Souvenirs, dun ange 2

Souvenirs, d'un ange...

C'était hier, il y a longtemps et nous allions sur des chemins reculés
Nous osions aller nous promener tous les deux très loin de la route
Où nous cueillions des fraises rouges et des framboises sauvages
Après avoir longuement marché sur des chemins boueux et sinueux

Quelques lapins ou quelques lièvres nous narguaient puis ils fuyaient
La nature qui sentait la bruyère ou le chèvrefeuille, des odeurs si particulières
Nos jambes nues marquées et striées par les ronces et les piqures d'orties
Tu avais la simplicité de la bonne amie, car tu n'étais pas encore désirable

Même si en moi j'avais une grande affection pour toi comme ma copine
C'est un jour passé certes, mais un jour sans de grands problèmes de vie
J''étais encore un enfant, toi tu étais-celle là en qui j'avais la confiance
je n'imaginais pas tes gambettes de femmes comme des choses désirables

Nous étions tous les deux, tout aussi fragile et tout aussi stupidement innocent
ces récoltes de fruits cueillis nous, les partagions, je savais ton goût pour les fleurs
Ces fleurs, elles nous disaient notre avenir, tous nos amour et si nous étions aimés
Je n'étais pas un ange mais le sexe ne me tourmentait pas et nous avions confiance

Peut être un jour serais tu ma femme et nous ferions des enfants, c'était à voir
Longtemps je me pris pour un ange et non en ce temps là je ne voyais pas tous tes appas
Certes tu n'étais pas un garçon mais pour tes seins ton corps et tes hanches
Notre puberté n'étais pas encore arrivé j'étais un petit garçon et toi une petite fille

Je n'oublie pas l'innocence de cette période et tous les chemins vicinaux du passé
Nos bleus aux corps, nos souvenirs heureux entre des griffures et de bons souvenirs
Un vieux monsieur se dit qu'autrefois, ce n'était pas une histoire de cœur ou de cul
Le désir ça s'apprend, notre monde, c'est ce désordre de la juste expression du désir

Dans les faits non je ne suis pas vraiment un ange, mais un homme ordinaire
Vous savez ce désir ça me travaille souvent sans me laisser vivre tout seul
J'ignore pourquoi certaines choses, elles me travaillent, ma sexualité est en panne
La Bandaison ça ne se commande pas ! J'ai juste des désirs dans quelques regards

Et Oui! Moi! J'aime regarder les jolies dames toute nues sur mon ordinateur
Je sais parfois faire des compliments à des jolies filles, celles-là que je vois !
Je pense là ! à cette jolie fille noire que j'aie vue et que j'ai regardée ce matin
Mais je sais toutes ces femmes; qui ne seront jamais; dans ma vie et dans mon lit

Dans le temps du passé je me savais innovent et hélas beaucoup trop démuni
S'Il était alors question de se fixer et de vivre avec une seule... Non ! Pas possible!
Je n'ai jamais oublié une dame qui est venue vers moi, pour une histoire de sexe
Je sais aussi qu'au même moment, j'avais un gros problème dans les débuts de ma carrière

Le Bruno il vous aime certes mesdames ! Mais je me sens devenu vieux !
Vous savez le désir, certes ce n'est pas une mécanique, mais c'est assez calme
J'écris des kilomètres de choses sur l'amour! Deviendrais-je son rentier ?
Dans ma jeunesse ! Oui je me sentais très libre, très aimé et aussi très disponible

Paris 7 mars 2016 et dernière partie les 4 derniers quatrains 20 mai 2019

Souvenirs d un ange 02souvenirs-d-un-ange-02.mp3 (4.5 Mo)

Un peu plus ironique avec tous les défauts d'un robot qui se trompe sur les mots

Souvenirs d un angesouvenirs-d-un-ange.mp3 (713.47 Ko)

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire