Comme une envie de polémiques

  • Une écoute à ma radio

     

     

    Une écoute à ma radio

    C'est curieux mais en écoutant ma radio
    J'ai souvent l'impression d'être pris pour un con
    Entre des politiciens qui disent n'importe quoi
    Et des scientifiques qui disent des choses bizarroides

    Non! Je ne sais pas si c'est vrai ou bien faux
    Notre monde, il est souvent faits de baratins
    J'ignore pourquoi je n'ai pas vraiment confiance
    Peut être parce qu'il disent des contre vérités

    En histoire... Notre monde, il doit être parfait
    Je sais aussi du grand baratin des politiciens
    Je n'aime pas ce monde de gens qui sont peu sérieux
    Est ce que vous croyez qu'un général iranien

    Qui est mort récemment assassiné pour raison politique
    Il serait mieux que Caros Ghosn un truand contemporain
    Je n'aime pas les gens qui passent sur ma radio
    Cette impression d'une vraie radio de merde

    Des gens de la politique avec une flopée de diplômes
    là le bonhomme sur la radio parle de la mutation du terrorisme
    Il se souvient d'il y a cinq ans et de Charlie Hebdo
    Se souviennent-ils de l'époque passée d'avant septembre 2001 ?

    Plutôt marre des cons, ni dieu, ni maitre, mais juste rester humain
    Je coupe la radio, j'en ai marre de tous ces délires répétés
    Sans être musulman, parfois je pense à du pur racisme
    Pourquoi toute cette haine ? Dans notre monde contemporain...

    Bruno Quinchez Paris le 8 janvier 2020, la date du début des soldes d'hiver

  • Je doute...

    Je doute…

    Quand je lis ce que disent les évangélistes américains sur notre histoire et la durée de notre histoire ! Oui je doute d’un Dieu manipulateur ! Il est idiot de faire un Dieu manipulateur quand on connait l’histoire, notre monde ça fait 13.5 milliards d’années et dedans il ya toutes les histoires du vivant, il est absurde que de croire à une création ex nihilo comme le sont certaines choses de la Bible, Oui !  il ya dans la bible,une hisoire profondément humaine, je sais qu'il ya certaines choses plus ou moins mystiques, mais je ne crois pas que nous les hommes nous avons été contemporains des dinosaures

    Bruno Quinchez Paris le 3 janvier 2020

  • A une jolie noire... suite

    A une jolie noire... suite

    C'est curieux ce poème "à une jolie noire", il n'est pas référencé sur Google, ça les dérange peut-être ! Personnellement, je n'ai jamais eu ce concept de races, avec des comparaisons qui sont toutes héritées d'un passé pas toujours sympathique...Cela n'en déplaise à tous ces racistes d'internet

    Bruno Quinchez Paris le 2 décembre 2019

  • Des trucs bizarres

    Des trucs bizarres,

    De mauvaises impressions, y a-t-il censure ou pas censure ? Là…  je ne suis pas content ! J’écris des choses plus ou moins liées au sexe et je suis censuré comme porno, certains de mes textes ne passent pas Non  je ne sais pas d’où vient la censure, j’avais mis une photo de femme nue sur mon site win10 et j’avais mis un titre plus érotique et oui  ça ne passait pas, le pire c’est que je ne sais pas d’où ça vient, c’est peut être Firefox ou Google ? Oui  tous  ces trucs là, ça me rend complétement parano

    Bruno Quinchez Paris le 30 novembre 2019

  • Mauvaises Nouvelles

    Mauvaises nouvelles

    Trump qui soutient Nethayaou dans sa politique colonialiste en Palestine sans doute des électeurs juifs ou évangelistes dans son électorat…Mais comment croire en l’avenir ? Quand je vois l’état colonialiste de Nethayaou qui est ainsi soutenu par la plus grande puissance militaire actuelle, croyez vous qu’un jour qui vient  un palestinien, il vaudra le même poids politique qu’un israélien ? Non ! Vous savez, je dis cela sans faire d’antisémitisme, il y a actuellement de grosses questions à se poser sur la politique colonialiste d’Israël, Nota bene, je ne suis pas antisémite, mais j’en ai marre de cette politique fasciste et raciste de Netanyahou

    Bruno Quinchez Paris le 19 novembre 2019

  • Un truc contemporain

                      Un truc contemporain

    Une réalité que je n'aime pas trop ! Le premier ministre israélien Netanyahou, il a permis à des colons israéliens de s'installer dans les territoires  déjà occupés par une colonie sauvage qui se renforce très fortement dans les territoire occupés ou du moins  sur le territoire de la Palestine telle que la voulait la réalité historique du passé commun, un territoire qui a été réoccupé après la guerre de 1967, Je ne sais plus que dire sur cette réalité ! Les israéliens, ils  ne parlent jamais des colonies et des territoires occupés, c'est beaucoup  plus hypocrite ça se passe avec des religieux qui ignorent certaines réalités humaines. Pour eux, un palestinien ça n'existe pas ! Ce n'est pas une réalité historique, du moins c'est ce que j'entends dire par ces intégristes israéliens qui sont ainsi par là même un peu racistes, ne m'accusez pas d'antisémitisme, cette réalité elle est quasi incontrôlable ! J'ai des amis juifs qui partagent mon point de vue sur ce sujet et ce n'est pas toujours facile pour eux

    Bruno Quinchez Paris le 31 octobre d’après un truc entendu à la radio

  • Plaidoyer pour une responsabilité face à l'économie (reprise d'une discussion)

    Plaidoyer pour une responsabilité face à l'économie (reprise d'une discussion)

    Chère madame, sans vouloir vous offensez
    Je préfère payer des impôts que donner mes sous
    A des entreprises qui ne feront
    Jamais de cadeau sur mes prestations sociales,

    Vous me direz que les pauvres n'ont qu'à bosser,
    C'est exactement le même cliché que vous employez
    En disant que si l'état est riche
    C'est par ce qu'il possède beaucoup

    (Ce qui est faux les impôts ont été baissés
    Pour des raison de clientélisme politique)
    C'est grâce à la productivité des entreprises,  
    Ce qui ne prouve rien,
     
    La démocratie c'est la répartition
    Des richesses par la redistribution,
    Aujourd'hui il y a des riches
    Qui sont encore plus riche

    Il y a aussi plus de pauvres
    Et ce n'est pas une bonne philosophie,  
    Ma philosophie viendrait plutôt de celle de Keynes
    Qui était pour une circulation de l'argent

    Et non pas une capitalisation
    Pour fonds de pension comme en ce moment,
    Cela pour dire simple l'épargne elle tue le présent
    Qui est le profit maximum pour fonds de pension

    Et l'appauvrissement général des populations
    Qu'elles soient moyennes et même les cadres,  
    La bourse n'est pas une pensée à long terme,
    Alors je préfère une capitalisation donnée

    A un état qui peut me garantir le long terme,
    Vous êtes de ces gens plein de sous
    Qui n'ont jamais utilisé les services sociaux
    Ne croyez pas que ces services soient inutiles

    Avant mon opération à cœur ouvert j'aurais raisonné
    Comme un égoïste qui ne veut pas payer ses impôts
    Maintenant je raisonne autrement c'est un fait
    Et nul ne peut vous dire tout notre usage des services sociaux

    Mais ne les négligez pas les statistiques sont là
    On dit parfois que les chiffres cautionnent les mensonges
    Ce n'est pas plus vrai qu'un discours politique
    J'aimerais parfois que l'argent devienne serviteur

    Je sais trop de maffieux qui s'enrichissent
    Dans  des sociétés anonymes et la spéculation
    L'impôt dans ces cas là, il n'existe plus vraiment
    La bourse qui monte c'est aussi un truc de fou

    Je ne suis pas prophète mais ce monde est instable
    Les ressource, elles ont beaucoup diminué
    Avec une population humaine qui est  en grosse croissance
    Bref je vois là dans ces faits de notre quotidien mal vécus

    Toutes les conditions elle sont suffisantes
    Pour faire un grand Krach
    C'est de la folie de faire confiance
    A la spéculation maffieuse

    Car elle est capable d'envisager
    Le pire pour pouvoir gagner plus
    De nos jours je ne sais pas,
    A qui je dois faire confiance,

    Dans tous nos politiciens
    Faire confiance c'est donner un pouvoir
    Mais pour nos politiques je ne sais pas
    Parfois j'ai de mauvaises impression

    Paris 30 mars 2005 remis en forme et ajouts le 28 octobre 2019

     

  • Il faut Libérer les vaches!

    Atom heart mother

    Atom Hearth Mother de Pink Floyd

    Il faut Libérer les vaches

    Je voudrais parler comme le dirais un indien celui des indes ou peut être l'amérindien de mes rêves, cela c'est mon inquiétude de voir toute nos vaches réduites à devenirs des machines à produire le lait, vous connaissez sans doute des élevages de porcs, où les porcs vivent avec un minimum de place et des conditions d'hygiène effroyables, là on veut mettre mille vaches en batteries pour produire, du lait et du méthane, oui! J'ai bien dit du méthane, une vache chie dans sa vie des tonnes de bouses et de géniaux ingénieurs, ils en ont conclut que la bouse de vache c'est la nouvelle ressource énergétique ! Vous croyez que je rigole ? Mais vérifiez bien! Toujours est-il que la brave vache de nos campagnes, elle va vivre dans un enfer productiviste avec la traite en continu, dans une stabulation sans liberté, pour fabriquer du lait qui sera sûrement de mauvaise qualité, cela vu les conditions de vie de ces pauvres vaches, on nous serine et on nous fait la morale avec les antibiotiques, les élevages tous confondus ils consomment 90% de la production d'antibiotiques,  de plus la productions de lait en stabulation, ça va faire des vache stressées, blessées par leurs stabulations forcées, avec des maladies due à leur manque d'espace, la maffia elle tue tout ce qu'elle touche là le marché du lait

    Bref il faut libérer les vaches !  Celles-ci, elles vous remercieront en donnant de nouveau une nourriture saine et non polluée

     

  • Un mauvais mythe pour le futur

     

     

     

    Un mauvais mythe pour le futur

    C'était il y a bien longtemps
    Sur une petite planète appelée Terre,
    Des hommes avaient inventé
    Des moyens extraordinaires

    De communiquer dans des réseaux
    Des myriades de connexions diverses
    Entre des individus sur leurs appareils
    Entre les ordinateurs et les portables

    On appelait ce Monde là le web
    Avec des enfoirés tous très évolués
    Car Ils avaient aussi décidé que le web
    Ça serait aussi une histoire de pognon

    Et ils mirent sur le réseau des pubs et des pubs,
    Il devint dur de savoir ce qu'était la réalité
    Le réel 'économique il restait un mystère
    Tandis que les marchands buguaient

    Puis arriva un jour le grand Krach,
    Où là ! Il n'était maintenant plus question
    De vouloir faire des choses dans l'inutile
    Alors les grands, les Politiques et les banquiers

    Ils décidèrent dans un accord commun que le web
    Ce n'était qu'un moyen de communication
    Qui étaient excessivement dur à contrôler
    Et ils décidèrent dans de grands discours

    Que tous les hommes et femmes
    Qui seraient pris en flagrant délit
    D'un délire de communication
    Ils seraient exclus de la communauté

    Et ils n'auraient pas, ainsi par un manque
    Tous les moyens communs pour vivre
    Et c'est ainsi mes enfants, que commença l
    La nouvelle ère de l'humanité sans les machines

    Et surtout plus du tout de communication
    Il n'y aurait plus de contacts autres
    Que celui de son proche voisin, à coté
    L'humanité ainsi revenue à l'âge des cavernes

    Mais autrefois avant cette époque terrible
    Il y avait aussi de ces trucs mythiques pour rêver
     A savoir 50 ans avant, Il y avait 10 hommes
    Qui étaient allés faire les zouaves sur la Lune,

    Des moyens techniques qui nous dépassaient
    On croyait que tout était possible et acceptable
    Le ciel était à conquérir, entre la Lune puis Mars
    Il ne s'agissait que d'avoir confiance en demain

    Mais mon enfant ! Là vous allez peut être!
    Rêver de cette époque idyllique de ce passé
    Mais Non ! Je vous dis : Elle ne reviendra pas...
    Car nous sommes devenus sans une vraie ambition

    Et vous devez maintenant apprendre à survivre
    À chasser les rats, dans la maison toute pleine
    Et à savoir faire du feu, avec des petits riens
    Pour survivre dans ce monde, beaucoup trop individuel

    Paris 6 avril 2005 Paris le 12 octobre 2019

  • Quelques pensées sur l’économie comme facteur de pollution

    Quelques pensées sur l’économie comme facteur de pollution

    Il me vient une pensée simple mais qui est aussi très mal comprise, c’est que le vrai problème du réchauffement de la planète le pire prévu dans le futur avec la croissance du CO², c’est quasiment  lié à 100% à l’économie et à l’utilisation des énergies.  Notre monde, il  ne peut fonctionner qu’en utilisant  toutes ces énergies très polluantes. Pour le vent et les fleuves c’est certes une belle idée, mais ce la ne sera jamais une réalité industrielles commune.  Qu’on le veuille ou non Pour nos industries,. l’économie ça ne marche qu’avec toutes les saloperies, comme le pétrole, le charbon et je dirais cela même  que  le nucléaire il n’est pas vraiment innocent.   Oui vous savez ! J’aime beaucoup les écologistes qui protestent pour la Pollution au CO², mais sont-ils capables de combattre une économie incontrôlable Celles des maffieux qui spéculent sur tout ce qui est exploitale, de ces gens qui n’ont jamais eu de réflexions sur ce sujet, à savoir qu’ en Amazonie avec les incendies, c’est le pire en ce moment ! Oui si le monde va mal ! Alors soyons sérieux ! Arrêtons toutes ces économies plus ou moins maffieuses, qui détruisent et qui bouffent la nature !

    Bruno Quinchez Paris le 28 septembre 2019