Discener ces temps...

Discerner ces temps

Se taire et écouter la vie, qui va telle quelle est
Et discerner entre des riens du tout et des silences
Faire la part belle à ces petites choses qui arrivent
Celles qui vous font battre le cœur un peu plus fort

Parce que dans ces petites chose qui sont entendues
Vous savez, il y a le mystère des vies qui vous entourent
Parfois ! Osez avoir un sourire tout en écoutant bien
Savoir ce qu'on pense de vous, soit en bien ou  soit en mal

Si c'est en mal pour moiil n'y a pas de problème, je me tais
Mais quand c'est en bien, alors se dire qu'on est encore là
Je ne chante plus car j'ai pas d'auditeur, mais je bafouille fort
Parce que la vie, même solitaire, elle reste bonne pour moi

Le vieux qui écoute... Est-il plus sage ou est-il plus dingue ?
Je sais des sourires... Oui ! Je suis un farfelu, mais je me sais aimé
J'ignore ce que sera demain et maintenant je vois grandir mes voisines
Et Moi, Je n'ai jamais oublié l'enfant très libre que j'étais autrefois

Ma vie ? Elle est terriblement solitaire, c'est aussi un peu mon choix
Je me vois mal avec des tas de dettes et une famille nombreuse
Ma vie ? Elle est pleine d'absences, entre toutes celle-là de ma vie
Je ne sais pas pourquoi ? Ou plutôt je sais toute mon indépendance !

En ce dimanche de mai, j'entends des histoires dites sur ce passé
Entre mai 1968, vu  du coté des CRS, et des gamin qui rêvent
De cette époque où tous les politicards sont tous devenus patrons
Je médite, ce jour qui est froid, mais en mai, tu fais ce qu'il te pait

Paris le dimanche 13 mai 2018

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire