussi ? Aurai-je rejoints mes amis? Là bas ? Cla je ne le sais pas!

    Depuis bien des éternités, il y a ainsi dans notre ciel ,La Lune change ses formes arrondies et évolue lentement, D'abord croissant, puis quart, puis la Lune toute pleine

    Des voix sans timbres ? Sans doute! Vous causez aux anges ou bien, à vous-même

    Descendant toute nue l'escalier de scène. Avec tous ses boys et toutes ses plumes, la diva qui envoie mille baisers à la foule

    Etre soi-même, ce n'est pas un luxe mais une normalité

    Fiat lux! Dit-il songeur! En allumant sa lampe dans la pièce sombre

    Fleurs de givres encore étonnées d'être, les fleurs de l'automne passager et mes rosiers sont en boutons

    Fondamentalement je ne suis pas sûr que nous puissions comprendre ce monde alors croire en son destin... Ben ça aide à vivre

    Galet plat, jeté habilement, ricoche dans l'eau puis, il rebondit encore, plusieurs fois de suite et arrivé en bout, il coule sans rémission aucune

    Ici il y a des lois que tu ne peux renier comme l'énergie, l'entropie, le temps. Tu peux les nier mais elles existent

    Insensiblement la lumière décroît, le coucher rouge d'un soleil d'automne puis petits matins rosés avec le gel

    J’ai plus peur de mal vieillir de d'entrer dans le non-être, mais je n'ai pas d’idée là dessus

    Je ne sais pas ! Ou je ne sais plus ! N'ai-je jamais su répondre ?

    Je ne vous ai jamais demandé de croire en quoique ce soit, je vous dis que vous vivez avec votre propre illusion

    La fleur fanée d'hier, la rose d'aujourd'hui, les graines de demain...

    La goutte qui tombe, elle descend vers la mer et elle redevient nuage

    La lumière éteinte revenait alors avec tous mes doutes du jour, je songeais alors à toutes celles que j'avais entrevues un instant et qui d'un sourire malin, elles m'avait allumées d'un gros désir animal

    La lumière peut être si forte qu'elle éblouie…

    La mort des beaux papillons, ce n'est guère important pour les oiseaux qui les mangent

    La nuit je suis heureux de me soustraire à vos regards

    La simple couleur blanche qui unit tout le spectre visible. Ne dit-on pas ? Du bruit blanc

    La terre molle dans ses mains, le potier étire le colombin et monte ainsi la matière

    La terre qui se repose aimablement dans mes deux mains noircies de terre, je mets en terre mes fleurs maintenant

    Le pécheur tranquille et patient qui est là, sur la berge, casse la croûte et un bel après midi qui passe

    Le photographe saisit un instant précis tandis que le peintre décrit une ambiance se sont des fabricants, d'images, très différents

    Le principal concept du bouddhisme c'est le non-attachementt à ses illusions et d'admettre un non-dualisme

    Le silencieux se lève rallume sa cigarette et laisse la conversation...

    Le soleil se lève le soleil se couche la nuit tombe... Etc. Etc.

    Le solitaire patient qui reste entier et seul à écrire toutes ces idioties, bien trop vagues dans un site trop dépeuplé et plutôt  vide

    Le temps cyclique des quatre saisons qui passent c'est le temps de la nature

    Le temps qui attends, ce n'est pas le temps qui espère, juste le même temps à passer

    Les chasseurs sont prêts ! Cache-toi bien petit lapin ! Automne... Saison de la chasse

    Les poissons nagent indifférents au vermisseau au bout du fils ils nagent dans l'eau sans faim

    Les quatre chevaux de l'apocalypse ils sont en retard sur les dates prévues ce n'est pas sérieux messieurs dames

    Les rails parallèles de nos destins, les vies enchantées de nos deux rêves, elles se rencontrent aux bords de l'infini

    L'homme est debout et il vous tend sa main, le premier la saisit et il la serre amicalement mais le second qui passe en donnant la pièce

    L'idée d'une cause juste qui sert de moteur à sa vie, c’est avant toute une idée religieuse

    Lorsque le Soleil ne se lèvera plus du tout, la Terre, elle sera déjà oubliée

    Marcel Proust a ainsi retrouvé, tout le temps qu'il croyait perdu dans ses rêveries du passé

    Mon paradis ne saurait exister dans un monde ou ma vérité, cela soit la  seule vérité qui s'impose

    Mystère, telle est le nom de l'énigme! C'est le nom de la Babylone moderne contemporaine avec toutes ses séductions incroyables

    Nuit après nuit la mort devient compagne, cela devient l'habitude d'une absence vide. Eros et thanatos sont aussi des frères… 

    Opiniâtrement le touriste qui apprivoise ces jambes et ses seins bien formés, avec l'angoisse de ne savoir lui plaire

    Ostensiblement seul, le touriste comblé, avec juste une histoire de champagne, il y a madame qui l'attend à la maison…

    Papillons de nuit, tournent autours de la lumière, papillons du jour qui butinent les fleurs colorées, la lumière, elle permet d'apprécier diverses couleurs

    Partir un matin c'est pourrir un peu... La déchéance du temps

    Personnellement moi! La mort ben je ne la connais pas et puis je m'en fous !

    Plic-ploc fait la pluie sur le toit de tôle grise qui est ouverte aux quatre vents

    Pour arrêter les pendules Il faut la même foi en soi-même que de vouloir marcher sur l'eau

    Pour les anges ce sont des neutrinos, pour le divin ce sont des photons et pour les hommes ce n'est que des KWatts

    Pourquoi donc je vous demande, les gens gentils sont-ils si insignifiants ? Vous aimez trop les tracas !

    Pourquoi vis-je ici ? Monsieur! Pourquoi! vous aimerais-je? Madame! Moi ! Je ne le sais pas bien...

    Pourquoi parles-tu du Paradis ? Serais-tu de ces cinglées qui confondent le réel et  les rêves ?

    Pourquoi vous fautil donc une éprouvette pour tester la qualité de la réalité qui vous entoure?  Alors que savoir bien regarder devrais vous vous suffir...

    Puis question de poète ? Vous savez quoi? Je l'emmerde Le poète! Je suis humain simplement humain...

    Question de toutes les prophéties faites... je suis assez déçu des prévisions écrites mais assez content qu'elles soient erronées

    Sans doute! Je sais bien aussi  que nous possédons un corps et une âme! Mais possédons-nous vraiment tous nos rêves ?

    Si les mots n'étaient pas usés jusqu'à la corde, la vérité serait simple...

    Si vous croyez en vous-même, c'est déjà un bon point d'appuis et tout le reste est sujet à interprétations

    S'il n'y avait pas un peu de hasard, dans le cours de nos vies, nos vies seraient ennuyeuses...

    Soleil qui se lève et qui rosit tout à l'horizon c'est l'aube qui vient

    Songea-t-il un jour d'orage très noir et très sombre que si la lumière luit partout et brille tous les jours

    Thanatos est un ange tout comme Eros…il me veille autant! Le bel Eros amant de Vénus... La pulsion de la vie et aussi la pulsion de la mort.. Un ailleurs absolu…

    Un clown bien triste qui se couche fatigué en songeant aux lendemains qui viennent et déjà le matin, il fait sa première blague du jour en se rasant devant sa glace…

    Un désert sous le ciel bleu sans rien qui bouge dedans, Il n'ya  pas de place pour la vie

    Un enfant bien vivant regarde avec curiosité son grand-père racornis, il met sa petite main dans la vieille main ridée, une complicité de l'instant

    Un individu qui naît aujourd'hui, il vit un certain temps puis s'en va: Alors pourquoi s'inquiéter! Seul compte de bien vivre le présent

    Un jour il se perdit dans un tout petit monde ce n'était que le sien

    Un jour qui vient ou l'autre j'aurais ainsi oublié toutes vos chiquenaudes

    Un photon issu sans doute d'une étoile lointaine qui il arriva jusqu'à mes yeux encore bien étonnés, c’est le message d'une histoire très ancienne

    Une copine qui voulait me draguer, elle parlait d'équations à plusieurs inconnues mais je suis resté fidèle à une seule

    Une jolie fleur, donnée dans un printemps fleuri, une gerbe abondante qui est offerte, un été prospère et tous les fruits mûrs aux temps d'automne

    Une seconde d'éternité c'est déjà très long pour un cœur amoureux

    Une vision qui se veut profonde et obscure, elle n'a rien à faire des ouvriers dans la mine, c'est un épiphénomène d'une pensée ténébreuse

    Vous n'aimez pas toutes mes petites histoires, vous préfériez sans doute des recettes de cuisines, je suis désolé madame mais je ne suis pas cuisinier!

    Vous recherchez la vérité comme la perle fine que des cochons ont jetée dans un tas de merde... Il faut plonger dedans pour la récupérer

    Y aurait-il une vérité chez tous les inquisiteurs ?

  • Aphorismes décembre 2008

    Aphorismes décembre 2008

    Adolf Hitler était au départ un artiste si quelqu'un avait considéré l'artiste peut être même ignorions-nous le monstre ?

    Après les dégâts de la crise boursière en 2008... Je ne crois pas que l'année 2009 soit très brillante, ça va chier en 2009 et Bonne année 2009

    Dans le silence des temps qui passent, de temps en temps, des chants d'oiseaux qui me réjouissent le cœur...

    L'antisémitisme commence avec l'usage du mot, il est des conventions non écrites qui interdisent l'usage normal de certains mots comme juifs, nazis, Shoah pourtant de nos jours en cette fin 2008 j'ai très mal pour Israël et pour la Palestine

    Les monologues sont des choses personnelles... Personnellement je parle de choses qui sont impersonnelles, est ce pour autant que je parle de moi ?

    Moi je pense que vous allez me dire que j'ai tort mais ai-je exprimée une seule idée qui vous contrarie ?

    Ne demandez pas aux autres ce que vous recherchez mais essayez de comprendre que les autres ben ils s'en foutent

    Peut-on dire que rien ne justifie la guerre? Oui! Mais la nécessité d'une guerre est une raison politique et la politique est amorale

    Pour paraître intelligent, ce n'est pas la peine de faire de grandes phrases, il vous faut juste un peu d'hermétisme, soyez juste un peu obscur pour paraître profond