Chroniques des temps qui passent

  • Le hasard et les probabilités (Thèse et anti-thèse)

     

     

     

    Le hasard et les probabilités

    Je te joue toi ce temps.
    En échange de mon avenir
    J’hypothèque le doute pour la certitude
    Je perds ou bien je gagne.
    Je suis déjà.. Certain

    Cet instant, cette issue, sont passions
    Je cherche et je trouve
    Cette martingale de prophètes
    Instant de ma vision.
    Comment dans ces secondes
    Voir ! Ce devenir ?

    Je le vois sombre
    Comme une marée noire
    Djihad aux mille noms d’Allah,
    Des guerres, pour libérer.
    La poussière des nations
    Des guerres saintes
    Pour annoncer la bonne nouvelle

    Et de multiples pays.
    Libérés et ruinés,
    Des millions de crèves la faim
    Des abris anti-atomiques
    Pour des sociétés de fourmis

    Des palais incroyables..
    Aux milieux des taudis
    Des rats, qui rongent et qui pullulent
    Et nos sociétés surpeuplées
    Qui survivent semblables à des fourmilières,

    La terre stérile de trop d’hommes
    La terre mortelle,
    Une nouvelle ère,
    La planète
    Sans les hommes,

    Bruno Quinchez (Paris 1988, Morsang sur/orge 1991-juin 1995)

    Le hasard et les probabilités (antithèse)
     
    Faites moi rêver,
    Messieurs les puissants de ce monde,
    De ce cauchemar sortez-moi !
    Souvenez-vous de cette belle terre
    Ce beau jardin qu’elle fut autrefois,

    Peut être, verrons-nous
    De meilleurs lendemains ?
    Que tous nos passés !
    De meilleurs jours,
    Beaucoup plus heureux,
    Mais cela même
    Ce n’est malheureusement pas certain,

    Devrais-je vous croire ?
    De toutes vos promesses,
    Peut-être ! Peut-être !
    C’est encore à voir,
    Le pire, il n’est pas certain,
    Que seront tous nos lendemains ?

    Ces lendemains sont probables,
    Et seule la certitude est d’essence divine,
    La liberté ! C’est douter de demain…
    Pour l’homme il reste
    Cette évanescente problématique,

    Bruno Quinchez Morsang sur/orge 1992

    Paris le 21 septembre2019

  • Des petits conseils pour des gamins rêveurs sans de vraies perceptions de ce monde

    Des petits conseils pour des gamins rêveurs sans de vraies perceptions de ce monde

    J'entends sur ma radio que quelques gamins, ils vivent et croient pouvoir changer notre monde avec des idées sur la sauvegarde de notre planète ! Ben ! Vous savez ! Ils font parait-il une grève de leurs études. Là ! Je me dis en moi-même. Rigolent-ils ou quoi ? Vous savez la solution, elle serait de ne plus consommer des objets transportés sur de longues distances, quelques soient-ils et surtout  tous ceux qui ont des trajets de transports considérables. Je sais des sociétés sur le Net comme Amazon qui parait-il, elles polluent beaucoup notre planète par un commerce avec des tansports compliqués et très pollueurs. Alors, sachez gamins que la solution, c'est un boycott de tous les produits qui voyagent beaucoup ! Il est à savoir que le transport par un avion qui voyage entre les Etats-Unis et l'Europe, c'est 5 tonnes de kérozéne transformées en CO², des saloperies qui sont produites et recrachées dans l’atmosphère par cet avion. Les transports de passagers et d’objets,  soient en avions ou soient en bateaux, c'est bien de la très grande pollution. Malgré nous, les militants anti-pollution qui vivons avec ces faits. Oui ! Il y a bien ce fait que les avions qui volent et qui dégagent des nuages de cochonneries, ils bénéficient depuis un bout de temps d'un privilège international qui n'a jamais été remis en cause. C'est pourtant là un très gros pollueur ! Je devrais avoir aussi une mauvaise conscience car j'ai acheté sur e-Bay un appareil photos qui me vient direct des USA. Comme quoi, certaines vérités de la pollution au CO² par les transports  que sont les avions et les bateaux, tous les deux très polluants. Ces réalités là, elles sont encore assez mal comprises et surtout ce sont les principales causes de la pollution au CO²

    Bruno Quinchez Paris le 20 septembre 2019

  • Haïkaïs de début d'automne

     

     

     

     

    Canal saint martin

     

    Le canal saint Martin ici à Paris, avec un temps d'automne

    Haïkaïs de début d'automne

    C'est un jour d'avant
    Mais avant quoi donc monsieur ?
    Cela je sais pas trop !

    Il faut bien aimer
    Cet automne qui est là
    Avec ses fraîcheurs

    Plus le temps passe
    Et plutôt moins de soleil
    C'est la vie qui va

    Je ne sais pas trop
    Tout l'effet de la lumière
    Sur votre moral

    C'est le temps donné
    Pour ramasser les feuilles
    Toutes à la pelle

    Aussi pour dormir
    Le soleil qui se couche tôt
    Et nous plus tard

    Paris 24 septembre 2017 19 septembre 2019

  • La chute du mur de Berlin, il y a bientôt trente ans

    Le mur de Berlin (octobre 1989)

    O joie ! J’ai vu, ce mur terrible détruit,
    O temps ! J’ai vu de froids teutons en larmes,
    Ces cœurs hermétiques vivaient, mon cœur était séduit,
    Est et Ouest, les deux camps enfin laissaient les armes,

    O amis ! Par ces chants entonnons l’hymne de nos joies,
    Ta magie victorieuse par sa grâce à nouveau nous unit,
    Les cœurs battent à l’unisson, pour de nouvelles voies,
    Les communications passent à travers cette Europe réunie,

    Marx est mort, Hitler est mort, que vivent mes allemands,
    Schiller, Reiner-Maria Rilke, Amadeus Mozart, ils sont tous mes grands,
    Cette Allemagne que nous français aimons d’amour et passion,
    Ce pays ou il y eut tant de grandes découverte, tant d’inventions,

    Cet espoir est à nouveau, pour nous tous, permis,
    Et l’histoire revit, le cœur de notre Europe, il s'est bien assagi,
    Soyez étreints, millions d’êtres, vivons tous en frère,
    Que désormais la volonté de la paix soit la seule prière,

    Mais que la très grande Allemagne pour toujours se souvienne,
    Des lieders, de la liberté, que, la sagesse, soit, sa gardienne,
    Et qu’elle nous rassure, elle n’a pas d’ennemi, que des amis,
    Je nous, souhaite, la paix pour tous, sans aucun compromis,

    Bruno Quinchez, mon oncle mort fusillé le 1 février 1944.
    Son neveux qui a écrit ce texte en octobre 1989,
    Signé / un français, un ami d’aujourd’hui, un mort d’autrefois,
    O temps ! O mémoire ! O histoire !

    Bruno Quinchez (Morsang sur orge le 10 novembre 1989)

  • sur les 70 ans d'israël

    70 ans en Israël un grand bail

    Pas content du tout, j'écoute ma radio France inter qui fait un petit baratin sur les 70 ans d'Israël ! Et que ça cause, et que ça cause... Avec en général  ce qui est l’idée principale, c’est de ne parler que des juifs qui y habitaient avant  la création d’Israël sur ce territoire qui est aussi une ancienne colonie britannique, ce territoire il a aussi fait partie de l’empire ottoman dont il ne reste que la Turquie,  un état du passé d'avant la guerre de 1914-1918...  Ce sont des lieux, où il y avait aussi ces gens  bizarres, ceux-là que l’on appelle des palestiniens.  Oui ! La Palestine elle existe bien ! Je suis désolé messieurs les israéliens contemporains. Oui ! Celle-ci, elle a bien existée. La Palestine  existait certes, mais je vois surtout que  Israël qui oublie certaines réalités et certaines personnes en Israël, ils ne parlent toujours et uniquement que d’un monde juif, cela avec plein de citations sur des communautés juives du passé, celles-là qui vivaient aussi dans ce territoire.... Mais !  mais !  mais !  Les palestiniens ont-ils ce désavantage de n'avoir jamais existés sur une terre qu'ils occupaient pleinement avant l'arrivé des colons juifs vers 1917  ? Non là, je ne suis pas antisémites ! Mais je n'aime pas cette extrême-droite qui est plutôt raciste en Israël ! Mais là je vois de ces faits qui existent bien. En écoutant France inter, j’apprends que ces palestiniens ils sont certes emmerdants, mais pourtant bien réels et surtout très existants.. Non! La solution, ce n’est pas en les chassant qu’il est possible de répondre à ce problème de coexistence ! Vous savez, il est dur pour un homme généreux qui est celui que je suis et que j'affirme être... A savoir que j'ai cette difficulté morale qui est de reconnaitre qu'Israël pratique de nos jours, une politique coloniale dans ce qu'on appelle les territoires occupés. Il n'est pas facile pour un palestinien de pouvoir défendre ses droits face à un colon juif qui lui vole sa terre. Je ne connais pas encore les résultats de ces élections qui  se passent en Israël !  Peut être que ça pourra donner des bonnes choses, face à ce problème de coexistence. Pour certains juifs racistes ben tous ceux-là les palestiniens ils n'ont jamais existés ! NON! Je ne connais pas les résultats futurs de ces élections d'aujourd'hui en Israël, mais il faut savoir que la réalité, elle est plus complexe qu'un état qui est seulement juif,  Il y a bien quelques dépûtés palestiniens qui ont été élus et qui peuvent faire beaucoup, mais pour ce que sera  Israël multiples ! On verra bien ce que donne cette élection ! Nota bene, je déteste Nethayahou qui a fait le pire comme politiques depuis 15 ans

    Bruno Quinchez Paris le 18 septembre  élection en Israël avec l’arrivé de députés palestiniens

     

  • simple déclaration

     

     

     

    Simple déclaration

    Ce n’est pas, quelques choses d’importance
    Ou une longue accroche de publicité
    Ni même un brillant discourt politique
    Mais peut-être ma forte déclaration d’amour de la vie

    J’aimerais, tant vous dire vous dire cet essentiel
    Tout ce qui échappe à l’ordinaire
    Oui, je le crois, j’ai quelques choses à vous faire savoir
    Le beau printemps fleuri est bientôt là

    Et j’aime ces belles journées du printemps
    La femme d’à côté, est une commère
    Et je suis encore, trop seul, ces soirs
    Seul dans cette nuit, dans mon trop petit lit seul toujours

    Et j’aime les blondes, les brunes ou les rousses
    Et je crève de ma solitude, dans Paris capitale
    Paris capitale de soixante-neuf millions, de français et de françaises
    C’est vous dire, j’aime vivre la vie est la joie d’un amour,

    Pour moi mais je vous le dis bien, rien de très grave
    Surtout ne pas me taire, bavard sans cesse
    Dans cette ville où la parole, est un pouvoir, à conquérir
    Dans cette ville ou la foule souffre de sa solitude

    Ce n’est que ce petit moment de cafard
    Du blues urbain ou un spleen, de cœur de poète
    Si je me tais, vous avoir dit cela
    Et vous avoir parlé, sera plus facile

    Et vous le dire, me rendra moins triste
    Mais je crois, que, je vous gêne, allez, je me tais
    Oui je suis bien ce bavard qui se dit poète
    Parfois je babille mes poèmes, comme un vrai gamin

    Bruno Quinchez (Morsang sur/Orge le 8 mars 1992
    Paris le 11 septembre 2019)

     

  • Meurtrissure ?

     

     

    Meurtrissures ?

    Je ne sais pas  vraiment vivre, sans angoisses
    J'ignore si ce monde,  il devrait être parfait
    La vie, elle est faite, avec des hauts et des bas
    Je sais des jours de deuils, et des jours de joies

    Je sais ainsi, toute la douleur des jours, qui passent
    Mais parfois, je me dis aussi, que ce n'est jamais que ma vie
    Et que je n'ai pas vraiment d'autres choix qui sont à vivre
    Sans être masochiste, j'admets bien, ces meurtrissures

    Je crois aussi  que derrière celles-ci,  il y a beaucoup  d'autres choses
    Parmi toutes les choses de notre vie,  toutes celles- là que l'on vit
    J'ai appris dans mon enfance, que pleurer à chaudes larmes
    Ce n'est pas forcément mauvais, car ça soulage notre âme

    Bruno Quinchez Paris le 7 septembre 2019

  • Quelques réflexions personnelles sur Dieu Version 06-09-2019

     

     

    Quelques réflexions personnelles sur Dieu Version 06-09-2019

    Pour Dieu ? Vous savez ! Je ne vous dirais seulement que : je doute !
    Je n'aime pas du tout; les pensées de leur foi de tous les croyants,
    Ceux là qui maudissent tout ceux-ci qu'ils ne comprennent pas.
    Oui ! Il est à savoir qu'il est plutôt mauvais de vouloir charger de haines

    Et mettre toute sa haine dans ce diable que serait Satan
    Cela en le lapidant avec des pierres, pour moi, c'est plutôt ridicule...
    Oui ! Cela je le vois ! Comme cela se passe, en ce moment à la Mecque.
    Non ! Je ne suis pas musulman, mais je n'y comprends rien à cette lapidation

    Ainsi certaines pratiques religieuses, comme de balancer des pierres
    Je n'ai rien contre Satan, car je sais aussi vaguement, des choses sur cet ange
    OUI ! Il est bien un ange de Dieu, et il n'est pas forcément le mal,
    Car lui, cet ange, il est très libre...Oui ! Il ose poser quelques questions à Dieu,

    Il faut voir cela dans les débuts de la Bible, dans l'ancien testament...
    Donc relisez là avant de définir le mal, comme une vérité absolue
    Pour le mal, vous savez, cela ne reste jamais qu'un truc intime et personnel
    Et puis oui ! Le saurez-vous peut-être un jour ? Non ! Je ne sais pas le mal

    Puis vous savez ? Non ! Moi Bruno ! Je n'ai rien contre votre Dieu
    Mais j'ai vu trop de choses diverses, et qui sont trop mal comprises
    Et puis non ! Ce n'est pas qu'il n'y ait qu'une seule vérité et qui soit vraiment unique
    Mais de qui parlez-vous donc ? Lorsque vous jugez quelqu'un de mauvais?
     
    J'ai plus en plus de mal, avec les livres religieux, qui sont écrits en général
    par des communautés d'intérêts, dans des histoires de religieux qui sont toutes solidaires,
    Cela face à ce monde plein d'oppositions et de conflits qui sont plus ou moins absurdes...
    Pour moi le concept le plus dur, c'est de comprendre, le dualisme du bien ou le mal

    Pour moi ! C'est une connerie ce concept de dualisme ! Je vois trop de gens de nos jours
    Et qui sont généreux pour eux-mêmes et seulement pour la communauté qui est la leur
    Et qui sont souvent haineux pour les autres, je me dis que pour le reste des humains.
    On ne fait pas ce monde parfait sur notre terre qui serait meilleur en jugeant mauvais l'autre

    Ce Monde là ce où nous vivons en recopiant des idées communes,
    On doit pouvoir partager ses idées... Oui la terre elle est surtout faite
    De beaucoup de gens qui y vivent et pour moi la justice, cela reste la seule chose,
    La justice, elle est faite par des lois qui doivent être partagées par tous

     Cette justice ? Est-ce celle, que je donne à Dieu ! Comme s'il n'y avait qu'une seule vérité
    Non ! Je n'aime pas étudier tous les prophètes d'une petite nation qui est trop belliqueuse
    Et de ses religieux qui sont capables du pire, cela pour accomplir une nation sans l'autre
    Ils n'aiment que leurs propres croyances, celles qu'ils ont apprises dans une histoire longue...

    Hélas ce sont des conflits sans fin dans des guerres sans fin et des empires de fous
    Vous savez, moi ! Bruno Quinchez....ce vieux bonhomme de 67 ans bien trop fatigué
    Celui qui se dit poète ! Ben vous savez ! J'ai une culture chrétienne, et un vécu social
    Mais Non Moi ! Je n'aime pas... Toutes les dingueries de la hiérarchie chrétienne

    Et cela depuis les débuts. Il ya un truc que je vais vous dire que je n'aime pas toujours
    Comme des écrits du nouveau testament, cela en lisant les actes des apôtres,
    Un truc admis par tous les chrétiens comme une vérité divine et indiscutable
     Dans ce livre du nouveau testament, je vois que Pierre, il n'était pas un tendre

    Il se comporte mal avec le couple Sapphira et Annamias. Deux chrétiens un peu radins
    Non ! Monsieur Pierre ! Je suis désolé ne rendez pas Dieu qui est le responsable
    C'est vous qui avez décidé de condamner pour des intérêts d'argent et pas Dieu
    Dieu il n'est pas un radin comme vous et je ne comprends pas la condamnation

    Mais non! Je me dis: on ne tue pas ses opposants pour des histoires d'argent !
    La vérité, elle est plus réaliste et cruelle, malgré ces histoires de hiérarchies
    Annamias et sapphira, Ils ne sont des victimes d'une histoire de pouvoir

    Ils avaient peut-être bien quelques choses à dire à la secte de Pierre
    Sur votre répartition de l'argent monsieur Pierre apôtre de Jésus
    Le chef de la secte des chrétiens, des sectaires qui sont prêts à tout
    Et ce choix de les tuer, c'est pourtant bien parait-il, ce qui c'est passé,

    C'est un truc dingue, que je n'aime pas du tout, j'ai un malaise en lisant cela
    Dans les actes des apôtres! Non ! Le gars Jésus ! Il n'a pas établi de royaume,
    avec un roi qui serait au dessus de tous et une hiérarchie et des pouvoirs
    L'empire romain n'est pas un empire à conquérir par la secte chrétienne

    Jésus il nous a surtout suggéré de regarder son prochain dans tous les humains
    Que nous fréquentons, pour moi l'idée de la communion, telle que l'a inventée Jésus,
    Je vous le dis et répète! Non! La vérité ça se partage, ce n'est pas un truc hiérarchique,
    Dans la communion, nous partageons tous, les mêmes choses en Dieu,

    Nous avons là une égalité, et je vous le redis à tous car étant tous concernés.
    Je ne sais pas mélanger le monde politique avec la foi, Jésus, il refusait le fait politique
    Je pense à tous ceux qui sont au plus haut du pouvoir, ils doivent le rendre
    Rendre des comptes à tous les autres, cela n'en déplaise à tous les papes

    Depuis deux-mille ans et aussi plein de guerre, pour imposer la vérité
    Je pense aussi à tous autres chefs des religions quelques soient elles
    Qui se sont imposés par la violence j'ignore où il est dit et écrit
    Et sans quel livre sacré tout ce que disent les curés, pour se justifier

    J'aime ce pape François qui adoucit les horreurs de la vie économique
    Cela n'en déplaise aux américains qui n'aiment pas qu'on leur dise quelque réalité
    La solidarité c'est une réalité profondément chrétienne, l'argent reste un médiateur
    Je ne sais pas s''il ya des concepts chrétiens dans ce monde de nos politiques

    Le marxisme reste une réalité assez mal comprise, car c'est sûrement une vision pour les athées
    Le capitalisme, cela n'a jamais été une réalité de la vie chrétienne plus communautaire
    Le christ ne parle pas de l'argent il sait qu'il existe mais il y a une parabole là dessus
    Où il est dit, qu'on ne peut servir Dieu ou l'argent il faut choisir, et ne pas en être l'esclave

    Paris 15 aout 2019 et le 5 septembre 2019 et le 6-09-2019

     

  • Automne qui vient

     

     

    Automne qui vient

    L’automne qui nous arrive, il va beaucoup trop vite
    La fraîcheur et la lumière qui font des soirs qu’on évite
    Je sais bien des souvenirs de ces mois de juillet et d’août
    Dans des chaleurs qui étaient chaudes et que je redoute

    Le ciel de l’été me dit parfois des rêves très lointains
    Je n’aime pas septembre, un temps où nous sommes trop vains
    Le ciel de l’été c’est parfois une lumière qui éclaire nos cœurs
    Je sais aussi des histoires d’autrefois où nous nous disions vainqueurs

    Les tombes sont visitées dans des temps où le soleil dans le ciel est très bas
    Je sais de ces histoires qu’on raconte, e t aussi des morts dans de glorieux trépas
    J’ignore si les mois, de Jules et d’Auguste, ils ont leurs comptes dans les morts
    Je sais seulement des navigateurs au large, et qui naviguent très loin des ports

    Je n’aime pas le froid, et je ne supporte mal la canicule de ces extrêmes extraordinaires
    Il y a dans le ciel, une étoile qui me parle de cette vie, qui est celle d’un humain ordinaire
    Je ne sais si vous aimez cette vie qui passe, celle-là où vous êtes depuis votre naissance
    Ne croyez pas ce qu’on vous dit et espérez toujours revoir en vie toutes vos connaissances

    Il n’y a pas de fin mais juste des passages entre hier, vos lendemains et votre espérance
    Ne croyez pas n’importe quoi ! Et sachez que s’il y a un Dieu, il dépasse toute notre science
    Mais sachez aussi que le monde auquel vous croyez, ce ne sont jamais que vos rêves
    Je sais un soleil qui se couche le soir, mais je sais aussi ce soleil qui dans ce matin se lève

    Le mois de septembre, c’est le début de l’automne, un mois qui vient avec ses nuits
    N’oubliez pas le soleil de Juillet et d’Août, toute cette chaleur de l’été qui nous fuit
    Je suis né en janvier en plein cœur de l’hiver, pourtant j’ai appris à l’aimer
    Il me vient de ces mots, ceux que je dis pour rien, ceux-là que j’utilise juste pour rimer

    Il faut savoir aussi que la vie, elle va et elle vient, parfois elle se change
    J’aime le soleil, je sais toute cette lumière aimée, parfois je songe à un ange
    Le soleil se couche à huit heures, maintenant et je vois dans ce ciel, des nuages du soir
    Il n’y a rien à dire de plus que la vie, c’est savoir vivre dans la lumière ou dans le noir

    Paris le 5 septembre 2019 avec une révision le 6 septembre 2019

  • Quelques réflexions personnelles sur Dieu (version 5-09-2019)

    Quelques réflexions personnelles sur Dieu

    Pour Dieu ? Vous savez ! Je ne vous dirais seulement que : je doute !
    Je n'aime pas du tout; les pensées de leur foi de tous les croyants,
    Ceux là qui maudissent tout ceux-ci qu'ils ne comprennent pas.
    Oui ! Il est à savoir qu'il est plutôt mauvais de vouloir charger de haines

    Et mettre toute sa haine dans ce diable que serait Satan
    Cela en le lapidant avec des pierres, pour moi, c'est plutôt ridicule...
    Oui ! Cela je le vois ! Comme cela se passe, en ce moment à la Mecque.
    Non ! Je ne suis pas musulman, mais je n'y comprends rien à cette lapidation

    Ainsi certaines pratiques religieuses comme de balancer des pierres
    Je n'ai rien contre Satan, car je sais aussi, vaguement des choses sur cet ange
    OUI ! Il est bien un ange de Dieu, et il n'est pas forcément le mal,
    Car lui, cet ange très libre, il ose poser quelques questions à Dieu,

    Il faut voir cela dans les débuts de la Bible, dans l'ancien testament...
    Donc relisez là avant de définir le mal, comme une vérité
    Pour le mal, vous savez, cela reste un truc intime et personnel
    Et puis oui ! Le saurez-vous peut-être un jour ? Non! Je ne sais pas le mal

    Puis vous savez ? Non ! Moi Bruno ! Je n'ai rien contre votre Dieu
    Mais j'ai vu trop de choses diverses, et qui sont trop mal comprises
    Et puis non ! Ce n'est pas qu'il n'y ait une seule vérité qui soit vraiment unique
    Mais de qui parlez-vous donc ? Lorsque vous jugez quelqu'un de mauvais?
     
    J'ai plus en plus de mal avec les livres religieux qui sont écrits en général
    par des communautés d'intérêts, dans des histoires qui sont toutes solidaires,
    Cela face à ce monde plein d'opposition et de conflit qui est plus ou moins absurde...
    Pour moi le concept le plus dur, c'est de comprendre, le dualisme du bien ou le mal

    C'est une connerie ce concept de dualisme ! Je vois trop de gens de nos jours
    Et qui sont généreux seulement pour une seule communauté qui est la leur
    et qui sont haineux pour les autres, je me dis que pour le reste des humains.
    On ne fait pas ce monde qui serait meilleur en jugeant mauvais l'autre

    Celui là ce monde où nous vivons en recopiant des idées communes,
    On doit pouvoir partager ses idées... Oui la terre elle est surtout faite
    De beaucoup de gens pour moi la justice, cela reste la seule chose,
    La justice, elle est faite par des lois qui sont partagées par tous

    Est celle que je donne à Dieu ! Comme s'il n'y avait qu'une seule vérité
    Non ! Je n'aime pas étudier tous les prophètes d'une petite nation
    Et Qui sont capables du pire, cela pour accomplir une nation sans l'autre
    Ils n'aiment que leurs propres croyances, celle qu'ils ont apprise...

    Des conflits sans fin dans des guerres sans fin et des empires de fous
    Vous savez, moi ! Bruno Quinchez....le vieux bonhomme de 67 ans
    Celui qui se dit poète ! Ben vous savez ! J'ai une culture chrétienne,
    mais je n'aime pas... Toutes les dingueries de la hiérarchie chrétienne

    Et cela depuis les débuts. Un truc que je vous dis que je n'aime pas toujours
    Comme des écrits cela en lisant les actes des apôtres, un truc admis
    Dans ce livre du nouveau testament, je vois que Pierre, il n'était pas un tendre
    avec le couple Sapphira et Annamias. Monsieur Pierre ! Je suis désolé

    Mais non! Je me dis: on ne tue pas ses opposants pour des histoires d'argent !
    La vérité, elle est plus réaliste malgré des histoires de hiérarchies
    Annamias et sapphira, ce sont des victimes d'une histoire de pouvoir
    Ils avaient peut-être bien quelques choses à dire à la secte de Pierre

    Sur votre répartition de l'argent monsieur Pierre apôtre de Jésus
    Le chef de la secte des chrétiens, des sectaires qui sont prêts à tout
    Et ce choix de les tuer, c'est pourtant bien parait-il, ce qui c'est passé,
    c'est un truc dingue, que je n'aime pas du tout, j'ai un malaise en lisant cela

    Dans les actes des apôtres! Non ! Le gars Jésus ! Il n'a pas établi de royaume,
    avec un roi qui serait au dessus de tous et une hiérarchie et des pouvoirs
    Jésus il nous a surtout suggéré de regarder son prochain dans tous les humains
    que nous fréquentons, pour moi l'idée de la communion, telle que l'a inventée Jésus,

    Je vous le dis et répète! Non! La vérité ça se partage, ce n'est pas un truc hiérarchique,
    Dans la communion, nous partageons tous, les mêmes choses en Dieu,
    Nous avons là une égalité, et je vous le redis à tous car étant tous concernés.
    Je ne sais pas mélanger le monde politique avec la foi, Jésus, il refusait le fait politique

    Je pense à tous ceux qui sont au plus haut du pouvoir, ils doivent le rendre
    Rendre des comptes à tous les autres, cela n'en déplaise à tous les papes
    Depuis deux-mille ans et aussi plein de guerre, pour imposer la vérité
    Je pense aussi à tous autres chefs des religions quelques soient elles

    Qui se sont imposés par la violence j'ignore où il est dit et écrit
    Et sans quel livre sacré tout ce que disent les curés, pour se justifier
    J'aime ce pape François qui adoucit les horreurs de la vie économique
    Cela n'en déplaise aux américains qui n'aiment pas qu'on leur dise quelque réalité

    La solidarité c'est une réalité profondément chrétienne, l'argent reste un médiateur
    Je ne sais pas s''il ya des concepts chrétiens dans ce monde de nos politiques
    Le marxisme reste une réalité mal comprise car avec une vision pour les athées
    Le capitalisme, cela n'a jamais été une réalité de la vie chrétienne plus communautaire

    Paris 15 aout 2019 et le 5 septembre 2019