La nature et l'écologie

  • Une Rose

    Rose blanche liser e de rouge 001

    Une rose

    Cette  jolie fleur dans mon tout petit jardin
    Rose blanche, piquetée d’un léger bord rouge
    Elle s’est toute épanouie entre hier et ce matin
    Je la vois comme, la fleur, une reine bien sage

    Vous savez cette jolie fleur qui reste très modeste
    Tout cela par sa beauté, c’est encore la plus simple
    Celle- ci vous cueille par un regard, une odeur ample
    La fleur, d’un seul instant, tout son souvenir qui reste

    En ce mois, je songe aux cieux et au temps qui passe
    La vie s’écoule, le temps lasse, une fleur très classe
    En mai, les roses naissent, s’épanouissent et périssent
     
    Car je sais déjà d’autres roses qui s’ouvriront demain
    Il y a dans mon  jardin, des roses et un peu de jasmin
    Je songe à des femmes et des terres fertiles qui mûrissent

  • La pollution ? Ben ça continue!

    La pollution ? Ben ça continue!

    Et si nous en parlions sérieusement de cette pollution qui continue encore, aujourd'hui j'ai des allergies et je tousse et pas d'épidémie en vue, je viens de consulter mon médecin... A part des pollens et des microparticule de brûlures de gazole... Le Diesel? Un moteur écologique? MON CUL! Vous savez ! Parfois j'ai vraiment l'impression qu'il y a des sujets de vrais tabous en ce qui concerne la qualité réelle de l'air qu'on respire... J'ai de sacrés doutes sur les nitrates d'ammonium responsables selon Air-Parif parce que Paris est vraiment très loin des épandages des champs... Les problème respiratoires dans Paris sont dus à la pollution industrielle mais dans Paris et les moteurs qui polluent c'est les moteurs Diesels,ceci n'en déplaise à nos géniaux ingénieurs de notre production automobiles, des choix fait dans un passé où le nombre des moteurs Diesel n'était pas le soucis majeur... Ben! la Pollution aux cochonneries des diesels ça continue encore et toujours

  • Pisciculture

    Poisson avril

    Pisciculture

    Avril qui arrive encore et chaque année sur le fil
    Bonne nouvelle le prix du poisson d'avril
    il est  en baisse, une promesse électorale
    Qui est faites pour le français moyen qui râle

  • Le Hamster

    Le Hamster

    Il tourne, il tourne dans sa cage
    Comme un forcené sans but
    On lui donne quelques graines
    Et il continue de tourner

    Il dépense toute son énergie
    Dans sa petite roue de plastique
    Et il tourne, il tourne et tourne
    Il ronge ainsi tout son ennui

    Dans une  petite cage grise
    Toute faite de fer forgé
    Lui Il ne voit pas passer
    Passer le temps qui passe

    Et de temps en temps
    On lui nettoie sa cage
    Pour que ça ne pue pas
    Et on lui change son eau

    Il n'a jamais connu dehors
    Car le chat de la voisine
    Le boufferait très vite
    Il n’est pas assez discret

    Dans ses bajoues gonflées,
    Il grignote des  graines
    Des tournesols, des sésames
    Et des grains de blés

    Pourtant  s’il vivait en couple
    Ils envahiraient notre  monde
    Un monde plein de hamsters
    Qui grignotent tout alentours

    Mais heureusement pour nous
    Il reste seul, dans sa  petite cage grise
    Et il tourne, tourne, tourne et tourne
    Sans fin sans attendre demain

    On devrait mettre une dynamo
    Pour récupérer son énergie
    Pour qu’il soit vraiment utile
    Les hamsters? Le  rêve d’un compagnon
     
    Mais à quoi donc rêve un hamster
    Cela je ne le sais pas vraiment
    Et la roue, tourne, tourne
    Comme notre planète

  • Pétrole

    Pétrole...

    Là en ce moment vous savez, ben je suis nu dans ma baignoire
    Et d'habitude lorsque, je me lave, je respire toutes les bonnes odeurs
    il y a ainsi cette odeur d'eau, vous savez cette fragrance de l'eau douce
    Qui vous rappelle tous les bords de l'eau, qui est celle de toutes rivières

    Mais là je ne sais pas pourquoi, il y a là dedans une odeur de pétrole
    Quel était donc ce parfumeur fou qui en avait fait une eau de toilette
    Qui s'appelait pétrole, et vous savez c'est cette impression que je respire
    Des fantômes d'odeurs, synthétiques, toutes inventées par un vrai fou

    Déjà ce savon, celui que j'utilise, il y a cette petite odeur d'artifice
    Ce je ne sais quoi celui qui entre deux lessives cache les mauvaises odeurs
    Mais là moi! J'ai l'impression d'une monstruosité qui se cache derrière
    Je n'ai encore hélas que des odeurs de lessives, et pas d'odeurs plus simples

    La monstruosité, elle se cache dans ce presque rien qui reste très subtil
    Déjà pour ma nourriture, je vis dans un monde qui est bien trop simple
    Je ne sais pas les odeurs fines, celle de l'eau, de la terre, celle du printemps
    Je suis un mort pour les fleurs, je ne suis qu'une machine noire de pétrole

    Y a-t-il quelques uns pour me rendre la subtilité, des senteur du vents
    La chaleurs des printemps, l'odeur des fleurs et l'acre odeur de la terre
    Je suis sourds, je suis aveugle et je suis sans odeurs ni je n'ai aucun goût
    Chaque printemps, ils passent noirs comme du pétrole dans lequel je baigne

  • Quelques propos sur l'énergie, les politiques et le CO²

    Quelques propos sur l'énergie, les politiques et le CO²

    Ne me parlez plus, du CO², de l'écologie, des centrales à charbon. Parce ce que depuis que je connais la politique énergétique des verts allemands qui font des trucs totalement opposés à ce que nous disent nos verts français à nous dans tout ce qui concerne le CO² .   Je suis désolé mais les écologistes,  ils passent pour des rigolos qui sont prêts à dire n'importe quoi

    Il n'y a pas de solutions d'énergie de masses qui soient véritablement des solutions écologiques alors qu'on cesse de nous donner mauvaise conscience, je ne choisis pas entre le nucléaire, le pétrole ou le charbon mais qu'on arrête de nous culpabiliser pour des choix que nous consommateurs, nous ne maîtrisons pas, le tout nucléaire en France, cela date du père de Gaulle dans les années 60 et sa bombinette... Tous les présidents de la république en France ont suivi cette ligne

    Un nouveau rapport du gouvernement français sur l'utilisation de l'hydrogène. Les voitures ? Peut-être pas ! Trop dangereux et trop difficile à stocker. On doit pouvoir imaginer des chaînes courtes avec des usages locaux, comme de l'hydrolyse à partir des éoliennes ou de photo voltaïque et de réintégrer l'hydrogène dans la méthanisation du CO²  ce méthane pouvant être intégré dans des circuits de consommations

    Pour en revenir à l'idée d'énergie et d'écologie, une énergie écologique c'est avant-toutes, une énergie renouvelable

     

    Lire la suite

  • Des Fleurs et des femmes

    Des fleurs et des femmes

    Il est des jolies fleurs, il est aussi de belles femmes
    Moi! Vous savez! Je cultive les fleurs dans des pots
    Mais je sais aussi que je ne cultive pas les belles dames
    Je suis jardinier des jolies fleurs et l'amour reste un cabot

    Je pense encore et très souvent, à tous ces grands amoureux
    Qui comparent ces jolies roses à leurs bonnes compagnes
    Les roses elles ne râlent jamais, je coupe et taille rigoureux
    Et tous les jours de printemps, je vois leur beauté qui regagne

    Mais je ne peux aussi dire et faire, cette chose bien cruelle
    Que de ratiboiser tout mon amour, ma douce, mon éternelle
    Je ne peux, ni je ne sais remettre à zéro tous mes sentiments

    Madame! Alors si je vous offre cette fleur que je cultive
    Sachez aussi m'être très fidèle, avec toute ma foi très naïve
    Dans chaque fleurs, il y a des promesses pour les amants

  • La Figue

    La Figue

    J'adore les figues, cela reste un souvenir

    de mes grandes vacances dans la vieille maison familiale…

    Au point que maintenant j'en achète quand on m'en propose.

    J'aime mordre dans cette chair mi-sucrée, mi-juteuse.

    On parle parfois d'un plaisir qui ressemble au sexe

    et on compare souvent, les figues et les sexes féminins.

    Je ne sais pas trop d'où  me vient ce plaisir

    Peut-être avoir ses multiples graines,

    dans ma bouche après avoir mordu dedans

    Peut-être aussi, un vieux truc enfouis

    2912136110 e227503958

  • Propos à la manière des indiens

    Bêtise du 23 novembre 2011

    Indien libre, mon frère humain

    Des indiens dansent, la danse des fantômes
    Bientôt la prairie se recouvrera de bisons
    Les visages pâles disparaîtront devant nous

    Notre terre redeviendra une terre sans clôtures
    Et nos enfants oublieront les servitudes des réserves
    Nous serons à nouveaux les maîtres de la plaine

    Et nous reverrons nos frères, l'aigle et le balbuzard
    Dans un espace ou même l'homme blanc ne sera pas
    La terre qui se souvient encore de toutes nos plaintes

    Elle nourrira une génération d'hommes rouges et libres
    Les blancs ? Ils disparaîtront dans leurs déjections
    Car ils creusent déjà toutes leurs tombes en ce jour

    Je sais que nous serons, à nouveau, très heureux
    Dans un monde sans tous les hommes blancs
    Le soleil sera, de nouveau, honoré par nos jeunes

    Qui cesseront de pourrir leurs âmes par l'alcool
    Ainsi parlait un vieil indien face à la mort blanche
    Les blancs ont assassiné les peuples des origines

    Par esprit de lucre et par une volonté de puissance
    N'oublions jamais que la civilisation reste le partage
    Les blancs n'ont jamais partagé que leurs morts

    L'Indien que j'aime me dit un monde vraiment libre
    Où la terre appartient à toutes les vies qui courent
    Dans un partage, où chacun reste un petit maillon

    D'une chaîne entre tous et toute qui vivons de cette nature
    Nous ne sommes jamais que des assassins nous les blancs
    Car à notre palmarès il y a bien plus de morts que de vies

    Demain nous crèverons donc sans rémission, ni regrets
    Pour que la vie enfin triomphe de tous nos désirs de mort
    La terre qui se libérera de tous ses assassins blancs

    Discours du chef indien seattle enregistrement sur France-Interdiscours.du.chef.indien.seattle.enregistrement.sur.france-in.mp3 (2.93 Mo)

  • Le CO² et toute sa mythologie...

    Sur le CO² et tous les fantasmes purement écologiques qui vont avec...

    Le CO² et toute sa mythologie...

    Un homme de 70 ans aura à sa mort rejeté 16 respirations de 2 litres /minutes d'air... Soient environ 15 % de CO² expiré à chaque respirations donc 0.3 l*16 *60*24*365,25*70= 176 722 560 litres de CO² soient 176 722 mètres cubes de CO² soient 1.87kg/Mètres cubes multiplié par 180 000 mètre cubes soient environ 300 tonnes de CO² pour une vie humaine... Mettons que nous sommes sur Terre 7 000 000 000  d'humains ça fait 2100 milliard de tonne de CO² Alors supprimons les hommes et il y aura moins de CO² produit...Et pour ce calcul, c'est pareil pour toutes les vies qui utilisent la respiration et l'oxygène... Le CO²... Ça va toujours avec la vie et c'est idiot d'en faire un poison, c'est un produit indispensable à la synthèse chlorophyllienne, on doit parler du cycle de l'oxygène et non pas de celui du CO²,..Puis concernant l'économie... Quoi de plus handicapant que de taxer toutes les productions de CO² au nom d'un morale écologique idiote ou mal comprise...Quand va-t-on taxer le Kwatts et toutes les énergies... C'est au minimum aussi absurde, que de mettre une taxe sur le CO² Le  CO² est un signe de la vie,  ne taxons pas la vie! ...Puis quand je sais les politiques allemandes en ce qui concerne l'énergie...Les centrales à charbons allemandes doivent être sans doute beaucoup plus pures écologiquement que nos centrales nucléaires françaises.... Entre la peste et le choléra il faut choisir soeint deux politiques énergétiques? Deux vérités différentes en de ça et au de là du Rhin