compteur de visite

Comme une envie de polémiques

Parfois ! J'en ai marre

Parfois ! J'en ai  marre

Quand des imbéciles exposent ici sur ce site leurs croyances
Oubliant que parfois, ce qu'ils disent c'est aussi plein de contradictions
Peut-on faire faire confiance à un homme qui est bien  admis
Qui soit l'instrument d'un pouvoir qui se veut purement politique

Celui-là, il aime et qui soutient toujours les mêmes personnes
Pour des raisons, purement idéologiques et bien plus que poétiques
Par des choix de favoritismes, de certains poètes choisis
Il est tellement facile de dire "j'aime" alors que c'est juste un texte banal 

Je me sens très fatigué dans un monde qui est devenu de pure haine
Jésus n'a-t-il pas dit, à la fin des temps, vous serez confronté au pire
Entre des croyants qui seront des purs, des durs et des assassins
Avoir le choix entre des racistes et des islamistes assassins...Moi ! Là j'ai peur

Est ce qu'un jour, on se parlera, on s'écoutera et on vivra une vie commune
Je sais trop de certitudes de ces gens tout prêts à en découdre sur tout et rien
La poésie ? Non! Ce n'est pas un prêche, ni un  grand discours politique
Heureusement, il nous reste quelques purs instants qui font oublier le pire

Mais moi je fatigue, de toujours devoir me battre contre des fantômes
J'attends un monde, qui soit sans haine et qui ne soit pas un Empire
Mon âme, elle reste profondément républicaine dans ses choix démocratiques
Le royaume qui viendra, celui de Jésus, cela reste un  partage commun des vies

Sans croire au pire qui arrivera, comme le redoute beaucoup de gens
Je sais seulement que nous écrirons ensemble nos lendemains qui viennent
Dans un monde qui restera commun et un monde qui ne se choisira pas un chef
Je sais bien qu'il est tellement simple de se confier uniquement à un père

Mais parmi tous ceux là que j'ignore encore ! Qui choisir parmi ceux que j'aime ?
Mon Père décédé, il me disait lorsque je renâclais : Bruno ! Tu apprendras à aimer !
Ce que j'aime, je l'espère et je le choisis parmi tous ceux là, dès demain qui vient
Jésus, il fut trahis dès les débuts, par ces disciples, alors rendons-lui, une vraie place

La vie seule, elle choisira, et là je vous dis bien, il n'y a pas d'autres choix permis
Un ciel qui s'ouvre, ce ne seront pas des soucoupes volantes et des chérubins
Mais  des  grandes lumières qui nous éclaireront les cœurs des hommes ici et là
La sagesse qui reste, c'est de savoir bien choisir, entre ses rêves et ses cauchemars

Paris le 20 août 2017

Un message que j'ai reçu sur la politique et les abeilles

Un message que j'ai reçu  ce soir sur mon courriel ça concerne les

abeilles, les empoisonneurs et la politique à Bruxelles

je pense qu'il vaut mieux faire savoir que de se taire

Chère amie, cher ami,

C’est un tour de force magistral que les lobbies de l’agrochimie sont en passe de réussir à Bruxelles, pour balayer d’un revers de la main les années de combat des apiculteurs, des scientifiques et des associations de citoyens, et continuer à vendre à grands coups de milliards leurs pesticides tueurs d’abeilles partout en Europe…

…alors même qu’en France, les députés et les sénateurs ont voté leur interdiction !

Je vais vous détailler dans quelques instants comment s’y sont pris les lobbies pour convaincre la Commission européenne de s’opposer à une décision prise l'été dernier par des parlementaires – les élus du peuple ! – au profit d’un petit groupe de multinationales bien placées.

Ils ont déployé un arsenal de méthodes très élaborées, et ont utilisé tous les rouages du système à leur disposition pour s’assurer que l’interdiction des tueurs d’abeilles votée en France ne soit jamais appliquée – ni en France, ni ailleurs.

Face à une telle déferlante de moyens – juridiques, humains, matériels et financiers – on pourrait se sentir découragé, et se dire qu’ils ont définitivement gagné la partie...

Laissez-moi vous dire qu’il n’en est rien : si des failles existent pour eux, elles existent pour nous aussi !

Et il ne tient qu’à nous, citoyens, apiculteurs, agriculteurs, défenseurs de l’environnement, de nous rassembler et de nous organiser pour mener la bataille aussi efficacement que les lobbies de l’agrochimie.

Alors, si vous le pouvez, donnez à POLLINIS les moyens d’organiser ce grand rassemblement des défenseurs des abeilles et de la nature !

Grâce à des années de combat acharné, nous avons réussi à convaincre les parlementaires français de voter enfin cette interdiction : nous ne pouvons pas laisser les lobbies de l’agrochimie démolir cette victoire !

Depuis des semaines, nous travaillons d'arrache-pied pour comprendre et analyser ce qu'il s’est passé depuis le vote de l'interdiction des tueurs d'abeilles en juillet dernier. Notre association POLLINIS est la première à tirer la sonnette d'alarme face au risque de voir l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes votée en France censurée par Bruxelles.

Ce que nous avons découvert est sidérant :

La « consultation » à Bruxelles

Après des années de lutte et de mobilisations, la France a interdit tous les néonicotinoïdes tueurs-d'abeilles à partir de 2018 – une victoire magistrale des citoyens et de la raison pour enrayer le déclin des abeilles et pollinisateurs sauvages et commencer enfin à sortir les agriculteurs du tout-chimique dans lequel ils se retrouvent enfermés.

C'est un précédent historique pour l'Europe, et pour le reste du monde - car d'autres pays suivront nécessairement la voie tracée par la France...

...Une catastrophe pour les multinationales de l'agrochimie et leurs armées de lobbyistes qui sont en train de s'y opposer coûte que coûte. Ils ne peuvent plus rien faire en France ? Alors ils déplacent la bataille à Bruxelles, pour empêcher que la loi soit appliquée !

Voilà pourquoi, à peine connue l'interdiction des néonicotinoïdes en France, la Commission a immédiatement lancée en catimini une « consultation » invitant tous les pays membres de l'Union européenne et les acteurs concernés à se prononcer pour ou contre l'interdiction.

Et tenez-vous bien : aucune association, ONG, et autres représentants de la société civile n'a été tenue informée de cette consultation !

Résultats : sur 75 participants, pas un seul représentant des citoyens ou de la société civile !

