Prévoir demain ? On verra bien

 

 

Prévoir demain ? On verra bien !

Moi !  J'espère un peu, pouvoir rester dans les mémoires
Mais pour l'avenir, celui qui vient maintenant,  je ne sais pas
Là ! J'imagine une bibliothèque  qui est toute pleine de livres
Qui sont écrits par de myriades de poètes et de rêveurs politiques

Mais je n'aime pas trop le concept, des immortels de l’éternel
A la longue, ils sont vraiment des gens très chiants, cela  par une morale trop idiote
Puis de toutes façons, je ne sais bien, cette morale de tous prophètes de la Bible
Et même  tous les dingues qui sont plus ou moins religieux et qui sont prêts au pire

Tous ces gens qui ont la foi, celle-là qui déciderait pour nos lendemains
Mais pour moi, Ils sont bien trop absents de tous nos vécus, de l'ordinaire
J'aime tous ces gens du quotidien, ceux- là qui n'ont pas peur de la mort
Car ils savent aussi que le monde, il changera  sûrement sans eux

Il est assez fou de croire à toutes ces histoires écrites autrefois
J'aime à penser que nous écrivons, dans un monde qui change
Je ne sais pas si les prophéties faites, et qui  sont pas vraiment réalistes
Un écolo  et le CO² ! Ce n'est pas pire qu'un fou de Dieu qui est prêt à tout

Cet enfant à qui je donne la main, il ignore bien toutce que je dirais
Mais je sais toute la tendresse amicale que je peux lui donner
Nous sommes dans un monde qui est peut-être assez limité
Mais je sais aussi des possibles, tout ceux qui ne sont  pas dits

Alors pour demain, on verra bien pour les étoiles du ciel
Je sais aussi de sales histoires qui sont liées à de  l'argent
Je ne sais pas demain ! Mais je connais quelques craintes
Demain n'est pas écrit ! Cela n'en déplaise aux fous de l'Apocalypse

Bruno Quinchez Paris le Vendredi 13 décembre 2019
la sainte Luce et quelques grèves

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire