Politiques, Philosophies et débats

  • Un truc contemporain

                      Un truc contemporain

    Une réalité que je n'aime pas trop ! Le premier ministre israélien Netanyahou, il a permis à des colons israéliens de s'installer dans les territoires  déjà occupés par une colonie sauvage qui se renforce très fortement dans les territoire occupés ou du moins  sur le territoire de la Palestine telle que la voulait la réalité historique du passé commun, un territoire qui a été réoccupé après la guerre de 1967, Je ne sais plus que dire sur cette réalité ! Les israéliens, ils  ne parlent jamais des colonies et des territoires occupés, c'est beaucoup  plus hypocrite ça se passe avec des religieux qui ignorent certaines réalités humaines. Pour eux, un palestinien ça n'existe pas ! Ce n'est pas une réalité historique, du moins c'est ce que j'entends dire par ces intégristes israéliens qui sont ainsi par là même un peu racistes, ne m'accusez pas d'antisémitisme, cette réalité elle est quasi incontrôlable ! J'ai des amis juifs qui partagent mon point de vue sur ce sujet et ce n'est pas toujours facile pour eux

    Bruno Quinchez Paris le 31 octobre d’après un truc entendu à la radio

  • Lumière de Novembre

     

     

     

    Lumière de novembre

    Un temps triste qui vient entre demain et novembre
    Quelques fleurs sur des tombes pour honorer nos morts
    Les brouillards de novembre dans un temps plus sombre
    Nuit d’hiver,  le soleil qui se couche beaucoup plus tôt
     
    Je me sens vieux en voyant cette période qui vient là
    Je suis un solitaire, j’ai peu de gens que j’aime et à qui causer
    Fragile ? Peut-être !  Je n’aime plus dire des poèmes bavards
    Peut être chez vous, vous vous inquiétez, de savoir quelques amis

    C’est curieux vous savez, maintenant on est à la fin d’octobre
    C’est bientôt la toussaint, et après vient la fête des morts
     Il y a juste un peu avant Halloween qui est un truc celtes
    Mais personnellement… Non moi   je ne pense pas à mes morts

    Ma mère, elle est morte au début de novembre 2005
    Et six mois avant, elle a souhaité ses quatre-vingt ans
    Mais je sais que pour moi dans ma mémoire elle est vivante
    Et elle n’est pas une morte qui git dans un caveau sombre

    Pour mon père vous savez, c’est un peu pareil, oui il me manque
    Mais pour tous les deux, je n’irais pas me prosterner sur leur tombe
    Dans ce cimetière familial où ils reposent ensembles tous les deux
    Je pense aussi à mon frère ainé Gérard qui est mort en 2016

    Je ne sais que dire pour lui car il n’aimait pas les idées religieuses
    La nuit qui vient et le début de novembre, un mois plus sombre
    J’ai fait un peu d’ordre chez moi, un grand débarras, et c’est plus rangé
    J’ai rentré deux azalées en pots, que j’ai mis à la place de l’espace  libéré

    Je me dis parfois que de voir vivre mes azalées !  Oui ça me convient
    J’imagine déjà des trucs comme l’éclairage du soleil et l’arrosage en continu
    Je ne sais pas si je songerais à mes morts, là je vivrais avec ces azalées
    Le soleil qui brille, cela  même en automne, il donne de la vie à mes fleurs

    Bruno Quinchez Paris le 30 octobre 2019

  • Un mauvais mythe pour le futur

     

     

     

    Un mauvais mythe pour le futur

    C'était il y a bien longtemps
    Sur une petite planète appelée Terre,
    Des hommes avaient inventé
    Des moyens extraordinaires

    De communiquer dans des réseaux
    Des myriades de connexions diverses
    Entre des individus sur leurs appareils
    Entre les ordinateurs et les portables

    On appelait ce Monde là le web
    Avec des enfoirés tous très évolués
    Car Ils avaient aussi décidé que le web
    Ça serait aussi une histoire de pognon

    Et ils mirent sur le réseau des pubs et des pubs,
    Il devint dur de savoir ce qu'était la réalité
    Le réel 'économique il restait un mystère
    Tandis que les marchands buguaient

    Puis arriva un jour le grand Krach,
    Où là ! Il n'était maintenant plus question
    De vouloir faire des choses dans l'inutile
    Alors les grands, les Politiques et les banquiers

