litterature
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter litterature
compteur de visite
compteur de visite
compteur de visite

Formes courtes... Haïkaïs et Tercets

Haïkaïs du quatorze décembre

Haïkaïs du quatorze décembre

Silence ! Dit-il !
Mais était-ce bien compris ?
incompréhension !

Un mot qui vient là,
Puis quelques autres suivent,
Cela sans vrais choix.

Un homme assis,
Parle à un autre homme,
Qui est tout là-bas.

La série confuse,
Celle-là ! Entre tous mes choix,
Et de vrais hasards.

Soit le vers à soie !
Et tous mes vers très rimé!
Verre de Vin âgé...

Cet enfant qui rit !
Je sais bien qu'il vit sa vie,
J'oublie mes ennuis...


Paris 14 décembre 2018

Haïkaïs pour la sainte Lucie

 

Haïkaïs pour la sainte Lucie

On est le treize
Et c'est la sainte Lucie
Le jour le plus court

Ce matin est frais
Le froid qui nous revient
Du temps de saison

c'est bientôt Noël
Mais là je ne sais pas trop
Ce que ça sera

De la violence
Et aussi des gros dégâts
La contestation

Des Gilets jaunes
Un Père-Noël rouge
Des flocons absents

Paris le 13 décembre 2018

Haïkaïs du 10 décembre

Haïkaïs du 10 décembre

Noël qui viendra
Mais là toutes les manifs
Qui nous en privent

Je ne sais pas trop
Pour tous les gilets jaunes
beaucoup d'inconnus

Là ! J'entends parler
De cahiers de doléances
On ne croirait pas !

Un pauvre, c'est bien
Seul parmi tous les autres
Trop anonyme

Paris le 10 décembre 2018

Des Haïkaïs 9-12-2018

samedi passé
Parait-il des violences
Aujourd'hui pareil

Les gilets jaunes
Et Président Macron
Incompréhension

Cette révolte
Et la révolution
Mais assez violents

La Je te taxe
Question de syntaxes
Tout se malaxe

Paris 9 décembre 2018

Des Haikais

Des Haikais

La vache broute
Puis elle rumine aussi
Et produit le lait

Ce soir la douceur
Plutot chaud depuis hier
C'est l'été indien

Je sais seulement
La nuit qui tombe trop tot
Des oiseaux chantent

Paris le 6 décembre 2018

Haiku

Haiku

Un seul je t'aime

ça me suffit pour vivre

Il faut qu'il dure

Paris le 4 décembre 2018

Haikais de décembre (suite)

Haikais de décembre (suite)

De la pate à choux

Et quelques babioles

Pour un  bon déssert

 

Se faire plaisir

Oublier les problèmes

Redevenir rien

 

Patatra et Boum

Je chutais de ma hauteur

Toujours vivant

 

J'apprenais hier

La mort d'une bonne amie

Pleurs ? peut-etre bien

 

La dame morte

C'est Irène Dominguez

Peintre chilienne

 

Matin décembre

Le deux et la mémoire

Soleil d'Austerlitz

 

Des Gilets Jaunes

Qui sont aussi mal compris

Politiques ? Mon cul !

 

Paris le 2 décembre 2018

Haikais du premier décembre

Haikais du premier décembre

 

Partager sa vie
Partager un bon repas
Aimer partager

 

Premier décembre
L'année qui finit bientot
Deux-mille-dix-huit

 

Là ! C'est effrayant
Cet age qui avance
Et savoir vieillir

Demain je sais pas
Et je m'en fous un peu
Je ne serai plus

La lumière
Qui descends si vite
La nuit bien trop tot

Je sais que Noel
Je serais beaucoup trop seul
C'est ma solitude

Mais le vieux machin
Songe à tous ses neveux
Qui seront ensembles

Ce qui me fait mal
C'est plus cette absence
Que rester tout seul

J'ai plus peur du temps
Et de l'age qui avance
Que solitude

Lorsque j'étais ado
Je faisais des équations
Sur quasiment tout

En vieillisant
J'ai vu la complexité
J'y ai renoncé

J'aimerais assez
Une bonne compagne
Pas des trucs bidons

Paris premier décembre 2018

Haïkaïs en octobre

 

Haïkaïs en octobre

Octobre qui vient
Un temps qui est plus frais
Il faut s'habituer

Ce mois d'octobre
Entre Mao et la Russie
Des Révolutions

Il me vient en moi
Comme de bons souvenirs
De ces temps heureux

La fraicheur est là
Avec un bon chandail chaud
Là ça peut aller

Mais la lumière
Qui diminue trop vite
ça ne me plait pas

Hier c'est mon neveux
Qui fêtait ses vingt-neuf ans
Oui on vieillit tous

Paris le 2 octobre 2018

Haïkaïs de l'arrivée de l'automne

Haïkaïs de l'arrivée de l'automne

Vingt-deux septembre
C'est le début d'automne
Un anniversaire

Papa aurait l'âge
De quatre-vingt-seize ans
Mon père absent

Fait plus froid aussi
Et J'ai mis un chandail
Pas de chauffage

Je sais pas vraiment
Que penser de ces temps là
Sombre lumière

Calme et serein
Je songe à ce vieux mec
Que je suis devenu

Un jour du futur
Où Je ne serais plus là
Un lecteur lira

Paris le 22 septembre 2018

Haïkaïs de septembre encore la suite

 

Haïkaïs de septembre encore la suite

Plutôt mal au cœur
Une nausée existentielles
Entre tous les soucis

Avec ce repos
D'un vrai grand silence
Et laisser aller

la peur partagée
C'est de ne plus croire
Qu'en rien du tout

Un cafard mortel
Mes neveux qui sont bluezzy
Tendresse qui manque

 

N'étant pas devin
J'aime cette idée d'un rêve
Que nous partageons

Temps d'automne
Et une vraie angoisse
En songeant à vous

Paris le 16 septembre 2018

Haïkaïs de septembre suite

Haïkaïs de septembre... suite

Vingt heure la nuit
Les jours raccourcissent
Je n'aime pas trop

Le temps passe
Septembre qui s'écoule
Moins de lumière

Hier qui était chaud
Oui ! Nous sommes encore
Dans l'été brûlant

Je n'aime pas trop
Lumière qui décline
Prémices de l'hiver

Je sais qu'aujourd'hui
Nous avons ce soleil chaud
Mais le froid qui vient

J'aime l'automne
J'aimerais l'hiver Blanc
J'attends le printemps

Paris le 12 septembre 2018

Haïkaïs nouveaux...Voilà Septembre !

Haïkaïs nouveaux...Voilà Septembre !

Bientôt l'automne
Et les marches en forêts
Avec les feuilles

Bof ! ici à Paris
Les parisiens, ils sont là
Magasins ouverts

Les feuilles mortes
Une histoire d'amour
Sur le temps passé

J'aime ces saisons
Alors pour l'automne
Oui ! Ça m'ira bien

Lumière baisse
Certes ! C'est moins lumineux
Mais surtout moins chaud


Paris le 9 septembre 2018

Derniers Haïkaïs d'août

Derniers Haïkaïs d'août

Cette lumière
Moi ! Je lui donne un nom
Et ma confiance

Il te faut choisir
Quelqu'un dans ta propre vie
c'est bien lui ou elle

Parfois je sais bien
Ma grande solitude
Comme mon vécu

J'ai eu une vie
Qui était assez libre
Mais je sais mes choix

Il suffit parfois
D'un bon souvenir aimé
Pour pouvoir vivre

Paris le 31 août 2018

Haïkaïs de la fin d'août

Haïkaïs de la fin d'août

Demain fin août
Puis septembre qui nous vient
et c'est la rentrér

J'imagine aussi
Des enfants tous bavards
Et leurs vacances

Je sais pas pour moi
Si je verrais des choses
Celle du cœur aimant

Là sur internet
On me raconte des bêtises
Suis-je solvable ?

Bêtement en moi
Je savais une lumière
celle qui m'aidait

Paris le 30 août 2018