Aphorismes rangés par ordre alphabétique 2002-2007 des restes

A bas la connerie ! Certes, mais laquelle ? Et puis le programme est trop vaste !

A cinquante ans, je sais maintenant que j’ai vécu plus que la moitié de mon espérance de vie et pourtant je reste attaché aux rêves de mes vingt ans…

A de jeunes âmes ardentes de beaux embrasements et pour de vieux maîtres endurcis des tourments obscurs et studieux…

A force d’abattre les murs de l’incompréhension, nous finirons bien par briser quelques choses d’important…

A l’intérieur de ma chambre noire, le travail de la lumière y est fin et ainsi prennent formes mes images les plus nettes…

A l'origine le fait d'écrire et celui de tracer des sillons de charrues étaient les mêmes... Les vers sont des sillons d'écriture et versifier est de même nature que labourer...

A notre mort, nous emmenons nos certitudes à la semelle de nos souliers, de celles de celui pour lequel il n’y a rien, jusqu’à celles de celui qui croit que tout est possible…

A quoi rêvent les raveurs ?

A trop vouloir se chercher, on perd surtout son temps de vie...

Abaissez-vous jusqu’au niveau des petits enfants, pour leur parler comme si vous parliez à quelqu’un de très intelligent…

Accroître sa puissance et développer sa croissance, telles sont les lois de nos sociétés contemporaines, il leur faudrait plusieurs fois les ressources de notre simple terre…

Achète de moi, l'or le plus pur, passé aux feux du doute, pour y purifier ton âme, nous dit l'apocalypse mais certains n'y voient que de la monnaie, pour racheter ce monde et s'en goinfrer...L'or le plus pur n'est rien, devant la vérité la plus crue car rien ne permet de s'acheter un destin...

Après la pluie le beau temps... Hier ! Après le beau temps la pluie... Zut de zut !

Après le onze septembre 2001, la vieille querelle scolastique des universaux médiévaux est de retour…

Art d’un regard, art de l’écoute et l’art de la cuisine mais existera t il un jour l’art des odeurs et l’art du toucher ?

Assez ! Si je pouvais dire : assez ça suffit ! A tous ces tiroirs qui brinqueballent en me chantant des barcarolles tristes pas moyen de les fermer ces tiroirs…

Au carnaval des chimères, la plus belle est celle que nous aimons d’un pur amour…

Au paradis, j’aimerais voir des fauves cruels et innocents, des montagnes gigantesques qui soient encore inaccessibles, et quelques vides sans limites pour y chercher le bout du monde…

Au-delà et en deçà de la limite de vos perceptions, il n’y a aucune raison de confirmer ou de nier telle explication du monde plutôt que telle autre…

Aujourd’hui nous pleurons, je ne sais si demain nous chanterons mais après demain nous ferons des hymnes…

Aujourd'hui 26 mai 2005 il reste 3 jours avant la fin du monde sérieux ? Non ! J'en rigole !

Aux temps anciens, les lois étaient données par le monarque, de nos temps, les lois sont discutables par tous…

Avant de mourir j’aimerais voir un fantôme, un extraterrestre et un ange…

Avec ce que j'entends bref le bruit dans les médias que font nos hommes politiques. Ben ! On va encore rigoler. Petit nota bene... Je verrais bien des bagarres du style d'Astérix et compagnie bref de la grande rigolade

Avec le temps il y a un peu de vie, beaucoup de souvenirs et quelques regrets…

Avez-vous souri ? Lorsque quelqu’un ou quelqu’une vous a dit : je t’aime pour la vie !

Avez-vous une volonté d’acier ou de cire et comment vous comporterez vous devant les feux de la séduction ?

Ce Dieu que j’ai choisi, me parle, il est de partout et de nulle part et il se met à l'épreuve de mon intime…

Ce dolorisme chrétien l'affirme, notre souffrance peut être le rachat de nos fautes mais la psychanalyse nous dit encore et toujours le soupçon du couple sadomasochiste…

Celui qui donne à manger à un juif, un musulman, un chrétien, un bouddhiste,  un animiste,  un athée ou un Native  American, qu'il soit  blanc, noir, jaune ou rouge, c'est toute notre humanité qui est nourrie...

Ce monde contemporain ne survit que par son inertie au-dessus d’un précipice, le vide de sa conscience…

Ce n’est pas l’univers qui est incohérent mais notre explication du monde, l’univers se suffit toujours à lui-même…

Ce n’est pas le cœur qui commande mais la raison, et parfois le sexe aussi mais j’aimerais bien unifier les trois…

Ce qui est possible pour Dieu ne nous appartiendra jamais…

Ce qui explique le mieux de concept d’éternité, c’est le temps du désir amoureux…

Certains riches américains deviennent des prédicateurs épicuriens…

Ces simples mots "je t'aime" sont plus essentiels et plus révolutionnaires que tout ce qui existe sur terre...

Cet enfant qui vous dit : ce n’est pas juste ! Perçoit finement l’idée de la justice…

Cet homme nouveau qui méprise le vieil homme mais dans ce monde de ma mémoire jamais il n’y eut d’autres sagesses que celle du vieil homme…

Cette bêtise qui est si conforme à sa prudence devant un dilemme qu’elle ne peut résoudre…

Cette croix romaine aussi monstrueuse que notre guillotine républicaine, et les premiers chrétiens ne supportaient pas, que le christ, il soit représenté sur une croix…

Ceux qui croient connaître Darwin et qui en font une justification politique, ils n’ont jamais lu que son premier livre "L’origine des espèces" et ils n’ont jamais lu son deuxième livre "La descendance de l’homme !"

Ceux, qui ont les doigts dans la merde ou le cambouis, ils sont aussi estimables que ceux qui n’aiment que la pure beauté…

Comment croire à l’éternité de l’amour quand je fais l’expérience bouddhique de l’impermanence visible dans l’usure de toutes ces choses que je croyais éternelles !

Comment faire du fric avec les bonnes idées ? Ce n’est pas toujours pour ceux qui ont trouvé les bonnes idées mais pour ceux qui possèdent les moyens de les transformer en réalités économiques…

Connais-toi ! Toi-même ! Peut être mais est ce toujours un bien pour soi même ? Ne jamais pouvoir se connaître ! Et comment pouvoir oublier l’existence des autres ?

Contrairement à ce que je croyais, il n’y a jamais eu d’âge d’or, ni au dix-neuvième siècle qui est un siècle de prisons, de casernes, de maquereaux et de prostituées, ni au vingtième siècle qui fut un siècle sanglant, ni dans toutes les époques précédentes…

Contrairement à ce que je croyais, les idées du pouvoir sur les autres sont l’essence du pouvoir et non pas des idées de vertus…

Crise ! Une notion qui sera toujours contemporaine, toutes les vies sont faites de crises…

Cruel choix entre aimer et être aimé lorsqu’il ne s’agit pas de la même personne…

Culture et consommation, il y avait un adage qui disait : la culture c'est ce qui reste quand on a tout oublié, quand je vois que les plus belles pièces de l'ex musée de l'homme sont exposées au musée des arts premiers sans explications, ni références culturelles

Dans la ferveur, le désarroi et le changement commencent avec la comparaison…

Dans la nature, les plus belles choses restent gratuites…

Dans la vie de la société humaine il faut une certaine hypocrisie pour éviter les conflits...

Dans la vie on choisit ses douleurs et son plaisir mais on ne choisit pas les coups de foudre…

Dans le port du voile islamique, il y a beaucoup de choses parmi les interdits que les psychanalystes pourraient nous expliquer…

Dans le silence de la nuit les rêves parlent

Dans les choses qui me paraissent éternelles, je pense aux furtifs nuages qui existeront autant que la terre existera…

Dans les yeux d'un aveugle, il manque le regard j'ai de mauvaises relations avec mes amis aveugles, car je ne sais rien de leurs regards

Dans ma vie il y a eu des amours, des haines et beaucoup de trucs mais je me souviens que de mes amours

Dans une bonne biographie, il y a la part d’adoration idolâtre et la part de règlement de compte iconoclaste…

De bons amis ne font pas toujours une bonne vie…

De nos jours il vaut mieux savoir prévoir sur le long terme à petits budgets que faire des gros coups aléatoires et temporaires…

De nos jours le surréalisme est surtout constitué par des nécrologies sur ses inventeurs…

Demain je ne sais pas mais on verra ! C’est que je me dis toujours avec les hommes politiques

Demain n’est pas écrit ! Telle la formulation que je donne à ma liberté…

Démon de l’entropie ! Tu ne m’auras pas car j’arrêterais le temps avant !

Des hommes font l’histoire et des chroniqueurs réactualisent à leurs manières des moments du passé…

Des poètes parlent avant tout d’eux-mêmes et parfois leurs sentiments les portent à regarder vers les autres…

Des scientifiques qui nous parleraient de Dieu, ils tiennent des discours aussi non appropriés que des mystiques qui parleraient de la science…

Des vieillards qui sont loin de l’adolescence, emploient le vocable jeune…

Dieu est passé par les étapes intermédiaires... De la crainte qui est une prudence devant l’inconnu... Du respect qui est l’obligation hiérarchique devant un chef et de l’amour qui est le don réciproque devant un bien aimé…

Dieu ou l’argent ? Voilà la vraie question sur les pratiques religieuses !

Elle avait des yeux à faire pâlir d'envie tous les opticiens et toutes les esthéticiennes…

En affirmant que la vérité est une et que c'est la notre, cette philosophie dualiste a donné des trucs du genre "le bien c'est nous le mal c'est eux".

En amour comme dans le travail la jouissance et la douleur n’ont comme limite que ce que l'on estime acceptable…

En ce jour de printemps mon cœur fleurissait de mille et une fleurs et à celle là qui me souriait nouveau temps et encore une nouvelle saison cycles des vies, la raison sans aucune oraison…

En conclusion de tout ça le seul truc qui me ferait bouger le cul c'est un grand amour et non pas une nana qui soit mue par un quelconque intérêt tel que le profit ou par la protection mais de nos jours c'est devenu une perle rare

En dix ans tout change les politiques, les amours, le monde mais le fond du cœur ne change pas…

En moi coexistent plusieurs philosophies contradictoires, telles que l’épicurisme, la doctrine chrétienne et même le marxisme, suis-je mauvais philosophe ? Non ! Simplement un homme qui assume ses contradictions…

En philosophie, certains confondent le mot profondeur avec sa conséquence l’obscurité, malgré tout, les philosophes ne sont pas des mineurs de fond…

En tant qu’humain, je suis solidaire de l’humanité souffrante mais en tant que contribuable, je suis beaucoup moins intéressé…

Entre l’amour et la liberté, je choisirais peut-être la liberté, une forme supérieure de l’amour, elle ne peut s’exprimer que par elle mais la liberté sans amour n’a pas beaucoup de sens…

Est-ce qu’un jour les psychanalystes comprendront à quel point ils m’emmerdent lorsqu’ils posent des questions sur une création artistique et sur la mienne en particulier !

Etre pessimiste ou être optimiste sur la nature humaine ? Question de philosophe pour essayer de rester lucide !

Existe t il une solidarité autre que comme valeur communautaire et encore faut-il aussi décider de qui appartient à cette communauté ?

Faire confiance ou devenir paranoïaque ? La nécessité oblige !

Faire des beaux des figures d'anges cela est aussi con que de damner les laids...

Faute de sot est excusable ! Infamie de mandarin est inexcusable !

Feu qui brûle, feu qui consume, feu qui purifie mais le feu qui éclaire…

Fromage ou dessert ? Noir ou blanc ? Etre ou ne pas être ? Votre choix est limité, monsieur Shakespeare !

Fuyez votre vie ordinaire ! Revenez y et regardez la comme unique !

Gager l’avenir pour vivre notre seul présent ! Un crime pour tous nos descendants …

Il est des prophéties qui ne se réaliseront jamais, à cause de notre liberté éternelle…

Il est difficile de parler de la Vérité unique à des fous dualistes et cela n'est pas facile à expliquer à monsieur George Bush, Oussama ben Laden et compagnie

Il faut un minimum de libre espérance pour envisager l’avenir…

Il n’est pas permis de dire n'importe quoi mais même si vous le pouviez et que vous le puissiez quoi mais ça ne servirait à rien parce que personne ne vous croirait…

Il n'est pas évident d'être généreux et désintéressé dans ce monde d'intérêts

Il nous faut dès aujourd’hui réinventer des mythes adaptés pour pouvoir résister au vide de la pensée contemporaine…

Il n'y a pas pire jugement que soi-même ?

Il y a quelques choses de très millénariste, voire une vision apocalyptique dans la grande peur qu’a suscitée la guerre en Irak.…

J’ai entendu parler des enjeux économiques de la culture et j’entends les gémissements des êtres de culture…

J’observe ce monde qui m’entoure, je ne sais et je ne veux le mettre dans une formulation qui finie et définitive, je ne suis pas un homme de système en philosophie, il sera là encore après moi et malgré moi…

J'ai du mal à croire à mon avenir mais je crois au destin et cela m'aide à croire en moi...

Je choisis mes amis mes amours et ce n'est pas n'importe qui...

Je crois bien que la réalité de l'Enfer cela soit de ne plus croire en la miséricorde quelle soit de Dieu ou bien celle des hommes

Je crois connaître la vérité, je sais qu’elle est sans cesse accessible et qu’elle restera éternellement inépuisable…

Je m’étonne encore de voir que l’intelligence des écritures ne recouvre pas l’intelligence du cœur car il y a des érudits sans cœur et des barbares incultes qui possèdent ce presque rien de la vérité…

Je me demande parfois si les gens intelligents sont-ils capables d'erreurs ? La réponse est oui ! Ils sont parfois incapables d'écouter les autres donc de les comprendre

Je me dis avec ce que je sais de ce monde de marchands... Il n'y plus rien à retenir de ce monde de la consommation, celui dans lequel nous sommes, tous des objets marchands sont sans passé, ni avenir et surtout pas de mémoire…

Je me pose la question comment agir dans un monde où tout n’est que façades, celle de la politiques, celle des médias, celle de la communication...

Je me sens parfois si faible, si inutile et si bête devant l'immensité de toute la souffrance

Je n’ose pas choisir entre celle qui m’aimait et celle que j’aime…

Je ne conçois pas de vivre pas un paradis cossu comme un intérieur bourgeois !

Je ne me pose plus de questions, j'attends mais il est dur de croire à son destin lorsqu'on croit pouvoir choisir

Je ne sais pas si demain, il y aura du travail mais il y aura certainement des mécontents…

Je ne sais pas, si un jour j'aimerais le pouvoir, je sais que je ne vous aime mais je ne vous aime pas stupide et si j'ai un pouvoir c'est celui de vous faire penser sur ce monde

Je sais des gens généreux qui restent des tendres, c'est une espèce en voie de disparition comme quatre vingt pour cent des espèces vivantes encore un peu de temps ce monde sera un enfer égotique…

Je sais que je ne pourrais jamais aider que mes proches. Alors que tous les autres, ils ne m'en veuillent pas.

Je songe parfois à Dieu, à la mort et à l’éternité mais ce ne sont que des songes…

Je suis plus grand que tous mes ancêtres car je me tiens sur leurs épaules…

Je suis très seul, très individualiste, j’ai toujours eu du mal avec l’autorité et je me sens un vrai électron libre, cela en toute conscience…

Je trouve ce monde très con où les gens biens ont tendance à s'éclipser

L’acte le plus révolutionnaire que n'aient jamais fait les gouvernements sous François Mitterrand c'est l’idée de mettre à niveau du bac

L’argent n’est pas toujours un serviteur généreux, il est souvent un maître tyrannique

L’art est le vestige d’un artiste, sa signature n'est pas son œuvre mais son acte de propriété…

L’enfer est en bas, le paradis et en haut ! Trouvez donc la vraie direction !

L’homme est sur la terre depuis dix millions d’années, il va sur l’eau depuis dix mille ans, il va dans les airs depuis cent ans et s'envole dans l’espace depuis quarante ans…

L’homme, faible, faillible et généreux, il est aussi illimité dans toutes ses possibilités, il est donc aussi digne d’estimes que la divinité…

La bonne volonté sera toujours insuffisante devant le terrorisme perpétuel du religieux…

La calomnie est sœur de l'anonymat

La charité serait moins intéressante que la justice

La civilisation ! C’est une question de distances et une histoire de proximité, les barbares sont toujours lointains…

La crise est une idée de journalistes en mal de copies, il n'y a jamais eut la crise mais la vie est faite de crises, monsieur !

La critique littéraire est ce passage difficile pour les auteurs qui resteraient inconnus sans la critique…

La différence entre l’estime de soi et celle que nous avons de Dieu, ce n’est qu’une différence entre la connaissance de notre limite intime et la perception pleine de l’infini…

La dualité morale n’est pas le choix entre le bien et le mal mais le choix entre la grandeur de l’altérité et la nécessité de penser à soi-même…

La fatigue donne de mauvaises idées, la tête doit surnager dans la mélasse des pensées…

La foire des alibis culturels, ce n’est que de la culture qui reconduit ses conventions…

La Folie ne se reconnait pas par toi même, c’est toujours les autres qui vous disent fou…

La haine est médiatiquement plus rentable, cela tient à son coté spectaculaire,

La liberté ce n’est pas confortable, certains lui préfèrent la sécurité, c’est là dessus que se fondent toutes les tyrannies…

La pensée dualiste aux dépens de la dialectique moniste ça a été la plus grande erreur de philosophie, de la religion et de la politique en partageant ce monde en clans rivaux

La perversité ? Elle commence avec l'idée de duper de tromper ! Croyez-vous vraiment qu'il soit vraiment possible de duper ? Oui ! Car malheureusement je sais des mensonges par omissions…

La philosophie arrange ses concepts comme autant de pièces dans un jeu d’échecs…

La philosophie dans les bordels, elle ne peut être comprise que comme un commentaire esclavagiste sur les rapports humains…

La philosophie, elle qui ne m’a pas toujours aidé à vivre mais elle m’a expliquée tout ce qui m’arrivait…

La photographie, elle n’est pas un art en soi... La prise de vues photographique c'est l’art du choix de l’instant…

La première injustice ! Ce c'est jamais que l’héritage, nous naissons tous libre et égaux mais avoir des sous de sa famille ça aide bien…

La solitude du décideur, c’est surtout celle que donne le pouvoir de déplaire…

La souffrance, ne peut s’expliquer par nulle théologie, ni aucune philosophie…

La source ne peut dépasser ses origines…

La tendresse ne peut se mesurer à la puissance et la gloire, il n'y a aucun héros tendre dans les tragédies grecques…

L'autre cet emmerdeur indispensable, à une vraie dialectique philosophique…

Le "je", il est paraît-il bien haïssable ! Mais pouvoir utiliser ce "je", c’est bien pratique…

Le boléro de Ravel n'est pas une publicité pour une banque mais un essor vers la beauté…

Le capitalisme marche sur la confiance (l’illusion, le crédit) que demain il y aura toujours quelqu'un qui payera...

Le clientélisme en politique n'a pas de vision majoritaire…

Le concept de péché originel, il est fondamentalement pessimiste sur la nature humaine…

Le cynisme ? C’est une philosophie grecque ancienne où les hommes n'avaient pas honte de se comporter comme des chiens mais nos contemporains n'ont retenu que ce coté meute mais en restant trop humains

Le fait d'avoir de bons sentiments, cela ne m'empêchent pas une certaine rigueur de pensées et d'écriture…

Le fait de savoir bien écrire n'excuse rien dans les goujateries…

Le monde n’est pas à aménager comme un intérieur bourgeois, ce monde est toujours à construire et à refaire…

Le monde ne peut plus se permettre l'usage des conflits classiques, la guerre d'Irak et toutes les guerres chaudes sont des problèmes de stratégies directes…

Le poète a toujours raison" Louis Aragon "la femme est l'avenir de l'homme "Louis Aragon "les connes ne ressemblent qu'aux connes" Jacques Brel " je ne suis pas bien sûr "Jacques Brel " cherchez ! Il y a là deux poètes mais qui donc a raison ?

Le poids des mots devrait suffire à semer la confusion sur le sens du dit

Le sanctuaire de Lourdes peut se résumer à un ex-voto à Marie, une couronne de sept tonnes de vil plomb et recouverte en surface de dix kilogrammes d’un or très pur…

Le savoir est un bavardage et l'art est de ne rien en dire.

