Calculs

Calculs

Le regard perdu dans ses calculs, l'homme rêvait mais de quoi ? De nouveaux territoires ? D'amours donnés et reçus? De poésies et d'enivrements? Ou simplement la comptabilité exacte des choses connues ou du moins celles qu'il connaissait, il avait commencé jeune et déjà il était las. Déjà à la 35687919ième choses comptées, il méditait devant un désordre incroyable, il y avait des tartes à la fraise, des cornichons, des sandwiche mayonnaise, quelques petites séries existentielles, des serials-killers, des poètes bavards qui espéraient tous nous parler du grand machin indicibles et inconnu... Cela chacun à sa manière, c'est à dire à partir de leurs expérience vécues... Mais lui il devait absolument conter toute les choses qu'il avait lues, mangées, explorées ou même imaginées cela comme un Georges Pérec en rut... Sa contrainte à lui, c'était les cornichons métaphysiques et leurs usages dans la littérature temporaire de la métaphysique Té-el-pienne... il en était au 666+1ième posts dans le Topic métaphysique, Soient 666+1, un nombre fameux entre tous et que des vieux rigolos quelques parts, ils formulaient de ces méchantes malédictions...Midi sonnait, nous étions mercredi premier avril  et des sirènes dans des bramement déments et incroyables qui annonçaient la fin des haricots, nous  étions le premier mercredi du mois, le jour des enfant gâtés...Ainsi soit-il ! Se disait-il!  On verra mieux après, le temps était beau, des oiseaux de bon matin chantaient le printemps, et aujourd'hui comme hier la métaphysique me tripotait

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire