Humour

  • Les jouvenceaux

     

    Nantes photographe portrait famille enfants

     

     

    Les jouvenceaux...

    La jouvencelle, elle est belle
    Le jouvenceau, il est beau
    La jouvencelle, elle est affectueuse
    Le jouvenceau, il est tendre
    Pin up Pin down

    Ils s’aiment tous les deux
    Ils sont bien deux amoureux
    Comme on voit dans la vie
    Comme on connaît dans les amis
    Pin up Pin down

    Ils aimeraient s’aimer sans fin
    Jusqu’à ne plus en avoir faim
    Et oublier tout le reste alentours
    Et ils vivent d’eau fraîche et d’amours
    Pin up Pin down

    La jouvencelle elle voudrait
    Avoir le jouvenceau pour toujours
    Le jouvenceau lui il voudrait
    Plein de jouvencelles en amour
    Pin up Pin down

    La jouvencelle elle lui demande
    Alors qu’il n’aime qu’elle-même
    Mais le jouvenceau lui il aime
    Que si pour elle alors il bande
    Pin up pin down

    La jouvencelle est jalouse
    Et c’est bien le vrai drame
    Il ne veut pas qu’elle l’épouse
    Et qu’elle devienne madame
    Pin up Pin Down

    Le jouvenceau baise la garce
    Et la garce aime le jouvenceau
    Ce sont des jours pas nouveaux
    La jouvencelle fait une farce
    Pin up Pin down

    Elle oublie toutes ses pilules
    Et elle programme un bébé
    Le jouvenceau est dans une bulle
    Dans un amour il est tombé
    Pin up Pin down

    Moralité… Et envoi sans morale
    Les jouvenceaux depuis toujours
    Ils n’attendent pas pour tomber en amour
    Depuis que l’amour est une longue escale
    Pin Up Pin down
     

    Bruno Quinchez Paris le 8 aout 2013

    Je souris un peu, je mets la photo d'un jeune couple
    Une recherche que j'ai faite sur internet
    Certes des gamins, mais ils sont déjà ensembles
    Puis de les voir là, tous les deux, ça me fait sourire

  • Zinzin maitre du monde

    Zinzin maitre du monde

     

    Zinzin... Le Maître du Monde ?

    La parano ? Celle qu'on voit de temps en temps, voilà un truc très commun et partagé, jJe ne  sais  pas pour le gars zinzin, mais parfois je me dis en moi-même : Que la paranoïa ! Oui ! C'est assez courant ! Je sais trop de choses qui sont écrites sur internet et tout son monde de dingues, la psychologie elle nous dit parfois, ce qui est la plus simple des choses à savoir, que ça vaut mieux d'en rigoler très fort

    Bruno Quinchez Paris le 7 mars 2020

  • Maitresse au corps beau

    Jean rustin deux femmes assises sur un drap blanc

     

    Maîtresse au corps beau, et la cigale

    Maîtresse au corps beau étalait ses appas sur un banc
    Passa une cigale prête à jouer l'amour avec son tir à blanc
    Mais maîtresse au corps beau lui dit : passe ton bac d’abord !

    Cigale alla donc chez Barclay, mais ce salaud était déjà mort
    La cigale se dit : peut-être que demain je serais avec corps beau
    Mais corps beau n'était pas joueuse, elle attirait aussi un corbeau

    Ce noir corbeau avait l'avantage d'avoir, un très gros fromage
    Maîtresse au corps beau lui dit : mon plumage vaut votre ramage
    Ce en quoi maîtresse au corps beau elle n'avait pas très bon goût

    Elle passa l'été avec le corbeau pour lui bouffer son fromage
    Mais la cigale vécue heureuse, avec une autre cigale de son âge
    Ce qui prouve que les meilleures choses elles ne sont pas loin de nous

    Moralité mélanger les fables de la fontaine, c'est déjà très rigolo
    Et à vos yeux je passe déjà pour un gros fiéffé ou grand Charlot
    Mais pour faire rigoler maîtresse au corps beau, soyez corbeau

    Mais si vous voulez une amie sympa, soyez une cigale écolo
    Monsieur de la fontaine m'en voudrez-vous pour ma morale ?
    Mais vos morales idiotes il y'en a plein la vie mais pas toutes égales

    Maîtresse au corps beau a eu ce qu'elle voulait rien que du confort
    Et la cigale a aimé un ami qu'elle aime et lui ressemblant, sans efforts
    Nada effacé, mais la cigale en a profité pour se payer du bon temps

    Sans le corps beau, et le corps beau, il est parti avec un autre corbeau
    Le temps profite aux cigales, et alors mesdames que vive le vent
    Le Si et le Fa, pour une cigale, un fromage pour un grand oiseau...

    Bruno Quinchez Paris le 27 mai 2005, dernier vers le 26 février 2020

  • un Haïku

    Un Haïku

    Le psychopathe
    Ben il mange des pâtes
    ça vous épate ?

    Bruno Quinchez Paris le 30 janvier 2020

  • Le Berger... Francis Blanche

    Le Berger...

    Le berger écoute le vent
    Le berger compte les étoiles
    Le berger regarde le temps
    Grisailler son manteau de toile

    Le berger confie son troupeau
    A l'épaule de la montagne
    Le berger joue de son pipeau
    La voix du torrent l'accompagne

    Mais par les longues nuits d'été
    Couché, seul, sur le dos, dans l'herbe
    Compagnon de l'éternité
    Le berger
    Le berger

    S'emmerde...

     

    Francis Blanche

    .

  • Bla ! Bla ! Bla !

     

     

     

    Bla ! Bla ! Bla !

    Bla bla bla ! Disait il...
    Bla bla bla ! Lisait l'autre
    Y aurait-il vraiment
    Un truc à comprendre ?

    Bruno Quinchez Paris le 8 octobre 2019

     

  • Petits emprunts bibliques

     

     

    Petits emprunts bibliques

    Au début était le verbe
    Et le verbe dit :
    Que la lumière soit !
    Et la lumière parue
    Et le verbe vit que la lumière éclairait

    Le verbe vit plein de choses bizarres
    Qui étaient avant cachées dans le noir
    Comme des petits homuncules grouillants
    Le verbe compris alors qu'il avait bien fait

    D'éclairer sa lumière pour voir alentours
    Le verbe vit son gourbi et se dit
    Bon Dieu! Il va me falloir nettoyer tout ça!
    Alors le verbe se créa des assistants

    Ainsi il créa les anges qui le servaient
    Mais quelques uns avaient des idées de rangement
    Le verbe n'était pas d'accord
    Pour qu'on touche à ses affaires

    Ainsi fut ! Et depuis
    Le bordel cosmique continue,
    Le verbe dû faire face
    A des revendications diverses
    Et la lutte des crasses commença

    Victor Paris 9 avril 2009 un extrait d'un de mes recueils paru en 2010

  • Archipel du QI.

     

     

    Archipel du Q.I.

    Je trouve qu’elle a un très bon quotient d’attraction Q.A.
    Mon quotient d’affection est élevé,
    Pour tout vous dire, elle a aussi un bon Q.B.
    En bref son quotient de beauté est très grand,

    Elle possède aussi beaucoup de charme et de candeur
    Elle travaille son Q.C. Quotient de charme
    Je brûle dans mon cœur d’un important Q.D.
    Gros quotient de désir qui s’amplifie quand je la vois,

    Elle augmente dans des proportions considérables,
    Mon quotient émotionnel mon Q.E.
    Elle a un sacré quotient de féminité,
    Son Q.F.. Telle que j’aime en elle, ah ! Cette sacrée nana,

    Son Q.G. M’afflige, pauvre de moi qui l’aime,
    Le quotient de galipettes est malheureusement très élevé,
    Et cela me provoque un important Q.H.
    Quotient d’horripilation, quand je connais tout cela,

    Elle possède un bon Q.I. Ça je le sais,
    Mais celui là, je l’appelle le quotient d’idéalisation.
    Le Q.J. Ou le quotient de jouissance,
    Qu’elle me donne explique peut être mon Q.K. !

    Mon Q.K. Ou mon quotient de Kid,
    C’est celui d’un mâle. Ou d’un amant parmi d’autres,
    Son Q.L. Le quotient de lecture de ses désirs,
    Je dois le dire franchement est tellement facile à décrypter,

    Mon Q.M. Quotient de maladresse assez important, je l’avoue,
    Malgré tous mes embarras, je crois que je lui plais pourtant beaucoup,
    Mais je sais aussi qu’elle abuse de mon Q.N.
    Mon quotient de naïveté. Ça c’est sûr, elle en profite la garce,

    Mais je ne pourrais jamais les Q.O. Avec elle,
    Car ses quotients d’atteintes d’orgasmes sont sublimes.
    Et je vous le dis, elle a malgré tout un bon quotient Q.P.
    Ce quotient de plaisir qu’elle me donne quand je suis avec elle,

    C’est un peu Q.Q, Cela je le sais et je vous l’avoue franchement,
    Mais j’aime beaucoup ce subtil quotient de quintessence,
    Car elle reste mon meilleur Q.R. Qui vit dans mon cœur,
    Quotient de rêve, de rébellion, de réalité et de repos,

    C’est à cause de son Q.S. Quotient de satiété sexuelle,
    Ou de socialisation et de sympathie sentimentale,
    Coté Q.T. C’est le nirvana car quand je suis en elle,
    Mon quotient de transe est au maximum, et c’est extra,

    Coté Q.U. Je peux dire que le cul que j’adore,
    Voilà un quotient universel qui est bien partagé,
    Pour cuver toutes ces belles choses avec du bon vin
    Je vous parle encore du quotient de vénération vinicole,

    A moins que vous vomissiez tout dans la cuvette des w-c,
    Votre quotient de whisky, Q.W. Pour une cuite sans eau plate,
    Pour le Q.X. Je pense que vous connaissez tous, une inconnue,
    Avec un bon coefficient de profil aérodynamique,

    Ces deux Q.Y. Quotient de beaux yeux, mes mirettes dans ses mirettes,
    C’est toujours un bon quotient pour une femme, premier contact préliminaire,
    Le Q.Z C’est avec ça qu’on les fait craquer, le Q.Z. C’est le plus facile,
    Rien n’est plus important que le quotient zygomatique.

    Faites-la rigoler c’est déjà gagné !

    Bruno Quinchez (Morsang sur orge le 10 avril 1996)

  • Des moutons dans notre ciel

    Sheepwith lap tops

    Des moutons dans notre ciel
     

    Quelques moutons, écrivains ou poètes qui tapotent ici et là-bas
    Dans un lieu assez commun, et aussi très partagé, c'est à dire ici
    J'y vois là-dedans des myriades de choses plus ou moins connues
     
    Je sais ces moutons, qui varient entre des noirs et des blancs
    Ils ne savent pas vraiment s’il y a un autre monde qu'eux-mêmes
    Parfois je me balade en solitaire dans des praires toutes vertes
     
    Je sais aussi des milliards de mots tous ceux qu'il y a dans des poèmes
    L'idiot que je suis, il pense aussi à  tous ces gens qui écrivent ici
    Je ne sais plus qui est qui, et cela je ne sais pas vraiment pourquoi
     
    Des fois j'aime le silence, pour pouvoir tranquillement reposer ma grosse tête
    Sur internet, le mouton, il est assez commun, enfin parait-il, à ce qu'on dit
    Le mouton c'est une espèce protégée, cela pour sa laine et pour sa viande
     
    J'ignore si une chèvre, elle est assez douce et est elle assez proche de moi ? 
    Pour que je lui dise : Saluts la douce petite biquette !  Comment vas-tu ?
    Parait-il  que dans le ciel, les nuages moutonnent et ils se groupent
     
    Un jour je me verrais parmi ces poètes, tous ceux-là de mon passé
    Celui-là ou celle-là qui m'a dit : Mon Bruno ! Oui !  Moi ! Je t'aime !
    Quelques mots aimables, ils suffisent pour changer toute votre vie
     
    Je sais aussi des  troupeaux de moutons, qui sont dans ce monde là
    Celui où nous nous croyons plus ou moins poètes ou écrivains
    Dans le ciel, je sais cette nuée de nuages qui batifolent
     
    Je sais aussi quelques uns qui papiottent ici sur Toute la poésie
    L'enfant qui est en moi, il aime ces images parfois rigolotes
    Un homme qui est assis là derrière son écran, il tapote ses mots
     

    Paris le 6  juillet 2019

     

  • Comptes.... un truc rigolo que j'ai fait sur TLP

    Comptes...

    L’Émile s'en vint, sans son compte exact, mais avec le Vincent
    Et là ils comptaient tous les deux, des milles et des cents
    Dans des milliers de vers ! Certes ils ne sont pas trop sots!
    Tandis que moi ! Là très tranquille ! Je regardais tous les vermisseaux

    Paris le 2 juin 2019 un truc que j'ai fait sur TLP