compteur de visite

Politiques, Philosophies et débats

Parfois ! J'en ai marre

Parfois ! J'en ai  marre

Quand des imbéciles exposent ici sur ce site leurs croyances
Oubliant que parfois, ce qu'ils disent c'est aussi plein de contradictions
Peut-on faire faire confiance à un homme qui est bien  admis
Qui soit l'instrument d'un pouvoir qui se veut purement politique

Celui-là, il aime et qui soutient toujours les mêmes personnes
Pour des raisons, purement idéologiques et bien plus que poétiques
Par des choix de favoritismes, de certains poètes choisis
Il est tellement facile de dire "j'aime" alors que c'est juste un texte banal 

Je me sens très fatigué dans un monde qui est devenu de pure haine
Jésus n'a-t-il pas dit, à la fin des temps, vous serez confronté au pire
Entre des croyants qui seront des purs, des durs et des assassins
Avoir le choix entre des racistes et des islamistes assassins...Moi ! Là j'ai peur

Est ce qu'un jour, on se parlera, on s'écoutera et on vivra une vie commune
Je sais trop de certitudes de ces gens tout prêts à en découdre sur tout et rien
La poésie ? Non! Ce n'est pas un prêche, ni un  grand discours politique
Heureusement, il nous reste quelques purs instants qui font oublier le pire

Mais moi je fatigue, de toujours devoir me battre contre des fantômes
J'attends un monde, qui soit sans haine et qui ne soit pas un Empire
Mon âme, elle reste profondément républicaine dans ses choix démocratiques
Le royaume qui viendra, celui de Jésus, cela reste un  partage commun des vies

Sans croire au pire qui arrivera, comme le redoute beaucoup de gens
Je sais seulement que nous écrirons ensemble nos lendemains qui viennent
Dans un monde qui restera commun et un monde qui ne se choisira pas un chef
Je sais bien qu'il est tellement simple de se confier uniquement à un père

Mais parmi tous ceux là que j'ignore encore ! Qui choisir parmi ceux que j'aime ?
Mon Père décédé, il me disait lorsque je renâclais : Bruno ! Tu apprendras à aimer !
Ce que j'aime, je l'espère et je le choisis parmi tous ceux là, dès demain qui vient
Jésus, il fut trahis dès les débuts, par ces disciples, alors rendons-lui, une vraie place

La vie seule, elle choisira, et là je vous dis bien, il n'y a pas d'autres choix permis
Un ciel qui s'ouvre, ce ne seront pas des soucoupes volantes et des chérubins
Mais  des  grandes lumières qui nous éclaireront les cœurs des hommes ici et là
La sagesse qui reste, c'est de savoir bien choisir, entre ses rêves et ses cauchemars

Paris le 20 août 2017

Un de mes vieux textes de 2012... Mate ! Et Ma Tique (Version rallongée)

Un de mes vieux textes de mai 2012 que je trouve encore actuel

Mate ! Et ma Tique (Version rallongée)

Tranquillement assis sur sa chaise et alors il regarde
Tous les gens qui sont ici, et ils me matent sans honte
Des monstres difformes, avec des têtes de mastodonte
Des ces enfants tristes qui jouent les poètes d'avant-garde

Et quelques vieux cons qui regardent aussi et tous des monstres
Sans doute toute notre vie ce n'est encore qu'un contre la montre
Les monstres vous regardent vieillir et ils nous voient lentement crever
Il me semble alors qu'il n'est plus possible de pouvoir rêver

La jeunesse impériale criait au plus fort, et très fort, de toutes ses tripes
Que tous les vieux cons, ceci en acrostiches ou bien en vers blancs
Ainsi le sage doit laisser, tout aux gamins, même sa place sur le banc
Cauchemars, fantômes et squelettes… Laissez toutes vos nippes

Parmi tous les doux monstres, d'ici et maintenant, qui me hantent
Il y a de ces poètes vraiment incroyables qui dans ce lieu se vantent
Cela n'est pas plus incroyable que ces lieux où nous tous écrivons
Les tragédies sont celles, il n’y a un enfer sans anges, ni démons

De calmes nombrils ne me parlent que d’eux-mêmes et cela encore
Malgré les horreurs où nous vivons entre la nuit la plus sombre
Ces gens là sans doute écrivent encore tous les rêves de l'aurore
Ou mieux les nuits les plus sombres avec l'horreur de l'ombre

Mais ils oublient chaque matin les joies de l'agence pour l'emploi
La belle-mère qui parle encore et encore de sa tendre fille aimée
Alors que vous d'une vraie haine sans limite, et vous avez ce choix
Soit crever dans l'ordinaire ou soit faire de soi un poète mal-aimé

Ainsi chaque jour qui passe, je vois le mur gris qui se couvre
De graffitis d'amours, de haine et du temps qui se découvre
Murmures et cris encore les murs sont des plaintes, de vrais Tags
Allez donc trouvez une rime et cela reste une vraie blague

Habile technicien, je m'amuse plus que j'écris de la bonne poésie
Il n'y a pas à dire, le poète que je suis, il aime le vers et la prosodie
Un ange tombé du ciel, il rigole encore de ces mots et de ces retouches
Vous savez sans rire à la fin de l'envoi comme Cyrano moi je touche

Dans ces jours d'aout 2017, c'est encore pire pour les gamins
Mais y aurait-il une voie à suivre ?  Comment indiquer les chemins ?
Tous dans leurs Smartphones,  Ils suivent des programmes informatiques
Je ne sais pas si un jour,  ils iront voir des choses bien plus féériques

Je sais de pauvres gamins trop tristes et qui sont perdus dans la ville
Ont-Ils vraiment plus de choix et quels sont les avantages de cette béquille
Je ne sais pas si écrire sur la vie, cela permet d'avoir plus se choix permis
Je sais seulement des choix incroyables et libres qui ne seront jamais écrits


Paris le 19 mai 2012 et rajout des 2 derniers quatrains 19 août 2017

Mes lectures

Mes lectures, quelques auteurs de Science-fiction

De temps à autre je relis des œuvres de sciences fiction comme la série des "Fondations" d'Isaac Asimov, un monde qui parle de l'Histoire (avec une majuscule), ça parle des individus et de la prévisibilité de L'Histoire quand il y a un grand nombre d'individus, il parle aussi des robots et de ses fameuses lois dites de la robotique,

Puis j'ai aussi lu d'autres auteurs comme Ray Bradbury et ses histoires  qui restent très humaines dans des lieux qui ne sont pas toujours proches de nos habitudes,  je me souviens de Chroniques Martiennes où l'on voit un martien télépathe qui est perdu tout seul  face à des terriens qui sont aussi de super matérialistes et même aussi pour la religion, cette chose qui est parfois mal perçue chez ces terriens...  Le martien télépathe seul dans la foule, c'est  là une histoire très bizarre, car ce  pauvre martien perdu dans cette foule de terriens, il est très secoué de tous les coté par les pensées des terriens qui sont avec des rêves plus ou moins religieux,  il passe ainsi du visage d'un ami à celui d'un autre, puis Il devient instantanément le Jésus des terriens, celui-là  qui serait revenu et qui devrait établir un royaume sur Terre ou plutôt sur Mars... Ce martien qui est beaucoup trop fatigué par tous les rêves plus ou moins fous des terriens, il meurt et alors tout redevient d'une banale réalité comme avant...

 Dans un autre style, il y a aussi Philip K Dick qui lui, il  hésite entre divers fantasmes et diverses réalités, entre de terribles réalités psychotiques où le suicide, c'est aussi une réalité envisagée et des dieux qui jouent avec nous les humains... Ainsi dans SIVA qui es une entité qui s'exprime avec des choses étranges comme une lumière et qui nous parlerait à chacun individuellement, Dieu vu là comme une Machine... Il y a aussi quelques histoires plus ou moins religieuses de synthèse de ses connaissances personnelles...

Maintenant,  je lis peu les modernes, tous ceux qui écrivent de La SF contemporaines, car c'est souvent des expériences technologiques ou avec des êtres qui nous parasitent le cerveau...  

La Science fiction c'est un monde où nous décrivons des réalités différentes, soit sur Terre, ou soient des histoire d'extra terrestres, ou soit dans des Uchronies qui sont des mondes parallèle où l'Histoire, elle est juste déviée par un événement qui change le processus historique... L'Uchronie c'est beaucoup de "si"  qui sont à choisir dans l'ordre des choses, dans une Histoire qui se déroulerait autrement

Propos et débat sur l'utilité d'avoir du vocabulaire

Propos et débat sur l'utilité d'avoir du vocabulaire

L'idée de coller des préfixes et des suffixes, c'est plus dans la culture allemande, certains mots en français sont suffisamment précis pour ne pas bricoler des néologismes juste avoir un bon vocabulaire, la grammaire et savoir l'usage de ces mots

Avoir un vocabulaire et savoir l'utiliser, c'est un pouvoir que certains s'aiment pas, une foule de moutons se fait tondre plus facilement. Pour moi c'est un des enjeux de l'éducation cela sans être une chose politico-médiatique

Je pense que je milite pour que les gamins, ils aiment dire les choses qu'ils veulent dire, je ne sais pas quelle est mon influence sur eux, mais pour certains, je sais qu'ils me lisent

L'action par la poésie, cela peut paraitre bizarre, dans mes débuts,  j'ai été très influencé par Jacques Prévert, puis je me suis mis à lire d'autres poètes, la poésie, cela reste une forme littéraire très libre

On verra ! Ce n'est pas moi qui décide, pour l'anglais, c'est une langue très pragmatique et j'ai du mal avec l'abstraction en anglais, pour l'allemand c'est hyper construit, mais certains concepts m'échappent totalement, même avec une traduction en français, à savoir que  j'aime beaucoup Nietzsche mais toutes ses traductions, elles ne sont pas très sympathiques, le surhomme, en est un bon exemple, si je comprends bien dans le texte de Nietzsche, c'est une pensée qui dépasse l'humain et non pas un affreux comme chez les nazis

Faire une chronique sur mon blog sur la langue et les anglicismes ? Non ! Pas envie ! Notre langue évolue et ce n'est pas mon intention de dire quoique ce soit là-dessus

Paris le 6 août 2017

Le "Moins" et le "Plus" du point de vue philosophique

Le "Moins" et le "Plus" du point de vue philosophique

Peut-on bâtir une éthique à partir du moins ? La réponse est non ! Cela n'est pas acceptable ! Mais je ne crois pas non plus qu'on que l'on puisse bâtir une philosophie avec un positif infini et sans limite. Le point de vue de l'expansion illimitée, cela ça date des début de l'humanité avec ce fameux adage "Croitre et Multiplier". Un adage qui a donné toute une Histoire de violences, de conquêtes et de massacres. De même l'idée de faire moins, c'est plus une idée communiste où nous ne sommes pas plus riche que le voisin. Ce qui est contraire à cette idée d'expansion propre au capitalisme. De nos jours les tenants de l'écologie tiennent de propos sur les limites de notre planète et de l'urgence à réduire le pillage des ressources naturelles. Le problème philosophique qui reste là dessous c'est celui-là : Peut-on faire des projets en diminuant notre propre désir d'expansion ? A savoir qu'a priori nous n'échapperons pas à une pauvreté généralisée dans la réalité du partage de nos richesses entre tous, si nous laissons faire une surpopulation, ce qui n'est pas un concept très optimiste. Car dans un monde surpeuplé même les gens très riches, ils ne tiendront pas longtemps devant la croissance de la population mondiale. Sans être d'un malthusianisme convaincu, la gestion de notre avenir, elle sera compliquée, nous ne pouvons voir une terre surpeuplée de cet avenir et il y aura sûrement des conflits, que ce soit pour le partage des richesses et de l'espace. Ou bien aussi le trop grand nombre, ce surnombre qui pose en soit le problème politique de la gestion sociale, médicale du grand nombre et aussi du chômages... Oui ! Il faut trouver un sens à la réalité qui n'augmente plus et à la baisse de nos ressources, ce n'est pas une philosophie qui soit très optimiste. Pour moi , il faut mettre en avant cet humain et en voir toute sa valeur intrinsèque. L'Homme n'est pas dans un troupeau, et la richesse, elle viendra du cœur et non plus de la force de travail. Vous savez ! L'écologie rends profondément pessimiste et il y a de quoi. Mais je crois encore en une humanité qui sera capable de réparer ses erreurs. Le contrôle des naissances et la stérilisation des femmes, c'est juste une idée colonialiste qui est déjà appliquée dans certains pays pauvres. Je sais l'Histoire de notre Humanité, je sais aussi des choses horribles, mais je sais aussi ce dont un Homme est capable. J'espère dans cet Homme. Peut être un jour nous irons dans l'espace avec des possibilités qui dépassent notre physique actuelle, cela dans le futur qui nous viendra, mais en attendant, nous devons vivre sur cette petite Terre de rien du tout

Paris le 25 juin 2017

 

Des Aphorismes, de la Métaphysique de Bazard et tout le Tintouin

Des Aphorismes, de la  Métaphysique de Bazard et tout le Tintouin

Dieu ? Cela reste une question, celle-là que nous posent toutes vos limites, je sais des gens qui sont devenus fous en contemplant l'infini

Je n'aime pas ces imbéciles du monde des humains transformées, car à part des prothèses, mécaniques avec un peu d'électronique, je pense qu'il sera impossible de refaire la puissance de câblage d'un cerveau humain par des processus électroniques,

Je n'aime pas l'idée que des mathématiciens croient que leurs monde est le seul valable, ils ignorent trop cet humain irrationnel qui reste bien trop banal

Je ne suis plus sûr de ce que je voie, cela soit vrai!  Oui ! Je sais bien que c'est un début de paranoïa, mais vous savez, j'ai déjà vu bien pire dans mon passé

