compteur de visite

Fêtes

Paris Mai par Claude Nougaro

Mai Paris par Claude Nougaro, ce fameux mois de mai qui revient une fois par an

Lundi Premier Mai 2017

Muguets sauvages

Lundi premier Mai

Mois de Mai qui est bientôt là
Avec son muguet et ses ponts
Ceux du premier Mai et du huit Mai
Ses manifestations diverses et variées

Les saints de glace et le beau temps
En Mai, tu fais ce qui te plais, on verra
Il y a trop d'angoisse en se moment
Mai mois des élections et de Marie

Avec ses vendeurs de muguets et leurs étals
Paris est le premier mai plein de ses vendeur
Je ne choisis pas entre le lilas et la muguet
Deux fleurs d'un temps de printemps ensoleillé

Les enfants de Mai, ils aiment ce mois bénis
J'imagine que ce mois, il sera intéressant
Mais par pité oubliez toutes ces élections
Le soleil brille dehors, alors vivons tous


Paris le 29 avril 2017

Saint valant... Un

Saint valant un

Vous savez  aujourd'hui on m'a pourri la vie avec la fête des amoureux
Entre deux cadeaux de rien du tout et tous les machins vendus très chers
O grand Amour qui nous tiens, ce n'est que celui là qu'on désire avec force
Mais c'est devenu un commerce qui est sans joie pour nous vendre des fleurs

Valant ce qu'il vaut, le valentin il turbine tous les quatorze février
Je n'ai pas d'amoureuse à ma disposition, je n'ai que des allumettes
Pourquoi frimer, dire sa joie et dire des choses, sur un amour éternel
L'éternité ce n'est pas une boite d'allumettes, elles ne durent qu'une seule fois

Valant un, je pense à deux, qui joue avec trois, dans les histoire d'amours
Le matin du quatorze février, je pense à toutes ceux-là qui sont en couples
Anastasie, m'anesthésie, je murmure à Muriel les mots d'un Éros amoureux
Chère camarade amoureuse, la bandaison ça ne se commande pas vraiment

Un légionnaire romain appointé, au service des taxes sur le temps qui passe
Affectionne sans affect, une jouvencelle, qui reste encore son unique
Tandis que des soldats pillards, ils refondent gaillardement toutes les populations
Valentin crédite sur sa carte bleue, sa Valentine d'un bouquet de roses rouges

Oui mais Madame! Un jour il faudra que je vous parle des milles-et-une nuits
Des aventures de Casanova, et de toutes les histoires de culs de la chine ancienne,
Pour que vous oubliez cet idiot, qui a vendu aujourd'hui que sa seule raison de vivre
Éros de pacotille, il n'est là pour que les marchands, ils nous vendent des fleurs

Paris le 14 février 2017 saint Valentin

 

Bonne Année 2017

Bonne annee

 

 

Nouvel an


Bonne année pour l’année qui vient
Je ne suis pas prophète, mais poète
Alors on verra ce qu’on verra
Demain, il n’appartient à personne

Hier, c’était hier, 2016
Aujourd’hui, c’est aujourd’hui, 2017
Monsieur De La palisse en eut dit autant
Ça y est c’est aujourd’hui le nouvel an


Avec toutes les bonnes résolutions
Avec le temps qui passe et nous marque
Avec vos amis et toute votre famille
Je vous souhaite à tous

Vous qui venez ici sur mon site de Blog
Des inconnus venant de partout
Des USA, du Canada, d’Italie, de Belgique
De France et même de la lointaine Océanie

D’Allemagne, d’Angleterre ou d’Espagne
Parfois de Chine ou de la grande Russie
Et de tous les autres petits pays,
Vous tous, vous qui me lisez ici


Que vous soyez, des gens plutôt gentils
Ou d’infâmes salauds existentiels
Avec le temps, vous savez, moi, j’oublie tout
Et je remets ainsi mon cœur à zéro

Les fins d’années, elles sont, paraît-il,
Faites pour cela oublier ou bien innover
Moi je prends toujours de bonnes résolutions
Mais je suis toujours aussi gourmand


Une Bonne et Heureuse Année 2017

Paris le premier janvier 2017

Bonne annee zip

Légèrement érotique l'année qui passe
Avec un ZIP qui dévoile l'an nouveau

 

 

Haïku Joyeux Noel

Haïku de Noël

Un joyeux Noël
Avec repas partagé
Et tous vos amis

Paris le 25 décembre

Soir de Noël 2016

Soir de Noël 2016

Ce soir 24 décembre j’irais à l’église et ça devient rare
Pour la messe de minuit… Oui ! je me déplacerais
Les curés dans cette église, ils sont à majorité noirs
L’Afrique va-t-elle ré-évangélisé notre Europe ?

Je suis parti des messes par ce sentiment de la solitude
Dans une foule qui ignore son tout proche voisin
Je ne connais pas ce milieu de riches bourgeois
Ils m’ignorent, je ne suis que quantité négligeable

Puis je n’aime pas ces messes avec de l’encens, ça pue !
Des curés qui jouent leurs rôles avec des voix obséquieuses
Aussi tous ces rites très directifs que font les célébrants
Je préfère prier dans une église vide, car le silence est une paix

Le sens originel de la communion, c’est le partage d’un repas
Tous réunis autours d’une table  qui et bien garnie
Et des rapports très amicaux et des discussions sur tout
Ce soir je suis tout seul chez moi, sans interlocuteurs

Ce n'est pas vraiment un souci, je m'y habitue
Je ne supporte plus les réunions de familles
Je sais des envies de chialer en voyant ma famille
Et mes neveux qui m'ignorent et ne s'intéressent qu'aux cadeaux

Voir tous ces gamins repus, de bien-être et de cadeaux
Il suffirait d'un rien, d'un sourire, d'une main tendue
L'homme que je suis, Oui ! Il supporte bien sa solitude

Je n'ai pas de patron, et pas d'employé sous mes ordres
L'homme que je suis, il vit assez bien dans sa grande liberté
Et il a toujours eu du mal à s'insérer, dans une hiérarchie

Je ne sais pas ce que je vais devenir,  cela Dieu seul le sait
je n'ai pas vraiment peur, j'ai confiance, en moi et en lui
Demain après la nuit qui passe j'attends, et j'attends encore

Paris le 24 décembre, la sainte Adèle 20h15

J'y suis bien allé, l'église était à moitié vide ou à moitié pleine, ça dépends si vous êtes pessimiste ou optimiste, mais pour une messe de Noël c'est décevant, l'assistance était composées de beaucoup de gens de couleur ou des métis, quelques  vieux et vieilles, quelques bonnes sœurs, je me dis que cette église reste plus prêt du cœur que de la raison pure, je trouve le curé noir qui lisait l'evangile assez naïf, car il joue de sa voix en forçant le ton lorsqu'il proclame l'évangile "des coup de tonnerre  dans le ciel etc"... l’Église change, je ne sais pas si elle deviendra moins intellectuelle, ou si elle vivra avec de ces gens qu'on appelle les charismatiques...Pour l'instant il n'y a pas de chorale négro-spirituals, ni danse, je souris car cela rend plus humain ce monde de l’Église Catholique

Paris 24 décembre 2016 23 h

 

Quelques suggestions pour un repas de Noël sur une Musique de Mozart

 

Mozart était aussi un bon vivant

Quelques fêtes...Quelques saints

 

Quelques Fêtes...Quelques saints

À la saint Apollinaire, je sens en moi, l’âme d’un poète
À la saint Augustin, c’est seulement tous les quatre ans
À la saint Bonne-aventure, le 14 juillet, c’est un défilé
À la saint Bruno, je sais bien des histoires de ma famille

À la saint Césaire, je pars tout là-bas, voyager en Afrique
À la Saint-Exupéry, je regarde s’il est aussi dans le calendrier
À la Saint-frusquin, je vois tous les frustrés qui friment
À la saint Gaston, j’entends alors le téléphone qui sonne

À la Saint-glinglin, il y a des haricots qui se cueillent
À la saint Marcel, je sais aussi une dame nommée Marcelle
À la saint Martial, je sors faire mon marché sans problème
À la saint Martin, je sais aussi la fin de la guerre de 1914-1918

À la saint Nectaire, je me bouche le nez et je déguste
À la saint Valentin, je vois des amoureux qui s’engueulent
À la sainte Adèle, je suis amoureux, mais madame quel bordel
À la sainte Fleur, je sais des femmes fleurs et des rêves fleuris

À la sainte Lucie je regarde ce ciel très sombre et j’attends Noël
À la sainte Marie, la dame de là-haut, je pense à toutes les femmes
À la sainte Mitouche, je me mouche, car je me sens mis en touche
À la sainte Véronique, je pense à une icône qui est bien précise

Paris le 25 novembre  2016

 

En ces temps de fin d'année et de fêtes... une petite publicité pour ma nièce Mathilde

 

["Mathilde Quinchez"]

 
 

 

 

 

 

 

 

J'ai le plaisir de vous communiquer la liste de mes expositions pour cette fin d'année.

Vous pourrez me rencontrer et retrouver mes bijoux

à ces dates,dans ces différentes villes.

 

 

 

Ob'Art

 

18, 19 et 20 novembre
75004 - PARIS - Espace des Blancs Manteaux
48, rue vieille du Temple
Vendredi de 15h à 20h

Samedi de 10h à 20h

Dimanche de 10h à 19h

Entrée libre

 

 

 

Carrousel des Métiers d'Art

 

1er au 4 décembre
75001 - PARIS - Carrousel du Louvre

99, rue de Rivoli

Jeudi de 14h à 18h (sur invitation)

Vendredi et samedi de 10h à 20h

Dimanche de 10h à 18h

Entrée libre

 

 

 

Les Arts du Feu

 

8, 9, 10 et 11 décembre
35 - RENNES

Place de la Mairie

Tous les jours de 10h à 19h

Entrée libre

 

 

 

 

Les Echappées Belles

 

16, 17 et 18 décembre
44 - NANTES - La Rosière

35, rue de la Rosière d'Artois

Vendredi de 14h à 19h

Samedi de 10h à 19h

Dimanche de 10h à 18h

Entrée libre

 

 

 

Je vous rappelle que vous pouvez découvrir mes bijoux sur mon site internet.
Sachez aussi que je peux envoyer les bijoux par la poste. Frais de port offerts en France.

 

 

 

www.mathildequinchez.fr

 
 

 

 

 

 
 

Envoyé par

SendinBlue

 

 
 

 

© 2015 Mathilde Quinchez

www.mathildequinchez.fr  / mathildequinchez@yahoo.fr

44300 - Nantes

 

 
 
 
 

Haïkaïs du début novembre 2016

Haïkaïs du début novembre 2016

Novembre est là
Avec ses cimetières
et chrysanthèmes

Pour cet aujourd’hui
C'est juste que la Toussaint
Les morts c'est demain

Je songe parfois
A tous ceux-là disparus
Mais je les oublie

Ainsi le temps passe
Je pense à tous mes amours
D'un passé aimé

Papa et maman
Vous êtes loin maintenant
Moi ! Je me souviens

La vie qui fleurit
Avec des fleurs vivantes
Laisser tous mes morts

Halloween 2016

Halloween 2016

Quelques enfants, grimés en monstres très maquillés et très laid
Qui circulaient en associations, dans l'horreur de la nuit tombée
Ils étaient; soit des fées, soit des gnomes ou bien des triboulets
Cherchant avec convictions des bonbons et en être comblés

Aussi je voyais quelques vampires livides aux regards sombres
Qui marchaient cachés parmi eux, des démons en nombres
Alors moi pour demain, je  vais lui acheter des bonbons pour donner
Je sais des peurs enfouies en nous-mêmes et des tombes abandonnées

Demain ! Sinistre Halloween qui revient, c'est  une fête de chez les celtes
Tandis que la Toussaint des catholiques, la fête qui suit, elle a aussi ses adeptes
Les chrysanthèmes jaunes, des fleur du Japon, c'est pourtant de belles fleurs
Je songe déjà à mes propres morts et leur absence tout là bas dans l'ailleurs

Des fois en écoutant les médias j'ai cette impression de vivre chez les vampires
Tellement ces morts-vivants; ils ont bâti dans les médias TV et cinéma, un empire
Moi je n'ai plus tellement envie d'en rire quand je sais le pouvoir des médias
Quelques part, mes morts, ils sont bien trop sages et il n'y a rien dans l'immédiat

Demain ma petite voisine, elle passera en me demandant des bonbons
Chaque années c'est pareil alors je me dis en moi-même à quoi bon ?
Le commerce, il commence avec une bonne alimentation de vos entrailles
Vous croyez que je rigole, parfois j'en rie et je sors une gousse d'ail

Paris 30 octobre 2016

 

 

 

Haïkaïs de la fête de la musique

Haïkaïs de la fête de la musique

L'aigle vole haut
Un autre lance ses trilles
Des oiseaux libres

Hier la musique
Elle m'a beaucoup déçu
Bruits de casseroles

Puis groupe choral
De filles et de Garçons
Les radis roses

Moi, je croyais bien
y passer la soirée
Mais j'suis parti tôt

Pour la musique
J'aime le jazz vocal
ou les instruments

Sonnet du premier mai

Muguet

Sonnet pour le premier mai

Voici quelques brins de muguets offerts pour ce premier mai
Et beaucoup de bonnes choses à espérer pour que vous soyez gai
Ne vous laissez pas aller, car bientôt c’est le temps de cerises
Même si parfois, la vie et l’espoir, ceux-là ne sont pas de mise

Ce matin, ici à Paris un grand soleil qui nous illuminait tous
je ne sais pas trop s’ils étaient guerriers ou des choses plus douces
Je rêve souvent, sans doute ce jour ,j’irai me balader dans la manifestation
Parce que marcher tous en chœur, ça nous fait du bien et de l’animation

Il y a des enfants qui redécouvrent, la joie de se parler tous ensembles
de ces enfants qui rêvent, debout sous la pluie et cette vie qui assemble
J’ignore si demain il pleuvra, mais aujourd’hui le temps est au beau fixe

Si vous n’avez pas votre petit brin de muguet, je vous dédicace ce sonnet
Entre un défilé et des vendeurs de fleurs, pas bonnet blanc ou blanc bonnet
J’espère qu’entre les manifestants et les gendarmes, il n’y aura pas de rixe

Paris le premier mai 2016

Petit N.B. pour les puristes, je ne maîtrise pas l'alexandrin,
et je m'en fous, pour moi respecter la prosodie classique
C'est une perte de sens pour un effet de rimes et d'assonances
et de beaucoup de temps pour vérifier tous les pieds

 

 

Poisson Libre

 

avatar.jpg

Poisson chat Poisson libre

C'est un poisson rouge tout seul dans son bocal
Qui essaye de se noyer dans un verre de whisky
Parce que sa compagne Bubulette, elle est partie
En passant dans les égouts, puis le long de la seine

Bubulette libre parcourt le fleuve entre des déchets
Elle évite les pécheur à la ligne sans vrais problèmes
Bubulette Libre est partie le premier avril sans retour
Elle songe au petit bocal en verre et à Bubule son seul amour

Quelques choses naviguent entre les déchets, c'est Bubulette
Bubulette voit un poisson chat elle et approche et lui dit
Bonjour monsieur chat , sans mentir vous êtes beau et grand
A ces mots le poisson chat se jette dessus et la mange entière

C'est bien triste que cette histoire de Bubelette et son aventure
Mais c'est le premier avril tout est possible, et tout nous est permis
Bubulette ce matin du deux avril elle est encore dans son petit bocal
Mais Bubulette dans le bocal avec Bubule elle s'ennuie et elle rêve

Paris 2 avril 2016

Comparaison, n'est pas raison

Comparaison, n'est pas raison

Imaginons une guillotine, plantée là  sur la place publique
Que le citoyen ci-devant saint ange, qu'il monte sur la scène publique
Là on voit un homme un peu pâle qui avance ses cheveux coupés
On incline son corps et on passe sa tête dans la lunette de l'échafaud

Et clac, c'est fini, la tête tombe,  le supplice est exécuté sans passion
Je vois que vous décrivez un crucifiement  dans toutes ses horreurs
il  y a eu beaucoup de crucifiés, des millions parmi les esclaves à Rome
Personne n'a jamais eu l'audace de porter une guillotine en sautoir

Je vois cependant tous les chrétiens depuis 400 après J.C. porter des croix
Je sais des horreurs que  l'on a mise dans ce supplice, un film de sadique
Je sais la violence romaine mais je sais aussi toute  la violence des nazis
Et les divers massacres depuis la nuits des temps, je sais cette horreur

Pourtant en supplice, la croix romains, c'est la même horreur
Les premiers chrétiens ceux des catacombes n'aimaient pas la croix
La croix comme symbole du christ vient tard vers 400 environ
Puis je n'aime pas trop ce dolorisme qui vas avec,

Le christ ressuscité c'est mieux que le christ en croix, c'est le sens de Pâques
certains ils omettent la croix et ils ne voient que ce christ qui est bien vivant
Malgré tous Les diverses statues du ressuscité  comme celle de Rio sont rares
N'oubliez jamais que s'il est mort sur la croix il est ressuscité et il est avec nous


Sinon toute notre foi, elle serait  assez vaine et aussi sans vraies perspectives
Parfois  choisir les symboles les plus simples comme pâques au printemps
Ils sont confondu avec des passages plus sombre  qui sont  liés à la mort
Qui  que vous soyez faites ce petit effort d'aimer la vie et de savoir le printemps

Soixante-quatre ans aux divers compteurs

Soixante-quatre ans aux divers compteurs

Ca y est je suis sur la soixante quatrième case... 64 un nombre intéressant c'est le carré de 8, le cube de 4 et la puissance 6 de 2... Bref un nombre avec des propriétés, il ya aussi l'histoire  très connue des grains de blés à la soixante quatrième case de l'échiquier, c'est 2 à la puissance 64 soient 18 446 744 073 709 551 616  grains de blés... Alors banco pour  l'année prochaine si je suis là et si Dieu me prête vie ... A vrai dire je suis assez las de tous mes petits ennuis entre la prostate et ses intermittence, de mon dos qui me fait mal et  aussi des problème de l'équilibre, je suis sans aucun doute un vieux truc mais je n'accepte pas tous les clichés, ça y est j'ai sixties-four years old comme dans la chanson des Beatles

Premier Janvier Deux mille seize

Premier Janvier deux mille seize

Cette année nouvelle qui vient, c'est toujours des promesses
Entre tout ce que ce que l'on se promet de faire et tout ce qui arrive
J'ai appris avec les ans passés qu'on a aussi tous ses petites lâchetés
Entre toutes nos habitudes et tous les conseils donnés pour la santé

Pour moi! Le tabac c'est fait depuis cinq ans j'ai arrêté et je respire mieux
Pour l'alcool, pas de problème ça va je n'ai jamais été un grand accroc
Pour le diabète? Ça c'est un combat de chaque jour et j'aime le sucre
Aussi J'ai certainement des kilogrammes de trop, alors attention le cœur

Mais pour deux-mille-seize, il y a mieux pour vous que toutes ces restrictions
Je ne sais pas pour vous! Mais moi je préfère crever heureux et rapidement
ça m'agace assez toutes ces restrictions qui sont faites à ma vie et ma jouissance
Peut être ai-je encore un petit plaisir comme celui de vous écrire à vous tous ici

Alors! Profitez de la vie avant que vous soyez des handicapés de tous ces petits riens
Baisez, Bouffez, Faites des choses qui vous tiennent à cœur... Vivez vos vies à plein
Même avec vos soucis du quotidien, vous êtes vivant! Croquez la vie qui vient là
Et que deux mille seize vous apporte que des bonnes choses, pour une vie pleine

un vieux, et un nouvel an

Un vieux, et un nouvel an...

Un vieillard en bout de course qui attendait
Il attendait le jeune enfant qui le remplacerait
Il avait fait son temps entre tracas et attentes
Et même, il y avait eu des choses pas marrantes

Dans sa jeunesse, il vit mourir douze journalistes
Puis dans sa vieillesse ce furent des terroristes
Il eut très chaud pendant la canicule de juillet
Tandis qu'un mois de décembre qui restait douillet

Il y avait quelques uns qui espéraient un travail
Tandis que d'autres avançaient dans la mitraille
Un état se créait là-bas avec des morts et de la folie
Tandis que d'autres, nous parlaient de climat et d'écologie

Non ! Je ne savais où donner de la tête, deux mille quinze finit
Que sera ce jeune enfant qui vient ? C'est encore un défit
C'est une année qui meurt et cette nouvelle année qui nait
Demain reste demain, je sais la vie, celle qui me prenait

Je sais bien ce jour qui vient, je sais aussi le jour qui passe
J'ignore ce qui nait là, tout ce qui maintenant trépasse
Une bonne et heureuse année en deux-mille seize à vous tous
Moi! J'espère encore! Demain! Je le sais, il est aussi à nous

Pour ce 14 juillet 2015... La Chanson de Brassens "La mauvaise réputation"

La mauvaise Réputation

Au village, sans prétention,
J'ai mauvaise réputation ;
Que je me démène ou je reste coi,
Je pass’ pour un je-ne-sais-quoi.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En suivant mon ch’min de petit bonhomme ;
Mais les brav’s gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Non, les brav’s gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Tout le monde médit de moi,
Sauf les muets, ça va de soi.

Le jour du quatorze-Juillet,
Je reste dans mon lit douillet ;
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n'écoutant pas le clairon qui sonne ;
Mais les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Non les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Tout le monde me montre du doigt,
Sauf les manchots, ça va de soi.


Quand je croise un voleur malchanceux,
Poursuivi par un cul-terreux;
Je lance la patte et pourquoi le taire,
Le cul-terreux se r’trouv’ par terre.
Je ne fait pourtant de tort à personne,
En laissant courir les voleurs de pommes ;
Mais les brav’s gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Non les braves gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Tout le monde se ru’ sur moi,
Sauf les culs-d’-jatt’, ça va de soi.

Pas besoin d'être Jérémi’,
Pour d’viner l’ sort qui m'est promis :
S'ils trouv’nt une corde à leur goût,
Ils me la passeront au cou.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En suivant les ch’mins qui ne mèn’nt pas à Rome ;
Mais les brav’s gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Non les brav’s gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux…
Tout le monde viendra me voir pendu,
Sauf les aveugl’s, bien entendu.

Pensées pour Pâques 2015

Pensées pour Pâques 2015

Demain c'est la Pâques chrétienne qui est une date importante dans la vie des chrétiens... Puis-je me dire encore chrétien? Ma réponse reste encore et toujours un oui sincère... Je reste fidèle à Jésus mais je me sens toujours aussi mal dans une église... Je vis comme un solitaire et malgré le raffut de tête et aussi celui d'internet... Oui! Je me sens bien seul... Je n'aime pas cet ordonnancement directif d'une foule dans église en prière... Peut-être pourrais-je y prier tout seul face à cet indicible... Je sais aussi que la prière, elle n'a pas besoin de lieu spécial mais je n'ose plus prier... Je me sais télépathiquement tout nu face à une foule d'imbéciles scrutateurs et voyeurs... Moi ça m'agace assez de prier un Dieu que je ne veux pas ou que je ne peux pas nommer, il y a bien assez de fous pour surveiller tous les mots que j'utilise dans mes prières... Je sais aussi des télépathes qui ne sont jamais que des fonctionnaires de l'église... Je sais que tous les gens qui prient, ils sont tous des gens qui communiquent avec d'autres gens, les esprits? Ils ont avant tout des supports dans des têtes qu'elles soient mystiques ou non... Les télépathes de l'Église sont avant tout des moralisateurs et des normalisateurs...  La morale qu'ils prêchent, c'est toute la culpabilité devant ses fautes et de l'obligation de se confesser... Oui! Je suis chrétien et je le reste mais je n'aime pas cette idée d'un super-flic qui nous surveille avec de multiples agents de surveillances... Je sais trop le rôle policier et politique de cette morale... Le Temple ? Il est en nous! Quand je prie dans une église, je déteste toutes ces personnes qui font face à un curé qui administre des sacrements à la chaine... Quand je pense à la disposition des chaises dans une église, alors je pense vraiment à l'idée fasciste, c'est à dire un faisceau de tous qui sont tous dirigés dans la même direction de l'officiant qui reste tout de même un humain faillible... Il est là le tout-puissant qui ordonne les cérémonies... Il me semble que la vraie communion chrétienne, c'est celle d'un repas autour de Jésus ou du célébrant... Il n'y a rien à faire... Non ! Je ne vais plus dans les églises que pour y prier tout seul dans un silence méditatif... Je n'irais pas à la messe ce soir, je sais bien que c'est une belle liturgie pour Pâques mais je me sens toujours solitaire malgré les bénédictions de l'eau et du feu...