Les labyrinthes...

 

 

 

Les Labyrinthes...
 
Le rêveur, qui marche en rêvant, dans le labyrinthe
Croisera-t-il le minotaure ? Ce croqueur d'enfants perdus,
Et verra-t-on un jour, celui que l'on dit le roi des Aulnes
Dans un monde ou l'argent,  il tue tous les mythes d'autrefois
 
Le fil d'Ariane nous permettra-t-il de vous en sortir
Oui ! Pouvoir sortir avant le crime, il ne se commette ?
Ou le rêveur, deviendra-t-il à son tour un assassin ?
Je ne sais pas, parfois choisir, parmi toutes ces choses
 
Ce sont mille questions, que je me pose toujours
Questions sur cette banale réalité, celle que nous vivons
Quand les enfants, de notre époque, ils n'ont pour guide
Que le programmes TV et des émissions choisies
 
Ou des cliché multiples en informatique, sur la réalité de ce monde
Comment croire, toutes ces petites choses, de ce monde connecté ?
Je ne sais pas vraiment, faire la différence, entre l'info et la rumeur
La critique la plus simple, c'est peut être d'avoir une culture choisie
 
Autrefois vous savez ! Pour les libres enfants de Summerhills
Ceux-là de ma mémoire, dans mes années soixante-dix
Je me disais qu'ils ignoraient trop de choses de notre réel
Ils vivaient dans un monde qui était beaucoup trop libre
 
Car leur monde,  il était sans limite et sans bornes
Un monde d'enfants de riches qui  ignoraient la pauvreté
De nos jour, je les verrais bien, patrons de boites informatiques
Peut être ne sont-ils pas vraiment, des gens très intéressants
 
Je n'aime pas, ce monde des médias car ils savent trop de choses
Et ils s'intéressent surtout, à notre petit compte en banque
Alors que notre réalité, elle ne reste qu'un vaste labyrinthe
Dont personne jamais ne vous donnera les plans pour en sortir
 
J'ai appris dans ma jeunesse quand j'étais gamin chez les boys scouts
A prendre un azimut et à me servir d'une boussole et une carte
Plus tard l'informatique, celles que je pratique maintenant sur mon ordi
Elle m'a appris, tous les algorithmes nécessaires, pour communiquer
 
Mais personne ne m'a jamais donné, des plans qui soient exacts
Sur ce monde contemporains, qui est beaucoup trop compliqué
J'ai lu dans des livres, que je lisais dans mon passé, avant l'informatique
Des labyrinthes mythiques comme ceux des grecs anciens
 
Et quelques fois de nos jours, j'en vois dans des mangas japonais
Parfois je me dis, que  internet, c'est sûrement un grand labyrinthe
Dans les labyrinthes, il ya  tous ceux de la littérature, dans des livres
Et aussi tous ceux des mathématiques, dans des logiques incomprises

 

Mais aucun de ces labyrinthes, Ils ne nous donnent sa solution
Mais il ne pose jamais que l’énigme, des milles questions réitérées
Je le sais bien, que nous sommes, dans le labyrinthe de la vie
Ce n'est pas un mythe, mais ce sont tous ces murs, qui se dressent
 
Parfois je me dis que j'aimerais être avec elle, Madame Danièle
Celle-là si lointaine, c'est un amour de mon passé que je garde
Mais pour savoir choisir ,toutes les bonnes voies, qui vont là-bas
Se dire que parfois, dans nos vies, il y a des choix qui sont mauvais
 
Mais c'est ne pas savoir vraiment , ce qu'on doit faire pour demain
Savoir choisir entre les bonnes issues et toutes les fausses sorties
Ne pas désespérer, c'est la meilleur chose, dans ce qu'on m'a appris
Car la solution, c'est de dissoudre le labyrinthe, le faire disparaitre
 
Par le doute absolu, que nous devons avoir de cette réalité labyrinthique
Et la certitude absolue, que la vérité,  elle reste toute simple
Mais je sais que pour beaucoup de gens, ils préfèrent le labyrinthe
Car chercher le chemin c'est très stimulant pour l'esprit
 
Alors que la vérité nue, c'est une évidence beaucoup trop simple
Oui La chose la plus belle cela reste  celle avec un bon regard
Sachez voir autours de vous ! Sachez ce que vous cherchez !
Cherchez-vous la vérité ? Ou aimez-vous le labyrinthe ?
 
Ce truc bizarroïdes dans lequel vous y êtes encore
La vie est faites de quêtes d'enquêtes et de requêtes
La vie devient partage quand vient la confiance en l'autre
Il est rare que les chemins des uns, ils soient aussi le chemin des autres
 
Nous avons tous des vécus, et des éducations, qui sont différentes
Je sais seulement, que je ne suis pas meilleurs, ni pire que vous
demain je ne sais pas !  Car il ya trop de choses qui sont à faire
Entre autre soigner, notre petite planète la Terre , Là où nous vivons

 
Bruno Quinchez Paris le 17 juin 2005, et le 26 février 2020

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire