litterature
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter litterature
compteur gratuit pour blog
compteur de visite

Comme une envie de polémiques

Les rues de Paris ne sont plus sûres

 

En ces temps prélectoraux du deuxième tour, je maintiens que les membres du FN, ils sont assez racistes et je ne vois pas d'autre termes pour décrire ce phénomène, chez eux la guerre d'Algérie et le début des années soixantes sont encore en stand-by... il y a ainsi de vieux remugles du passé au FN...Je vous mets un sketch de Pierre Desproges qui décrit assez bien le fond de ma pensée

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles en France

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles

Sur ma radio j'entends des histoires de rachats très chers de terrains agricoles, pour en faire des sociétés avec une réalité industrielle ainsi les héritiers de terrains agricoles, ils ne peuvent rien pour faire face à des grosses sociétés qui sont pleines d'argent, c'est principalement des chinois et des japonais qui rachètent les productions à la sourcs, sans que les agriculteurs, ils aient leurs mots à dire,  Cela pour exporter vers leurs pays... Demain pourra-t-on acheter des vins de pays de Bourgogne ou du bordelais? Des vins qui sont vendus maintenant très chers par des producteurs qui maintenant en font un objet de spéculation... Des investissements avec des retours de productions spéculatives... Déjà on a tué toutes les industries fragiles avec des spéculations financières maintenant ils s'attaquent à la production agricole...
 

Propos réalistes sur les prochaines élections

sondages entendus sur ma petite radio

Arrivent en tête Macron et  Le Pen à 25%

Troisième fillon avec 17%, mis hors circuit si pas de renfort

Et quatrième et cinquième Hamon et mélenchon

soient respectivement à 12% et à 16%

Je fais un rêve qui est un souhait et une demande

Qui se veux très forte aux candidats Hamon et Mélanchon

 

Si vous êtes unis tous les deux

votre liste arrive en tête à 28%  

mais si vous continuez à être désunis

c'est le caca pour cinq ans...

Silence...

Silence

Je me tais et vous savez je ferme ma gueule
Mais je sais que vous là et maintenant vous exister
Vous là-bas, les gens que je lie et je lis vous qui êtes tellement angoissé
Le poète médium celui qui vous cause, ben il vous emmerde

Car lui il sait bien que le monde,il tourne sans contrôle
Entre  des fous qui achètent qui pillent et qui vendent
Votre valeur c'est seulement votre vie, cette vie partagée
J'ignore toutes vos angoisses existentielles ou vos rêves

Je sais votre dépendance aux amis, ces faux amis
Tous ces pseudos amis que vous avez dans une connexion
Je sais aussi ma voisine et son petit enfant, Nahin me sourit
Elle possède le bon sens d'une mère et la vision du pratique

Cet après midi j'ai planté des petits oignons divers
De fleurs variées, en choix de mélange dans des pots
Je suis sans doute  un cul terreux avec les main sales
J'ignore vos angoisses, elles ne viennent que de votre vide

Dans un mois ou deux j'aurais des fleurs épanouies
Alors que votre angoisse; elle ne sait que sa mort
Entre un petit rien vécu qui est sans vraie substance
Et le manque de prises réelles sur le temps qui fuit

Vous savez ! Je n'aime pas cette période pré-électorale
Car ça pue  vraiment, de tous les coté, pourris jusqu'au bout
C'est hélas  une période sans vraies illusions du possible
Voter ou pas voter ? Je me dis : c'est vraiment à chialer

Léo Férré disait il n'y a plus rien, c'est le vide des idées
Ce rien vous angoisse ? Voyez  cela comme un passage
Je ne sais pas ce que sera demain, le monde il change
Marine Le Pen est raciste, c'est bien ma seule certitude

Paris le 14 mars 2017

Celle-ci ou celui-là en valent-ils un autre ?

Celle-ci ou celui-là, en valent-ils un autre ?

En branchant ma radio, en modulation de fréquences
Je fais un scannage, des diverses radios audibles
Et je suis très déçu, car aucune ne m'accroche au coeur
Je reconnais diverses radios, diverses musiques et divers propos

Mais surtout cette impression, d’interchangeabilité des dites radios
la musique classique en continu ,avec ses musiciens classiques
Pas mal de radios en anglais, avec de la publicité tout le temps
Quelques une restent des radios associatives, pour un public ciblé

Des radios  de pays divers  pour les gens du pays qui sont à Paris
Mais aucune, elle ne me plait vraiment, car ça défile en flots continus
Pas une seule qui parle de la vie, et qui s'émerveille de l'existence
Des sujets et des musiques, entre des pages de publicité

J'ai l'impression d'appartenir, à une autre époque, à une autre planète
Rendez-moi un peu de joies, et de la musique qui soit vraiment humaine
Une musique qui me ferait rêver, et qui m’emmènerait très très loin
Celles-ci et celles-là, elles se ressemblent, avec tous les bavardages en continus

Paris le 13 février 2017

Une question de morale ou d'éthique...

Propos sur radio notre Dame qui devient une radio de propagande fasciste

Sur ma radio dans la bande FM que j’avais syntonisée sur mon Récepteur, Il y a une radio qui s’appelle Notre dame 100.7Mhz à Paris, une fréquence pour une radio catholique partagée avec fréquence protestante qui sont eux protestants ,

Voilà t’y pas que je vois cette radio religieuse devenir un soutien ferme des gens de l’extrême droite autrement dit un propagandiste du FN.

Non Messieurs dames de Radio Notre-Dame ! Vous n’êtes pas censés être d'extrême-droite, le catholicisme, que je revendique, tel que celui je le partage de valeurs sociales, ce n'est pas le fascisme, ce n'est, ni monseigneur Lefebvre, ni les tenants de l'Opus Dei

Vous tuez de cette manière toutes envie d’adhérer à un catholicisme social, du genre de celui de l’abbé pierre et c’est toute une éducation de l’ouverture vers les autres que vous reniez, vous devenez franchement racistes, fascistes, bref à vomir…

Si Jésus revenait, il vous poserait cette question où as-tu mis ton cœur ? Et à cette question vous répondez par la haine des francs-maçons et des enfants issus de 1968, ce monde actuel qui est fait de vos propres enfants, tous ceux qui se sont libéré de votre joug moral et de votre culpabilité que vous avez enseigné ,

Vous continuez à enseigner la culpabilité, et c'est un monde qui meurt, si les églises sont vides, ne cherchez pas pourquoi...

Les églises catholiques sont moins fréquentées que chez les musulmans, cherchez donc en vous-même le pourquoi et ne faites pas dans la condamnation

Le Jésus que vous prêchez, il n’est pas le mien, le Jésus que j’aime, il me libère de la haine, du racisme et de l’égoïsme, tandis que je ne vois plus hélas chez vous qu’une tradition mal comprise une vision conservatrice et passéiste de toutes nos réalités sociales,

Le fascisme est d’essence catholique romaine, je ne sais pas si le pape François, il connaît vos positions pro-fascistes

Je crois que je vais dé-syntoniser cette radio qui devient une radio purement fasciste, oui fasciste au sens des années 1920 dans une Italie qui se voulait catholique

 

Paris le 29 janvier 2017

Et Dieu ? dans tout ça...

Et Dieu ? Dans tout ça...

Oui ! Je hurlerai à la mort
Comme un chien trop triste
Et je cracherai sans aucune limite
Sur ce monde tellement détestable

Ne plus pouvoir pleurer sur vous
Alors crier et vous dire ce monde
Qui est sans vraie humanité
Mais peuplé d’égoïsme solitaire

Un jour ! Oui! Je serai un diable
Qui est tout biscornu et sans joie
Dans un monde qui est fait de jouisseurs
D’incroyables idiots métaphysiques

Un Dieu qui me jugera sans doute
Et il accordera peut-être à quelques-uns
Un paradis qui est sans vraies conditions
À la condition de lui faire soumission

J’aurais du mal dans ce monde stupide
Et Lui, il sera trop las de trop de bêtises
Entre des croyants qui sont très stupides
Et des athées totalement désespérés

Ce Dieu-là ! Je haïrais toutes ses lois morbides
Et je songerais à cela, ce qui est maintenant
Et de tous ceux que j’aime et ceux que j’ai aimé
Je rêverai d’un Dieu qui soit simplement un tendre
 
Et je serais alors, dans l’Enfer de l’autre
Celui-là terrible qui nous menace toujours
Non ! Moi ! L’Humain, je ne le blasphémerais pas
Car, je sais bien cette vérité qui est éternelle

Cet amour qui est là, face à toutes les violences
Mon Dieu ! Pour moi, il sera toujours un doux
Tandis que l’autre, celui qui proclame la guerre
Cette guerre déraisonnable, entre le bien et le mal

Je sais bien qu’un jour, celui qui vient demain
Ce Dieu guerrier, il verra sa toute puissance
Elle sera contestée par un tout petit enfant
Cet enfant malheureux qui vit très mal cette guerre

Paris le 15 janvier 2017

L’hiver 1954 et un rappel en 2017

L’hiver 1954, et un rappel en 2017

Dans la rue un homme qui a froid, il meurt sans chaleur
Personne ne lui tend la main, et il est vraiment trop seul
En son temps, il y eut un homme, comme l’abbé Pierre
Et lui on l’écoutait, car on avait du cœur pour partager

De nos jours, je sais ces étrangers qui meurent de froid
Eux sans doute, ils doivent crever sans vrais problèmes moraux
Non  là ! Je suis cynique mais que dire dans ces temps de froid
La morale commune de nos jours, c’est débrouille-toi tout seul !

Je ne sais pas quoi dire, je sais cette population qui est paupérisée
Et qui souffre à la recherche d’une aide, un boulot ou un logement
Il y a tellement de difficultés pour intégrer un monde qui soit sûr
Les gamins actuels doivent faire des carrières très labyrinthiques

Mes contemporains, ils ne croient plus dans tous les politiques
Par un manque de confiance dans les institutions françaises
Plus d’abbé Pierre et Coluche qui manque de sous pour continuer
Moi ! J’étais plus heureux avant, j'avais aussi confiance en demain

Pauvres enfants de cette génération, celle qui vient maintenant
Ma génération, c’est celle des rentiers qui oublie ses difficultés passées
La seule chose qui l’intéresse, c’est des histoires de plus de jouissance
Elle s’est battue pour des droits incroyables, mais elle a oublié ses enfants

Ces enfants qui sont vraiment désespérés, par ce monde de poubelles
Nos enfants, ils sont bien dans la merde que je les plains vraiment
Il y a un homme dans la rue meurt de froid, mais que dire là-dessus
La solidarité, C’est une valeur chrétienne que partageaient beaucoup

j’ignore s’il y a une morale à faire à ces enfants tout déboussolés
Crever seul, ce n’est pas une valeur de solidarité, des choses manquent
Monde fait d’individualistes, qui ne s’intéressent qu’à eux-mêmes
Je sais bien quelques exceptions, mais il n’y a pas de relais chez les politiques

L’abbé Pierre et Coluche sont vus comme de vrais saints contemporains
Eux au moins ils s’intéressaient à cet autre qui crève en bas de la rue
Ma vie n’est pas de prêcher, mais je n’aime pas cette époque d’égoïstes
Ce monde qui balance entre le sexe, les médias et tout le mépris

Je sais toujours ce que j’aurais pu devenir dans le mauvais destin
Devrais-je un jour rendre des comptes à ceux qui m’ont aidés
Oui certainement! Je parle pour le présent qui est là…. Et pas d'hier
Un enfant peut comprendre la confiance ! De nos jours c’est dur

Dans la rue un homme meurt de froid, y a-t-il une fatalité ?
Battons-nous sans violence avec de la tendresse et de la solidarité
Crèvera-t-il par un manque ou serons-nous là ? Et serons-nous présents pour lui ?
La morale, c’est une réalité nous qui manque dans un monde sans vraies convictions

Paris Vendredi 13 janvier 2017

 

Propos politiques d'actualité

Propos politiques d'actualité

Ce soir en écoutant ma radio France Inter; j'entends que notre président, élu par défaut, François Hollande, il dit des conneries en critiquant l'action de Donald Trump pour garder aux USA, les productions industrielles, plutôt que de les délocaliser à l'étranger... OUI ! cet idiot de François hollande, il  dit que ce n'est pas bien et que c'est contraire à la morale économique commune, il est fou François Hollande! Personnellement j'aime mille fois mieux un politique qui nous garde l'emploi, qu'un mou de la tête comme François Hollande, Homme politique de la soi-disant gauche électorale qui accepte de baisser sa culotte devant les patrons.... Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que l'idée des positions de gauche, elle est sûrement plus chez ce président patron américain,  j'ai nommé le gars  Donald Trump que chez les socialistes gestionnaires qui appliquent des lois néolibérales européennes, comme le fait avec une grande conviction, notre président élu par défaut, le gars François Hollande... Sérieux ! Je voterai pour un homme qui ne baissera pas sa culotte devant les patrons des multinationales qui veulent délocaliser

Que faire ? Que dire...

Que faire ? Que dire ?

Oui ! Il y avait un monde à reconstruire, mais comment procéder ? Soit devenir un homme d'État nécessaire et incroyablement puissant, dicter ses lois au monde et jouer les Napoléon Bonaparte comme tous les grands sauveurs de l’humanité qui conquièrent des empires, cela depuis Alexandre le grand et Jules César… Mais sérieusement, en lui-même, il ne savait que faire, car il avait vu tant de grands hommes qui sont tombés de très haut dans des guerres incroyablement sauvages et meurtrières pour des questions d'idées et de territoires…. Alors il se dit : Peut-être bien jouer les prophètes et refaire le monde  tout comme un Jésus ou un Mahomet, mais il savait déjà toutes les multitudes d'adorateurs, qui à la longue, ils devenaient tous un peu con et sans une véritable liberté… Tellement ils faisaient confiance aux dires infaillibles du prophète… Le prophète cet être quais divain qui est  jugé incroyablement beau par tous ses prêches et toutes ses histoires plutôt sympathiques qu'il racontait, d'après des lectures dans des livres de recueils que faisaient des adeptes, une Histoire et des fables profondément humaines, pour des mondes qui sont prévus et organisés pour des de-là superbement agréables... Oublions cette réalité plutôt crasse où les hommes, ils  salissent et ils détruisent sans autres raisons qui soient données que d'agir et de conquérir pour plus de profits... Oui cela donnait ce monde où nous vivons... Celui-là qui n'est pas vraiment agréable... Et les disciples, ils rêveront toute leur vie de là-bas, ce lieu dans un au de-là du paradis car ils savent que ça sera tellement mieux que ce monde infâme où ils vivent au quotidien... Pour vous dire, alors je songeais alors à ces terribles tueurs de l'apocalypse...Des ces fous machistes qui étaient déjà prêts à mourir parce ce qu'on leur disait que là-bas, ça serait un bordel éternel pour gros cons machistes avec des vierges toujours vierges avec des hymens éternels...  Celui-là, il  réfléchissait un instant que il pensait que c'était sympathique l'idée d'être prophète, mais lui il savait que demain, c'est une histoire d'entraide entre tous... Mais en tant qu'humain, Il reconnaissait en vous et en moi, la douceur qu'il y a dans la calme écriture Poétique... Lui, il savait bien qu'il n'avait pas à dire les lois de demain... Oui il le savait  qu'elles ne sont pas écrites, il savait seulement un monde où l'idée du respect de soi c'est l'amour qui se partage entre tous, dans l'ici et maintenant et dans l'au de-là

Que dire ? Que faire ? S'indigner et après fermer sa gueule

Que dire ? Que faire ? S'indigner et après fermer sa gueule

Récemment j'ai reçu une lettre des personnes, une revue d'informations de Neve Shalom, un village en Israël avec lequel j'avais des contacts amicaux, des gens dans une communauté où cohabitent des israéliens arabes et juifs... à savoir qu'ils sont avant tout israéliens et qu'ils sont soumis aux lois d'Israël.... Il y a le soucis que j'en ai  de ne pas donner des conseil en dehors de la réalité qu'ils vivent... Je ne suis pas un prophète, ni de malheur ni très optimiste pour demain... Je ne sais pas  quelles réponses à leur donner... C'est en lisant cette petite lettre et leurs commentaires sur la politique qui est maintenant très à droite des divers gouvernements Netanyahou qui sont de plus en plus racistes, cela au sens exacts du terme...Il est interdit par la  mémoire de la shoah, toute la mauvaise conscience des gens d'après guerre  et  par tous les juifs qui vivent en dehors d'Israël que de dire  que ces israéliens sont racistes... Mais moi je le dis bien, c'est maintenant hélas une réalité... A savoir ne mélanger pas tout ce que je dis que l'extrême droite en Israël est raciste et je ne dis pas autre chose... Que pourrais-je répondre à mes amis de Neve shalom...  Tenez  fort et bien la vie communautaire et les partages entre communautés dans votre village, vous avez foi dans l'avenir et le partage entre  tous les hommes... Pour moi ,vous restez une élite  qui existe fortement par la réalité que vous représenter dans tous les cœurs, cela dans une réalité  qui devient très dure en Israël...  Dans le même genre des réactions morales... Que faire et que dire face à la brutalité de gens comme Poutine ? Un affreux qui assassine sans que personne ne réagisse... Je sais ainsi quelques gens indignés mais il y en a hélas si peu... Je connais des gens sur un site de littératures d'internet Atramanta  qui se proposaient d'envoyer des messages à l'ambassadeur de Russie... Oui ! Cette idée est généreuse, mais elle est si peu partagée...  Si c'était plus médiatique voire une grande pétition plus médiatique, avec des milliers de signatures, là j'y croirais plus mais là c'est juste donner ses coordonnées à des loups pour qu'ils puissent vous manger, nous  tous les pauvres pacifistes tellement doux ... Je ne signerais que lorsque je verrais plus de gens qui seront  vraiment solidaires des gens d'Alep...Qui donc  a réagit pour Srebrenica, les divers massacres en Tchétchénie, au Rwanda, au Cambodge et les toutes diverses guerres récentes ?

Paris le 15 décembre 2016

Soleil d'hiver

Soleil d’hiver


Petite lumière froide d’un pâle soleil de l’hiver
Je sais des histoires lointaines qui sont horribles
Des gens martyrisées dans leurs chairs et leurs âmes
Les mêmes que ceux-là que nous voyons chez-nous

Il y a de lointains soleils d’Afrique et qui sont très chaud
Et pauvres hères qui dorment dehors, isolés dans le froid
Ils sont là couchés sous un pont par la peur de nous ici
Mais je me dis : Sommes-nous meilleurs que ceux-là ?

Alep ville rasée qui est pilonné sous un tapis de bombe
Ce sont des bains de sang qui me rappellent Guernica
Où les nazis expérimentèrent leurs armes de destruction
Guerre d’Espagne, cette guerre qui a précédée les carnages

Cet homme fragile et peureux, il me tend la main, c’est un frère
Pourquoi devrais-je maudire une des conséquences de nos actes
Tous nos propres engagement et actions de guerres d’un passé récent
Pourquoi sommes nous allés combattre en Afrique, je ne sais pas

Qui peut me dire quel est la portée réelle de nos actions
Hollande envoie un porte-avion pour bombarder Daesh
Et Daesh nous renvoie des fous qui se font exploser Ici
Poutine est un assassin qui ne sera jamais jugé, cela je le crois

Demain il y aura des guerres sanglantes et cela je le sais
Mais serons capable d’accueillir les réfugiés chez nous
La France est un pays accueillant, mais elle est aussi raciste
La France des droits de l’Homme qui est face à La droite la plus dure

Je regarde ce soleil d’hiver, pas très chaud, et je songe à tout cela
J’hésite entre rester un chrétien qui soit plutôt doux et aimant
Ou alors deviendrais-je un monstre de colère, déjà prêt à la violence
Ma vie a été dure, mais je reste un doux et cela par convictions

Paris 14 décembre 2016

 

Où est la vraie gauche ?

Où est la vraie gauche ?

Je viens d’écouter un débat sur France inter sur les journalistes incapables de prévoir le Brexit... Et aussi l’arrivé de Trump... À savoir que n’y voir que des populistes, c’est aussi mal comprendre des réalités sociales que la gauche classique, elle n’ose plus envisager... Les votes contre, ils sont surtout contre le néolibéralisme et toutes les lois Néolibérales de l’Europe qui imposent des lois anti sociales... Je sais que Marine Le Pen et Mélenchon, ils ont eus les même idées sur les néolibéraux et leurs lois antisociales... Mais Mélenchon a été descendu en flamme par la presse des patrons et il ne reste que Marine... Certes elle est raciste c’est le seul truc que j’aime pas chez elle.... Mais pour ses idées, elles sont plus ouvertes aux réalités sociales que toute la logique néolibérale de tous nos politiques qu’ils soient de droite ou de gauche... Où est passé le parti communiste et toute la gauche anti capitalistes ? Les médias pourrissent tous les débats de la réalité sociale

IL EST URGENT MESSIEUR LES BANQUIERS DE SAUVER LES ABEILLES

Abeille

 

IL DEVIENT URGENT DE DIRE AUX BANQUIERS QUE LES ABEILLES.

ELLES SONT EN VOIE D’EXTINCTION

A LA SUITE DE L’UTILISATION DE PESTICIDES PERTURBATEURS

ET DE L’USAGE INTENSIF DES NEONICOTINOIDES

QUI SONT DES PRODUITS DE LA CHIMIE INDUSTRIELLE ET AGRONOMIQUE.

 

DES PRODUITS QUI SONT DES SALOPERIES QUI DÉTRUISENT LES ABEILLES..

 

MESSIEURS LES BANQUIER ET ACTIONNAIRES SANS ÉTAT D’ÂMES

IL FAUT UN PEU PLUS DE SOINS POUR LES ABEILLES

 

ET MOINS D’INVESTISSEMENTS

DANS DES SOCIÉTÉS DE CHIMIE COMME BAYER

 

ET TOUS LES INDUSTRIELS QUI BALANCENT

CES SALOPERIES QUI DÉTRUISENT LES ABEILLES...

 

 

IL FAUT SAUVER LES ABEILLES

 

LES GÉNÉRATIONS FUTURES VOUS REMERCIERONS 

Des conneries sur le vilain CO² à la radio

Des conneries sur le vilain CO² à la radio

Pas content d'entendre sur les radios des conneries sur le dioxyde de carbone... Bref le CO²... Le CO² c'est la preuve la plus évidente de la vie, que cela soit la combustion de  bois, de charbon, ou de pétrole, et c'est surtout une preuve évidente de la vie ...L'oxygène que nous respirons, il permet l'oxydation de substances qui fournissent de l'énergie à notre corps et nous rejetons du CO²,  Il vaudrait mieux se préoccuper des substances plus ou moins toxiques à courts ou à longs termes qui sont dans notre alimentation...Des substances pseudo-hormonales qui interfèrent avec notre santé... Arrêtez les néonicotinoïdes qui perturbent les abeilles et il faut aussi faire quelques choses pour supprimer le sixème continent de plastique, un continent qui est fait de plastiques divers et variés qui interfèrent dans les nouritures animales...

Puis si vous n'aimez pas le méchant CO²....

ALORS PLANTEZ DES ARBRES!

Fin du monde

Fin du monde

Vous savez ! Là ! J’arrive à la fin d'un temps qui m'est tout personnel
Non ! Je n’ai pas l’impression d’être un homme fini, c'est ce monde qui est fini
Oui ! Je n’attends plus rien de cette société de merde peuplée d’égos nombrilistes
Notre société, c’est celle où nous vivons tous dans une réalité qui est sans faille

Les fous de l’apocalypse, ils parlent pour nous autres et oublient toute notre fragilité
Je ne sais pas s’il y a un monde qui soit vraiment viable et souhaitable qui leur échappe
Je rêve encore d’un monde, ou il n’y a pas de valeur marchande où je ne vaux rien du tout
Et où les rêves, Les plus fous, les plus extraordinaires, ils sont encore vraiment libres de droits

Des rêves totalement délirants, sans propriétaires, sans valeurs, mais infiniment nécessaire
Je sais un endroit caché où quelques-uns échappent à la marchandisation et au marketing
De nos jours il y a la folie du consommer plus qui s’instille comme usage de temps de cerveau
Folie qui ignore celui qui parle sans contrainte, sans maître, ni nécessités purement historiques

Cette folie du consommer, elle est partout, je sais des gens qui communiquent et bavardent
Je n’écoute même plus ma radio autrefois intelligente, Oui France culture déconne aussi
Je ne sais quel serait le média qui reste libre et qui me donne à espérer d’un autre monde
Radio libertaire a mis ses rêves de côté avec un service après vente pour les artistes

Peut-être qu'il y a La voix des anges ? Non ça va cinq minutes ! ils ne parlent que du ciel
J’imagine une république platonicienne de poètes qui vivent dans l’éternité poétique
Et je sais encore quelques-uns me donnent l’envie de vivre un vrai et grand partage
Victor Hugo le poète, est aussi un homme de la politique, celle du dix-neuvième siècle

Partage des mots, Partage d’idées, partages de pain, la vraie communion des âmes
Quelques diablotins espiègles qui rigolent fort de me voir parmi tous ceux-là
Hier me parle de demain, je ne sais plus la réalité marketing de ces médias aux ordres
Je suis très déçu par ce que sont devenus tous nos espoirs de lendemain du passé rêvé

Mais je n’aime pas consommer du toujours plus con, du toujours plus désespéré
Quand j’étais jeune je croyais au partage, Oui les politiques ont tué cet espoir en moi
Sinistre époque de peu d’espoir, un jour tu crèveras dans tous tes résidus entassés
Ce n’est pas pire que mourir vaporisé dans un grand flash nucléaire tant redouté


Je sais seulement qu’un jour la bourse ne cotera plus rien de rien du tout
Parce qu’elle a tout détruit sans rémission un monde totalement stérilisé
Vous pouvez croire que demain continue toujours à l’infini du temps
Notre petite terre est limitée, elle n’acceptera pas de donner plus qu’elle dispose


Je me souviens de cet Indien très sage qui prédit une fin à notre civilisation
Oui je sais que tôt ou tard sa prophétie se réalisera telle qu’il l’a dite autrefois
Je sais déjà des malheurs que nous avons évités, je sais aussi un monde poubelle
Et il y a aussi à savoir que dans les choses prédites, il suffit d’un rien de foi pour changer

Nous avons évité la guerre nucléaire, Oui !nous sommes nombreux, sachons vivre !
Demain m’échappe encore, mais je n’aime pas ce monde d’irresponsables où nous vivons
Peut-être que demain, il sera beau c’est la foi qui me reste et qui m’aide encore
Le pire, il n’est pas écrit mais... mais... mais il y a suffisamment de fous pour l’écrire


Paris le 30 septembre 2016

De la vie, et des Embrouilles

De la vie et des Embrouilles

Moi ! Curieusement je trouve ce monde très bruyant
Un monde où tout se dit, une chose et son contraire
S'il y avait un prophète il ne serait pas entendu
Son message serait perdu dans les bruits médiatique

Les médias sont des bavardages avec le mur de l'incompréhension?
Non je suppose toujours que vous avez un cœur et une âme
Qui soient accessible à des mots simples mais riches de sens
J'ignore en vous, celui qui achète et qui vends ses rêves

Y aurait-il un sens à la vie dans le bourdonnement de la ruche
Vous savez se que vous savez, mais savez-vous d'où vient l'info?
L'agence de COM, c'est une agence qui communique à flux continu
Que pensez vous de la dernière information qui sort de ma moulinette

D'où qu'elles viennent, les nouvelles sont toujours mauvaises
Parfois en me levant, je pense à cette chanson de Stéphan Eicher
Un jour qui vient, ce n'est pas pire qu'un jour qui est déjà passé
Calme matin, où j'oublie les guerres, les racismes et le chômage

Non Nous ne vivons plus, l'époque heureuse de nos rêves
Celle-là ! Où on vous écoutait parler et on échangeait des idées
Un monde, où on rêvait ensemble et on projetait en commun
Oui! Nos lendemains, ils seraient sûrement mieux, car c'était écrit

Notre monde marchand, des rentiers c'est  celui qui vends de tout
Il vends des rêves de gadgets comme des drogues pour hallucinés
La télévision de masse, qui lave sans honte les cerveaux plus blanc
C'est aussi un phénomène d'endoctrinement passif et d'anonymat

Le silence parfois, je le sais il me permet de faire le point en moi
Mais il est dur pouvoir de parler à des connexions de réseaux
Je vois des fous connectés, qui m'ignorent dans les transports
Préférant des messages, aux  amis connectés, plutôt qu'au voisin

je tapote, je tapote... Oui! je papote, mais déjà j'ai un sentiment de vide
La poésie, toute celle-là que je laisse ici et maintenant sur le site TLP
Ce n'est jamais qu'une des forme d'un langage poétique ancien
Qui sont eux- mêmes issus de formes orales déjà très anciennes

Alors je vous le dis! Pour parler à des gens de la tribu Poétique
Il vaut mieux leur dire, des choses qui soient plutôt bien écrites
Sur un support simple, où l'on ne peut zapper, et regarder ailleurs
La poésie permet l'usage d'un temps de parole, celui de vos âmes

Paris le 17 septembre 2016

Brève Histoire...

Brève histoire ...

Camarade !  Vous pouvez  bien danser debout à croche pieds
Sur la grande marelle du temps qui passe, celle des va-nu-pieds
C’est toute notre ambition, de celles que nous avons comme poète
La poésie je vous le dis c'est parfois un truc qui est très bête

Sans vouloir faire signe et envoyer des messages à tous les autres
Ou faire sens, proclamer l’apocalypse comme de bons apôtres
Nous avons appris la vie en parcourant le monde avec nos jambes
En marchant de ça et de là d’un pas mesuré, et écrits poèmes et iambes

Sur les routes qui sont écrites dans des bibliothèques, sur les cartes
Entre l’aurore boréale des esquimaux, et le grand désert des Carpates
Où nous regardions dans des télescopes les étoiles qui sont visibles
Pour nous guider toujours plus proches de nous, encore plus admirables

Et parfois nous laissions aller et agir tous nos rêves les plus fous
Pour cultiver des champs de fraises à jamais et des amours doux
Dans quelques champs magnétiques, tous libres et sans vraies entraves
Nous avions l’infini lointain la seule frontière, nous étions tous très braves

Et quelques rêves puissants, de tous ceux-là où nous étions en paix
Puis vinrent les marchands et leurs billets et pièces de monnaie
Ils vendirent les maigres objets que nous possédions….Alors marche ou crève!
Ainsi la Bourse, elle cotait maintenant là-bas tous nos propre rêves

Mais depuis ce jour on ne vendit jamais que des âmes pour quelques sous
L’argent devint la seule valeur qui soit possible dans un monde de fous
Comme dans un monde fait seulement de marchandises, l’argent était la référence
Je devins amer et anxieux, je ne savais que faire, pour pouvoir faire face à cette démence

Mon âme, elle ne sera jamais à vendre, ni tous les rêves libres de ma jeunesse
Choisir entre la folie, celle octroyée vendable et corvéable ou choisir un reste de tendresse
J’ignore ce qui me façonna, je suis un rien puissant, et tout ce qui m’aida à vivre ce temps
Hier était printemps, et c’est maintenant l’hiver … Quand reviendra le printemps ?

Je sais des politiques, qui improvisèrent des lendemains qui seraient meilleurs
Oui Demain ! Il devait être beau, car vous savez demain, on rasera gratis
Ce qui était promesse, cela devint un discours, toujours répété  et une vraie praxis
Puis l’argent, il vint à manquer ! Oui !  Il n'était plus là pour nous et il était parti ailleurs

Dans des paradis fiscaux pour placements d'usuriers ou des sous mafieux
Ce monde devint triste et sans autres buts que de  vouloir se sentir mieux
Comme de gagner plus en travaillant plus et en payant un tout petit peu plus
Oui! Payer un peu plus, un petit peu de monde leurs donner un bonus

Du moins c’était les propos trompeurs et fallacieux d’un homme politique
Homme d’un pouvoir maniant aussi l’illusion, par des mots emphatiques
Plus jamais je ne crus alors au père Noël, il était maintenant bien mort
Irais-je voter la prochaine fois ? Je ne sais pas ! Voter : C’est jeter un mauvais sort

Oui Il faudrait sans doute, beaucoup de Yaka et de Ifos pour me motiver
Ou que la bourse arrête le Trading -Ultrarapide, que les banquiers arrêtent de rêver
Un jour où l’autre, le pire de mes cauchemars… Non ! Cela ne sera pas de mourir idiot
Mais savoir que la Bourse, elle tourne sans contrôle par des humains, mais marchant par des robots

Je ne suis pas plus fou que n'importe qui ! Cela je vous le dis bien… Ici et maintenant !
Dans les fous qui sont au pouvoir, ceux qui contrôlent les petit riens qui font le moment
Je sais les pires réalités de tous nos cauchemars du passé, elles sont hélas bien là
Un jour tu verras ! Demain ! Il est encore à voir ! Mais non ! Cela qui vient! Je ne le sais pas !

Paris le 9 septembre 2016

Breve histoirebreve-histoire.mp3 (4.57 Mo)

Lire la suite

Immigrations...

Immigrations...

Sur le quai de là gare, il y a quelques naufragés de là-bas l'ailleurs
Des gens qui rêvent tous d'un monde qui leur soit bien meilleur
ils sont venus de là-bas, comme des ouvriers, pour travailler en France
Ils partagent entre eux le pain, la gamelle, le foyer et aussi la souffrance

Il y a déjà cent ans, c'était ici dans notre France, la grande guerre meurtrière
Et ceux-là, ils venaient pour consolider, l'arrière et le front dans la tranchée
On avait besoin de leurs sangs, et leurs sueurs d'étranger, pour rétablir notre frontière
Quelques survivants du massacres,ils furent renvoyés chez eux, une fois la paix arrachée

Quelques africains, quelque asiatiques, quelques maghrébins qui restèrent ici et là
Chinois regroupés entre l'ilot Cholon, près de la gare de Lyon, c'était Chinatown déjà
Tandis que les nègres et les bicots, ils posaient un problème aux gaulois d'origines
Mais les ritals et les espingouins ilsi devenaient de bons français d'origines latines

Non je ne sais pas le pourquoi de cette vision d'un monde d'hommes différents
Mes voisins proches, ils viennent de Turquie, d'Egypte, ou de Tchétchénie, il n'y a pas de problème
Je n'ai jamais su le nom de leurs prophètes et quels Dieu prient-ils comme leur référent
Je vois des bébés chez eux,  mais pas de jalousie, ces bébés se nomment Nahin et Laïa, et je les aime

Lendemains qui viennent je sais ces enfants là avec qui j'aurais vécus et qui auront grandis
Bébés qui parlent Arabe, Français ou Tchéchène, un jour, ils seront des enfants de ma France
Un jour tu verras des hommes  qui vivront d'amours et qui parleront les milles langues du paradis
Ali amoureux de Laïa, il osera lui dire ses mots dans un excellent français qu'il aura acquis de naissance

Demain est demain ! Et ni Marine, ni Sarkozy, ni Macron, ni Juppé, ils ne décideront de ce qui est
Je vois ces mixités sociales, mais nos politiques ils re-préparent le énième pacte d'intérêt funeste
J'ignore ce que feront mes propres petits-neveux entre Camille, Enzo, Nolan et mademoiselle Louna
Je sais des noms qui sont des destins, dans un avenir qui vient, où moi Bruno je ne serait plus là

Quelques parts je sais des noms, qui sont écrits dans le livre de la vie, et des destins promis
Allons Ali ! Auras-tu te courage de parler d'amour, à ma petite nièce sans insulter tes amis
J'ignore si David deviendra le roi d'un royaume très doux, avec un Dieu qui soit partageur
Et je ne sais pas si Sékou Touré, il ira faire un tour sur la Lune pour recueillir des rêves majeurs

Je prie souvent pour que demain, cela soit une époque de paix partagée entre tous les hommes
Où même la question de Dieu, c'est la même question de savoir qui est celui qui vous sermonnes
La sagesse des enfants, sera celle des cœurs, et l'argent sera seulement un moyen d'échange
J'ignore le discours des prophètes, je n'entends que la joie des coeurs, celle que me donne l'ange

Paris le 12 septembre 2016

Le trading ultra rapide est il chaotique ?

Le trading ultra rapide est-il chaotique ?

Les krachs boursiers ou la rupture qui arrive à la fin des bulles de spéculations boursières, cela arrive en général lorsque la tendance, elle devient insoutenable dans un temps limite... Pour les spéculations qui sont faites en trading ultra rapide, en théorie cela devrait diminuer les risques des bulles et des possible chutes des capitaux, dans les faits, le trading intensif s'adapte à des flux d'informations rapides qui peuvent aussi contenir des rumeurs ou des informations fausses sur les objets de spéculation... Bref le trading rapide est-il vraiment fiable ou reste-il chaotique comme toutes les bulles de spéculation du passé

Vivre la Peur

Vivre la peur

Vient dans mes bras ! Mon frère humain
Tout simplement humain avec ses faiblesses
Ta peur ! Oui! Celle-ci parfois je la ressens aussi
Quand je sais, toutes les folies de notre quotidien

Toutes celles que font, tous nos hommes politiques
Qui légifèrent à la va-vite et sans beaucoup réfléchir
Entre toutes les histoires fortes et marquantes du moment
Avec la manipulation objective des peurs collectives

Des socio-gestionnaires qui font du n'importe quoi
Pour pouvoir tenir en ordre, un monde devenu confus
Il n'y a qu'à voir tous les décrets et lois qui sont faits
Sur les jeunes, les arabes, les musulmans, les étrangers

Oui ! Je comprends ta peur et moi j'ai peur aussi
Le fascisme c'est avant tout un concept de l'ordre
Et ça commence par les lois sécuritaires et liberticides
Où sont donc passés tous nos droits, ceux que nous avions ?

Paris le 2 septembre 2016

Etes-vous sûr de vos propres archives ?

Êtes-vous sûr de vos propres archives ?

Voilà récemment j'apprends la mort de Marc Riboud un photographe plutôt intéressant avec des photos intéressantes, mais le plus curieux c'est que je me souviens d'avoir mis des photographies de ce photographe sur mon site, mais je ne les retrouve pas… Bref un album sur ce photographe qui disparait comme si je n'avais rien mis sur lui, de même dans mes propres archives sur mon ordinateur personnel, c'est impossible de mettre la main sur l'une de ces photos… Non ! Je ne suis pas dingue ! Oui ! Je connaissais déjà sa photo la plus connue "La jeune fille à la fleur" je sais même qu'il existe des photos avec des petites variations sur cette même prise de vue et donc ma mémoire est bonne, j'aime bien les agents du désordre mais parfois je les trouve très chiants…

 

Marc riboud 1967 la jeune fille a la fleur

La viande reconstituée... des choses à savoir sur la malbouffe

 

Déjà le jambon en bloc cubique,ou le saucisson qui est fait de viandes de porcs hachées et réunies dans un boyaux, cela n'avait rien de naturel... Maintenant voici la viande reconstituée qui est faite d'un collage de morceaux de troisième choix...On réunit  les morceaux dans un moule, puis on verse une poudre magique venant du japon une enzymes, puis on met au frigo à 0°c et on ressort un bloc de viande moulée avec une texture de viande bizarre

Poème sur Dieu et ses divers prophètes

 

Poème sur Dieu et ses prophètes divers

Pour un homme de peu, il se prit pour un messager de Dieu
Il pensait sans doute faire passer son message chez les autres humains
Tous ses rêves, toutes ses envies, toutes celles qu'il avait en lui-même
Cela commença par des poèmes très lyriques, très longs et très chiants

Où il convoquait Dieu devant lui, pour lui faire tout rendre
Entre ce qu'on lui avait donné comme attributs et son omnipotence
Mais le néo-prophète, il était si sûr que ses délires, ils étaient vrais
Qu'il se créa une petite secte pour propager sa révélation à tous

Quelques uns parlaient d'Hérésie contre la révélation précédente
L'innocent, il fut condamné à mort et empalé par le trou du cul
C'était là, le sort réservé aux hérétiques, tous ceux qui échouent
Ce fut le début de guerres religieuses, dites les guerres du fada

Puis arriva plus tard un nouveau prophète,qui était encore plus délirant
Qui reformula en mieux les dires du fada dans de nouveaux écrits
Je ne sais pas pourquoi, mais toujours est-il que celui là il fut accepté.
Le disciple du fada, il devint le messager universel du Dieu Tout-puissant

De nos jours on parle encore partout de cet homme providentiel
Dans un grand Empire qui va de l'Est à l'Ouest et du Nord au Sud
Personne ne remit jamais en cause les dires du second prophète
Parce que toutes les hiérarchies, elles tenaient à garder leurs pouvoirs sur l'Empire

Ainsi va la vie, les hommes qui discutaillent mais Dieu dans tout ça ?
Je l'ignore, je sais qu'il n'avait jamais eu la moindre révélation des hommes
Un sage bouddhiste, il vous dirait que l'idée de Dieu, celle que nous avons
Ce n'est jamais que la création d'une illusion, de nos désirs et de nos besoins

Dieu est-il un gars pervers ou bien ce ne sont que les hommes qui le sont ?
L'homme il est fait à l'image de Dieu, c'est à dire un truc insondable
Pourquoi fait-on porter sur Dieu tous nos petits problèmes existentiels
J'imagine un Dieu tout là-bas et qui se pose plein de questions sur nous


Paris le 20 juillet 2016 Copier-Coller depuis le site Atramenta Paris le 21 juillet 2016

Poeme sur dieu et ses prophetespoème-sur-Dieu-et-ses-prophètes.mp3 (2.28 Mo)

Une chanson qui colle bien à notre époque turbulente "Le CRS Mélomane" de R-WAN

Histoire de sourire un peu en ces temps de manifestations
"Le CRS mélomane" de R-WAN, une chanson qui date de 2012
NB c'est un fichier Daily-Motion plutôt que You-Tube mais c'est mon choix