Hasards et Poétique

Hasards et poétique

Mille milliards de poèmes, un truc des années 1950-1960

Ou j'ai vu  cette poèsie  qui est faite par des gens de l'Oulipo

un poème construit avec des feuilles de papier en lamelles

Et sur chaque lamelles, un  seul vers en alexandrins rimés

Ainsi en assemblant plusieurs lamelles en lecture

Et tout cela, dans un ordre aléatoire et changeant

Les poèmes, Ils étaient ainsi générés par le hasard

A vrai dire je ne sais pas, s'il y avait un sens là-dedans

Dans un poème qui est fait de toute ces données aléatoires

Pour ce genre de trucs là, personnellement je n'aime pas trop

Pour moi un poème donné, il est fait de sens qui sont très précis

Et qu'il y ait des choses aléatoires,  pour cela je ne sais pas

Je pense souvent pensé à des débats aux debut du suréalisme

Ente un gars comme André Breton, un homme toujours très politique

Et un homme qui n'est pas très connu, le dénommé Max Jacob

Celui-là qui est le véritable inventeur, des poèmes aléatoires

Certains lui reprochent son ralliement à l'Eglise catholique

Je sais aussi de ces gens pendant les années d'occupation

Des poètes qui étaient très libres dans leurs choix poétiques

Tandis qu'André Breton, le surréaliste, il s'était exilé aux USA

Pour moi un bon poème, il est  toujours riche de sens

De tous  ces mot que l'ont choisis avec de la volonté

Qiui est celle d'écrire sur ce monde, celui où nous vivons

Pour moi, Il est assez fou, de mettre du hasard dans nos mots

Paris le 28 Novembre 2018

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire