Aphorismes divers et variés

  • Propos sur les fins du Monde

    La fin du monde et ses mythes

    Pour les gens du Nord les scandinaves et les anglo-saxons, la fin du monde est très liée à une nouvelle ère glaciaire où les glaciers recouvrent les zones habitées, c'est le mythe d'un soleil malade et déclinant qui ne peut plus combattre l'hiver

    Pour les gens de la méditerranée, le mythe est lié à des inondations.Soit un déluge ou soit un raz-de-maré, cela suite à un Volcan comme le Santorin qui en -1000 avant JC a détruit la ville qui existait sur l'île de Santorin. Dans la Bible, le mythe du déluge Cela serait celui de l'arrivée des eaux dans la mer noire jusque là isolée, envahissement par les eaux de la méditerranée vers -1600. Ce qui est un mythe purement babylonien qui est epris par la Bible, l'élément destructeur étantl'eau

    Pour les gens d'Afrique, d'Océanie, il n'y a pas de mythe de fin du monde au sens propre du terme, si ce n'est des histoires de guerres toujours recommencées entre des dieux qui se battent et l'arrivée des colons blancs avec une économie qui a détruit les restes de cultures locales,on peut parler de fin du monde avec l'arrivée des blancs

    Pour les Indiens d'Indes les hindous le monde est fait de cycle il n'y a pas vraiment de fin mais la continuation de divers ages d'or, d'airain, de fer et plus on évolue moins le matériau est noble, le mythe de la perfection, elle est plutôt antérieure, c'est un combat incessant entre les forces de la vie et celle de la mort

    Pour la Chine et les chinois le mythe de fin c'est comme une partie de Go...Les chinois occupant du centre la Chine vers un monde où tout est occupé par les chinois,  il y a une prophétie chinoise du flot de vie qui envahit tout

    Pour les japonais la peur est dans chaque jour, le dernier mythe serait que je Japon soit engloutit dans la mer la fin du monde se vit au quotidien

    Pour les amérindien ceux d'Amérique du Nord le mythe de fin du monde n'existe pas où plutôt il est lié aux colons blancs
    et à la stérilisation de la terre, les sages indiens prédisent des temps difficiles pour tous mais pas une fin en soi

    Pour les indiens d'Amérique du sud il y a des cycles liées, au soleil, à la lune et l'agriculture, la fin du monde c'est chaque jour.  
    Il  y a des dieux cruels qui maintiennent le monde que grâce à des sacrifices. L'arrivée des hommes blancs, c'est cette étonnante prédiction de la fin des civilisations d'Amérique du sud

    Pour nos contemporains les fins du monde liées à la religion. Ben elles sont remplacées, par des croyances en l'écologie, l'économie
    et la gestion d'une population de plus en plus envahissante, le symbole le plus évident de cette peur qui est liée au CO². Ce gaz qui est accusé de tous les malheurs, alors qu'il y a beaucoup d'autres signes bien plus inquiétants comme la pollution de tout, la diminution des ressources,naturelles et alimentaires ou plus réaliste la surpopulation. Notre monde écologiste du GIEC Il se polarise sur l’augmentation théorique de la température

  • Aphorismes du 11 novembre 2012

  • Quelques propos sur le pur et l'impur

    Bêtise du 17 avril 2013

    Sur le pur, l’impur, le déchet, le sale, le sacré, le péché

    Dans l’acceptation la plus commune la définition du pur c’est le sans mélange, ainsi on parle en peinture d’une couleur pure, en musique d’un son de référence… Cette notion de pureté a été employée aussi pour parler de son semblable tels qu’il n’y a aucune différence d’avec moi même. La notion de racisme elle est basée sur cette ressemblance parfaite avec son Proche.

    La notion d’impur est une notion purement religieuse et lorsque la pureté liée au sacrée est remise en cause, dans beaucoup de religion l’impureté fondamentale, c’est de ne pas faire partie de la communauté religieuse.

    Maintenant revenons à la notion de déchet ? Cette notion elle est liée à l’utilité. Que ce soit un objet ou un être qu’il soit humain ou animal voire végétal. La notion de déchet revient au non usage possible de cet objet. Il y a alors sous entendu la notion de recyclage. Ce sont des notions purement utilitaires et ce n’est guère mieux que la notion religieuse de pureté.

    Maintenant le sale cela à a voir avec des notions d’ordre de propreté et d’hygiène qui sont en général des précepte de société avancées. La saleté a un peu à voir avec le pur et la notion de déchets. Les pauvres ne sont pas plus sales que les riches, il se lavent mais leur supposée crasse elle est profondément enracinée dans un imaginaire religieux dont les philosophes protestants du genre Malthus sont proches. Ils Les pauvres sont des déchets impurs de la société donc il ne faut pas encourager leur multiplication. NB à savoir que beaucoup de racismes, ils ont ainsi une justification cette notion d’inutilité sociale des pauvres.

    Maintenant pour la notion de sacré, moi je me tiens à ce que dit le Christ lorsqu’il regarde tous les hommes quelques soient ils. Il n’y a pas de mauvaise choses qui viennent des fosses d’aisances mais c’est ce qu’il y dans le cœur qui compte. Personnellement, je me pose toujours la question du jugement dernier. Sil s’agit de juger le monde il nous faut un juge qui soit ouvert à tous les hommes et non par une petite chapelle. Même le Christ est un peu léger Jaime à croire que la charte de l’ONU de 1948 elle reste la meilleure chose face à tous.

    Concernant la notion de péché je vois en elle la notion de coopération avec les autres et avec le plan de Dieu qui lui-même revient a un plan purement humain, le péché étant dans le refus de l’autres

  • Quelques concepts pour notre monde

    Bêtise du 26 mai 2012 bis

    Quelques concepts pour notre monde

    Soit le premier concept le plus important le concept de "La justice" et c’est un concept absolu et non pas de circonstances, les lois sont certes provisoires, mais le concept de ce qui est juste et acceptable aujourd'hui... C'est oui ou non et c'est transcendant à toutes les philosophies

    Soit un deuxième principe qui découle directement de la philosophie de Darwin soit le concept de luttes pour la vie, pour une justice, pour une solidarité ce concept peut être considéré comme matérialiste, il n'en est pas moins aussi essentiel que le premier

    Soit un troisième principe le concept de désir et de rêve, ce principe est dû à notre part purement humaine entre animal et être conscient et capable de métaphysique, on peut le ramener à un concept de plaisir et de jouissance mais déduire l’humanité à des concepts matérialistes de sexualité. Cela c’est oublié ce qu’il y a de parfaitement irrationnel dans l’humain donc j’inclus aussi le terme d’inconscient bien que ce terme emprunté à Freud soit assez mal défini

    Soit un quatrième principe la croyance dans un monde meilleur ce concept est aussi bien un concept religieux qu’un concept purement athée, il ne vous est pas demandé de croire en quelques chose mais d’admettre la possibilité de pouvoir construire un monde meilleur qu’il soit ici et maintenant ou dans un au-delà qui vous convient

    Soient les concepts de liberté, de démocratie, de recherche du bonheur, d’égalité entre les hommes et femmes, de respect de la différence, se sont là des concepts purement politiques qui s’adressent à des sociétés mûrement démocratiques

    cette recherche est une idée philosophique sur la recherche des universaux ... Qu'est-ce qui est fondement et qu'est-ce qui est secondaire dans nos philosophies?

  • Aphorismes pour une vie simple

    Aphorismes pour une vie simple

    Ce que le missionnaire n'accepte pas chez les bons sauvages, c'est l'absence de culpabilité

    Des fois le matin en sortant de mon bain, je suis tout nu et heureux de l'être

    Faites chier les adorateurs! Car vous ignorez trop de choses

    La cruauté est humaine, mais plus les hommes sont cultivés, plus elle est atroce

    La culture commence avec les soins du corps et l'obligation de se couvrir.

    La mère des ambitions est avant tout le désir de comprendre le monde

    La révolution aura lieu le jour où le besoin de justice sera plus fort que le confort des habitudes

    La seule chose qui change la vie c'est d'aimer et de se savoir aimé, le reste n'est que babioles sans vraies réalités

    Le bon sauvage reste tout de même un mythe, il y a encore des horreurs humaine chez les bons sauvages

    Le jour où les hommes comprendront pourquoi il doit y avoir des chefs n'est pas arrivé, les hiérarchies se renouvellent toujours même après une grande révolution

    Le jour où vous verrez Dieu... Dites-vous que vous avez fait une idole à votre image qui agit selon vos propres désirs...

    Le péché originel a été inventé pour justifier l'existence du clergé

    Le silence de la politique c'est l'acceptation que les lois soient faites par des profiteurs

    Pour être heureux, il faut marcher pieds nus sur le sable

    Paris le 7 aout 2011

  • Aphorismes sur l'esprit et le corps

    Aphorismes sur l’esprit et le corps

  • Aphorismes sur la littérature

    Aphorismes sur la Littérature

    Dans la Bible on y parle du jugement dernier où des anges ouvrent des livres pour les lire,  les auteurs sont ainsi jugés sur ce qui est écrit... Le jugement est moral mais pas sur les qualités littéraires... Ce qui me fait penser à ces milliards de livres écrits et stockés dans "La Bibliothèque" mais que personne ne lit plus et qui sont à jamais oubliés dans la poussière...

    Dans un livre il y a une pensée mais méfiez vous des hommes qui ne lisent qu'un seul livre ces gens là ont leur unique littérature et ils brûlent tous les autres livres...

    La Bible est faites par de multiples auteurs avec des styles littéraires tous différents, ce qui fait l'unité littéraire de ce livre c'est la grande conviction qu'ils sont inspirés pas un être tout puissant qui écrit l'Histoire avec un grand H

    La Littérature est quasi infinie et éternelle, contrairement à la Science qui établit des lois définitives... Quelques esprits forts modifient un peu les lois scientifiques pour les adapter...

    La musique est une chose que j'aime et que je redoute  car elle me fait voir des choses sur moi-même que j'ignorais contrairement à la littérature qui parle souvent de l'ego et de l'univers de ces gens bizarres qui décrivent un monde étrange qui se passe dans leurs têtes

    La religion qui prêche à autant de chance de faire un adepte qu'un publicitaire de vendre un produit, la littérature est ma religion, je ne crois pas au définitif dans ma pensée et dans ma foi...

    Pour faire un bon travail d'écrivain  bref pour peupler une histoire de personnages divers et variés,  il y a quand même une grande part de schizophrénie chez ces écrivains

    Quand un écrivain vous dit qu'il travaille pour lui-même ou pour la postérité, il y a une grande part de mensonge je connais peu de gens qui écrivent sans l'espoir d'être lu

    Si je devais critiquer un livre, ben je serais assez mauvais critique car je lis peu et  moi-même je ne me relis pas... Je m'agace... Mes écrits sont ses saillies littéraires et c'est mon style de littérature... Cela veut il dire que je mets peu de psychologie dans mes écrits… Sachez bien que je n'ai jamais pensé écrire la comédie humaine car je connais mes limites...

    Paris 16 janvier 2011

  • Sur le Paradis et l'Enfer

    Sur le Paradis et L'Enfer

    Dans l'enfer il y a des intentions de pouvoir, dans le paradis il y a l'amour de l'autre

    Demain c'est demain alors on verra  peut être des choses étonnantes, pour aujourd’hui le réel me suffit

    Dieu c'est quelques choses quelques parts dans les possibles mais il n'est pas dans le contingent

    En ce qui concerne la création et toute son histoire, la science moderne me suffit

    Il faut une grande foi pour marcher sur l'eau, et une plus encore grande pour croire ce que disent les créationnistes

    J'aime ma liberté, je ne serais jamais un chef et j'aime l'idée d'une justice commune

    Je n'aime pas trop le paradis d'Allah tel que le désirent les fous d'Al Qaeda, c’est l’idée d'un bordel éternel

    Jean-Paul Sarte disait beaucoup de conneries, je ne sais pas si vivre tout seul soit possible

    La première idée de l'enfer, elle vient des grecs qui le situait en dessous sous la terre

    L'argent, c'est une idée d'échange entre les hommes, et non pas un gâteau à bouffer entre riches

    Le démon, le diable est une idée grecque d'esprit malin qui échappe aux lois admises

    Le fait que notre monde soit invivable et devienne un enfer, c'est souvent cette prétention à en faire le paradis

    L'enfer il est à voir comme un hôpital psychiatrique ou les damnés se sont de pauvres hères avec un sentiment de culpabilité

    On a souvent mis le paradis dans des territoires vierges comme si la virginité correspondait à un monde à violer, à manger, à détruire, à transformer

    Pour le paradis... Mon dieu préservez-moi de ses saints très chiants, très moraliste, très parfaits, le paradis est invivable

    Pour les bouddhistes, la vérité c'est le détachement de ce monde, il n'y a ni paradis, ni enfer

    Un Dieu Tout-Puissant, omniscient éternel, c'est une idée possible mais sans toute l'humanité

  • Aphorismes suite 2

    Aphorismes suite 2

    Bientôt  on ne verra plus certains animaux c'est peut être cela l'apocalypse

    Certaines choses qui ne sont pas rentables sont bien plus essentielles que des choses rentables

    Dans le passé c'était les savants qui changeaient le monde de nos jours se sont des entrepreneurs et leurs projets fous

    En Europe la corruption est moins visible, elle se passe dans le secret des cabinets politiques

    Je ne sais jamais si le sourire de mon banquier est nature

    Je ne sais pas si un jour, on parlera d'autres choses que de rentabilité

    La corruption existe en Afrique et rien ne changera si  celle-ci bloque les programmes destinés aux populations

    La sagesse est une notion simple évitez de se risquer dans une aventure mais je ne sais pas trop si nos hommes contemporains jugent bien les conséquences de leurs décisions

    Quand je pense à l'Afrique, j'ai de grandes espérances et de grande craintes,

    Sept milliards d'humains c'est comme même beaucoup mais il est impossible de vivre pour ces sept milliards comme nous occidentaux…

    Un artiste sera toujours capable de s’en sortir, un matheux aussi mais se sont des professions qui ne sont pas connu comme assurant une rente

    Un enfant de cinq ans est incapable de savoir ce qu’il y aura et donc de prévoir ce qu'il fera dans 15 ans

  • Aphorismes suite 1

    Aphrorismes suite...


    Avec l'écriture commence toutes les emmerdes, la théologie, la propriété privée et les lois

    Dans le marbre les constitutions, le décalogue et la mémoire des morts

    Dans une voix la tessiture est une chose individuelle on peut dire que l'âme et la voix sont les mêmes choses

    Je ne sais pas pourquoi je n'aime pas ma voix sans doute juste une question de respiration que je ne maîtrise pas

    Je vois des indiens qui se font spolier de leurs terres parce qu'ils n'ont pas borné par des frontières écrites sur des papiers qui font actes de propriété pour tous leurs territoires

    La parole donnée c'est un chose inviolable mais dans notre monde de l'écrit seul le contrat est valable

    L'écriture c'est juste un moyen mnémotechnique pour conserver

    Un enfant qui ment change de voix..

    Un jour où l'autre il faudra bien dire toute la fatuité d'écrire