Le secret des secrets (la pierre philosophale) la seule pierre philosophale que je connaisse c'est cette fois que l'on a en soi-même et dans la confiance envers l'autre

Le sens du religieux ne doit pas altérer notre humanité

Le silence de l'amour est comme une absence…

Le silence est un repos de l'âme, et le bruit est une pollution par accumulations…

Le sommeil ne répare pas, il aide à la cicatrisation…

Les barricades sont des coutumes de Parisiens aux temps chauds…

Les diamants sont éternels... Les nuages aussi, mais ils sont plus à ma connaissance de la réalité qui passe, bien plus furtifs...

Les humanitaire travaillent dans l'urgence sauvent des vies et ne se préoccupent pas du devenir de ceux qu'ils ont aidés, alors à quoi sert leurs travail si cela est à refaire dix ans après...

Les laids n'ont pas les soucis que pose la beauté

Les minorités ne sont que des minorités et leurs droits sont des arrangements avec la majorité…

Les optimistes possèdent une aptitude au bonheur qui leur permet de se remettre de tous leurs petits ennuis, alors que les pessimistes attirent les malédictions comme un paratonnerre attire la foudre…

Les psys causent beaucoup mais n'expliquent rien sur l'inconscient, ce truc bizarre où sont tous les autres…

Les réseaux d'amis sont une maffia sauf que le mot maffia, il est mal vécu…

Lorsque l’économie sert d’éthique sociale, l’être humain est réduit à une marchandise corvéable, manipulable…

Ma douleur, qui s’enracine en moi, me paraît plus longue que la durée de mon plaisir…

Mahomet a élaboré l’islam comme une résistance et une opposition religieuse et politique, au monopole de la foi religieuse de l’empire chrétien…

Malgré le profond désir du repos, se savoir en péril et rester capable de l’accepter…

Même si la réalité est cruelle, elle est toujours plus vraie que les rêves les plus beaux…

Mère nature n’a pas de verdicts définitifs sur le bon, le beau et l’utile…

Messieurs les idéalistes, je ne crois pas plus que les réalistes économiques qu'il n'y ait d'idéal en économie mais il ya encore et encore la cynique envie du toujours plus

Monde physique ! Tu n’as que faire des physiciens…

Mots dits ou maudit cela n'est qu'un jeu de mots..."je", il n'est pas ce jeu ces mots sont si doux. On est aimé et on les aime mais peut être pas les mauvais...

Ne me méprisez pas ! C'est le même être qui vous parle de caca boudin, que l’ange éthéré qui vous parle de l’indicible…

Ne pas posséder les plans de l’avenir ! Espérer toujours et construire un monde de justice, de vérité, de paix et d’amour…

Ne pas renier ma vie présente pour la promesse d’un au de là ! Et ne jamais oubliez de regarder vers le ciel de temps en temps !

Ne vous faites plus d'illusions sur les méthodes comme la religion, l'aide humanitaire ou les traités économiques c'est encore de la gestion de conflits d'intérêts

Non ! Je n’ai pas de réponse au comment faire pour changer le monde, j’ai autant de mal à militer que de m’engager dans un parti,

Nos contemporains se soucient assez peu des autres depuis qu’ils pensent tout seul et par eux-mêmes…

Nos enfants ne savent plus se révolter, car notre génération, celle de soixante-huit, elle est rentière de la révolte et de l'imaginaire…

Nos vies ne pourraient continuer sans la mort des vieillards…

Notre avenir, c’est l’ambition possible de nos projets, notre présent, l’ambition tangible de l’instant et notre passé, l’ambition résignée de la tradition…

Notre nudité révèle notre intime faiblesse face aux autres…

Nous échapperons peut être aux idéologies mais nous n’échapperons pas à notre vécu…

Nous les Hommes ! Nous sommes des Dieux incompétents, faillibles et lâches…

Nous sommes tous unique ! Du moins c’est ce que nous continuons de croire…

On dit que les moches ont une belle âme c'est aussi con que de dire que les beaux sont des anges, le délit de sale gueule cela existe

Où est ce Dieu que j’invoque quand je le prie ?

Parait-il que c'est en se posant des questions qu'on avance mais parfois j'ai l'impression de faire du sur-place

Parmi toutes les crapules, les vraies crapules sont celles qui ont du pouvoir, les autres ne sont que des pauvres types…

Poète ! Tu es le feu et l'oiseau, phénix, ni mort, ni cendres, toujours à te consumer jusqu'où ira ta douleur ?

Pour bronzer, il faut du soleil mais pour les agriculteurs ils aiment aussi la pluie...

Pour moi, le dit du mystique est plus pertinent que les modèles provisoires de la physique contemporaine mais pouvoir l’exposer simplement, cela est au de là des moyens de ma raison…

Pour pouvoir utiliser une chaise à porteur il suffit d'avoir deux chômeurs disponibles et prêts à tout…

Pour qu'il y ait un vrai amour, il faut aussi que l'être aimé, il vous aime aussi et que la réciproque soit vraie ...

Pour remettre le fil du canevas sur la trame de la vie, il faut de la patience comme celle des trois parques

Puis-je adorer un Dieu sans désir ? Parfois je nie son existence !.... Parfois je me dérobe à sa présence !... Parfois il m’apparaît n’être qu’une idole et parfois il est mon compagnon…

Qu’est ce qu’on doit s’emmerder dans un paradis trop sage !

Quand il n’y a pas de miséricorde permise, se reconnaître coupable est sans espoir !

Quand je dis : il pleut ! Dois-je dire aussi : Quelqu’un ici nous a-t-il dit qu’il pleuvait ici ?

Quand les expériences de pensée pure, elles n’ont plus le support de la matière, alors tout devient possible et il est dur d’être matérialiste…

Quand on envoie des humanitaire dans tous les points chauds de la planète, je ressens alors la confusion des valeurs entre les violences liées à la guerre et la compassion liée à l'humain... Non ! Ce ne sont pas des choses compatibles, un docteur n'est pas un soldat et guérir n'est pas un fait de guerre

Quand on n'a rien à dire, il vaut mieux se taire.

Quand un militaire parle de dégâts collatéraux, ce même grossier personnage dit en général : On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs mais si ces œufs sont aussi nous ?

Quand une personne fait une chose sans penser à son intérêt ou des intérêts supérieurs alors j'ai confiance ! Quelle qu'une m'a dit : je t'aime ! Moi... Cela me suffira pour toujours !

Quand vous êtes dans la merde à quoi pensez-vous ? A vous-mêmes ? A vos amis ou à vos ennemis ! Votre enfer ou votre paradis seront alors présents là ici bas…

Quelle idée bizarre que celle de la fin de ce monde, toute mon intelligence ne peut y adhérer !

Qui cherchons-nous toujours ? Nous-mêmes ! Un Dieu qui nous parle ! Ou cet autre animal qui nous défie !

Rien ne sert de courir, il faut encore arriver premier…

S’habiller n’est qu’une manière de travestir sa nudité…

Sans conviction, il n’est pas possible de se projeter dans l’éternité…

Sans les hasards du chaos, nous serions dans un enfer déterministe…

Sans vouloir persister dans l’ébauche d’un sujet, nous ne faisons rien de durable…

Se réfléchir, ce ne n’est pas s’admirer, mais examiner l’éclairage d’une lumière sur soi…

Seul le désir est moteur…

Si Dieu n’existe pas ! Sommes-nous capables d’accepter que nous soyons faillibles ?

Si j’étais Dieu, je serais un Dieu autodégradable dans l’humus de l’humain…

Si je connaissais ma fin, je crois bien que je n’essaierais pas de la changer…

Si l’avenir n’est pas encore écrit, il existe cependant des myriades de futurs qui sont autant de pages vierges…

Si un homme, dans le cours de sa vie, n’a jamais rêvé de changer le monde, c’est que cet homme n’a jamais été jeune…

Sur le Net... Ce qui est gratuit, c’est un choix accepter ou non de la publicité

Ta beauté, elle est toute intérieure, du moins c'est ce qu'on dit aux moches !

Tant que je pourrais respirer, manger, boire, dormir et rêver, je survivrais comme un solitaire mais j’aimerais toujours aimer et être aimé par une seule…

Toto n'est pas heureux dans ce monde idiot

Tous les équilibres auxquels vous vous raccrochez, ils ne seront plus là dans quinze mais je suis encore incapable de vous prédire ce qu'il y aura…

Tous les artistes sont maîtres et serviteur d'un feu sacré qui répand sa lumière et sa chaleur sur nos vies…

Tous les concepts possible en Art, ils sont faits pour être classés dans des catalogues de musées et ils ne seront plus que des idées mortes…

Toute puissance et omnipotence, elles n'ont jamais été faites pour aucun homme sans qu'il ne devienne totalement fou…

Toutes les grandes révolutions,eElles se sont attachées à ce délire de la conversion vers un homme radicalement nouveau… Dit donc  saint Paul, tu as été plagié par toutes les dictatures !

Un corps imparfait, il nous demande le regard sur son âme qui elle est immatérielle…

Un Dieu sans visage ? Ce n'est qu'une idole de bois...

Un Dieu tout puissant, il verrait sa toute puissance limitée par l’infinie diversité.

Un jour ou l'autre vous vous demanderez pourquoi avez-vous dit cela ? Ce ne sera pas des remords mais un éclair de lucidité

Un libre hasard me fait moins peur que la certitude écrite…

Un monde meilleur serait un monde où les idéalistes et les pragmatiques sont les mêmes...

Un paradoxe de nos vies ! Se savoir mortel et vivre comme si l'on était immortel ! Cela m'a souvent interpellé sur les rapports entre la vie et la mort…

Un poète qui crève c'est une bibliothèque qui meurt et une forêt qui ne sera pas détruite…

Un seul mot d’amour donné m’autorise la tendresse…

Un sourire d’innocence désarme un dragon…

Un sport de combat comme le karaté peut-il mener à la sérénité nécessaire pour seulement écrire un bouquin sur tous ces gens dont on aimerait casser la gueule ?

Un vieil homme parle de son passé, une jeune fille de l'amour et de quoi allons-nous parler ?

Un zeste d'humour ça marche partout et tout le temps, les rigolos risquent moins que les balèzes...

Une association d'ego différents cela ne fait jamais qu'une association d'ego associés qui se confrontent

Une civilisation prend fin, lorsque la lumière et la chaleur, du soleil de sa raison, se couchent à l'horizon de sa conscience...

Une combinaison aléatoire de procédés littéraires, ce n’est pas de la littérature mais la mécanique du hasard…

Une haine sans appel commence avec la non-reconnaissance…

Une méditation spirituelle, ce n’est pas celle du surhomme ou de l’ange mais celle d'hommes en oraison…

Une noble intelligence s’autocritique, c’est ce qui la rend si rare…

Une pensée juste dans un tissu d’erreurs, cela n’excuse pas les erreurs…

Une philosophie a minima est une vision du monde pauvre, la complexité doit être développée dans ses détails…

Une religion qui se prétend universelle n’existe pas sans polémiques…

Une révolution en philosophie, elle innove et ne réitère pas une pensée révolue, elle la reformule dans des concepts nouveaux

Une télévision allumée, c’est cet énergumène anonyme mis en valeurs pour un instant qui m’oblige à le toiser…

Une théorie qui se veut cohérente et auto suffisante, elle est sans évolutions possibles, c’est donc une théorie insuffisante, les faits sont plus têtus que les équations…

Ventre repu n’a plus l’angoisse familière de sa faim…

Vérité toute nue ! Tu restes beaucoup plus excitante si tu restes cachée et désirable…

Vivre ! Ne pas rêver que du grand soir ! En conséquence ne pas extravaguer sur notre avenir mais agir sur de tangibles présents !

Votre sauveur ne peut exister, se justifier et l'emporter sans la faute qui légitime sa présence…

Vouloir tout dire sur tout, ce n’est ne pas dire l’essentiel mais exposer la confusion et le bruit du monde !

Vous ne savez pas à quel point une publicité me fait mal lorsque je vois passer après une très belle chose admirable, cette publicité aligne ses chiffres et ses slogans…

Voyez si vous pouvez ! Pesez le pour et le contre et essayez encore !

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire