Politiques, Philosophies et débats

  • Quelques Pensées... En réponse à Nadine

    Quelques pensées, en réponse à Nadine

    Il me vient des pensées bizarroïdes sur le monde politique et ce que je suis,  Je pense certainement à  plein de choses, mais je n'ai jamais osé jouer  les prophètes ou le rôle d'un leader politique. Non !  Je n'ai jamais prétendu à quoique ce soit, Nadine, elle  a beau dire que je ressemble à Staline ou à Hitler, je n'aime pas ce monde contemporain, pour ma seule pensée qui soit vraiment politique ça serait de vouloir contrôler ce monde de l'argent et de promouvoir en urgences  des lois écologiques, notre monde  certes il est pourri... Mais il est unique et  c'est le notre ! On peut certainement faire mieux ! Mais comment faire ? L'idée la plus  simple pour moi  ça serait de refaire un monde à la Keynes , de contrôler les flux d'argents plus ou moins maffieux, et d'arrêter avec cette idée absurde de la croissance infinie,  que nous le voulions ou non, notre petite terre, elle est limitée et pour les étoiles c'est encore  une autre question,  le ciel où nous rêvons d'aller dans ce futur, Je vous le dis bien n'est pas un truc pour des sectes religieuses, Mais les chose ne sont pas simples peut on exporter toute notre dinguerie à travers l'univers... Pour La croissance infinie peut-être pas ! Il faut  savoir respecter les vies quelques elles soient

    Paris le 6 mai 2019

  • Sur le rien... Encore quelques propos

    Sur le rien... Encore, quelques propos

    Vouloir écrire sur le rien cela nous permet de bonnes dissertations sur l'existence et nos manières de concevoir ce monde. Les bons philosophes, Ils sont des gens qui ne savent pas trop quoi dire sur ce monde du rien,  mais je crois bien  aussi qu'il n'existe pas de philosophie sur le rien car il est quasi impossible d'exprimer des choses sur le non-être

    Paris le 20 avril 2019

  • Poètes ! Vous dites ?

    Poètes ! Vous dites ?

    Sollicitudes très tendres des amis poètes, tous en option
    Entre des histoires très fortes, savoir parler d’une opinion
    Et la vie qui est la plus douce, c’est savoir faire des chansons
    Avec la musique, celle qui ordonne toutes nos belles oraisons

    Le temps exact de la vie de chaque jour, ceux qui sont vécus
    Et savoir ce qu’il convient de dire et parfois en être convaincus
    Poètes sans rêves ou humains beaucoup trop chargé de malheurs
    Essayer d’apprivoiser la vie, celle là qui change tous nos bonheurs

    Les enfants de notre époque, ils aimeraient un monde plus beau
    Il y a trop d’affreux sur le net qui ont sur nous leurs petits drapeau
    Poètes vos papiers ! Oui certes ! Vous êtes de ces mondes incroyables

    Calmes enfants ! Essayez donc de vous voir bien vivant et face à face
    Je sais une chose... On n’existe pour nos politiques que sous la menace
    Sur internet ces mots qui sont échangé et il y a toutes les choses insondables

    Paris le 17 mars 2019

     

  • Quelques petites réalités politiques

    Quelques petites réalités politiques

    J'adore le monde politique actuel car on peut rêver quelques temps avec les écologistes. Puis certes c’est vrai qu’ils sont pleins de bonnes idées sur la planète. Mais. Mais. Mais ! Vous savez, personnellement j'ai aussi de gros doutes, sur la réalité politique et des idées politiques des écolos. Il y a maintenant des élections européennes. Vous savez ! Certes je voterais écolo, mais vous savez quand je sais ce que deviennent toutes les lois écolos qui sont foutues à la poubelle par la droite la plus classique. Opposition de scrutin de ces gens de droite qui sont élus par un suffrage censitaire, à savoir un vote de gens qui sont déjà élus, Un suffrage qui est plus sélectif des gens qui sont aussi élus plus longtemps que nos députés de la chambre, bref des pseudos élus d‘un pouvoir institutionnels, ceux là qui sont les élus indépassable du sénat. Ce qui est vrai maintenant de nos jours, c'est que c'est une majorité électorale directement élue par un suffrage direct ? Ben Non ! Elle ne fait pas le poids par rapports à des industriels et les lobbies du sénat. Un monde des lobbies d'argent qui vit avec touts les financements qui vont avec. Certes, on peut dire plein de truc sur la planète et toutes les horreurs qui sont liées au CO², mais la réalité écolo elle est rarement prise en compte, bref le vote écolo est il crédible même s'il dit de ces choses qui sont maintenant vérifiées. Pour la réalité de nos institutions républicaines ? Tu parles mon œil ! Notre démocratie depuis un bout de temps, elle passe par des lobbies financiers

    Paris le 15 mars 2019

  • Quelques Pensées sur le Rien

    Quelques pensées sur le Rien entre novembre 2018 et mars 2019

    Quand j'ai appris un peu de physique sur l'atome
    c'est que l'atome il est quasi fait de vide
    Un noyau assez petit avec autour un nuage d'électron

    L'atome c'est de la matière très condensée, ça ne fonctionne qu'avec les champs électromagnétiques…Noyau hydrogène rayon d'environ 1,5 × 10−15 m et une charge électrique +1,602-19 coulombs…L'Atome est électriquement neutre, c'est un couple positron/électron avec un rayon de 5 × 10−11 m

    Le temps qui passe et rien à dire de plus
    Sinon une bonne nouvelle année qui vient
    Oui 2019 je ne sais pas trop quoi en dire

    Libre certes ? Mais de quoi donc ?
    Parfois il y a de ces petits riens du tout
    Qui nous font aimer ce temps qui passe
    Je vous souhaite, de vivre ces petites choses

    S'il n'y a plus rien alors de quoi va-t-on causer ?
    Plus sérieux le concept de vide, il est assez mal compris
    Les gens de formations scientifique, ils font référence à une absence
    Tandis que dans les traditions spirituelles, c'est surtout un détachement
    Comme de penser et vivre dans un monde  qui est non-rationnel
    Aucun penseur contemporain n'aura jamais la solution adéquate
    Car le réel et le non réel, la différence c'est parfois assez mal compris
    Je pense souvent à des débats sur le vide comme un concept complexe
    entre des bouddhistes et des physiciens contemporains
    Que penser de ce vide ? Je sais des potentiels qui lui sont liés...
    Ce qu'il ya dans nos têtes... Oui ! D'où cela vient-il ?
    Faire le vide en soi-même, c'est aussi assez dur à faire

    Les anagrammes de "rien" avec 4 lettres :


    Erin
    - Scrabble : 4
    Irén
    - Scrabble : 4
    Rein
    - Scrabble : 4
    nier
    - Scrabble : 4
    rein
    - Scrabble : 4
    rien
    - Scrabble : 4
    Néri

    Un bon à rien

    C’est un bon à rien, du moins c’est ce que l’on disait dans son entourage, Il n’était certes pas très compétent, mais il ne faisait pas plus que rien, il traficotait des petits riens du tout… Il vivait, il dormait, il mangeait et parfois, il se permettait un petit repas et quelques petites histoires d’amours… Oui ! Choses curieuses, ces petit riens là, ils font aussi marcher l’économie parait-il ! Mais en tant que bon à rien, il ne savait pas, ce qu’il était vraiment dans une économie de bouts de ficelles et qui est sûrement toute faites de presque-riens… Il savait bien qu’un jour ou l’autre, il serait jeté dans la poubelle de l'Histoire commune, comme toutes ces choses qui ne servent plus, mais comme un bon à rien, il continuait de soutenir une économie qui était aussi parfois très défaillante

    Une expérience du Non-Etre ou une coupure de la vision personnelle

    C'était impressionnant ce rien! Non je ne savais pas si c'était une nuit noire ou un truc trop incroyable, dans lequel je ne savais pas ce qu'il fallait regarder, je me dis souvent que quand c'est la nuit, on ne voit rien, mais je sais aussi toutes ces myriades de points qui sont dans le ciel, vous savez de ces trucs qu'on appelle les étoiles... Curieusement je songeais au non-être, cet état où je ne sens rien mais comme je continue de penser à ma vie, je doute parfois de ce noir qui serait sans les autres, certains ils parlent de la mort, bref ce truc bizarre que personne ne connait vraiment je n'ai jamais vu quelqu'un qui a été mort... Là tranquillement, j'attendais un peu de temps dans ce noir qui était sans aucune sensation et je me disais... Oui je pense ! Et alors je me disais que si je ne pensais plus, je ne dirais plus rien... Mais ! Mais! Mais ! Alors que pouvoir dire ? A vrai dire c'est en entendant mon voisin, que ça m'a sorti de cet état de vide solitaire, il protestait mais je ne me rappelle plus trop ce qu'il disait...

  • Des mots anti-cons

    Des mots anti-cons

    On continuait sur le site
    D’écrire avec grande conviction
    Tous ces trucs insensés
    Mais parfois incroyables

    Du moins, le croyaient-ils
    Des ces choix invraisemblables
    Dans la myriade de choses
    Qui  nous sont permises

    Ils étaient bien là
    Avec des pseudonymes
    Qui les rendaient anonyme
    «Je», il n’est pas un autre

    Sur le site Toute La Poésie.
    Certains, ils avaient en eux
    Cette conviction incroyable,
    Qu'on trouverait enfin

    Un coupable dans cette foule
    De consommateurs,
    Plus ou moins idiots ...
    Oui ! Tous ces consommateurs pervers,

     
    Car Ils  avaient tous en eux
    Cette certitude incroyable
    Qu’ils savaient nous dire
    De ces mots pas trop cons


    Une certitude personnelle
    Mais qui est surtout très idiote
    Que sera demain la vie humaine,
    Elle sera autre que maintenant

    Cela ne sera jamais
    Qu'un méga-plus
    De trucs à acheter
    Où l'on vous écraserait la gueule

    Avec tous les malheurs du monde
    Comme le chômage et l'ennui...
    Déjà des hommes intelligents
    Du pouvoir médiatico-financiers,
     
    Ils nous faisaient savoir
    Que si l'on n'avait pas
    Le super bidule ultra-connecté
    On n'était, alors que des Has-Been.

    Ces deux mots anglais
    Qui veulent dire
    Dans un français plus commun,
    Que nous étions des demeurés

    Sans vraies existences.
    Bref des gens insignifiants
    Du genre des poètes inconnus.
    Ces gars trop bizarroïdes

    Le secret des secrets,
    C'était de savoir
    Comment avoir plus
    Et  comment gagner plus,

    Bref consommer plus de trucs idiots
    Pour faire marcher une économie.
    Cela sans autres concepts
    Que de se faire vider les poches
     
    Pour des histoires de crédits.
    Et de faire marcher les banques
    Et de suivre les cours de la Bourse
    Dans un monde de l’argent roi

    Victor, lui il vivait
    Sans beaucoup de gadgets
    Qui lui coûtaient des sous.
    Le gars Victor, il était fauché

    Il  demanda donc à Alfred
    S'il avait des sous à lui donner,
    Cela pour combler
    Ses frais de recherches

    Qui ont été engagés
    Dans une enquête
    Super intéressante
    Sur Dénis, un gars

    Qui avait disparu
    Dans ce monde des blablateurs
    Du site Toute La Poésie.
    Entre les choses qui soient lues ou non

    Victor, il  savait bien
    Que malgré toute sa bonne volonté
    Le gars Alfred il était
    Sans doute aussi fauché que lui
     
    Et que son enquête tournant
    À la disparition du schmilblick.
    Une chose importante
    Du passé... Où est donc Dénis ?

    Il avait trouvé sa place.
    Victor il ne savait
    Que dire et que penser
    Peut-être y avait-il
     
    Un super schmilblick,
    Le schmilblick
    Du professeur Pierre Dac
    Et de son élève Michel  Colucci,
     
    Des savants  rigolos
    Ou plutôt des cosmico-tragiques
    Qui avaient essayé
    De tuer par les mots
     
    Tous les imbéciles
    Médiatico-politiques
    Des années 1930-1980.
    Dans un monde binaire

    Le vecteur nucléaire,
    Dans ces époques tristes,
    C’était la seule option alternative
    Qui leur soit donnée comme possible,

    Pour monsieur Pierre Dac
    Et de son élève Coluche...
    Ceux-là, ils avaient été tués
    Ou plutôt liquidés
     
    Pour toute l'impertinence
    De l'usage de leurs mots  anti-cons
    Des mos envers notre société
    De la consommation...
     
    C'est ainsi pour moi
    Que je voyais
    La disparition de Dénis,
    Elle était mal perçue

    Dans cette enquête
    Sur ce monde bavard
    Et médiatique de T.L.P.
    un monde de poètes

    Ce monde bavard
    Qui usait  de mots
    Parfois très cons
    Par leurs usages

    Et d’autres mots Balancés
    Qui était peur être trop commun
    Mais aussi ils sont tellement rares
    De ces mots qui sont bizarres
     
    Ou parfois  ces mot incompris
    Ces mots très cons étaient ils  méconnus
    Parmi tous ces mots écrits sur le clavier
    Que nous balançons sans rémissions

    En croyant qu'ils seront lus
    Par des myriades de lecteurs
    Dans des serveurs informatiques
    Et ses milliards de connectés

    Paris le 15 octobre 2017 et une nouvelle mise en forme 17 février 2019

  • Pas content comme un délire...

    "La femme damnée" un grands attrait pour des dingues voyeurs

    Je ne suis pas content dans mes derniers lecteurs, c'est quasi tous des voyeurs un peu dingues, qui viennent sur un tableau du dix-neuvième siècle  qui est appelé "La femme damnée"... Est-ce que ce sont des fadas tous pleins de préjugés, avec des connotations religieuses ? Je ne le sais pas ! Mais pour moi l'insistance à voir ce tableau, c'est une forme de folie sectaire, la damnation pour moi c'est une toute autre chose... Puis je ne sais pas ce que veux dire ce terme "Damnée".... Je suis désolé pour les dingues sectaires, mais jamais un homme comme le Christ Jésus,  il n'a jamais condamné quelque-un ou quelque-une... A savoir que toutes les connotations sexuelles de ce tableau, c'est  surtout une mauvaise compréhension de notre humanité et de la réalité sexuelle... Ce qui dérange surtout, c'est que cette femme, elle puisse jouir en dehors des conventions communes de notre société et entre autres le mariage et tout le tintouin qui va avec... Ce qui est étonnant pour moi, c'est l'attrait pour ce tableau, avec des connexions en hausse pour voir ce tableau qui est le plus regardé parmi tous les autres que j'ai mis sur mon site

    Un lien vers le tableau

    Paris le 10 février 2017

  • Une Histoire de Fous... 26 milliardaires qui possèdent autant que 50% des humains les plus pauvres

    Une histoire de fous...  26 milliardaires avec autant de sous que 50% de l'humanité la plus pauvre

    Une nouvelle pas sympathique selon Oxfam, il y a 26 milliardaires qui sont aussi riches que la moitié des humains sur notre terre, on savait déjà ce genre d'horreurs, mais c'était un plus grand nombre de milliardaires soient environ 85 milliardaires très riches, cela dans un passé récent mais ça change encore en concentration des fortunes avec ces 26 milliardaires, ça me donne des pensées et des envies de révoltes, le pire c'est que la réalité polique avec le mélange argent/impôs, la corruption c'est alors quasiment un fait établi ,je sais trop de politiques qui ont peur quand on leur parle d'impôt.  Oui ! Les sous corrupteurs, c'est malheureusement une réalité de notre monde qu'il soit politique, économique ou financier. Puis vous savez, je sais beaucoup  trop de lois qui se voulaient écolos qui ont été  retoquées pour des histoires de sous et Il y a  toutes ces histoires politico délirantes qui sont celles d'imposer les riches,

    De nos jours auccun politique qui veut durer ne s'engage sur ce sujet...

    IMPÔTS ? Tu parles ! Mon cul !

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/01/20/s...

  • Quelques pensée sur la foi version janvier 2019

    Quelques pensées sur la Foi version janvier 2019

    La foi ! C'est basé sur l'espérance, celle d'un monde meilleur, celui où nous vivrons plus heureux... J'ignore pourquoi les gens de foi,  ils n'ont foi que dans des écrits, comme si ces écrits du passé, ils étaient écrits de toute éternité...  Là ! Je songe aux gens qui croient que l'avenir est écrit dans des textes prophétiques pour avoir un monde qui sera parfait dans le Futur...

    Là ! Je vais sûrement faire un peu d'antisémitisme, l'Israël d'aujourd'hui, celui de Netanyahou, il ne croit plus en un monde meilleur, mais à un état d'Israël qui serait éternel... Oui ! Mais malgré toutes ses vissicitudes, je suis désolé pour les israéliens qui sont plutôt belliqueux et peu partageurs...  Que pouvoir dire pour après ? Non  je suis désolé !  Mais Je ne connais pas demain ! Ce monde qui sera après Netanyahou ?

    Oui ! Ce monde, il peut changer ! A savoir que ce monde, il est compliqué donc imprévisible, je sais aussi qu'il n'y a pas de prophéties définitives qui ne soient susceptibles d'être réversibles, Les histoires de prophéties ? Là ! Je pense qu'elles sont souvent dues à des gens comme le gourou Raël et sa secte d'illuminés, qui croient qu'il y a des anges voyageurs qui viennent du futur et qui agissent dans le passé de la Bible,

    Je suis désolé pour monsieur Raël ! Votre monde. Je vous le dis ! Ce n'est pas celui qui va devenir la réalité dans la laquelle nous vivons... Non ! On n'ira pas dans les étoiles et les anges du futur ils sont maintenant en panne, cela faute de machines à voyager dans l'espace et le temps... Plus de soucoupes volantes et ausi il n'y a plus de systèmes qui nient la relativité d'Einstein...

    Ce monde il reste bloqué... La science ? Oui ! Mais de nos jours, elle manque cruellement d'imagination, à savoir qu'un budget pour un projet avec des idées technologiques, ce n'est hélas que de la technologie pour application à des systèmes industriels et ce n'est pas cela qui changera la Nature de la Physique, les technosciences je suis désolé pour nos scientifiques contemporains, mais elles ne sont pas La Science avec une Majuscule...

    Plus sérieusement j'entends parler de ces gens qui sont parait-il de la droite la plus classique et qui ont des idées révolutionnaires sur notre devenir commun... Peut-être qu'un jour l'idéal communiste, ça sera une vérité partagée par la droite et la gauche, soit un Juste partage commun...Pour ma foi dans nos lendemains, je ne sais pas demain et je suis assez fatigué... Non ! Je ne veux plus jouer au prophète, ni faire de ces trucs bizarroïdes comme ceux que j'ai déjà faits dans le passé dans les années 70...

    Vous savez ! Pour ma propre foi ! C'est pour moi avant tout une espérance partagée... Oui ! Peut être avec une dame à laquelle que pense depuis longtemps... Mon choix c'est plutôt Madame Danielle Messia qui n'est hélas plus là parmi nous... Alors que la Marie du Ciel...Je n'ai pas de problème avec Marie, mais il ya trop de choses qui sont trop connotées, toutes celles de la religion catholique sur elle, Il ya des apparition de Marie que je n'aime pas trop à cause de leur anti-communisme  qui reste assez primaire... 

    Pour La Marie qui est la reine du ciel avec tout le tralala royal et tout les choses qui vont avec... Moi Je reste avec une âme profondément républicaine qui est celle  de vouloir un partage entre tous et je ne veux surtout pas de rois, ni d'empereurs qui chapottent ce monde où nous sommes...Puis Non ! Pas de bon Dieu et pas de mauvais Diable... Car je n'aime pas l'idée d'une guerre éternelle entre le bien et le mal, pour moi le dualisme c'est une stupidité philosophique...

    Oui ! Je me contenterais d'une dame qui est venue vers moi au pire de mes folies et celle-là qui voulait partager ma vie... Danielle messia que j'espère et que je t'attends encore, malgré son absence et pour la réalité de sa mort ?Je ne sais pas !  Je me méfie de ce rtuc des raéliens à savoir les clone, celle que j'aime elle est unique et n'est elles pas le produit d'une folie matérialiste sectaire..

    Je ne rêve plus de grands machins, Je me dis toujours et encore que tout est possible mais qu'il faut  aussi faire des choix car tout n'est pas bon, je sais et je garde en moi cette idée de cette foi qui est faites, d'attentes, d'une vraie fidélité, de l'espérance commune et aussi de partages en commun...Je songe parfois à ces idées de Bien et de Mal et je me dis souvent : Quesaquo Le Bien ? Quesaquo Le Mal ?

    II me vient souvent cette pensée c'est que le Bien et le Mal, c'est un dualisme qui est issu d'une d'origine communautaire, à savoir que le Bien , c'est nous et que le Mal, ben c'est eux... Il est parfois si simple de juger quelqu'un comme un ami ou un ennemi... Je suis désolé pour toutes les idées religieuses qui sous-entendent ce concept; la Terre, elle est faite de plusieurs milliards dêtres humains et de beaucoup de vies anuimales et végétales... Et se  vouloir battre stupidement pour imposer une vision de son monde personnel, pour moi c'est cela le Mal et ce n'est pas une autre chose...

    Mon Dieu à moi, c'est un Dieu qui admets la complexité... Et Celui-là, il ne décide pas de l'avenir qui vient, cela n'en déplaise aux fous raéliens, La complexité n'est pas une chose binaire donc  ce n'est pas une chose qui soit simple à comprendre, je sais aussi que le partage entre tous, cela  reste la seule chose commune....

    A savoir et je vous le redis : L'avenir il n'est pas écrit ! La machine à voyager dans le temps, elle reste encore dans nos rêves de projets scientifiques... il ya la relativité d'Einstein qui bloque ce monde possible, de plus je suis assez conscient de toutes les saloperies de destruction qui sont faites sur des vies animales, végétales et aussi tous nos déchets qui polluent notre planète... Oui ! Ce sont,des horreurs qui ont été faites par l'Homme sur notre petite Terre en moins de 100 ans et heureusement pour les vies extra-terrestres que nous n'allons dans ce ciel...

    Donc nous n'irons pas détruire les autres être vivants non-humains qui sont dans le ciel, c'est aussi une bonne chose de savoir notre monde, il soit plus limité pour des raisons peut être mal comprise; nous restons seuls sur cette planète donc plus responsables

    Paris le 11 janvier 2018 reprise d'un vieux truc de décembre 2018

  • Vous n'avez pas cent balles à me donner

    Vous n'avez pas cent balles à me donner
     
    OUI ! Je suis ce rigolo qui écrit sans cesse et sans faim
    Car lui, Il ne sait pas s'il écrit une chose qui soit nouvelle
    Je me dis  aussi parfois ! Et alors qu'est-ce qu'il te faut de plus ?
    Plus de mille milliards de poèmes et pas plus de gros sous
     
    Il faudrait ! Tout ce qui est à voir, sinon à faire pour demain
    Je ne sais trop que vous dire, de tout cela qui nous vient là
    Non le pire ne serait pas la mort, mais un monde  soumis
    Avec l'esclavage comme la seule solution donnée pour de l'argent
     
    J'ignore  ce que je vaux, avec que de l'argent, sonnant et trébuchant
    Je suis un de ces bavards ridicules, tous ceux là que l'on nomme poètes
    Il est rare qu'un poète, quelques soit-il, il gagne beaucoup d'argent
    Non ! On ne spécule pas du tout sur un poème, je l'écris et pas plus
     
    Dad ! Tu n'es pas le seul à ne pas aimer, ce monde que tu trouves trop idiot
    Mais la mort ce n'est pas la solution au problème, mais une échappatoire
    Et vouloir vivre L'histoire du paradis et de L'enfer qui soit sur notre Terre
    C'est un fait très réaliste, Je le sais bien depuis un bout de temps  de mon vécu
     
    Peut être qu'avant Les financiers et leurs folies, on pouvait vraiment choisir
    La merde financière elle existe,  cela quelques soit  l'origine de tout ce fric
    Celui qui vient et disparait sans cesse,  dans toutes les spéculations de la Bourse
    Avec des folies spéculatives qui spéculent sur ce vent qui tourne souvent
     
    Ou bien, c'est  toute la manne qui est issue de la  seule vente du pétrole
    Celle-ci ! Ben elle a corrompu toutes les bonnes idées chez les musulmans
    Les émirs, ils préfèrent s'assoir sur  leur confort, et ça c'est assez sûr
    Rendons tout à l'humain, toute son humanité qui est sa  seule vraie valeur
     
    Oui ! La solution, ça serait de pouvoir imposer des règles au pognon
    A ces gens qui n'aiment que l'argent, et qui oublient tout  le reste
    Dans le passé, il y a eu  des penseurs économistes comme Keynes
    Et Ils disaient qu'il fallait redistribuer l'argent par des circuits et les impôts
     
    Pour que le circuit économique, il puisse vraiment prospérer
    Cela en redonnant un peu de pourvoir d'achat au moins riches
    Et que la richesse, elle soit  vraiment une histoire de nature économique
    Et non pas des histoires de spéculations purement financières
     
    La poésie ce truc bizarre qui ne coute jamais que du presque rien
    Et je sais aussi  tous ces petits trucs idiots, parfois Ils m'aident plutôt bien
    J'ignore le nombre de poèmes qui ont été écrits depuis les débuts de l'humanité
    Mais je sais aussi toutes les fortunes qui montent et qui descendent
     
    Un chien du hasard, me dira-t-il un jour, tout ce qui est le meilleur
    Entre un bon os ou une bonne caresse donnée avec  tendresse
    J'ignore la richesse, pour moi ce sont  tous mes petits mots qui sont écrits
    J'ignore si un jour  je serais  une valeur comme le sont Opel  ou Apple
     

    Paris 9 janvier 2019