La beauté version 3ième du 28 juillet 2019

La beauté (une autre version 3)

La rose était bien là, cueillie ce matin, et certes celle-ci, elle restait toujours belle. On dit de cette fleur, très incroyable et si fragile, qu’elle est toute immortelle, même si elle vit un instant court. J’ignore parfois, parmi toutes, s’il y a aussi d’autres fleurs, que j’aime dans ma vie, je ne saurais que dire. Elle a ainsi toute sa beauté qui est tellement classe, cette fleur si simple, elle me fait toujours envie.

Il est de ces femmes qui sont toutes très belles, et celles-là qui m’ignorent, je n'existe pas toujours. Peut être savent-elles, parfois dire cette chose inédite, parmi ceux qu’elles honorent, dans une vie de femme libre, une vie avec des passages, qui sont parfois trop brefs, et le rien du tout qui est si rare, ce truc du coup de foudre

Savoir aussi choisir, un choix entre aimer l’une, celle qui très belle, et ainsi taire son cœur. La choisir et l'aimer, ne pas décider pour elle, vivre comme un solitaire, et par elle s'absoudre.les cieux, avec les nuages, ils me disent de ces beautés, qui sont toutes éternelles, muses ou anges parmi les étoiles. Je sais, une seule beauté que j’aime et qui m'inspire, celle-là que j’adore encore, et parfois, je la vois dans ses voiles.

Avec ce miracle des mots, il y a parmi toutes celles-là, des pures madones inaccessibles, ou de grandes hétaïres incomprises. Il ne faut jamais oublier dans sa vie, que de savoir choisir entre un rien, et un plaisir beaucoup trop nécessaire, la beauté nue, elle ne sait pas vraiment. Peut-être pas, mais si on la regarde, avec de très grands désirs d'elle même, et je sais quelques uns de ces fous, qui sont prêts à tout pour elle.

Tout ça pour pouvoir jouir et avoir, de purs plaisirs qui sont très sexuels, il est à savoir aussi qu’il suffit pour vivre, d’un petit presque rien comme un sourire. Cet amour, il est bien là et très simple pour l’habiller de grandes lumières, il y a cette chose lumineuse, qui nous donne le désir et cette envie de l'autreIl y a bien l’art de vivre, et aussi la bonne manière, a savoir toute la tendresse et la confiance donnée.

Vous savez autrefois, quand j’étais enfant, je voyais des femmes qui me souriaient comme des reines, non ! Je n’étais pas un ange, mais je regardais celles-ci de grandes beautés sereines. Qu’est ce que la beauté ? Une jolie question de philosophes, ceux qui sont plus ou moins rebelles et qui connaissent de multiples vérités, il y a plusieurs sortes de roses, mais pour la rose unique, c’est elle qui reste toujours belle.

Cette unique qui les incarne toutes.Je sais de ces femmes, qui sont biens faites, et qui m’attirent par leur vision, elles ont toutes de bons appâts. Pour moi la vraie approche, qui soit vraiment charnelle, ce sont les choix des petits riens, et parfois juste un sourire et un regard et alors ce sont de ces choses qui sont tellement sensuelles, il y a ainsi dans chaque femme.

Cette femme unique que l’on aime, mais on ne vit qu’avec une seule, j’ignore parfois, dans ma solitude, savoir choisir entre ce qui est beau et la réalité de ce qui est laid, je sais cette tête de cochon, sans doute une sale gueule, vous savez!Moi ! Je reste solitaire, mais ce qu'il y a dans mon cœur, et parfois j’évoque en moi, la beauté qui va avec, c'est alors pour moi cette grande présence.

J’aime parfois caresser un chat qui vient vers moi tout doucement, puis-je parler de sa beauté féline un simple chat parfois, il nous aime. J'aimais une chatte qui avait, du vrai plaisir sur mes genoux, non je ne suis pas un chat mais je savais tout sa tendresse il y a dans des lieux lointains, quelques dauphins et ils me parlent, d’une beauté parfois très câline.les dauphins aiment l'humain.

Je ne sais pas choisir entre elles, celles qui sont parait-il très belles, et qui est aussi très médiatique je parle de la grande la diva, je vais souvent sur les médias du net, et là je pense à madame Laetitia Casta, parfois je pense aussi à toutes ses innombrables choses possibles. Qu’elle suscite toujours par ses images la beauté est-ce cette chose bizarre, cette chose qu’on met à ces mots, nos amours est-ce bien la beauté ?

Oui c’est cette chose bizarre entre l’art grec ou romain et toutes ses statues de déesses avec des corps très idéals, et je sais ces jolies dames qui postent sur internet et parfois elles osent le pire Se montrer toutes nues, complètement dévêtues et sans rien sur la photo, elles font un tapage d'enfer je pense souvent en moi même a l’idée de la pure vierge, celle qui se ballade tout là-haut dans le ciel.

Et à toutes ces roses qui passent et qui fanent, dans un temps donné qui hélas, il reste trop court j’ignore pourquoi je me sais ce mot de la beauté, oui cela reste un truc pour des artistes un peu fous, Il est des petits riens qui me disent des choses, entre ce que moi j’aime et vous je me dis qu'est-ce que vous aimez ?

Parmi toutes ces choses oui il ya quelques riens qui me suffisent pour vivre et pour pouvoir aimer la vie. Je vois toutes celle là des jolies femmes aimables, avec de beaux appâts un jour on vous parlera sans doute de ce qui est beau, et pourquoi c'est différent et je sais tous ceux-là qui restent trop raisonnables dans une vie pas toujours facile.

L'histoire des amours sont parfois simples ou parfois de ces choses bizarroïdes, le désir c'est un feu qui peut nous brûler, le sexe c'est un partage avec un partenaire choisi, l'amour c'est un choix, parmi tous nos choix, le couple reste une fidélité pour une vie ensemble

Paris le 17 mars 2019 et troisième  version 28 juillet 2019

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire