Le temps qu'il fait.... La météo

  • Ici à Paris il fait très chaud

    Ici à Paris il fait très chaud

    Là c'est aujourd'hui mardi 23 juillet il fair 36°C dehors d'après la météo de Paris et 34°C à l'intérieur sur mes thermomètres,
    le pire c'est jeudi dans 2 jours une prévision de 42°C puis ça se refroidit avec quelques orages,

    Un lien vers le site météo France à Paris...  https://www.lachainemeteo.com/meteo-france/ville-33/previsions-meteo-paris-aujourdhui

  • Poème d'un temps qui passe

    Poème d'un temps qui passe
      
    J'aime le vent quand il souffle en rafales
    Dans les grands arbres de la grande ville
    Ce vent, il me dit un temps qui varie très vite
    Déjà qu’on nous annonce une grande canicule 
     
    je pense à mes dypladénias qui sont en fleur
    Et aux autres fleurs qui sont aussi bien là
    A savoir Je ne sais pas s'il pleuvra ou non 
    La chaleur, Oui ! Elle peut tuer c'est ce qu'on dit
     
    Le vent est beaucoup trop calme et silencieux
    On va crever de chaud dans un enfer moite
    Parfois je me dis, ils peuvent aussi se tromper
    J'ignore ce que seront demain et après demain
     
    Je sais seulement que j'ai fait quelques réserves
    Deux packs de six bouteilles soient dix huit litres
    Je me moque un peu de moi même on verra bien
    J'espère que ça ce passera plutôt bien cette canicule
     
    Dans ma mémoire du passé, le plus dur c'était la nuit
    Avec trente cinq degrés, dans un lit beaucoup trop chaud
    Il me vient cette idée, d'acheter un ventilateur, pour rafraichir
    Mais  je ne sais pas si ça vaut le coup pour après la canicule
     
    Je me souviens de ce vent dans mon passé déjà lointain
    Il remuait les branches des arbres dans la maison familiale
    Je sais des nuages qui s'agitaient sous les vents de l'été
    J'aimerais peut-être cet orage, celui qui  s'imposera sur la chaleur
     
    Je ne suis pas prophète je sais seulement ces petits riens
    Toujours imprévisibles et qui  passent parfois dans nos vies
    Le ciel qui varie, la canicule annoncée et le vent qui souffle
    Peut être que cette canicule, elle ne sera pas trop infernale
     

    Paris le 24 juin 2018

     

  • Haïkaïs...Dans les frimas d'avril

    Haïkaïs... Dans les frimas d’avril

    Matin qui est frais
    Mois d’avril, des lumières
    J’aime ces temps là

    Et là sur ma radio
    Ça cause de tout et de rien
    C’est l’Histoire

    Je me suis levé
    Plutôt tard en ce matin
    Douceurs du moment

    Ma tête va bien
    Mais des petites emmerdes
    Avec le reste

    Je songe parfois
    À tout mon passé vécu
    Quelques fantômes

    Oui ! J’entends  en moi
    Les pleurs d’une vraie dame
    Mais je ne sais qui ?

    Le gel redouté
    Encore bien possible
    Avril qui file

    Non ! Je ne sais pas
    Alors  pourquoi je me tais ?
    Savoir espérer !

    Paris dimanche 7 avril 2019

  • Des Haïkaïs pour ce temps de mars

    Des Haïkaïs, pour ce temps de mars

    Le printemps qui vient
    Bientôt c'est la pâque
    Les fleurs prolifèrent

    Soleil levé tôt
    Et la nuit qui nous tombe
    Vers les sept heures

    C’est l'Heure d'hiver
    Je m'y habitue vraiment
    Et pourquoi changer

    Quelques petits riens
    Dans tous nos choix du printemps
    Semer des graines

    Fait-il chaud ou froid ?
    Là ! Je ne sais pas vraiment
    Chauffage dingue

    Avec ce temps là
    Je me dis en moi-même
    Bruno tu vieillis
     
    Mon seul vécu
    C'est toutes ces emmerdes
    De cet âge mûr

    Paris le 22 mars 2019

  • un Hiver trop doux

    Un hiver trop doux

    Je m'étonne de cette période lumineuse et relativement chaude,
    à savoir que ce mois de février ça devrait être le cœur de l'hiver
    quand on dit que le climat se réchauffe cela reste assez vrai
    il est vrai aussi que les températures, elles sont plus élevées,
    J'aurais aimé avoir de la neige, ce qui est normal pour un temps d'hiver
    là c'est sympa j'entends tous les oiseaux qui gazouillent dans mon Paris hivernal

     

  • Impressions sur les neiges

    Impressions sur les neiges

    Il est des périodes sombres
    D'un doute mal vécu
    Périodes à vivre principalement
    Pendant l'obscur hiver

    Quoique la neige reste dans un blanc
    Qui est sans vraies nuances
    Je connais des peintres
    Qui s'exilent vers le midi  ensoleillé
     
    Le gris des nuages,
    Il est plus subtil dans ses variations
    Un soleil qui éclaire ces nuages
    Il donne de ces petits riens

    Entre des rosés divers  
    Plus ou moins rouges ou bien jaunes
    Dans les mers  et les fleuves
    Je vois des nuances dans les verts et les bleus
     
    Non ! Je ne sais pas peindre,
    Mais j'ai l'œil du photographe voyeur
    Parfois je me dis  que dans mes poèmes,
    Ce que je fais, ce sont des images

    L'hiver c'est un autre monde à voir
    Selon les lieux où nous sommes
    Je comprends bien que l'on puisse déprimer
    Dans l'hiver canadien
     
    Mais la neige est  assez rare ici à paris,
    Les trottoirs qui restent gris
    Je ne sais pas pourquoi, cette ville grise,

    Elle attire aussi les peintres
    Il y aurait tant de choses à écrire,
    Dans la neige de ce blanc canadien
    Peut-être bien que cette neige froide et blanche,
    C'est aussi votre pays

    Oui ! Il y a une chanson
    De Gilles Vignault
    Qui nous dit ceci
    Mon Pays ! C'est l'hiver...

    Paris le 3 février 2019 et un rajout le 4

  • Haïku du temps d'été

    *

    Haïku du temps d'été

    Un truc bizarre
    Là ! J'entends des grillons
    Ici à Paris


    Paris le 21 août 2018

  • Paris au mois d'août

    Paris au mois d'août

    Le ciel était très bleu  et presque sans nuage
    Et mon humeur était  plutôt douce et bien sage
    Le temps était chaud certes mais il était aimable
    La météo  nous montrait tout ce dont elle est capable

    Des nuits calmes où je dormais sans problème
    Tout me disait que le beau temps était le même
    Mais Je ne savais que dire et que pouvoir faire
    À ces gens qui causait trop fort dans  la lumière

    Je savais un temps d'août et un mois chaud de l’'été
    Il est rare de faire de l'hiver temps froid  un rêve d'éternité
    Les anges ils circulaient tranquilles entre les hommes
    Comme si la lumière, elle nous donnait quelques sommes

    Non pas de grands sommeils, mais de l'or dans les yeux
    Peut être dans neuf fois, un bébé pour des amoureux
    Je ne suis pas un père et je sais bien que je ne le serai pas
    Je n'imagine pas qu'un gamin, il me dise à moi : Papa!

    J'assume entièrement mon indépendance sans requête
    Je n'aime cette idée absurde de jouer le grand prophète
    J'entends trop de choses et cela m'inquiète cette écoute
    Les prophètes sont des délirants, et moi je les redoute

    En ce calme mois d'août, Les travaux sont fréquents  à Plein
    Je songe à Marie et au quinze août une date qui me plait bien
    Le calme enfant que je pense être, il sait bien un bon temps
    Tandis que le vieux con que je suis devenu, il songe au printemps

    Entre ce qui était hier, ce qu’est aujourd'hui, ce que deviendra  demain
    Je sais trop de guerres et de conflits pour des mauvais lendemains
    Je me souviens toujours des sages conseils de Jésus dit le christ
    Il ne me convient pas de choisir pour demain,  c'est mon  choix d'artiste

    Le ciel était bleu, la chaleur, elle était  plutôt douce ici à Paris
    Pourquoi n'y-a-t-il  qu'en été qu'on fait des grands travaux ici
    Entre une perceuse et des marteaux piqueurs qui sont en action
    Juillet à été chaud, Août l'est aussi mais sans contradictions

    Paris le 6 août 2018

  • Canicule, In Paris

    Canicule, in Paris
     
    Quand on est tout seul dans Paris
    Et qu'il fait vraiment très chaud
    Il y aurait bien une solution facile
    Comme se mettre tout nu sans rien

    Avec juste des volets ou des rideaux
    Pour arrêter le soleil très étouffant
    Et sa chaleur qui n'est pas facile à vivre
    Et là ! Je tapote tout nu sur le clavier

    Non je rigole, j'ai un tee-shirt sur moi
    Mais j'ai aussi cette impression
    Que la chaleur celle de dehors
    Elle est certainement plus forte
     
    J'ai là devant-moi un thermomètre digital
    Qui me dit exactement 34,8°C
    Je ne sais pas si c'est vraiment exact
    J'attends la pluie depuis une semaine
     
    A Paris, il n'y a pas d'orage que des nuages
    Certains disent que le béton et le bitume
    Ils emmagasinent  toute la chaleur
    Et ils la restituent très lentement
     
    Pas facile à vivre cela, mais ça peut aller
    Là ! Je bois 2 bouteilles d'eau froide
    D’un litre et demi par jour qui passe
    Fait il plus chaud dehors que dedans ?
     
    Mais  l'air du dehors est surement plus sec
    L'air du dehors il n'est pas humide
    Comme il l'est pour moi même  à l'intérieur
    Avec toutes ces moiteurs intimes
     

    Paris le 26-27 juillet 2018

  • ça y est ! C'est quasi le printemps

     

     

    Dsc01286

     

    Ca y est ! C'est quasi le printemps

    Mes jacinthes sont toutes épanouies
    La température ici à Paris c'est quatorze
    Le soleils qui se couche plus tard
    J'entends les oiseaux dans Paris

    Très tôt le matin et assez tard le soir
    Sans vouloir parler de mes hormones
    Je sens arriver vraiment le printemps
    Petite Jacinthe : Toi ! Tu me plais bien...


    Paris le 6 mars 2018