    Ils décidèrent dans un accord commun que le web
    Ce n'était qu'un moyen de communication
    Qui étaient excessivement dur à contrôler
    Et ils décidèrent dans de grands discours

    Que tous les hommes et femmes
    Qui seraient pris en flagrant délit
    D'un délire de communication
    Ils seraient exclus de la communauté

    Et ils n'auraient pas, ainsi par un manque
    Tous les moyens communs pour vivre
    Et c'est ainsi mes enfants, que commença l
    La nouvelle ère de l'humanité sans les machines

    Et surtout plus du tout de communication
    Il n'y aurait plus de contacts autres
    Que celui de son proche voisin, à coté
    L'humanité ainsi revenue à l'âge des cavernes

    Mais autrefois avant cette époque terrible
    Il y avait aussi de ces trucs mythiques pour rêver
     A savoir 50 ans avant, Il y avait 10 hommes
    Qui étaient allés faire les zouaves sur la Lune,

    Des moyens techniques qui nous dépassaient
    On croyait que tout était possible et acceptable
    Le ciel était à conquérir, entre la Lune puis Mars
    Il ne s'agissait que d'avoir confiance en demain

    Mais mon enfant ! Là vous allez peut être!
    Rêver de cette époque idyllique de ce passé
    Mais Non ! Je vous dis : Elle ne reviendra pas...
    Car nous sommes devenus sans une vraie ambition

    Et vous devez maintenant apprendre à survivre
    À chasser les rats, dans la maison toute pleine
    Et à savoir faire du feu, avec des petits riens
    Pour survivre dans ce monde, beaucoup trop individuel

    Paris 6 avril 2005 Paris le 12 octobre 2019

  • Quelques pensées sur l’économie comme facteur de pollution

    Quelques pensées sur l’économie comme facteur de pollution

    Il me vient une pensée simple mais qui est aussi très mal comprise, c’est que le vrai problème du réchauffement de la planète le pire prévu dans le futur avec la croissance du CO², c’est quasiment  lié à 100% à l’économie et à l’utilisation des énergies.  Notre monde, il  ne peut fonctionner qu’en utilisant  toutes ces énergies très polluantes. Pour le vent et les fleuves c’est certes une belle idée, mais ce la ne sera jamais une réalité industrielles commune.  Qu’on le veuille ou non Pour nos industries,. l’économie ça ne marche qu’avec toutes les saloperies, comme le pétrole, le charbon et je dirais cela même  que  le nucléaire il n’est pas vraiment innocent.   Oui vous savez ! J’aime beaucoup les écologistes qui protestent pour la Pollution au CO², mais sont-ils capables de combattre une économie incontrôlable Celles des maffieux qui spéculent sur tout ce qui est exploitale, de ces gens qui n’ont jamais eu de réflexions sur ce sujet, à savoir qu’ en Amazonie avec les incendies, c’est le pire en ce moment ! Oui si le monde va mal ! Alors soyons sérieux ! Arrêtons toutes ces économies plus ou moins maffieuses, qui détruisent et qui bouffent la nature !

    Bruno Quinchez Paris le 28 septembre 2019

     

  • Des questions que je me pose

     

     

    Des questions que je me pose

    Oui ! J'ai en moi-même sûrement quelques questions que je me pose en relisant des philosophes de notre passé, sur des gens qui sont dits philosophes comme René Descartes, Blaise Pascal et même parfois Jean-Paul Sartres ! Qu'est-ce donc que l'essence et la substance ? Oui ! Là ces mots mystérieux ! Ben je ne les comprends pas du tout et je ne sais pas ce que veulent dire ces termes là. Pour moi ce monde il n'a pas de mystère cachés et nous y sommes tous en dedans ! Vouloir donner des propriétés à des concepts que je ne comprends pas et j'ignore si nos philosophes qui s'expriment, ils nous parlent de leurs croyances personnelles ou de ce monde où nous vivons. Vous savez, mais pour moi, dans le « Je pense donc je suis ! » ... Une pensée de René Descartes... Le fameux « cogito ergo sum ! » Non ! Pour moi ce n'est pas un concept fondamental ! Personnellement je vous dirais, certes sans doute je pense, mais je partage aussi toutes mes idées avec vous sur ce monde ! Maintenant il est vrai que si j'essaye aussi de formuler des lois nouvelles sur ce monde pour mieux l'expliquer, je ne dois pas rester le seul mais je dois partager mes concepts. J'ai aussi appris qu'une vérité, elle doit pouvoir être partagée par plusieurs et qu'elle doit être aussi vérifiable par plusieurs, sinon ça reste juste un truc de sa foi personnelle.  Non ! Ce « Je ! » Il ne pense pas pour vous ! Oui ! Je sais bien que vous êtes bien là et que je vous parle, vous me lisez  c'est donc que vous existez, toute une humanité  qui vit en dehors de moi

    Bruno Quinchez Paris le 7 septembre 2019 rectification 8 septembre 2019

     

  • Petites réflexions, sur l'Art contemporain

    Petites réflexions, sur l'Art contemporain

    J'écoute radio libertaire où il y a un gars qui dit : pour apprécier ce monde et le comprendre, il faut pouvoir faire du vide, comme par exemple contempler un arbre mort qui est  comme une chose à regarder. Alors, il faut savoir que dans ce monde trop encombré des médias ils disent n'importe quoi ! À vrai dire l'Art, c'est très vague et ça comprends pas mal de choses, cela quelques soient-elles. Cette idée de l'Art, elle nous nuit, cela quand elle nous encombre la tête de trucs plus ou moins intéressants. Ben Oui ! Cet Art contemporain, il est peu apprécié dans tout son désordre, car ce ne sont jamais que des bruits médiatiques. Les musées deviennent parfois des sites internet avec des œuvres qui sont mises sur le net. Il faut savoir comment dire les choses importantes, dans toutes celles qui sont à dire ! Oui ce monde en est plein il n'est pas facile de nos jours de parler de certaine choses comme le climat, la spéculation aveugle de notre terre Il y a sûrement toutes ces choses qui sont à dire, mais elles ne doivent pas être mises-en vrac sans de possibles informations sur un sujet précis cela dans un fouillis merdique où les informations importantes sont absentes

    Paris le 27 juillet 2019

  • Quelques propos sur l'actualité

    Quelques mots sur notre actualité politique internationale

    En ce moment  c'est de grandes questions sur les tenants et aboutissants de la politique de Donald Trump... Pour vous dire c'est  cette envie de faire la guerre à l'Iran... Cela paraitrait il pour des raisons de politique nucléaire des iraniens... Il est à savoir que  dans le passé en 2018 à que je sache en ce qui concerne la Corée du Nord il a trouvé très rapidement un accord avec la Coré du Nord qui possède aussi  sûrement la bombe H... Oui les coréens, ils ont fait sauter une bombe de 100 kilotonnes dans une mine et ça a été  détecté, mais à que je sache pour l'Iran à part Israël qui est l’ennemi juré de l'Iran et qui est aussi le grand ami des évangélistes américains, dans les faits, il n'y a  aucun vrai problème, je ne comprends pas cette tension, des USA avec l'Iran, il n'est écrit nulle part que la guerre apportera la paix, sans doute une vraie folie de certains gens de l’apocalypse, et entre autres tous les dingues évangélistes américains qui croient faire un monde futur qui serait écrit , d’après des prophéties apocalyptiques qui sont plutôt mal comprises, je reste confiant dans l’avenir, je souhaite que nous arrivions tous à une paix dans un monde de plus en plus complexe

    Bruno Quinchez Paris le 22 juin 2019

     

  • Sur le CO²... Quelques propos

    Sur le CO² et tous les fantasmes purement écologiques qui vont avec

    Le CO² et toute sa mythologie, un homme de 70 ans aura à sa mort rejeté en moyenne 16 respirations de 2 litres /minutes d'air, soient environ 45 % de CO² donc 0 90 litres *16 *60*24*365,25*70= 530167680 litres de CO², soient 530 000 mètres cubes de CO² soient 1 87kg/mètres cubes *530 000mètre cubes, soient environ 991 tonnes de CO² ou environ mille tonnes de CO² pour une vie humaine.

    Alors supprimons les hommes et il y aura moins de CO² produit et pour ce calcul c'est pareil pour toutes les vies qui utilisent la respiration et l'oxygène, le CO² ça va toujours avec la vie et c'est idiot d'en faire un poison, c'est un produit indispensable à la synthèse chlorophyllienne, on doit parler du cycle de l'oxygène et non pas de celui du CO²

    Puis concernant l'économie ? Quoi de plus handicapant que de taxer toutes les productions de CO² au nom d'une morale écologique idiote ou mal comprise. Quand va-t-on taxer les kilowatts et toutes les énergies; c'est au minimum aussi absurde, que de mettre une taxe sur le CO²

    Le CO² est un signe de la vie, ne taxons pas la vie ! Puis quand je sais les politiques allemandes en ce qui concerne l'énergie. Les centrales à charbon allemandes doivent être sans doute beaucoup plus pures écologiquement que nos centrales nucléaires françaises,

    Entre la peste et le choléra, il faut choisir ! Soient deux politiques énergétiques? Deux vérités différentes en de ça et au de là du Rhin.

    Paris le 12 novembre 2012 et reprise le 14 mai 2019 un sujet malheureusement toujours actuel

  • Votez ?

    Votez ?

    Bientôt une élection proche et qui est assez mal comprise
    Cette élection européenne qui vient là ! Est-ce un piège à cons
    Je ne le sais pas vraiment mais j'ignore encore beaucoup trop de choses
    Je me dis ainsi que je vais voter certes, mais pour après je n'en sais pas plus

    Quelques propos sur une réalité politique incontrôlée
    Je ne dis pas que des trucs absurdes, alors informez-vous!
    La politique marche avec des médias parfois intéressants
    Mais je sais trop de choses intéressées ou politiquement correct

    Pour des histoires de gros sous et ce que ça donnera dans cette élection
    Ce 26 mai 2019 il y a une élection européenne parait-il importante
    Mais personnellement, j'ai surtout cette mauvaise impression comme électeur
    Celle là de ne pas savoir pour qui je vote, et tout ce que fera mon élu après

    J'entends dire que cette élection... Non ! Elle n'est pas sérieuse !
    Et que le contrôle démocratique de l'Europe, ça n'existe pas vraiment
    Tous les députés européens, dans les fait, ils sont toujours blackboulés
    Par les gens non-élus, les fonctionnaires de la commission européennes

    Des gens qui décident de lois néolibérales qui sont à appliquer dans notre Europe
    Non ce vote, il n'est pas démocratique, nous vivons dans un monde absurde
    Le vote ça reste cette illusion puissante, dans un monde qui se dit démocratique
    Je ne sais pas que penser de ce monde politique totalement incontrôlé et incontrôlable

    Paris le 13 mai 2019

  • Le dix mai 2019, une date

    Le dix mai 2019, une date

    Là en se moment, je vois, les nuages gris qui avançaient sous le vent
    Mais ceux là sont il chargés de pluies ? Oui c'est cela le plus souvent!
    Car je savais voir tous ces ciels tous gris et sans les eaux qui tombent
    La sécheresse de l'an passé, elle était dans ce ciel gris et trop sombre

    Quelque fois mon cœur, il était bien triste et il n'était pas très heureux
    La lumière qui était parfois oubliée dans un temps beaucoup trop affreux
    Mois de mai qui passe plus ou moins froid et les nuages bien trop présents
    Un temps qui devrait être très beau, mais quelques soleils qui sont bien absents

    Je méditais en moi-même, ce que je savais sur ce mois de mai, celui que nous vivons
    Quelques temps de ce mois entre mai soixante huit et quelques Temps des élections
    Je ne savais plus le mois de Marie, Je pensais à Notre république et tout son passé
    Mais je savais cette lumière de mai, et ses réalités de quelques vérités cadenassée

    Il eut fallu que la lumière, qu'elle soit là et qu'elle me parle des temps bénis des amoureux
    Il n'y avait, hélas je le sais ! Que des ces petits riens, qui nous donnent des trucs monstrueux
    Je ne sais pas si j'irais voter ce vingt six mai, j'ignore qui dit quoi ? Et qui tiendra ses promesses ?
    J'irais peut être me promener dans Paris, et je penserai sans doute à des histoires de fesses

    Petit Homme soit sérieux! Et dit toi bien que ce monde s'il ne t'appartient pas, il est bien là
    Si le ciel était plus clair, il m'eut sans doute suggéré un monde meilleur et quelques farfalas
    Mais je sais trop des temps plus obscurs, dans ces temps des saints de glace beaucoup trop froids
    Un enfant rigole et il me parle, de tous mes rêves de monde meilleur que je faisais autrefois

    Le temps qui passe, le climat qui change et le mois de mai qui avance très serein
    Je ne sais que des rêves de notre passé, et quelques temps lointains du monde ancien
    Demain sera-t-il plus chaud ? Je l'espère mais je ne connais pas notre lendemain
    Vous prendre dans la ronde des jours, et parfois essayer de vous donner la main

    Paris le 10 mai 2019 Une date qui est chargée d'histoires