Un mauvais mythe pour le futur

 

 

 

Un mauvais mythe pour le futur

C'était il y a bien longtemps
Sur une petite planète appelée Terre,
Des hommes avaient inventé
Des moyens extraordinaires

De communiquer dans des réseaux
Des myriades de connexions diverses
Entre des individus sur leurs appareils
Entre les ordinateurs et les portables

On appelait ce Monde là le web
Avec des enfoirés tous très évolués
Car Ils avaient aussi décidé que le web
Ça serait aussi une histoire de pognon

Et ils mirent sur le réseau des pubs et des pubs,
Il devint dur de savoir ce qu'était la réalité
Le réel 'économique il restait un mystère
Tandis que les marchands buguaient

Puis arriva un jour le grand Krach,
Où là ! Il n'était maintenant plus question
De vouloir faire des choses dans l'inutile
Alors les grands, les Politiques et les banquiers

Ils décidèrent dans un accord commun que le web
Ce n'était qu'un moyen de communication
Qui étaient excessivement dur à contrôler
Et ils décidèrent dans de grands discours

Que tous les hommes et femmes
Qui seraient pris en flagrant délit
D'un délire de communication
Ils seraient exclus de la communauté

Et ils n'auraient pas, ainsi par un manque
Tous les moyens communs pour vivre
Et c'est ainsi mes enfants, que commença l
La nouvelle ère de l'humanité sans les machines

Et surtout plus du tout de communication
Il n'y aurait plus de contacts autres
Que celui de son proche voisin, à coté
L'humanité ainsi revenue à l'âge des cavernes

Mais autrefois avant cette époque terrible
Il y avait aussi de ces trucs mythiques pour rêver
 A savoir 50 ans avant, Il y avait 10 hommes
Qui étaient allés faire les zouaves sur la Lune,

Des moyens techniques qui nous dépassaient
On croyait que tout était possible et acceptable
Le ciel était à conquérir, entre la Lune puis Mars
Il ne s'agissait que d'avoir confiance en demain

Mais mon enfant ! Là vous allez peut être!
Rêver de cette époque idyllique de ce passé
Mais Non ! Je vous dis : Elle ne reviendra pas...
Car nous sommes devenus sans une vraie ambition

Et vous devez maintenant apprendre à survivre
À chasser les rats, dans la maison toute pleine
Et à savoir faire du feu, avec des petits riens
Pour survivre dans ce monde, beaucoup trop individuel

Paris 6 avril 2005 Paris le 12 octobre 2019

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire