Chapitre 57 Je Laisse,

Chapitre 57 Je Laisse,

Je laisse mes écrits à la postérité, la postérité en fera ce qu’elle voudra, mais quelques poèmes épars de ça et de là, continuerons leurs vies brèves ou éternelles,

Autre fois, j’avais des amis que j’aimais beaucoup, où je publiais mes poèmes sans aucune crainte, alors que le nouvel administrateur est un vrai fou, il se prend pour Dieu,

Ce n’est pas grave vous me direz, mais quand il manipule tout ce que vous avez écrit, sur ce site en tronquant la version de vos écrits, je me dis : Et pour Toute La Poésie dans 5 ans, 10 ans ou 20 ans ?

Il faut savoir qu’une garantie de durée ça n’engage personne, alors je laisse mes écrits aux hasards des temps futurs, tous mes petits poèmes merdiques et tous ceux géniaux,

Qui sait un jour je serais dans la pléiade ? Non ! Il ne faut jamais rigoler avec le destin, alors je laisse aller… Calmos c’est une valse !

Paris le 8 août 2011 Nota Bene je m’inquiète du devenir de mes écrits

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire