Maitresse au corps beau

Jean rustin deux femmes assises sur un drap blanc

 

Maîtresse au corps beau, et la cigale

Maîtresse au corps beau étalait ses appas sur un banc
Passa une cigale prête à jouer l'amour avec son tir à blanc
Mais maîtresse au corps beau lui dit : passe ton bac d’abord !

Cigale alla donc chez Barclay, mais ce salaud était déjà mort
La cigale se dit : peut-être que demain je serais avec corps beau
Mais corps beau n'était pas joueuse, elle attirait aussi un corbeau

Ce noir corbeau avait l'avantage d'avoir, un très gros fromage
Maîtresse au corps beau lui dit : mon plumage vaut votre ramage
Ce en quoi maîtresse au corps beau elle n'avait pas très bon goût

Elle passa l'été avec le corbeau pour lui bouffer son fromage
Mais la cigale vécue heureuse, avec une autre cigale de son âge
Ce qui prouve que les meilleures choses elles ne sont pas loin de nous

Moralité mélanger les fables de la fontaine, c'est déjà très rigolo
Et à vos yeux je passe déjà pour un gros fiéffé ou grand Charlot
Mais pour faire rigoler maîtresse au corps beau, soyez corbeau

Mais si vous voulez une amie sympa, soyez une cigale écolo
Monsieur de la fontaine m'en voudrez-vous pour ma morale ?
Mais vos morales idiotes il y'en a plein la vie mais pas toutes égales

Maîtresse au corps beau a eu ce qu'elle voulait rien que du confort
Et la cigale a aimé un ami qu'elle aime et lui ressemblant, sans efforts
Nada effacé, mais la cigale en a profité pour se payer du bon temps

Sans le corps beau, et le corps beau, il est parti avec un autre corbeau
Le temps profite aux cigales, et alors mesdames que vive le vent
Le Si et le Fa, pour une cigale, un fromage pour un grand oiseau...

Bruno Quinchez Paris le 27 mai 2005, dernier vers le 26 février 2020

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire