Chapitre 58 Traité en Amazonie

Chapitre 58 Traité en Amazonie

Le commissaire Jivaro de la commission secrète des contacts extra humains, il a pris contact avec une colonie de fourmis rouges dans la forêt amazonienne pour négocier un traité de non-prolifération dans les territoires de l’Amazonie des produits Monsanto dans cette zone d’expansion de la société humaine

et spécialement celle des coupeurs de joints, ces gens qui cultivent des joint-ventures avec des limaces autochtones, des coupeurs de joints qui négocient pour qu’on préserve les fourmis, car elles sont leurs alliées privilégiées contre l’expansion alternative des produits Monsanto,

cette faction des terroristes OGM une faction opposée à celle des coupeurs de joints et tous leurs mondes stérilisés par le Roundup et tous les produits Monsanto qui envahissent le marché des anti-limace et des anti-fourmis

il y a donc eu d’après ce que dit le commissaire livarot un traité de la trilatérale amazonienne un traité d’ententes ultra-secrètes des ententes mafiosos et nature donc des négociations d’ententes qui n’existent pas,

car elles sont restées ultra-secrètes mais qui ont été bien signées entre les trois parties concernées que se soient les fourmis rouges les limaces ou les coupeurs de joints, un secret bien gardé de ce pacte anti Monsanto pour contrer sur le territoire de l’Amazonie l’agression de tous les produits phytosanitaires Monsanto,

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire