Mes disques vinyles

  • Propos sur de la musique

    J'ai de très nombreuses heures de musiques enregistrées, soient environ  20 Go ou 850 Fichiers MP3 de 5 mo à 115 mo entre divers styles,  j'en ai mis quelques-uns sur le site, mais les choses mises sur le site, elles ne peuvent dépasser 15 mo... Je vous renvoie donc à mon site de cloud Box.Com où j'ai mis tout ça à télécharger

    https://app.box.com/s/xrl8i0bjaxhf2b8auyvmymuwk2u8jdn5

     

  • Sur le temps... Une réponse à un sujet sur Toute La Poésie

    Sur le temps

    Vous êtes bien pessimiste ! Certes on arrive sûrement  à une fin donnée
    Mais il y a encore des myriades de choses nouvelles comme des enfants
    Je me sais vieillir aussi, mais je pense à mes neveux et à leurs avenirs
    Parfois un terminus comme une gare, celle-là où vous pensez arriver

    Celle-ci est aussi avec d'autres moyens de transports comme des bus
    Voyez plutôt  votre vie dans un  grand réseau de vies toutes diverses
    Les mots que j'ai écrits hier, les mots nouveaux, ceux d'aujourd'hui
    Je ne sais pas s'ils seront lus ,mais par eux, moi je me vois lu dans le futur

    Le temps n'est un pas train, et  Il n'y a pas d'horaires ni de rails
    Ce sont quelques choses, qui s'improvisent dans de multiples instants
    Parfois il  y a des histoires tristes et d'autres fois des amours magnifiques
    Ce sont moments à vivre, et à revivre cela quelques soient les conditions

    Sur les rails du temps vous roulez sans doute, sans avoir de vraies illusions
    Car vous n'imaginer pas, tous ces sentiers escarpés, qui sont loin du train
    J'ai beaucoup fait de stop dans ma jeunesse, et j'ai aussi beaucoup marché
    Car  je n'avais pas les moyens, et ma vie a été toute faite d'imprévus

    Peut être un enfant de ma famille, il me lira dans  vingt ou trente ans
    Quelques parts ! Je ne connais plus la nécessité et le temps qui fuit
    Un jour tu verras ! On se rencontrera !  comme nous disait Mouloudji
    J'ignore de quoi je mourrais, je sais que pour moi demain n'est pas écrit

    Le temps qui passe et qui ne roule pas sur des rails toujours parallèles
    Quelques fois je sais des choses de mon passé, celles que j’eusse aimées
    Ces choses là  je les porte dans mon cœur et j'espère encore les revoir
    Pour l'au de-là ! Oui ! j'imagine des myriades de choses toutes aimables

    Paris le 23 janvier 2019

     

  • Danielle Messia De la main gauche et ma réponse-1

    Chère Danielle Messia (Meschiah)

    Je t’écris cette lettre un peu comme une folie, pour moi je suis en juin 2016 et toi tu es en 1982, soient quelque 34 années lumières qui nous séparent, c’est plus loin que certaines étoiles que l’on regarde dans le ciel. Pour moi je ne sais exactement si tu m’as connu, mais dans ton disque carnaval, il y a une chanson « j’aime bien » que tu as écrite en 1984 qui parle de carré magique à 5 cotés, c’est là une de ces choses que j'ai pratiquées autrefois, une curiosité mathématique de symétries des sommes, une bizarrerie qui a étonné une personne que j'ai connue à la clinique Dupré à sceaux, une clinique psychiatrique pour étudiants et cela entre 1977 et 1978.

    Ta biographie, elle ne parle pas de ton passage en ce lieu. Alors que ce soient des fantasmes ou pas, je ne sais pas quoi en dire ! Dans ton cas, j’ai connu une personne anorexique dans ses mêmes lieux et elle était amoureuse de moi, mais je ne l’ai jamais revue. Était-ce toi la nana anorexique. Parmi toutes les femmes qui m’ont attiré, tu ne fus pas la seule, j’ai eu quelques désirs pour quelques amies. Et vu ma grosse tête j’ai même été envisagé pour un recrutement par des sectaires, cela plusieurs fois. Non ! Je ne pense ne pas être un idiot et je pense n'avoir jamais été un esprit faible.

    Ce qui me plaît le plus en toi, c’est ton ouverture au monde, ma petite sœur juive, celle-là qui a écrit grand-mère ghetto et surtout celle qui aussi se risque à aller voir plus loin que toutes les petites communautés d’intérêts. Que ce soit la communauté juive ou que ce soit la petite France ! J’aime aussi beaucoup ta voix, on dit que la voix c’est l’âme. Dans ce cas tu as une belle âme. J'aime tes textes et moi le français chrétien, je m’y reconnais. J'aime ton optimisme tardif de femme amoureuse, cela m'a aidé dans la vie.

    Tu avais et je te dis aussi je le répète que tu as et ceci dans un présent éternel, une foi à déplacer des montagnes. En cette année 2005 et même avant. J’ai vu tellement de choses politiques diverses que je croyais bloquées pour toujours qui se mettent à bouger entre l’URSS et la glasnost, l’apartheid en Afrique du sud, la fin de la guerre d’Irlande.

    Oui je te dis au présent de l’éternel, tu restes ma petite sœur juive, quoique tous les deux nous n’ayons guère de différence d’âges. Je suis né en janvier 1952, et toi tu es née en octobre 1956. Nous sommes tous les deux de la génération des baby-boomers, de tous ceux-là qui firent les années 70, avec Coluche et tous les autres baby-boomers de ce temps.

    Pour moi tu vis dans mon cœur. Je sais que le temps, il a passé, j'ai aimé et été aimé, mais pas dans la durée, car les amours se lassent, je sais aussi pour ta grande patience ? Sans doute est-ce là une forme de la folie amoureuse ? Peut-être dois-je même te dire : Danielle ! Toi ! Tu me plais beaucoup! Ne soit pas complexée par ton apparence! J'aimerais si possible mieux te connaître, le passé c'est déjà le passé et le présent c’est encore le présent. Je te dis encore que je t'aime, mais toi, tu restes très lointaine pour moi. Tu es à 45 années-lumière dans ce passé, un passé qui fuit, c’est une réalité qui reste enfouie et qui s’éloigne de plus en plus. Tu restes pour moi, cette inconnue, celle qui me parle à travers ses œuvres

    Bruno Quinchez paris le 25 août 2005- 27 septembre 2015-18 juin 2016

    Nota, Bene. Je remets ce texte, un peu réécrit en septembre 2015 et en juin 2016. Je le vois réapparaître de temps en temps dans mes statistiques de site, donc certaines personnes sont encore accrocs à cette grande dame disparue et elles continuent toujours de rechercher ce texte

     

    04

    Extraits du disque vinyle noir de 1986 "Les mots"

    01 de la main gauche01.De.la.main.gauche.mp3 (3.72 Mo)

    02 les mots02.Les.mots.mp3 (3.18 Mo)

    03 grand père Ghettho03.Grand.père-Ghetto.mp3 (3.07 Mo)

    04 le petit juif 104.Le.petit.juif.mp3 (3.25 Mo)

    05 l arbre tordu 105.L'arbre.tordu.mp3 (4.76 Mo)

    06 la chanson de julia06.La.chanson.de.julia.mp3 (2.8 Mo)

    07 allegria07.Allegria.mp3 (4.76 Mo)

    08 y a comme une ressemblance 108.Y.a.comme.une.ressemblance.mp3 (2.09 Mo)

    09 cucurbitistan 109.Cucurbitistan.mp3 (2.31 Mo)

    10 o vont les avions10.Où..vont.les.avions.mp3 (2.41 Mo)

    11 j suis en vie 111.J'.suis.en.vie.mp3 (2.8 Mo)

    deux 45 tours avec des chansons chantées par Danielle Messia

    Il voyage en solitaire gerard manset 45 tours face aIl-voyage-en-solitaire-gerard-manset-45-tours-face-a.mp3 (4.2 Mo)

    India love 45 tours face bIndia-love-45-tours-face-b.mp3 (3.41 Mo)

    Dans dix ans a quatre heure face aDans-dix-ans-a-quatre-heure-face-a.mp3 (3.85 Mo)

    Les aimants face b 45 tourLes-aimants-face-b.mp3 (3.35 Mo)

    Quelques inédits qui sont extraits d'un Hommage à Danielle Messia...dans une émission passée sur Radio Libertaire "de rimes et de notes" de mai 2005...

    CantamananaCantamanana.mp3 (1.65 Mo)

    Comme la rose reprise de Beth MiddlerComme-la-rose... une reprise-de-beth-middler.mp3 (1.76 Mo)

    De l autre cotDe-l-autre-coté.mp3 (1.98 Mo)

    Devenir la planèteDevenir-la-planète.mp3 (1.41 Mo)

    Je t cris de la main gauche voix d hommeJe-t'écris-de-la-main-gauche-voix-d-homme-.mp3 (1.35 Mo)

    L hymne a l amour d edith piafL'hymne-a-l-amour-d-edith-piaf-.mp3 (1.2 Mo)

    Melwin townMelwin-town.mp3 (1.51 Mo)

    Naissance version 1983Naissance-version-1983.mp3 (1.9 Mo)

    Ou vont les avions Voix Morgane Dan ar brazOù-vont-les-avions...Voix Morgane-Dan-ar-Braz.mp3 (1.03 Mo)

    PacifiquePacifique.mp3 (2.14 Mo)

    Tu es de ma famille hommage de jj goldmannTu-es-de-ma-famille...Hommage-de-JJ-Goldmann.mp3 (1.53 Mo)

    Voie sur bergesVoie-sur-berges.mp3 (1.74 Mo)

    VoyageurVoyageur.mp3 (1.73 Mo)

    Un lien vers tous mes enregistrements concernants Danielle Messia....  CLIQUEZ ICI

  • lettre-pour-danielle-messia-reposte-et-reecrit-2015

    Chère Danielle Messia (Meschiah)

    Je t’écris cette lettre un peu comme une folie, pour moi je suis en juin 2016 et toi tu es en 1982, soient quelque 34 années lumières qui nous séparent, c’est plus loin que certaines étoiles que l’on regarde dans le ciel. Pour moi je ne sais exactement si tu m’as connu, mais dans ton disque carnaval, il y a une chanson « j’aime bien » que tu as écrite en 1984 qui parle de carré magique à 5 cotés, c’est là une de ces choses que j'ai pratiquées autrefois, une curiosité mathématique de symétries des sommes, une bizarrerie qui a étonné une personne que j'ai connue à la clinique Dupré à sceaux, une clinique psychiatrique pour étudiants et cela entre 1977 et 1978.

    Ta biographie, elle ne parle pas de ton passage en ce lieu. Alors que ce soient des fantasmes ou pas, je ne sais pas quoi en dire ! Dans ton cas, j’ai connu une personne anorexique dans ses mêmes lieux et elle était amoureuse de moi, mais je ne l’ai jamais revue. Était-ce toi la nana anorexique. Parmi toutes les femmes qui m’ont attiré, tu ne fus pas la seule, j’ai eu quelques désirs pour quelques amies. Et vu ma grosse tête j’ai même été envisagé pour un recrutement par des sectaires, cela plusieurs fois. Non ! Je ne pense ne pas être un idiot et je pense n'avoir jamais été un esprit faible.

    Ce qui me plaît le plus en toi, c’est ton ouverture au monde, ma petite sœur juive, celle-là qui a écrit grand-mère ghetto et surtout celle qui aussi se risque à aller voir plus loin que toutes les petites communautés d’intérêts. Que ce soit la communauté juive ou que ce soit la petite France ! J’aime aussi beaucoup ta voix, on dit que la voix c’est l’âme. Dans ce cas tu as une belle âme. J'aime tes textes et moi le français chrétien, je m’y reconnais. J'aime ton optimisme tardif de femme amoureuse, cela m'a aidé dans la vie.

    Tu avais et je te dis aussi je le répète que tu as et ceci dans un présent éternel, une foi à déplacer des montagnes. En cette année 2005 et même avant. J’ai vu tellement de choses politiques diverses que je croyais bloquées pour toujours qui se mettent à bouger entre l’URSS et la glasnost, l’apartheid en Afrique du sud, la fin de la guerre d’Irlande.

    Oui je te dis au présent de l’éternel, tu restes ma petite sœur juive, quoique tous les deux nous n’ayons guère de différence d’âges. Je suis né en janvier 1952, et toi tu es née en octobre 1956. Nous sommes tous les deux de la génération des baby-boomers, de tous ceux-là qui firent les années 70, avec Coluche et tous les autres baby-boomers de ce temps.

    Pour moi tu vis dans mon cœur. Je sais que le temps, il a passé, j'ai aimé et été aimé, mais pas dans la durée, car les amours se lassent, je sais aussi pour ta grande patience ? Sans doute est-ce là une forme de la folie amoureuse ? Peut-être dois-je même te dire : Danielle ! Toi ! Tu me plais beaucoup! Ne soit pas complexée par ton apparence! J'aimerais si possible mieux te connaître, le passé c'est déjà le passé et le présent c’est encore le présent. Je te dis encore que je t'aime, mais toi, tu restes très lointaine pour moi. Tu es à 45 années-lumière dans ce passé, un passé qui fuit, c’est une réalité qui reste enfouie et qui s’éloigne de plus en plus. Tu restes pour moi, cette inconnue, celle qui me parle à travers ses œuvres

    Bruno Quinchez paris le 25 août 2005- 27 septembre 2015-18 juin 2016

    Nota, Bene. Je remets ce texte, un peu réécrit en septembre 2015 et en juin 2016. Je le vois réapparaître de temps en temps dans mes statistiques de site, donc certaines personnes sont encore accrocs à cette grande dame disparue et elles continuent toujours de rechercher ce texte

     

    04

    Extraits du disque vinyle noir de 1986 "Les mots"

    01 de la main gauche01.De.la.main.gauche.mp3 (3.72 Mo)

    02 les mots02.Les.mots.mp3 (3.18 Mo)

    03 grand père Ghettho03.Grand.père-Ghetto.mp3 (3.07 Mo)

    04 le petit juif 104.Le.petit.juif.mp3 (3.25 Mo)

    05 l arbre tordu 105.L'arbre.tordu.mp3 (4.76 Mo)

    06 la chanson de julia06.La.chanson.de.julia.mp3 (2.8 Mo)

    07 allegria07.Allegria.mp3 (4.76 Mo)

    08 y a comme une ressemblance 108.Y.a.comme.une.ressemblance.mp3 (2.09 Mo)

    09 cucurbitistan 109.Cucurbitistan.mp3 (2.31 Mo)

    10 o vont les avions10.Où..vont.les.avions.mp3 (2.41 Mo)

    11 j suis en vie 111.J'.suis.en.vie.mp3 (2.8 Mo)

    deux 45 tours avec des chansons chantées par Danielle Messia

    Il voyage en solitaire gerard manset 45 tours face aIl-voyage-en-solitaire-gerard-manset-45-tours-face-a.mp3 (4.2 Mo)

    India love 45 tours face bIndia-love-45-tours-face-b.mp3 (3.41 Mo)

    Dans dix ans a quatre heure face aDans-dix-ans-a-quatre-heure-face-a.mp3 (3.85 Mo)

    Les aimants face b 45 tourLes-aimants-face-b.mp3 (3.35 Mo)

    Quelques inédits qui sont extraits d'un Hommage à Danielle Messia...dans une émission passée sur Radio Libertaire "de rimes et de notes" de mai 2005...

    CantamananaCantamanana.mp3 (1.65 Mo)

    Comme la rose reprise de Beth MiddlerComme-la-rose... une reprise-de-beth-middler.mp3 (1.76 Mo)

    De l autre cotDe-l-autre-coté.mp3 (1.98 Mo)

    Devenir la planèteDevenir-la-planète.mp3 (1.41 Mo)

    Je t cris de la main gauche voix d hommeJe-t'écris-de-la-main-gauche-voix-d-homme-.mp3 (1.35 Mo)

    L hymne a l amour d edith piafL'hymne-a-l-amour-d-edith-piaf-.mp3 (1.2 Mo)

    Melwin townMelwin-town.mp3 (1.51 Mo)

    Naissance version 1983Naissance-version-1983.mp3 (1.9 Mo)

    Ou vont les avions Voix Morgane Dan ar brazOù-vont-les-avions...Voix Morgane-Dan-ar-Braz.mp3 (1.03 Mo)

    PacifiquePacifique.mp3 (2.14 Mo)

    Tu es de ma famille hommage de jj goldmannTu-es-de-ma-famille...Hommage-de-JJ-Goldmann.mp3 (1.53 Mo)

    Voie sur bergesVoie-sur-berges.mp3 (1.74 Mo)

    VoyageurVoyageur.mp3 (1.73 Mo)

    Lire la suite