Quelques aphorismes du 10 février 2019

Quelques aphorismes du 10 février 2019

Abondance de textes, peut-être quand la tête va bien mais parfois se taire pour ne plus dire des choses qui se sont pas toujours sympathiques,

Chier des vers ou écrire sur du papier de soie ? Non là je rigole ! Mais qu'est ce donc que l'écriture sinon un trop plein que l'on vide

Damner quelqu'un, c'est le vouer à l'enfer quelqu'un qu'on n'aime pas, c'est en général un adversaire

Deux mille ans de christianisme, la Bible et le Coran et autant de guerres ! C'est le Bordel ! Mon Dieu de Justice où es-tu ?

Fans de Mozart ! N'oubliez jamais sa réalité crasseuse d'une vie pas toujours heureuse avec tous ses petits ennuis vécus

J'ai beaucoup aimé la Bible mais je ne sais pas pourquoi le peuple des justes, les juifs, ils ont le monopole de la vérité divine ! Moi ! Je n'aime pas l'usage politique d'un Dieu...

J'aime l'idée de l'immortalité, c'est bien une vision de la foi mais quand je connais aussi la triste réalité de l'entropie et de sa réalité physique, je me dis aussi qu'on ne peut vivre en croyant aux deux en même temps,

Je me pose des questions sur un Dieu, celui de la Bible, Celui qui nous dit qu'il y a des bons et des mauvais

Je n'aime pas les nazis ils ont fait des horreurs avec leur haine, mais dans nos contemporains je n'aime pas non plus toutes les haines de ce monde qui se croit permis de faire des horreurs aux noms de leurs croyances

Je ne sais pas ce que sera demain, tout ce qui sera le Beau le Bien ou bien le Mal, car c'est encore à voir et je ne décide pas, Je n'ai rien d'un dieu et  je connais trop ma fragilité humaine

Je perds la foi dans un Dieu qui se dit juste, quand je vois la manière dont il juge, car pour lui Il n'est pas bon d'avoir une opinion différente

Je suis vivant mais j'ignore ce que sera demain, Il y a quelques rêves qui s'ébauchent peu à peu

J'ignore pourquoi le pouvoir politique et l'argent, ils corrompent toutes les idées religieuses

La complexité du monde tient dans le fait que si nous rêvons il n'y a pas de raison qu'il n'y ait qu'un seul rêve qui soit écrit dans ce monde physique

La foi, elle n'est pas totale où alors la réalité de ce monde changerait

La prophétie, la plus simple c'est de se savoir mortel, mais je ne sais pas pour ce que je deviendrais, il est difficile de croire en demain, 

Le Bien et le Mal et de multiples guerres pour une Vérité dualiste un peu stupide

Le brouillard de novembre, le froid de l'hiver et l'attente espérée de la lumière du printemps

Le chien du Prophète, il était assis là sur son cul et il attendait une gâterie du Prophète

Le chrétien que je suis, il reste fidèle a ces mot "Aimez-vous les uns les autres!"

Le diable n'est pas mauvais en soi, c'est juste un contradicteur

Le génie de l'outre réalité, c'était aussi un monde multiple qui est fait de gens ordinaires et bien vivants

Le pape pissait dans sa pissotière, et ça me le rendait plus humain

Le silence est cette chose où il ne se passe rien et ne rien dire c'est se taire, parfois j'aime cette impression d'un repos donné

L'enfant que j'étais autrefois, il savait un monde qui serait meilleur, le vieux con que je suis devenu, il souhaite maintenant un monde qui soit moins corrompu par les divers pouvoirs et l'argent

Les mots que l'ont dit comme les instantanés des présents vécus

Mirages des temps passés, nos rêves, ils n'ont rien de ces affreuses réalités que l'écologie nous sert maintenant

Musicalement je ne sais pas que dire, je sais trop le pouvoir des mots, j'aimerais une musique pour les accompagner, mais je connais mal la musique

Notre monde n'est pas explicable par un concept unitaire comme le croyait Einstein il ya des myriades de choses différentes dans la réalité où nous vivons, Le monde réel de sa physique il connait mal les réalités complexes aux sens mathématique des termes

On nous prévoit un enfer pour demain, il ne sera pas religieux mais il sera aussi fait des afreuses réalités écologiques, toutes celles-là que nous connaissons de nos jours

Pour demain je ne sais pas mais je sais encore que vous serez bien là avec vos rêves et vos problèmes

Un ami qui vient, un ami qui reste et tous les souvenirs de nos autres amis d'autrefois

Une dame qui me sourit, une dame qui me parle et une absence bien réelle

Paris le 10 février 2019

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire