Formes courtes... Haïkaïs et Tercets

  • Rien et Tout

    Rien et Tout

    Ne rien dire contre
    Tout dire avec
    Ne pas tuer des fantômes

    Etre long dans le temps
    Dur dure, durée durer
    Calmer les peurs

    Renvoyer les enfers
    A l'enfance du monde
    Renoncer à rien

    Renoncer à tout
    Calmement laisser
    Et devenir ailleurs

  • Un ami fidèle

    Un ami fidèle

     

    Je ne suis pas sûr

    Si cétait lui ou un autre

    Mais lui, je l'aime bien

     

    Il a toujours ce je ne sais quoi

    Qui me rassure toujours

    Et cela me donne des raisons

     

    Pour voir ce monde meilleur

    Pourquoi est-ce donc lui

    Et non pas un autre

     

    Je ne sais pas vraiment

    Peut être qu'il m'aime bien

    Et qu'il me respecte comme un frère

     

    Sans doute est ce lui

    Sans doute est ce moi

    Cet ami de toujours

  • Haikais

    Haïkaïs

    Le mois est fini

    Voilà septembre qui vient

    C'est bien la rentrée

     

    Là quelques enfants

    Profitent des vacances

    Pour vous écrire

     

    Le temps est longueurs

    Longueur de ses vacances

    Longueur du jour

     

    Monsieur Rodéo

    Lui qui se prépare déjà

    Aux batailles d'enfants

     

    Le Temps est moins chaud

    Comme s'il savait le calendrier

    Qui dicte les saisons

     

    Ma jeune voisine

    ira pour la première fois

    Dans une école

     

    Les prix littéraires

    Qui viendront bien plus tard

    Mois d'octobre

     

    Vendredi treize

    Qui vient au mois de septembre

    Après le onze

  • Haikais des cieux

    Haïkaïs des cieux

    Voir la croix du sud
    Très loin d'ici et de maintenant
    D'autres cieux là bas

    Naviguer sur mer
    Et trouver des îles enchantées
    Avec des gros trésors

    Les vieux navigateurs
    ils regardent le ciel ouvert
    Comme un livre

    La constellation
    celles qui est dites du Dragon
    autour polaire

  • Haikais

    Haïkaïs

    Pour pouvoir savoir
    le vide dans nos vies agitées
    imaginer la mort

    Un petit enfant
    c'est celui qui sait tout de la vie
    et un vieux sage

    Le vieux sage
    ben lui toujours il se tait
    et laisse les sots

    Le chien qui rêve
    il se fout bien de votre monde
    car il est libre

    Vous ne connaissez
    rien de la grande et vraie folie
    mais que des on dit

    Vous croyez vivre
    alors que vous fantasmez beaucoup
    la réalité reste

    Le vent souffle
    et il grossit les eaux des mers
    le vent se lève

    Le vent se lève
    et les voiles qui se gonflent
    alors partons loin

    Le vent très fort
    de grosses vagues déferlent
    ils faut se méfier

    La tempête est là
    et les bateaux qui charrient
    de ça et de là

  • Haïkaïs des nuits blanches

    Haïkaïs des nuits blanches

    Silence calme

    Dans la nuit qui reste noire

    Instants de repos

     

    Le bruit très amer

    Celui de toutes mes pensées

    Fatigues de nuit

     

    Le matin la fin

    De toutes mes nuits improblables

    Insomnie blanche

     

    Beau soleil levant

    En toi tout mon nouveau jour

    Et mon vrai repos

     

    Anges ou démons

    ils sont aussi de grands bavards

    Qui me tourmentent

     

    Je sais de ces nuits

    Où je suis ainsi au tribunal

    Celui de l'âme

  • Haïkaïs

    Haïkaïs

    Tranquillement la feuille
    Elle vole et elle tourbillonne
    Puis elle se pose

    Un soleil d'été
    derrière quelques nuages
    C'est le quinze août

    Quinze août passé
    Les frimas qui reviennent
    Dicton en Savoie

  • Haïkaïs en aoüt

    Haïkaïs en août

    Ça oui certainement
    mais vous croyez au futur antérieur
    ben moi pas du tout

    Il aurait été
    dans un futur antérieur
    mais il n'est pas

    Un jour ou l'autre
    il faudra bien se rendre à l'évidence
    notre monde reste limité

    L'art c'est des regards
    ce que disait le critique
    après l'action

    Peintre insolite
    face à dix mille choses
    de son univers

    Le chien aboie
    Parce qu'on lui vole son os
    Propriété privée

    Le gars Nietzsche
    C'est bien le grand incompris
    Par tous les tyrans

    Le soleil qui luit
    Pour tout le monde ici
    Même les affreux

    Le temps qui passe
    C'est le même pour nous tous
    Peut être pas l'amour

    Un grand roi tout nu
    Le ridicule c'est pour les courtisans
    Mais pas pour lui

    Vénus de Milo
    Sans ses bras ni son sexe
    N'est qu'un fantasme

    C'est la Joconde
    Qui a bien pris son pied
    Pas Léonard

    Le vent qui souffle
    Le vent qui pousse les voiles
    Le vent invisible

    Le chien regarde
    Le sourire chez son maître
    Et son regard brille
     

  • Haïkaïs suite

    Haïkaïs suite

    La pluie qui tombe
    Un grand orage de l'été
    Et ça rafraichit

    La pluie soudaine
    Comme une bonne promesse
    Qui est attendue

    La nature verte
    Elle aime toutes ces averses
    Des besoins d'eaux

    La température
    Elle a baissé un peu
    Heureuse fraicheur

    Le tonnerre gronde
    Va-t-il gréler maintenant ?
    Temps instable

  • Faux Haïkaïs (suite)


    Faux Haïkaïs (suite)

    C'est la canicule
    Canicula en latin
    Juillet a chaud

    Sur les plages
    Les touristes s'ennuient
    En pensant au travail

    Un petit enfant
    Qui refait tout le monde
    Avec du sable

    Les tendres amoureux
    Qui écrivent leur noms
    Partout où s'aimer

    Le soleil est là
    Comme la promesse donnée
    Pour cette année

    C'est la vacance
    La tête vide des soucis
    Oublier le travail