Sans surprise, on retrouve en revanche parmi les participants : Bayer, Syngenta, les lobbies de l’agro-industrie, les lobbies phytopharmaceutiques, les lobbies de l’agriculture intensive… (1)

L’instrumentalisation des agriculteurs

Mais ce n’est pas tout : pour enfoncer le clou et crédibiliser cette consultation-fantoche, on trouve aussi des « témoignages » d'agriculteurs dépendants à 100% des produits chimiques : l’agrochimie n’hésite pas à les effrayer en faisant planner le spectre de la « misère » qui les guette si leurs cultures, faute de chimie, sont ravagées par les bioagresseurs…

 Alors même qu’ils peinent déjà à joindre les deux bouts, et que leurs exploitations, de plus en plus dépendantes des règlements, des subventions et de produits chimiques de plus en plus coûteux, sont au bord de la faillite à cause du système dans lequel ils sont enfermés !

Et pour l’agrochimie, le plan n’est pas terminé…

L’intervention des autorités sanitaires hongroises

Pour empêcher le plus longtemps possible l'application de l'interdiction des néonics en France, les lobbies se sont appuyés sur une procédure prévue en cas de différend entre États européens : si un seul pays de l’UE émet un avis négatif pendant la consultation sur la décision française, l’ensemble du processus est bloqué…

Qu’à cela ne tienne : les lobbies sont allés dépêcher la Hongrie, et les représentants de son Agence de sécurité sanitaire, connus pour être de fervents défenseurs des intérêts de l'agrochimie, pour déposer auprès de la Commission européenne un Avis confidentiel s'opposant à la décision de la France. (2)

Et voilà l’interdiction de France bloquée de facto par Bruxelles…

Le coup de grâce : l’argument juridique

Le but de toutes ces manœuvres, c'est de gagner du temps en repoussant le plus longtemps possible l'application de l'interdiction en France et de démarrer un bras de fer avec la France pour l'obliger à renoncer à l'interdiction des néonics qui violerait selon eux le règlement européen....

La pression est énorme :

Pour verrouiller le débat et s’assurer que la Commission européenne ne laissera pas passer l’interdiction des tueurs d’abeilles en France – ce qui pourrait créer en Europe un précédent beaucoup trop dangereux pour leur business… – les lobbies ont actionné leurs bataillons de juristes et d'avocats pour démonter les arguments de la France. Ils parlent tous de « violation du règlement européen » sur la libre circulation des marchandises en Europe, ou sur la réglementation des molécules toxiques en Europe... et sous-entendent clairement qu'ils pourraient attaquer la France devant la Cour de Justice de l'Union Européenne dès qu'elle fera mine de retirer l'un de leurs poisons du marché.

… Des arguments repris quasiment mot pour mot dans l’avis final tenu secret que la Commission européenne a envoyé à la France – et qui la somme de renoncer à l’interdiction des tueurs d’abeilles…(3)

Pourtant, c'est clairement la France qui a raison. Et ce n'est pas pour rien qu'elle a interdit les néonicotinoïdes.

Faut-il encore le rappeler ?

Les néonicotinoïdes, avec d'autres produits sophistiqués, maintiennent dangereusement les agriculteurs dans un état de dépendance totale vis-à-vis de produits très coûteux et de moins en moins efficaces pour protéger les cultures face à des insectes, des plantes et des maladies qui deviennent résistants aux produits censés les éradiquer ;

Résultat : les néonicotinoïdes sont pour certains jusqu'à plus de 7 000 fois plus toxiques pour les pollinisateurs que le redoutable DDT utilisé contre les insectes il y a encore quelques décennies, et aujourd'hui retiré du marché pour de très bonnes raisons !

Selon les études, 85 à 98% (!) des néonicotinoïdes utilisés en Europe passent directement dans les sols, se diluent dans l'eau et détruisent les animaux et organismes auxiliaires, nécessaires aux cultures ;

On les retrouve dans les nappes phréatiques et les cours d'eau, détruisant au passage des maillons clés de la chaîne alimentaire et réduisant dramatiquement la biodiversité.

Tout cela est maintenant suffisamment documenté (4) et même admis par les agences de sécurité sanitaires. Mais les lobbies continuent à verrouiller le système : chantages en sous-main, arrangements entre technocrates et lobbyistes, responsables de direction à la Commission qui partent travailler pour l’industrie puis reviennent à la Commission, « associations-écran » et sites « d’information » qui diffusent leur propagande pour les faire passer pour de bons samaritains quand ils démolissent à coups de chimie notre environnement, les pollinisateurs et l’agriculture que nous laisserons à nos enfants…

Je vous avais prévenu : les multinationales agrochimiques disposent de moyens tentaculaires pour imposer leur loi à toute la population. Mais ce n’est pas une raison pour leur laisser le champ libre pour sacrifier impunément les abeilles, notre santé et notre environnement !

Depuis maintenant cinq ans, notre association POLLINIS sonne le tocsin et rassemble les citoyens à chaque nouvelle attaque de l’agrochimie sur les pollinisateurs. Parce que la première façon de faire barrage aux plans des lobbies, c’est de les rendre publics, d’en informer le plus grand nombre, et d’être nombreux à alerter les politiques pour les mettre dos au mur et exiger qu’ils défendent l’intérêt général face aux intérêts de quelques multinationales agrochimiques.

Si l’interdiction des néonicotinoïdes que la Commission s’apprête à saboter a été votée en France, c’est notamment parce que nous avons pu mobiliser les citoyens par cinq vagues successives pour faire pression sans discontinuer sur les députés et les sénateurs français.

Avec plus d’1,2 million de personnes qui suivent nos actions, en France, en Belgique, en Suisse et partout en Europe, notre force de frappe est colossale.

Mais ce n’est pas tout : petit à petit, grâce au soutien sans faille des membres donateurs de POLLINIS, nous avons pu développer l’expertise nécessaire pour contrer le plus efficacement possible les lobbies sur leur terrain – à Bruxelles.

*** surveillance des instances d'homologation des pesticides : comme nous l'avons fait avec le Sulfoxaflor il y a deux ans (5) – ce pesticide nouvelle génération nocif pour les abeilles que l'agrochimie voulait imposer en catimini, avec la complaisance de l'UE - nous assurons une veille permanente pour déjouer, dénoncer et tuer dans l'œuf toute tentative de l'industrie d'imposer de nouvelles molécules nocives pour les abeilles, la nature ou la santé ;

*** mise en place d’une cellule de contre-lobbying, au plus près des institutions, pour surveiller les mouvements des lobbies, et exercer une influence citoyenne permanente sur les décideurs politiques et les technocrates européens ;

*** maintenir la pression sur les élus, européens et nationaux, pour leur rappeler sans cesse qui sont leurs électeurs : ils tirent leur légitimité et leur mandat des citoyens qu'ils sont censés représenter, et nous devons faire en sorte qu'ils ne l'oublient pas un seul instant ;

*** utiliser tous les recours juridiques et institutionnels possibles en faisant travailler des juristes, des avocats et des experts pour faire valoir le droit des citoyens à protéger leur environnement, leur santé et leur alimentation face aux attaques à répétition de l'industrie ;

*** diffuser massivement l'information pour dénoncer de nouveaux scandales, révéler les manœuvres des lobbies sur les institutions, alerter les médias et les citoyens de toute l'Europe sur les menaces imminentes qui pèsent sur leur santé ou leur sécurité alimentaire ;

Aujourd’hui, nous devons plus que jamais continuer et développer tout ce travail primordial pour contrer la mainmise des lobbies sur les décisions européennes et sur notre mode de vie.

C’est la raison d’être de notre association : nous représentons les citoyens, et estimons que chaque personne, en Europe, a le droit d’être informée et de s’opposer aux décisions qui vont à l’encontre de sa santé ou sa sécurité alimentaire.

Pour garantir la totale indépendance de l’association, nous refusons tout financement public ou de grosse entreprise. Tout notre travail repose entièrement sur la générosité et l’engagement des donateurs de POLLINIS - et croyez-moi, nous prenons grand soin à ce que chaque euro soit bien utilisé !

Aujourd’hui, je voudrais vous proposer de rejoindre les rangs des 20.000 donateurs de POLLINIS – ceux grâce à qui notre combat avance au quotidien.

C'est grâce à nos donateurs, et uniquement grâce à eux, que l'équipe de POLLINIS peut mener ses actions au jour le jour, à Paris et à Bruxelles. Sans eux, nous n'aurions jamais pu déjouer le coup de la « consultation » organisée par la Commission pour les lobbies, et faire pression sur le gouvernement avant qu’il soit trop tard – il reste encore quelques mois avant la décision finale, et nous le lâcherons pas le morceau !

Dans les mois qui viennent, nos grandes priorités de bataille sont :

- maintenir la pression sur le gouvernement pour qu’il ne cède pas un pouce de terrain face aux lobbies et la Commission européenne sur l’interdiction des néonics tueurs d’abeilles – le Conseil constitutionnel, en France, a lui-même validé cette interdiction, la jugeant conforme à la loi : il n’y a aucune raison de laisser les lobbies avoir le dernier mot !

- monter un dossier juridique béton pour contrecarrer les arguments des lobbies qui menacent désormais d’attaquer l’interdiction devant les tribunaux, européens ou nationaux ;

- libérer les agriculteurs des pressions honteuses des lobbies en leur présentant les centaines de publications scientifiques et initiatives de terrain de cultures sans ou avec peu de pesticides : aussi rentables, moins coûteuses, et qui permettent aux agriculteurs de vivre dignement et indépendamment de leurs récoltes !

Par exemple, une étude menée sur 12,6 millions d’exploitations adoptant des pratiques agronomiques alternatives dans 57 pays en voie de développement a montré que la mise en place de modèles alternatifs augmentait en moyenne les rendements de 79% ! C’est possible ailleurs, alors pourquoi pas chez nous ? (6)

Sans compter que l’argument du champ dévasté par les ravageurs faute de protection chimique commence sérieusement à sonner creux, avec un nombre croissant de chercheurs qui montrent qu’on peut tout autant diminuer les risques rien qu’en diversifiant les cultures (7) !

Et remobiliser les citoyens, aussi souvent que nécessaire, à chaque nouvelle attaque des lobbies de l’agrochimie mettant en danger les abeilles, notre santé ou notre alimentation, pour qu’ils nous trouvent systématiquement sur leur chemin.

Nous avons déjà gagné beaucoup de terrain en cinq ans de bataille. Mais pour permettre à l'équipe de POLLINIS de continuer tout son travail, et surtout, de commencer sans tarder les prochaines actions pour saper l’influence des lobbies à Bruxelles, nous devons étoffer nos rangs.

C'est pour cela que je fais appel à vous aujourd'hui : voulez-vous, par votre don, rejoindre les rangs de POLLINIS, et faire partie des membres engagés qui permettent à l'association de mener le combat au quotidien ?

Il n'y a pas de minimum de contribution : vous pouvez donner 15 euros, 30 euros, 50 euros, 100 euros, 200 euros... La plupart du temps, les gens qui rejoignent l'association donnent 35 euros.

Mais quel que soit le montant de votre don, sachez qu'il sera une aide précieuse pour POLLINIS et son équipe pour mener les actions nécessaires à l'organisation d'un véritable contre-lobby citoyen, solide et efficace, pour faire barrage aux les attaques de l'industrie agrochimique sur nos droits et notre mode de vie.

Sur qui d'autre pourrions-nous compter pour bâtir ce contre-pouvoir, si ce n'est sur des citoyens engagés, comme vous, déterminés à ne pas laisser sacrifier impunément leur santé et leur alimentation pour faire fructifier les profits de quelques grandes multinationales agrochimiques ?

Si nous ne nous dressons pas d'urgence, tous ensemble, face à l'industrie agrochimique et son armée de lobbyistes, si nous les laissons faire la loi impunément à Bruxelles, non seulement il sera trop tard pour empêcher le verrouillage complet et définitif du système au profit de l’industrie, mais la voie sera libre pour eux pour faire passer n'importe quelle nouvelle substance dévastatrice pour les pollinisateurs, la nature ou la santé humaine !

Arrêtons le massacre, dès maintenant. Je compte sur vous, et vous remercie par avance pour votre engagement et votre soutien au combat pour protéger les abeilles et la nature, et aller vers une agriculture pérenne, respectueuse des pollinisateurs et de la terre dont elle dépend.

Nicolas Laarman

Délégué général

>>> POUR FAIRE UN DON, CLIQUEZ ICI

Références :

1) Voir la liste complète des participants ici : "Decree on the definition of neonicotinoid active substances contained in plant protection products"- onglet "Contributions" 

2) Lire l’avis de la Hongrie

3) Observations de la Commission européenne

4) Worldwide integrated assessment on systemic pesticides, Taskforce on systemic pesticides Environ Sci Pollut Res (2015) 22:1–4 DOI 10.1007/s11356-014-3220-1

5) Ecosystem services, agriculture and neonicotinoids, EASAC 2015 

6) Campagne #StopSulfoNow 

7) Resource-Conserving Agriculture Increases Yields in Developing Countries J. N. Pretty,*,†, A. D. Noble,‡, D. Bossio,§, J. Dixon,‖, R. E. Hine,†, F. W. T. Penning de Vries,⊥ and, and J. I. L. Morison†  Environmental Science & Technology 2006 40 (4), 1114-1119 DOI: 10.1021/es051670d 

8) Voir par exemple à ce sujet :

The ecological role of biodiversity in agroecosystems, Miguel A. Altieri, Agriculture, Ecosystems & Environment, Elsevier Juin 1999 

Hauggaard-Nielsen, H. ; Jørnsgaard, B.;Kinane, J. ; Steen Jensen, E., 2007. Grain legume–cereal intercropping: the practical application of diversity, competition and facilitation in arable and organic cropping systems. Renewable Agric. & Food Syst., 23 (1): 3-12 

Plant species diversity for sustainable management of crop pests and diseases in agroecosystems: a review, Ratnadass, A., Fernandes, P., Avelino, J. et al. Agron. Sustain. Dev. (2012) 32: 273. doi:10.1007/s13593-011-0022-4

 

Le temps des Loups...

Le temps des Loups...

Ce chien fou du hasard qui vient,  il vous mord très intense
Dans mon cœur, celui-là qui n'est jamais fait que de viande crue
Oui ! Ce chien dément, Il a toute cette jouissance d'un carnassier
Il vient là! Dans une meute de Loups déjà tous prêts pour la curée

La mort qui reste violente, face à la proie, celle-là sans défense
Oui ! Ce sont donc des affreux qui arrivent dans tout ce temps qui passe
Ils amasseront sans complexes des tas énormes de viandes rouges
Faits de viandes plus ou moins avariées, de toutes les années passées

Voyez ceux-là! Ils déjeunent d'un repas qui leur sera permanent
Pour cette meute qui vient, vous me direz-vous qui donc est-elle ?
Je vous répondrais : Je ne vois que dans tous ces jeunes loups
Tous ceux-ci qui arrivent au pouvoir en France sur des cadavres frais

Ces jeunes loups, ils savent déjà prévoir tous les repas des futurs
Face à ces loups, sans gêne et sans remord, il n'y a plus que des rêveurs
Mais les rêveurs, seront-ils mangés dans un repas  qui sera sans vergogne
Ainsi le temps présent, ils viennent ces temps mauvais avec la mort permise

Pour tous ces enfants de demain, ceux qui viendront que mangeront-ils ?
Cela je ne sais pas vous le dire, certainement pas de bonnes choses
Ils auront appris la chasse, la curée et les repas qui ne sont faits que de viandes
Dans des jours sans paix dans les chasses, avec des loups toujours en Meute

Les végétariens qui survivent changeront ils leur foi dans la douceur
Alors deviendront-ils des carnivores avides et seront-ils devenus cruels ?
La nature vous renseigne sur les prédateurs et sur leurs proies favorites
On n'enseigne la paix qu'à des humains, tous doux comme des pacifistes

Les temps qui viennent je ne sais pas je ne vois que la meute qui vient
Elle est déjà prête à tuer cent ans de notre passé plein de conflits majeurs
Malraux nous disait déjà le vingt et unième sera spirituel ou il ne sera pas
Je ne sais pas ce qu'il sera mais je crains le pire avec des lois qui seront arbitraires

Paris le 13 juin 2017 des élections législatives

Morts à Manchester

Morts à Manchester

Ne dites pas qu'ils sont morts pour rien
Toutes les morts sont inutiles et elles nous rendent triste
La mort n'est pas une chose qui est  à qualifier
Pour celles de ces victimes, c'est un assassinat
 
Il n'y a pas d'autres raisons, que de nous faire du mal
Nous sortons de 70 de paix dans notre Europe
Avec des conflits partout dans ce monde
Quelles étaient les raisons de ces conflits
 
Sinon d'imposer une vision du monde aux autres
Daesh qui nous fait mal dans un monde violent
N'a jamais eu d'autres idées que de foutre la merde
Les méthodes terroristes varient peu dans le temps
 
La seule différence c'est les suicides des terroristes
Dans un monde ou la vie maintenant elle a peu de poids
Mourir pour des idées nous disait Georges Brassens
Il y a là un vrai désespoir et une telle haine de l'occident

Paris le 24 mai 2017

 

Sur la Norme

Sur la Norme

La Norme qu’est-ce que c’est y donc ?
C’est l’ensemble des gens ordinaires
Du moins tous ceux, sans vrai problème
Le non-normal, c’est une idée de différence

 

Parfois c’est une Norme qui est sociale
Parfois c’est un héritage qui est ancien
Entre l’Histoire et les principes religieux
De nos jours le sociétal crée de la Norme

 

La Norme ? Vous savez! Elle est é-norme
Entre l'anormal bizarre et le normé
Il y a des enfant qui se foutent vraiment
De savoir tout ce qui est normal

 

Et  aussi d'affreux poètes maudits
Qui refont le monde, à leur manière
Les gens normaux, ils n'aiment pas
être dérangés dans leur confort

 

La Norme est un concept d’industriels
Pour fabriquer un assemblage d’objets
C’est devenu aussi un usage social
Les anormaux sont des gens dangereux

 

Ou du moins, ils sont des gens compliqués
Et ils sont difficiles à intégrer dans une équipe
Les idées qu’ils ont, elles dérangent les patrons
Qui préfèrent tous les gens dits normaux

 

De nos jours certains patrons, ils rendent dingue
Certains de leurs employés pour les vider
Il est normal de voir ce monde nous classer
Mais il est anormal de détruire pour le profit
 
Dans les anormaux, il y a des différences
Entre les handicapés physiques ou les fous
Ce qui ne va pas, c’est qu’ils doivent s’adapter
Alors que c’est ce monde qui devrait s’adapter
 
Ce sont des gens, qui sont plus fragiles que d’autres
Et qui souffrent des regards, des gens dits normaux
On crée le concept d'handicap,  avec la notion d’incapacité
Les handicapés, ils souffrent de se voir inférioriser
 
La Norme c'est seulement  la moyenne
De ce que nous devons être en société
Ni trop beau ni trop laid, juste médiocre
Ni trop ceci, ni trop cela, être normal
 
J'ignore parfois les question posées...
était-il normal, ou bien était-il bizarre ?
Ce gars  étrange qui me parlait du monde
Je ne sais pas, cela je ne l'ai jamais su
 
Un être qui est normal, c'est parait-il
C'est une personne de taille moyenne
Ni blanc, ni jaune, ni noir, mais gris
Sans autres opinions que celles admises
 
Avec jamais de délires, donc très ordinaire
Et qui s'insère dans un monde normal
Ce monde qui fonctionnerait très bien
Sans tous ces gens qui sortent de la Norme
 
Mais que ce monde là il serait triste
Sans tous les fous créateurs et marginaux
Je me souviens de Van Gogh et de Nerval
Qui sont morts de n'avoir pu supporter la Norme
 

Paris le 18 mai 2017

 

Citations de Mézigue

Citations de Mézigues (copier-coller du site Atramenta)

« Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie »
Blaise Pascal dans ses pensées
Personnellement ce boucan infernal que font tous nos médias, cela m'effraie encore plus

Citation de Mézigue Paris  le 2 février 2017

« Jeune on se pose des questions sur notre devenir, car on a le temps d'y réfléchir, puis à l'âge mûr nous sommes tellement pris par diverses occupations qu'on oublie ces questions et lorsqu'on est vieux ces mêmes questions elles reviennent en force et en nombre mais on est incapable d'y répondre car l'avenir ne nous appartient plus »
 

Citation de Mézigue paris le 5 mars 2017

« La confiance ça se mérite, surtout en ce moment »  

Citation de Mézigue Paris le 29 mars 2017

« Choisir entre la peste ou le choléra, c'est aussi choisir sa manière de mourir »

Citation de Mézigue Paris le 10 avril 2017

« Pour choisir en ce moment je ne sais pas trop »

Citation de Mézigue Paris 28 avril  2017

« Je ne sais pas dit-il modeste! Voilà une forme de l'éloge de la fuite »

Citation de Mézigue Paris le 2 mai 2017

« Entre la naissance et la mort il y a notre vie, parfois j'aimerais refaire une autre vie »

Citation de Mézigue Paris 16 mai 2017

Des appels au peuple

Des appels au peuple

J'entends en ce moment des appels au peuple que ça soit Macron ou Le Pen... Le peuple, ce n'est pas le monde d'un banquier, ni une réalité de contraintes d'exclusions, comme dans le programme de madame Le Pen...Le peuple, je le vois quand il est dans la rue et peut-être ne sera-t-il plus représentés dans les pouvoirs futurs, à savoir tous ceux que l'on donne sans réserve aux élus de l'Etat Français... Mais Oui ! Quesaquo que le peuple ? Je sais que ce sont  des gens qui vivent sur le même territoire avec des cultures différentes et tous différents et je sais aussi que ces différents groupes, ils acceptent les lois de ce territoire... L'Histoire d'un peuple ou d'une nation ce n'est jamais que de la mémoire commune...Je sais  bien trop de mauvais souvenirs de notre pays la France entre toutes ses guerres du passé qui sont encore très mal digérées, les colonies et tous les racismes qui vont avec,  ces réalité du passés elles restent un sujet qui existe dans les têtes de certains... Je sais aussi depuis trente ans des trahisons permanentes de nos poliques qu'ils soient de gauche ou de droite... J'ai longtemps cru à nos hommes politiques, mais avec des expériences renouvelées et les mêmes catastrophes sociales réitérées sans vrais changements... Je vous dis aussi que faire du sociétal, ce n'est pas faire du social... Je ne crois plus aux personnels politiques qu'il soient libéraux, comme Macron ou fondamentalement xénophobes comme les gens du FN

 

Questions graves sur nos lendemains

Mes voisins sont inquiets

J'ai plusieurs de mes voisins assez proches avec qui je cause de temps en temps et Ils sont angoissés par le futur résultat de ces élections présidentielles à savoir ce choix entre une Marine le Pen qui est  la chef d'un parti raciste, il n'y a qu'a voir toutes les histoires révisionnistes des membres de ce parti... Mes voisins, ils  ne sont pas content, car c'est un parti qui leurs fera plein d'emmerdes dès les débuts... Malheureusement aussi le gars Emmanuel Macron qui risque de faire un carnage social avec son programme économique...  Mes voisins ? Oui ! Je les comprends bien ! Car ils sont vraiment inquiets, ma voisine qui est à moitié d'origine française et à moitié tunisiennes et donc la fille d'un couple mixte avec une grande fille métisse et deux enfants qui sont encore en bas âges... Je vois mon voisin qui est d'origine turque, il n'arrive pas à trouver du travail... Je les vois tous les deux avec leurs trois enfant dans un petit espace par nécessité économique et un  manque de travail qui devient de plus en plus aléatoire, lui, Il travaille dans l'aménagement de pièces, celles dans un apparttement, bref une petite entreprise d'aménagement d'apparts .... Oui ! Tous les deux,  Ils ont  bien des soucis à se faire... Dans mon magasin Carrefour city  qui est en bas de chez-moi, j'ai sympathisé avec un caissier qui me dit lui aussi que quelques soient les résultats, pour lui ça va être la merde, Il envisage même de quitter la France si Marine passe... Moi je ne sais pas quoi leur dire! Leur dire de ne pas s'inquiéter et que Marine elle ne passera pas, déjà ils le savent bien, mais il est aussi à savoir aussi que le choix d'Emanuel Macron ce n'est pas mieux... Personnellement, j'ai eu cette petite chance de ne dépendre pour mon logement que de ma belle-sœur qui malgré nos frictions sur l'entretien de mon intérieur, elle reste humaine et elle ne me fait pas d'emmerdes avec le Loyer... Dans huit jours nous arrive une France d'après les élections et cela ne risque pas d'être très sympathique... Que ça soit Marine ou Emmanuel...  Je m'aperçois que nous avons tué avec cette primaire présidentiellles, le parti socialiste et la droite classique des républicains... Il ne reste que les deux extrêmes, soient les fachos et les Libéraux... Boudiou ! Peut-on rattraper ce mauvais présage avec les élections législatives ? J'ai entendu dire que mon candidat, le gars Mélenchon, il continue sa course et qu'il présentera des candidats aux législatives, mais je sais aussi que les anciens partis entre le Parti Socialiste et les républicains, ils risquent d'imploser et ça va être laisser un gros vide, nous aurons tous les dégâts d'une super-bipolarisation de la vie politique française...ça risque dêtre un monde de fous ! Pourquoi faut-il que nos rêves, ne coïncident-ils jamais avec la réalité politique ?

En conclusion je ne m'abstiendrai pas,

mais j'irai voter Macron avec quelques mots

sur son bulletin de vote et c'est mon choix

Un bulletin nul ou blanc, mais j'aurai voté

 

Le temps de parole...La Bajon banquière d'Emmanuel Macron

 

Je n'aime pas plus Emmanuel  Macron que Marine Le Pen

Et comme il faut un temps de parole égal je vous mets cette vidéo

Les rues de Paris ne sont plus sûres

 

En ces temps prélectoraux du deuxième tour, je maintiens que les membres du FN, ils sont assez racistes et je ne vois pas d'autre termes pour décrire ce phénomène, chez eux la guerre d'Algérie et le début des années soixantes sont encore en stand-by... il y a ainsi de vieux remugles du passé au FN...Je vous mets un sketch de Pierre Desproges qui décrit assez bien le fond de ma pensée

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles en France

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles

Sur ma radio j'entends des histoires de rachats très chers de terrains agricoles, pour en faire des sociétés avec une réalité industrielle ainsi les héritiers de terrains agricoles, ils ne peuvent rien pour faire face à des grosses sociétés qui sont pleines d'argent, c'est principalement des chinois et des japonais qui rachètent les productions à la sourcs, sans que les agriculteurs, ils aient leurs mots à dire,  Cela pour exporter vers leurs pays... Demain pourra-t-on acheter des vins de pays de Bourgogne ou du bordelais? Des vins qui sont vendus maintenant très chers par des producteurs qui maintenant en font un objet de spéculation... Des investissements avec des retours de productions spéculatives... Déjà on a tué toutes les industries fragiles avec des spéculations financières maintenant ils s'attaquent à la production agricole...
 

Propos réalistes sur les prochaines élections

sondages entendus sur ma petite radio

Arrivent en tête Macron et  Le Pen à 25%

Troisième fillon avec 17%, mis hors circuit si pas de renfort

Et quatrième et cinquième Hamon et mélenchon

soient respectivement à 12% et à 16%

Je fais un rêve qui est un souhait et une demande

Qui se veux très forte aux candidats Hamon et Mélanchon

 

Si vous êtes unis tous les deux

votre liste arrive en tête à 28%  

mais si vous continuez à être désunis

c'est le caca pour cinq ans...

Silence...

Silence

Je me tais et vous savez je ferme ma gueule
Mais je sais que vous là et maintenant vous exister
Vous là-bas, les gens que je lie et je lis vous qui êtes tellement angoissé
Le poète médium celui qui vous cause, ben il vous emmerde

Car lui il sait bien que le monde,il tourne sans contrôle
Entre  des fous qui achètent qui pillent et qui vendent
Votre valeur c'est seulement votre vie, cette vie partagée
J'ignore toutes vos angoisses existentielles ou vos rêves

Je sais votre dépendance aux amis, ces faux amis
Tous ces pseudos amis que vous avez dans une connexion
Je sais aussi ma voisine et son petit enfant, Nahin me sourit
Elle possède le bon sens d'une mère et la vision du pratique

Cet après midi j'ai planté des petits oignons divers
De fleurs variées, en choix de mélange dans des pots
Je suis sans doute  un cul terreux avec les main sales
J'ignore vos angoisses, elles ne viennent que de votre vide

Dans un mois ou deux j'aurais des fleurs épanouies
Alors que votre angoisse; elle ne sait que sa mort
Entre un petit rien vécu qui est sans vraie substance
Et le manque de prises réelles sur le temps qui fuit

Vous savez ! Je n'aime pas cette période pré-électorale
Car ça pue  vraiment, de tous les coté, pourris jusqu'au bout
C'est hélas  une période sans vraies illusions du possible
Voter ou pas voter ? Je me dis : c'est vraiment à chialer

Léo Férré disait il n'y a plus rien, c'est le vide des idées
Ce rien vous angoisse ? Voyez  cela comme un passage
Je ne sais pas ce que sera demain, le monde il change
Marine Le Pen est raciste, c'est bien ma seule certitude

Paris le 14 mars 2017

Celle-ci ou celui-là en valent-ils un autre ?

Celle-ci ou celui-là, en valent-ils un autre ?

En branchant ma radio, en modulation de fréquences
Je fais un scannage, des diverses radios audibles
Et je suis très déçu, car aucune ne m'accroche au coeur
Je reconnais diverses radios, diverses musiques et divers propos

Mais surtout cette impression, d’interchangeabilité des dites radios
la musique classique en continu ,avec ses musiciens classiques
Pas mal de radios en anglais, avec de la publicité tout le temps
Quelques une restent des radios associatives, pour un public ciblé

Des radios  de pays divers  pour les gens du pays qui sont à Paris
Mais aucune, elle ne me plait vraiment, car ça défile en flots continus
Pas une seule qui parle de la vie, et qui s'émerveille de l'existence
Des sujets et des musiques, entre des pages de publicité

J'ai l'impression d'appartenir, à une autre époque, à une autre planète
Rendez-moi un peu de joies, et de la musique qui soit vraiment humaine
Une musique qui me ferait rêver, et qui m’emmènerait très très loin
Celles-ci et celles-là, elles se ressemblent, avec tous les bavardages en continus

Paris le 13 février 2017

Une question de morale ou d'éthique...

Propos sur radio notre Dame qui devient une radio de propagande fasciste

Sur ma radio dans la bande FM que j’avais syntonisée sur mon Récepteur, Il y a une radio qui s’appelle Notre dame 100.7Mhz à Paris, une fréquence pour une radio catholique partagée avec fréquence protestante qui sont eux protestants ,

Voilà t’y pas que je vois cette radio religieuse devenir un soutien ferme des gens de l’extrême droite autrement dit un propagandiste du FN.

Non Messieurs dames de Radio Notre-Dame ! Vous n’êtes pas censés être d'extrême-droite, le catholicisme, que je revendique, tel que celui je le partage de valeurs sociales, ce n'est pas le fascisme, ce n'est, ni monseigneur Lefebvre, ni les tenants de l'Opus Dei

Vous tuez de cette manière toutes envie d’adhérer à un catholicisme social, du genre de celui de l’abbé pierre et c’est toute une éducation de l’ouverture vers les autres que vous reniez, vous devenez franchement racistes, fascistes, bref à vomir…

Si Jésus revenait, il vous poserait cette question où as-tu mis ton cœur ? Et à cette question vous répondez par la haine des francs-maçons et des enfants issus de 1968, ce monde actuel qui est fait de vos propres enfants, tous ceux qui se sont libéré de votre joug moral et de votre culpabilité que vous avez enseigné ,

Vous continuez à enseigner la culpabilité, et c'est un monde qui meurt, si les églises sont vides, ne cherchez pas pourquoi...

Les églises catholiques sont moins fréquentées que chez les musulmans, cherchez donc en vous-même le pourquoi et ne faites pas dans la condamnation

Le Jésus que vous prêchez, il n’est pas le mien, le Jésus que j’aime, il me libère de la haine, du racisme et de l’égoïsme, tandis que je ne vois plus hélas chez vous qu’une tradition mal comprise une vision conservatrice et passéiste de toutes nos réalités sociales,

Le fascisme est d’essence catholique romaine, je ne sais pas si le pape François, il connaît vos positions pro-fascistes

Je crois que je vais dé-syntoniser cette radio qui devient une radio purement fasciste, oui fasciste au sens des années 1920 dans une Italie qui se voulait catholique

 

Paris le 29 janvier 2017

Et Dieu ? dans tout ça...

Et Dieu ? Dans tout ça...

Oui ! Je hurlerai à la mort
Comme un chien trop triste
Et je cracherai sans aucune limite
Sur ce monde tellement détestable

Ne plus pouvoir pleurer sur vous
Alors crier et vous dire ce monde
Qui est sans vraie humanité
Mais peuplé d’égoïsme solitaire

Un jour ! Oui! Je serai un diable
Qui est tout biscornu et sans joie
Dans un monde qui est fait de jouisseurs
D’incroyables idiots métaphysiques

Un Dieu qui me jugera sans doute
Et il accordera peut-être à quelques-uns
Un paradis qui est sans vraies conditions
À la condition de lui faire soumission

J’aurais du mal dans ce monde stupide
Et Lui, il sera trop las de trop de bêtises
Entre des croyants qui sont très stupides
Et des athées totalement désespérés

Ce Dieu-là ! Je haïrais toutes ses lois morbides
Et je songerais à cela, ce qui est maintenant
Et de tous ceux que j’aime et ceux que j’ai aimé
Je rêverai d’un Dieu qui soit simplement un tendre
 
Et je serais alors, dans l’Enfer de l’autre
Celui-là terrible qui nous menace toujours
Non ! Moi ! L’Humain, je ne le blasphémerais pas
Car, je sais bien cette vérité qui est éternelle

Cet amour qui est là, face à toutes les violences
Mon Dieu ! Pour moi, il sera toujours un doux
Tandis que l’autre, celui qui proclame la guerre
Cette guerre déraisonnable, entre le bien et le mal

Je sais bien qu’un jour, celui qui vient demain
Ce Dieu guerrier, il verra sa toute puissance
Elle sera contestée par un tout petit enfant
Cet enfant malheureux qui vit très mal cette guerre

Paris le 15 janvier 2017

L’hiver 1954 et un rappel en 2017

L’hiver 1954, et un rappel en 2017

Dans la rue un homme qui a froid, il meurt sans chaleur
Personne ne lui tend la main, et il est vraiment trop seul
En son temps, il y eut un homme, comme l’abbé Pierre
Et lui on l’écoutait, car on avait du cœur pour partager

De nos jours, je sais ces étrangers qui meurent de froid
Eux sans doute, ils doivent crever sans vrais problèmes moraux
Non  là ! Je suis cynique mais que dire dans ces temps de froid
La morale commune de nos jours, c’est débrouille-toi tout seul !

Je ne sais pas quoi dire, je sais cette population qui est paupérisée
Et qui souffre à la recherche d’une aide, un boulot ou un logement
Il y a tellement de difficultés pour intégrer un monde qui soit sûr
Les gamins actuels doivent faire des carrières très labyrinthiques

Mes contemporains, ils ne croient plus dans tous les politiques
Par un manque de confiance dans les institutions françaises
Plus d’abbé Pierre et Coluche qui manque de sous pour continuer
Moi ! J’étais plus heureux avant, j'avais aussi confiance en demain

Pauvres enfants de cette génération, celle qui vient maintenant
Ma génération, c’est celle des rentiers qui oublie ses difficultés passées
La seule chose qui l’intéresse, c’est des histoires de plus de jouissance
Elle s’est battue pour des droits incroyables, mais elle a oublié ses enfants

Ces enfants qui sont vraiment désespérés, par ce monde de poubelles
Nos enfants, ils sont bien dans la merde que je les plains vraiment
Il y a un homme dans la rue meurt de froid, mais que dire là-dessus
La solidarité, C’est une valeur chrétienne que partageaient beaucoup

j’ignore s’il y a une morale à faire à ces enfants tout déboussolés
Crever seul, ce n’est pas une valeur de solidarité, des choses manquent
Monde fait d’individualistes, qui ne s’intéressent qu’à eux-mêmes
Je sais bien quelques exceptions, mais il n’y a pas de relais chez les politiques

L’abbé Pierre et Coluche sont vus comme de vrais saints contemporains
Eux au moins ils s’intéressaient à cet autre qui crève en bas de la rue
Ma vie n’est pas de prêcher, mais je n’aime pas cette époque d’égoïstes
Ce monde qui balance entre le sexe, les médias et tout le mépris

Je sais toujours ce que j’aurais pu devenir dans le mauvais destin
Devrais-je un jour rendre des comptes à ceux qui m’ont aidés
Oui certainement! Je parle pour le présent qui est là…. Et pas d'hier
Un enfant peut comprendre la confiance ! De nos jours c’est dur

Dans la rue un homme meurt de froid, y a-t-il une fatalité ?
Battons-nous sans violence avec de la tendresse et de la solidarité
Crèvera-t-il par un manque ou serons-nous là ? Et serons-nous présents pour lui ?
La morale, c’est une réalité nous qui manque dans un monde sans vraies convictions

Paris Vendredi 13 janvier 2017

 

Propos politiques d'actualité

Propos politiques d'actualité

Ce soir en écoutant ma radio France Inter; j'entends que notre président, élu par défaut, François Hollande, il dit des conneries en critiquant l'action de Donald Trump pour garder aux USA, les productions industrielles, plutôt que de les délocaliser à l'étranger... OUI ! cet idiot de François hollande, il  dit que ce n'est pas bien et que c'est contraire à la morale économique commune, il est fou François Hollande! Personnellement j'aime mille fois mieux un politique qui nous garde l'emploi, qu'un mou de la tête comme François Hollande, Homme politique de la soi-disant gauche électorale qui accepte de baisser sa culotte devant les patrons.... Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que l'idée des positions de gauche, elle est sûrement plus chez ce président patron américain,  j'ai nommé le gars  Donald Trump que chez les socialistes gestionnaires qui appliquent des lois néolibérales européennes, comme le fait avec une grande conviction, notre président élu par défaut, le gars François Hollande... Sérieux ! Je voterai pour un homme qui ne baissera pas sa culotte devant les patrons des multinationales qui veulent délocaliser

Que faire ? Que dire...

Que faire ? Que dire ?

Oui ! Il y avait un monde à reconstruire, mais comment procéder ? Soit devenir un homme d'État nécessaire et incroyablement puissant, dicter ses lois au monde et jouer les Napoléon Bonaparte comme tous les grands sauveurs de l’humanité qui conquièrent des empires, cela depuis Alexandre le grand et Jules César… Mais sérieusement, en lui-même, il ne savait que faire, car il avait vu tant de grands hommes qui sont tombés de très haut dans des guerres incroyablement sauvages et meurtrières pour des questions d'idées et de territoires…. Alors il se dit : Peut-être bien jouer les prophètes et refaire le monde  tout comme un Jésus ou un Mahomet, mais il savait déjà toutes les multitudes d'adorateurs, qui à la longue, ils devenaient tous un peu con et sans une véritable liberté… Tellement ils faisaient confiance aux dires infaillibles du prophète… Le prophète cet être quais divain qui est  jugé incroyablement beau par tous ses prêches et toutes ses histoires plutôt sympathiques qu'il racontait, d'après des lectures dans des livres de recueils que faisaient des adeptes, une Histoire et des fables profondément humaines, pour des mondes qui sont prévus et organisés pour des de-là superbement agréables... Oublions cette réalité plutôt crasse où les hommes, ils  salissent et ils détruisent sans autres raisons qui soient données que d'agir et de conquérir pour plus de profits... Oui cela donnait ce monde où nous vivons... Celui-là qui n'est pas vraiment agréable... Et les disciples, ils rêveront toute leur vie de là-bas, ce lieu dans un au de-là du paradis car ils savent que ça sera tellement mieux que ce monde infâme où ils vivent au quotidien... Pour vous dire, alors je songeais alors à ces terribles tueurs de l'apocalypse...Des ces fous machistes qui étaient déjà prêts à mourir parce ce qu'on leur disait que là-bas, ça serait un bordel éternel pour gros cons machistes avec des vierges toujours vierges avec des hymens éternels...  Celui-là, il  réfléchissait un instant que il pensait que c'était sympathique l'idée d'être prophète, mais lui il savait que demain, c'est une histoire d'entraide entre tous... Mais en tant qu'humain, Il reconnaissait en vous et en moi, la douceur qu'il y a dans la calme écriture Poétique... Lui, il savait bien qu'il n'avait pas à dire les lois de demain... Oui il le savait  qu'elles ne sont pas écrites, il savait seulement un monde où l'idée du respect de soi c'est l'amour qui se partage entre tous, dans l'ici et maintenant et dans l'au de-là

Que dire ? Que faire ? S'indigner et après fermer sa gueule

Que dire ? Que faire ? S'indigner et après fermer sa gueule

Récemment j'ai reçu une lettre des personnes, une revue d'informations de Neve Shalom, un village en Israël avec lequel j'avais des contacts amicaux, des gens dans une communauté où cohabitent des israéliens arabes et juifs... à savoir qu'ils sont avant tout israéliens et qu'ils sont soumis aux lois d'Israël.... Il y a le soucis que j'en ai  de ne pas donner des conseil en dehors de la réalité qu'ils vivent... Je ne suis pas un prophète, ni de malheur ni très optimiste pour demain... Je ne sais pas  quelles réponses à leur donner... C'est en lisant cette petite lettre et leurs commentaires sur la politique qui est maintenant très à droite des divers gouvernements Netanyahou qui sont de plus en plus racistes, cela au sens exacts du terme...Il est interdit par la  mémoire de la shoah, toute la mauvaise conscience des gens d'après guerre  et  par tous les juifs qui vivent en dehors d'Israël que de dire  que ces israéliens sont racistes... Mais moi je le dis bien, c'est maintenant hélas une réalité... A savoir ne mélanger pas tout ce que je dis que l'extrême droite en Israël est raciste et je ne dis pas autre chose... Que pourrais-je répondre à mes amis de Neve shalom...  Tenez  fort et bien la vie communautaire et les partages entre communautés dans votre village, vous avez foi dans l'avenir et le partage entre  tous les hommes... Pour moi ,vous restez une élite  qui existe fortement par la réalité que vous représenter dans tous les cœurs, cela dans une réalité  qui devient très dure en Israël...  Dans le même genre des réactions morales... Que faire et que dire face à la brutalité de gens comme Poutine ? Un affreux qui assassine sans que personne ne réagisse... Je sais ainsi quelques gens indignés mais il y en a hélas si peu... Je connais des gens sur un site de littératures d'internet Atramanta  qui se proposaient d'envoyer des messages à l'ambassadeur de Russie... Oui ! Cette idée est généreuse, mais elle est si peu partagée...  Si c'était plus médiatique voire une grande pétition plus médiatique, avec des milliers de signatures, là j'y croirais plus mais là c'est juste donner ses coordonnées à des loups pour qu'ils puissent vous manger, nous  tous les pauvres pacifistes tellement doux ... Je ne signerais que lorsque je verrais plus de gens qui seront  vraiment solidaires des gens d'Alep...Qui donc  a réagit pour Srebrenica, les divers massacres en Tchétchénie, au Rwanda, au Cambodge et les toutes diverses guerres récentes ?

Paris le 15 décembre 2016