Je pense souvent aux œuvres de fictions qui parlent de réalité truquées ou plutôt des réalités qui sont régies par des choses toutes différentes et qui nous restent cachées, mais dans ces fictions artistiques toutes les choses cachées elles sont montrées par des auteurs qui se prennent pour Dieu

Je sais ou je ne sais pas ? Cela je l'ignore ce qui arrive dans mes pensées ! C'est comme une recherche toute personnelle dans un  vaste monde, tout celui qui est dans ma tête

J'ignore pourquoi vous avez besoin d'un père pour avancer dans la spiritualité, peut être avez-vous peur de cet incroyable désordre qu'il ya dans vos têtes et que vous avez besoin d'un référent pour mieux vous guidez

La frontière entre le minéral, les virus, le végétal, le monde animal et ce qui est purement humain cela reste une organisation de plus en plus complexe de la matière

La puissance d'un esprit c'est de pouvoir s'adapter à tout je ne sais pas si j'aimerais voir toutes la réalité telle qu'elle est…

Le câblage des neurones du cerveau il sera toujours bien plus complexe que des circuits électroniques car on ne refait pas cela même en cent ans tout ce que la nature à fait en plusieurs millions d'années

Le monde des apparences cela reste une question sur notre réalité,

Le poète que je suis devenu, le savant que je rêvais d'être et parfois le dieu qu'on voudrait que je sois, il se pose de plus en plus de questions sur ce monde où nous vivons, Est-il le monde du Livre, tel que nos ancêtres en rêvaient ou est-ce ce monde des rêves les plus fous de tous ceux-là qui forment notre inconscient collectif ?

Les artefacts de la communication moderne cela crée des mondes qui sont hors de la réalité commune, est-ce que nous les humains nous serons capables d'intégrer dans une réalité commune toutes les folies qui en naîtront ?

L'idée de télépathie et celle de d'esprit, Cela pour moi ce n'est pas séparé…

L'illusion commune, c'est celle qui permet au plus de monde possible de pouvoir vivre ensemble

Pour les bouddhistes tout ce qu'on vit dans ce monde, ce ne sont que des illusions, maintenant je n'irais pas me retirer de ce monde sous prétexte qu'il n'est qu'apparence, Je reste avec cette idée d'une solidarité commune entre tous, pour moi la solitude reste un concept que j'ai mal vécu

Qu'est ce que la réalité visons nous dans un monde sans ordonnancements des nos réalité, bref somme nous vraiment libres de nos choix

Savoir Nager dans l'océan des pensées ou nous vivons tous,  cela devrait être un prescription philosophique  nécessaire pour sauvegarder son âme, ou plus banalement sa liberté

Séparer l'idée de l'esprit de celui de la matière est une aberration, car il n'ya pas d'esprit qui n'ait pas un lien avec une existence matérielle

Un jour je connaitrais tout le réel, mais sera-t-il facile de le supporter

Un maitre qui vous guidera, cela sera toujours un maitre qui fera une unité dans votre conscience

Vous savez, je n'ai jamais parlé avec des morts, je ne fais juste que de les évoquer avec tout mon cœur

Paris le 11 juin 2017 un jour d'élections

Aphorismes et tout le Tintouin deuxième

Aphorismes et tout le tintouin deuxième

De nos jour j'aimerais assez voir les financiers réduits à leurs rôles de banquiers qui font circuler l'argent dans l'économie et que la finance, elle cesse d'être le moteur obligatoire de toutes les réalités, que ce soient la spéculation financière et toutes les corruptions possibles par ce pouvoir que donne l'argent qui reste sans contrôle possible

La chanson qui vient, elle commence avec cette envie de fredonner une Musique qui reste toute intérieure

La mort reste une chose non-connue, à savoir aussi que tous ceux qui ont parlés, que cela soit sur l'au de-là, ceux- là ils n'ont jamais été morts ou plutôt pour moi, ils parlent de choses qui leurs échappent

La poésie est une manière douce de ne pas faire de discours politiques et de parler de ce monde

La pure humanité, elle ignore le prix des choses car le cœur suffit pour partager

La révolution, c'est une idée politique pour changer un monde bloqué,

La vie reste cette chose incroyable des choix multiples que ce soient nos propres choix ou des choix plus matériels que sont les maladies, la vieillesse ou toute la réalité physique qui nous échappe comme ces lendemains qu'on ignore

Le brouillage médiatique contemporain entre toutes les informations plus ou moins bizarroïdes et qui sont non vérifiées ça change  en pire de notre passé avec des hommes politiques  qui étaient plein de convictions et qui parlaient avec leurs cœurs

Le messianisme, c'est plus une idée religieuse juive, pour que le monde soit meilleur pour les juifs, qu'une idée vraiment politique de progrès

Les anars, ils sont bien sympathique et ils ont beaucoup de cœur, mais je songe souvent à Benito Mussolini est ses origines socialo-libertaire

Les sauvages, ils vivent dans un monde où les réalités qui sont purement humaines, ceci dit cela ne change pas les rapports de hiérarchies entre les hommes

Malgré tout dans notre passé je sais des mouvements qui ont commencés par des rêves idéalistes qui se sont confrontés à la réalité et qui ont finis en dictatures

On parle de révolutions pacifiques pour toutes les révolutions calmes et non-violentes

Un chef autrefois c'était un homme qui était choisi pour ses capacité de commandement, son caractère volontaire, soit pour organiser que ce soit une entreprise, un pays ou soit gérer les conflits

Un tribun comme Mélenchon, il a eut un succès médiatique, mais il se retrouve avec peu de gens qui choisissent des députés de son groupe, pour moi le passage à la réalité est très dur

Y aurait-il quelques par cette idée incroyable que vos rêves ils se réaliseront ?

Paris le 11 juin 2017 jour d'élections

Une réponse sur des propos sur les limites de nos vies

Une réponse sur des propos sur les limites de nos vies

Les statistiques, c'est une étude
sur un grand nombre d'individus
chaque individu vit une histoire
qui est différente, de celle des autres

Des caractères tous différents
Des manières d'envisager sa vie
Des vécus médicaux différents
Pour la loi nous sommes égaux

Que l'on soit né aristocrate
Ou dans un milieu pauvre
La réalité reste une bataille
Entre toutes nos différences

Paris le 7 mai 2017

Commentaire du jour

Est-ce que Macron, il se rends compte des conneries politiques qu'il fait ? A savoir refuser la main tendue de Mélenchon, en ne voulant pas trahir ceux qui l'ont élu...Pour dire vrai, son coté buté, c'est aussi renforcer le Vote FN qui monte lentement à cause de ses gaffes sur le social... Je ne sais toujours pas si je voterai pour lui, il est dangereux ce type avec ses visions purement libérales... Une élection ça se gagne toujours avec des questions de demandes sociales, cela n'en déplaise aux banquiers

Des appels au peuple

Des appels au peuple

J'entends en ce moment des appels au peuple que ça soit Macron ou Le Pen... Le peuple, ce n'est pas le monde d'un banquier, ni une réalité de contraintes d'exclusions, comme dans le programme de madame Le Pen...Le peuple, je le vois quand il est dans la rue et peut-être ne sera-t-il plus représentés dans les pouvoirs futurs, à savoir tous ceux que l'on donne sans réserve aux élus de l'Etat Français... Mais Oui ! Quesaquo que le peuple ? Je sais que ce sont  des gens qui vivent sur le même territoire avec des cultures différentes et tous différents et je sais aussi que ces différents groupes, ils acceptent les lois de ce territoire... L'Histoire d'un peuple ou d'une nation ce n'est jamais que de la mémoire commune...Je sais  bien trop de mauvais souvenirs de notre pays la France entre toutes ses guerres du passé qui sont encore très mal digérées, les colonies et tous les racismes qui vont avec,  ces réalité du passés elles restent un sujet qui existe dans les têtes de certains... Je sais aussi depuis trente ans des trahisons permanentes de nos poliques qu'ils soient de gauche ou de droite... J'ai longtemps cru à nos hommes politiques, mais avec des expériences renouvelées et les mêmes catastrophes sociales réitérées sans vrais changements... Je vous dis aussi que faire du sociétal, ce n'est pas faire du social... Je ne crois plus aux personnels politiques qu'il soient libéraux, comme Macron ou fondamentalement xénophobes comme les gens du FN

 

Questions graves sur nos lendemains

Mes voisins sont inquiets

J'ai plusieurs de mes voisins assez proches avec qui je cause de temps en temps et Ils sont angoissés par le futur résultat de ces élections présidentielles à savoir ce choix entre une Marine le Pen qui est  la chef d'un parti raciste, il n'y a qu'a voir toutes les histoires révisionnistes des membres de ce parti... Mes voisins, ils  ne sont pas content, car c'est un parti qui leurs fera plein d'emmerdes dès les débuts... Malheureusement aussi le gars Emmanuel Macron qui risque de faire un carnage social avec son programme économique...  Mes voisins ? Oui ! Je les comprends bien ! Car ils sont vraiment inquiets, ma voisine qui est à moitié d'origine française et à moitié tunisiennes et donc la fille d'un couple mixte avec une grande fille métisse et deux enfants qui sont encore en bas âges... Je vois mon voisin qui est d'origine turque, il n'arrive pas à trouver du travail... Je les vois tous les deux avec leurs trois enfant dans un petit espace par nécessité économique et un  manque de travail qui devient de plus en plus aléatoire, lui, Il travaille dans l'aménagement de pièces, celles dans un apparttement, bref une petite entreprise d'aménagement d'apparts .... Oui ! Tous les deux,  Ils ont  bien des soucis à se faire... Dans mon magasin Carrefour city  qui est en bas de chez-moi, j'ai sympathisé avec un caissier qui me dit lui aussi que quelques soient les résultats, pour lui ça va être la merde, Il envisage même de quitter la France si Marine passe... Moi je ne sais pas quoi leur dire! Leur dire de ne pas s'inquiéter et que Marine elle ne passera pas, déjà ils le savent bien, mais il est aussi à savoir aussi que le choix d'Emanuel Macron ce n'est pas mieux... Personnellement, j'ai eu cette petite chance de ne dépendre pour mon logement que de ma belle-sœur qui malgré nos frictions sur l'entretien de mon intérieur, elle reste humaine et elle ne me fait pas d'emmerdes avec le Loyer... Dans huit jours nous arrive une France d'après les élections et cela ne risque pas d'être très sympathique... Que ça soit Marine ou Emmanuel...  Je m'aperçois que nous avons tué avec cette primaire présidentiellles, le parti socialiste et la droite classique des républicains... Il ne reste que les deux extrêmes, soient les fachos et les Libéraux... Boudiou ! Peut-on rattraper ce mauvais présage avec les élections législatives ? J'ai entendu dire que mon candidat, le gars Mélenchon, il continue sa course et qu'il présentera des candidats aux législatives, mais je sais aussi que les anciens partis entre le Parti Socialiste et les républicains, ils risquent d'imploser et ça va être laisser un gros vide, nous aurons tous les dégâts d'une super-bipolarisation de la vie politique française...ça risque dêtre un monde de fous ! Pourquoi faut-il que nos rêves, ne coïncident-ils jamais avec la réalité politique ?

En conclusion je ne m'abstiendrai pas,

mais j'irai voter Macron avec quelques mots

sur son bulletin de vote et c'est mon choix

Un bulletin nul ou blanc, mais j'aurai voté

 

Les rues de Paris ne sont plus sûres

 

En ces temps prélectoraux du deuxième tour, je maintiens que les membres du FN, ils sont assez racistes et je ne vois pas d'autre termes pour décrire ce phénomène, chez eux la guerre d'Algérie et le début des années soixantes sont encore en stand-by... il y a ainsi de vieux remugles du passé au FN...Je vous mets un sketch de Pierre Desproges qui décrit assez bien le fond de ma pensée

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles en France

Les spéculateurs s'attaquent aux productions agricoles

Sur ma radio j'entends des histoires de rachats très chers de terrains agricoles, pour en faire des sociétés avec une réalité industrielle ainsi les héritiers de terrains agricoles, ils ne peuvent rien pour faire face à des grosses sociétés qui sont pleines d'argent, c'est principalement des chinois et des japonais qui rachètent les productions à la sourcs, sans que les agriculteurs, ils aient leurs mots à dire,  Cela pour exporter vers leurs pays... Demain pourra-t-on acheter des vins de pays de Bourgogne ou du bordelais? Des vins qui sont vendus maintenant très chers par des producteurs qui maintenant en font un objet de spéculation... Des investissements avec des retours de productions spéculatives... Déjà on a tué toutes les industries fragiles avec des spéculations financières maintenant ils s'attaquent à la production agricole...
 

Haïkaïs Pré-électoraux

Haïkaïs pré-électoraux

Demain on verra
Entre le meilleur vote
Et ce choix affreux

Mélenchon c'est bien
Et je voterais pour lui
ça c'est mon choix

Pour Fillon voter
C'est prendre ses casseroles
Celles qu'il a au cul

Pour Marine Le pen
Je sais tout le passé enfouis
Mauvais souvenirs

Pour monsieur Macron
Je sais aussi son programme
Je n'aime pas trop

Pour Benoit Hamon
Je ne sais pas trop demain
Manque de Vision

Poutou le Coco
Le communisme est rare
Préservons-le
!

Cheminade
Je ne sais pas, j'ai pas lu
Laissons les rêveurs

Pour Dupont Aignant
J'aime bien quelques trucs dits
Mais pas tout aussi

Pour le Lassalle
Je sais vaguement sa vie
Quelques Baratins

Asselineau
Je ne sais pas trop aussi
Un opportuniste

Nathalie Arthaud
Une femme différente
De la Marine

Paris le 22 avril 2017 veille d'élections présidentielles

La vérité Poétique

La vérité poétique

A ta question que tu poses
sur la responsabilité de la poésie
Non Moi! Je ne saurais
te répondre clairement sur ce sujet

La poésie elle n'a rien d'un discours
qui se voudrait adroit sur le monde
Je me rappelle de poèmes
de Jacques Prévert sur ce même sujet

Où il disait que la poésie ce n'est pas
pour parler et pour dire tout ce qui va bien
Mais qu'elle est faite pour ouvrir
Les cœurs à la beauté de l'autre

Je ne saurais te dire comment changer
tous ce monde qui nous tracasse
Je ne suis pas un politique,
ni d'un parti, ni un prophète engagé

Le poète et la poésie sont-ils
responsable de l'évolution ce monde ?
J'ignore si je dois prendre au sérieux,
ce poète qui est un peu ridicule

La politique est une chose sérieuse,
où il faut aussi rendre des comptes
Mais en tant que poète, je souris
des propositions de tous nos politiques

Il est des chose simples, toutes celles-là
qui sont à dire pour libérer les mots
Un monde qui a perdu ses mots
et qui est sans vocabulaire,

il est sans vraie réalité
C'est un monde de pauvre gens,
tous ceux- là qui sont incapables
de pouvoir dire leurs malheurs

La poésie telle que je veux la pratiquer,
c'est déjà une libération par l'usage des mots
Oui ! La libération, elle sera de posséder
un vocabulaire et de comprendre l'autre

Y aurait il plus un libérateur plus fort
quelques part dans ce monde où nous vivons
Je sais bien qu'Il y a des hommes
qui ont eu le pouvoir politique depuis longtemps

Et je connais ce pouvoir, celui qui corromps
ceux qui s'accrochent et restent au pouvoir
Nous sommes actuellement dans une période
pré-électorale en France, je doute beaucoup

Sache aussi que Le Père-Noël, il n'existe pas,
c'est une invention pour enfants crédules
Il convient de savoir, tout ce que nous disent
nos hommes politiques d'aujourd'hui

Et ce qu'ils feront lors des lendemains électoraux,
cela sur la période de cinq ans
Les poètes dont je suis et j'en suis fier,
ils n'ont pas de programme à vendre

Certes ! Mais ils disent moins de mensonge,
car ils ne vous promettent pas la Lune
Parfois la vérité, cette chose incroyable
elle échappe aussi à ce monde...

Il n'y a que peu de gens qui la détienne
Ceux- là qui détienne la vérité se taisent
La poésie ce n'est pas une vérité en soi,
elle permet surtout d'aller vers sa propre vérité

Paris le 18 avril 2017 Période Préélectorale en France

 

Propos réalistes sur les prochaines élections

sondages entendus sur ma petite radio

Arrivent en tête Macron et  Le Pen à 25%

Troisième fillon avec 17%, mis hors circuit si pas de renfort

Et quatrième et cinquième Hamon et mélenchon

soient respectivement à 12% et à 16%

Je fais un rêve qui est un souhait et une demande

Qui se veux très forte aux candidats Hamon et Mélanchon

 

Si vous êtes unis tous les deux

votre liste arrive en tête à 28%  

mais si vous continuez à être désunis

c'est le caca pour cinq ans...

Demain..Reste à voir

Demain reste à voir...

Comme j'étais hier, je n'étais plus aujourd'hui
Ignorant ce que j'aurai dû être si je le savais
Dans le ciel était écrit tout mon avenir dans les étoiles
Du moins c'est qu'on me forçait à croire, par inertie

Le soleil était beau et cela me suffisait amplement
Je sais bien celui que j'aurais dû être, je reste poète
Je sais bien cet avenir celui que vous craignez tous
Il n'y a rien d'écrit et demain n'appartient à personne

Les gars de la marine voguaient dans des cieux violents
Tandis que les autres rêvaient très fort des lendemains
Je ne savais pas la différence entre un hier et un demain
La folie s'incarnait dans des fantasmes vraiment dangereux

Défilés avec drapeaux, face à de pauvres gens  outragés
Par ces convictions d'un demain où plus rien n'est commun
Plus de francitude dans le mauvais sens de notre pays
Un tout petit pays, qui s'isole dans un monde de capitaux

Y aurait il demain une vie sociale ou une communauté raciste ?
Je me souviens d'un passé avec de très mauvais souvenirs
Se prendre 15 jours de prison pour avoir dit quelques vérités
Le ministre de l'intérieur possédant un pouvoir indiscutable

Pauvres enfants rêveurs, ceux que nous étions et ce choix à faire
Le choléra ? Ce n'est pas mieux que la peste, cela je le sais bien
Mais il n'y a pas de docteur ! Nous devons faire très attention
Le mois qui vient verra nos choix qui engagent toutes nos vies

Non! Iil n'est pas dit que le pire arrive, c'est juste un cauchemar
Les enfants de salaud comme les enfants du bon Dieu, ils sont libres
Je crains le pire par une vraie absence de discours sociaux
Les socialistes, ils ont fondamentalement trahis leurs idéaux

Je voterais pour un idéaliste Mélenchon, et  non pas pour un opportuniste
On me dit aussi d'éviter le pire, et de bien choisir au premier tour
Ni macron, ni Hamon, Ni fillon, ni le Pen... Mais juste un vrai communiste
Quand je dis communiste ... Avez-vous peur de ces mots ? Tous ceux que j'utilise

Il y a quelque part une lutte des classe, qui se réactive dans ce monde
Vous savez je rigole ! Mais si peu...  L'argent nous a tous pourri dans l'âme
Dieu ou l'argent ? Quelques part voilà la vraie question qui se pose maintenant
Athée ou pas athée ? Je sais le pouvoir corrupteur qui est celui de l'argent

On me dit parfois de me méfiez des religions, vous savez! Je hais cette époque
Qui préfère jouir, acheter et vendre... Plutôt que de s'intéresser à ses proches
L'islamisme ? C'est pour moi, une tentation de préférer Dieu à l'argent qui nous pourrit
Mais je sais aussi toute la violence naïves, de ces convertis radicaux et violents

Un jour peut-être ce monde, il sera pacifié sans ordre religieux, ni celui les banquiers
J'imagine ce monde plus généreux, plus ouvert et beaucoup plus solidaire
Car j'aurais appris une chose, c'est qu'il y a un Dieu, il n'appartient à personne
Et qu'il existe dans chaque être vivant, une part de cette divinité partagé

Paris le 31 mars 2017, 24 jours avant la primaire de la présidentielle

Haïku du choix électoral

 

Haïku du choix électoral

Beaucoup d'angoisses
Avec ces élections là
Et pas de vrais choix

Récitation....

Récitation...

Un enfant se lève et il nous récite alors d’un regard
La fable de la fontaine le Corbeau et le Renard
L’enfant ne voit que ce corbeau vaniteux et retors
Et le renard lui déplait aussi car il dit alors :

Maître corbeau sur son arbre de pauvre assisté
Tenant dans ses mains le sort de la France
Monsieur du Renard par son bulletin très désiré
Avait devant lui, tous les rêves d’une belle enfance

A ces mots le maître de la classe le reprend
Non Kévin! Ce n’est pas la fable! Si tu comprends
Maître corbeau avait un fromage dans son bec
Et maître renard voulait faire bombance avec

Kévin très surpris lui répondit vous savez monsieur
Quand je vois mon père qui me parle avec sérieux
A ses électeurs et tous les gens de notre commune
La fontaine est bien vieux et ma récitation plutôt opportune

Kévin je ne doute pas que ton père est notre maire
Mais pour les récitations, il y a encore fort à faire
Sans doute ta morale vaut-elle celle de La fontaine
Mais sache Kévin que ta récitation est une calembredaine

Kévin lui répondit cette leçon vaut sans doute un fromage
Et à Jean de la fontaine ainsi je rends alors un bel hommage
A ces mots le maître répondit à cet élève opposé et original
Vous aurez un dix, ce qui est la moyenne, et c’est le point final

Kévin pas très heureux se rassit sur son banc, déçu de sa prestation
Et il jura un peu tard qu’il ne lirait plus des tracts politiques
Et qu’il s’en tiendrait à l’art de la rime et le monde poétique
Ainsi il apprit que l’école est bourrée de mauvaises fréquentations

Paris le 23 avril 2012 une période avant élections

Politis et Poétique

Politis et poétique
 

Je n'écrirais pas plus longtemps
A quoi me servirait un discours
Sur la nécessité et les hasards
Il y a des mots qui vous tuent
 
Tandis que d'autres nous supportent
Toutes les belles idées dans les programmes
Et l'irréversible sentiment d'impuissance
Devant les faits, tous ceux de la finance
 
Les discours, ils  ne servent qu'à racoler
Entre l'inauguration des chrysanthèmes
Et l'avenir qui est encore à construire
Le poète qui  rigole et la politique qui rêve
 
Je sais de ces grands effets oratoires
Mais moi, je ne promets jamais pour demain
Car Oui ! L'honnêteté dans tous ces cas-là
Cela serait d'aller voir les banquiers
 

Paris le 24 février 2017