Formes courtes... Haïkaïs et Tercets

  • des Haikais

     

     

     

    Des Haïkaïs

    L'automne et là
    Une lumière faible
    Quelques pluies froides

    Je n'aime pas trop
    Mois de novembre sombre
    Histoires de morts

    Ma mère morte
    Un cinq novembre passé
    Je pense à toi

    Paris le 5 novembre 2019

  • Des Haikais

     

     

     

    Des Haïkaïs

    Douce lumière
    Celle-là qui éclaire nos vies
    Et permet de voir

    Un grand silence
    Dans nos vies ordinaires
    Peut- être un absent

    Ce hier du passé
    Aujourd'hui qui est bien là
    Demain ses questions

    Savons nous vraiment
    Entre tous nos choix permis
    Ceux que l'ont choisi

    Dans mon noir je dors
    Des nuits, où je rêve beaucoup
    D'autres je médite

    Lumière brille
    Encore en ces temps vécus
    Octobre qui vit

    Paris le 26 octobre 2019

  • Quelques Haïkaïs

    Quelques Haïkaïs

    Je me disais bien
    Que je vais ne rien dire
    Et puis non en fait !

    Octobre est là
    Triste automne pluvieux
    Mais c'est très normal

    Là ! Je m'achète
    Des gros pull-overs épais
    Mais j'ai aussi froid

    Je ne sais pas si
    Demain, il sera affreux
    Je vois des anxieux

    L'avenir qui vient
    ça sera plus pour nous autres
    Des histoire morales

    Les écolos disent
    Des trucs pas très sympas
    Sur la réalité

    Je ne sais pas bien
    Si demain qui vient là
    Sera sans Maffia

    Bruno Quinchez Paris le 20 octobre 2019

  • Bla ! Bla ! Bla !

     

     

     

    Bla ! Bla ! Bla !

    Bla bla bla ! Disait il...
    Bla bla bla ! Lisait l'autre
    Y aurait-il vraiment
    Un truc à comprendre ?

    Bruno Quinchez Paris le 8 octobre 2019

     

  • Quelques Haïkaïs

     

     

     

    Quelques Haïkaïs

    Pouvoir Se taire
    Avoir de vraies angoisses
    Rester silencieux

    Ne plus écrire
    Sans doute pour vous dire
    Ma vie d'angoisses

    Le poète écrit
    Un homme qui vit vraiment
    Sont-ils les mêmes ?

    Noircir le papier
    Puis jeter tous ses brouillons
    Dans une poubelle

    Le temps qui passe
    Et la vie qui se moque
    De ces petits riens

    Bruno Quinchez  Paris le 28 septembre 2019

  • Haïkaïs en vrac sur le site Techno-science

     

     

    Haïkaïs en vrac sur le site Techno-science

    Haïkaïs sur ce monde où nous sommes

    Il me vient en moi
    Ces mots : je pense donc je suis
    Pour moi c''est limite

    Je suis ! être ? voilà une question. Cette question Saint Augustin ce l'était déjà posée mais en tant que religieux. Descartes se pose lui aussi la question par le même principe de questionnement mais en tant que philosophe sachant qu'à l'époque de Saint Augustin la Religion et la Philosophie se côtoyaient et qu'à l'époque de Descartes la Religion et la Philosophie s'étaient séparées mais en emportant pour chacune d'elle une façon de traiter cette question: Je suis, être.

    Personnellement je ne connais pas les limites de l'être et parfois je pense aussi que je ne suis pas toi, et pourtant tu existes aussi, tu as des rêves qui sont différents de moi...Pour moi l'existence ce sont des myriades d'êtres qui pensent et qui rêvent et pas seulement mon petit ego

    Chez moi tranquille
    J'imagine plein de choses
    Pas toujours vécues

    Je ne sais pas bien
    Comment vous êtes là-bas
    Et Je ne sais pas

    Pour Cisous chez-lui
    J'ai de vagues images
    Mais pas pour Passant

    Tu vas regarder
    Là sur mon site de blog
    Et quelques photos

     


    Je suis fatigué
    Plus envie de rien du tout
    Mais pour se taire ?

    Je n'y crois plus trop aux médicaments
    ça fait un bout de temps que j'en prends
    Et parfois ce sentiment d'un abrutissement

    Le Haïku du poisson

    Un poisson dans l'eau
    Il ignore ce qui se passe
    Là ! Hors de son eau

    Bruno Quinchez Paris le 7 septembre 2019
     

    avatar.jpg

    Photo d'un bocal
    Avec deux poissons rouges
    Et aussi un chat


    Haïku hommage à Georges Moustakls

    Un pied, et un pas
    Sur le chemin qui chemine
    Reste de racine

    Paris le 8 septembre2019

     

  • Méditation en quelques Haïkaïs

    Méditation en quelques Haïkaïs
     
    Peut être  en moi
    Cette envie de me taire
    Un bon Silence
     
    Le temps  qui passe
    Et la vie, celle qui nous reste
    Savoir se dire
     
    Puis en relisant
    Je répète encore
    Les mêmes visions
     
    Poète s'en va
    Puis un autre qui vient
    Ce n'est plus moi !
     
    Le ciel est très grand
    Avec des myriades d'anges
    Des vies étranges

     
    Bruno Quinchez, Paris le 8 septembre 2019

     

  • Le Haïku du poisson

     

    Le Haïku du poisson

    Un poisson dans l'eau
    Il ignore ce qui se passe
    Là ! Hors de son eau

    Bruno Quinchez Paris le 7 septembre 2019

  • Haïkaïs sur ce monde où nous sommes

    Haïkaïs sur ce monde où nous sommes

    Il me vient en moi
    Ces mots : "je pense donc je suis ! "
    Pour moi ! C'est limite!

    Pour la physique
    Il faut savoir pour ce monde
    Complexe ou réel ?

    La relativité
    Elle se veut très réaliste
    Pas la quantique

    Monde des quantas
    ou peut-être nos âmes
    Vision complexe

    Demain pas écrit
    Et ne pas voir des destins
    Pas de religion


    Paris le 28 août 2019

    Encore et encore des Haïkaïs

    J'étais là hier
    Et puis je serais absent
    La vie qui passe

    Poète écrit
    un petit poème court
    Juste un Haïku

    Savez vous vraiment
    Ce que vous aimeriez dire
    Pour que ça reste ?

    Le crime du jour
    C'est se croire immortel
    Non ! Je ne sais pas

    Paris le 27 août 2019

    Des Haïkaïs

    Des fois bien envie
    Me taire définitivement
    Mais besoin de vous

    Mois de septembre
    celui qui nous vient là
    Mois d'automne

    Là quelques chaleurs
    L'été qui s'en va bientôt
    Le temps qui passe


    Paris le 26 aout 2019

  • Palette idéale... Un hommage à van Gogh en 1990

    Palette ideale de van gogh

    Palette idéale....Un hommage à Vincent van Gogh en 1990

    Blanc d’argent...
    Comme la pluie de tes étoiles...

    Jaune de Naples...
    Comme le soleil du midi...

    Bore jaune...
    Comme la glèbe de ton pays...

    Bore rouge...
    Comme le sol chaud de la Provence...

    Ocre brûlée...
    Comme ta galette de sarrasin...

    Terre de sienne, air de sien...
    Comme le prénom de cette femme...

    Bleu de Prusse...
    Comme un ciel forcené...

    Noir, d’ivoire...
    Comme la nuit, et ton désespoir...

    Vermillon...
    Comme la couleur de ce sang qui coule...

    La palette idéale...
    Comme le disait van Gogh...

    La vie de Vincent...
    Comme je vous l’ai dite...

    Un envoi pour un concours poétique  et un  recueil
    Sur Vincent  van Gogh, concours auquel j'ai participé en1990
    Pour le centenaire de sa mort...  Bruno Quinchez mai 1990