compteur de visite

Le "Moins" et le "Plus" du point de vue philosophique

Le "Moins" et le "Plus" du point de vue philosophique

Peut-on bâtir une éthique à partir du moins ? La réponse est non ! Cela n'est pas acceptable ! Mais je ne crois pas non plus qu'on que l'on puisse bâtir une philosophie avec un positif infini et sans limite. Le point de vue de l'expansion illimitée, cela ça date des début de l'humanité avec ce fameux adage "Croitre et Multiplier". Un adage qui a donné toute une Histoire de violences, de conquêtes et de massacres. De même l'idée de faire moins, c'est plus une idée communiste où nous ne sommes pas plus riche que le voisin. Ce qui est contraire à cette idée d'expansion propre au capitalisme. De nos jours les tenants de l'écologie tiennent de propos sur les limites de notre planète et de l'urgence à réduire le pillage des ressources naturelles. Le problème philosophique qui reste là dessous c'est celui-là : Peut-on faire des projets en diminuant notre propre désir d'expansion ? A savoir qu'a priori nous n'échapperons pas à une pauvreté généralisée dans la réalité du partage de nos richesses entre tous, si nous laissons faire une surpopulation, ce qui n'est pas un concept très optimiste. Car dans un monde surpeuplé même les gens très riches, ils ne tiendront pas longtemps devant la croissance de la population mondiale. Sans être d'un malthusianisme convaincu, la gestion de notre avenir, elle sera compliquée, nous ne pouvons voir une terre surpeuplée de cet avenir et il y aura sûrement des conflits, que ce soit pour le partage des richesses et de l'espace. Ou bien aussi le trop grand nombre, ce surnombre qui pose en soit le problème politique de la gestion sociale, médicale du grand nombre et aussi du chômages... Oui ! Il faut trouver un sens à la réalité qui n'augmente plus et à la baisse de nos ressources, ce n'est pas une philosophie qui soit très optimiste. Pour moi , il faut mettre en avant cet humain et en voir toute sa valeur intrinsèque. L'Homme n'est pas dans un troupeau, et la richesse, elle viendra du cœur et non plus de la force de travail. Vous savez ! L'écologie rends profondément pessimiste et il y a de quoi. Mais je crois encore en une humanité qui sera capable de réparer ses erreurs. Le contrôle des naissances et la stérilisation des femmes, c'est juste une idée colonialiste qui est déjà appliquée dans certains pays pauvres. Je sais l'Histoire de notre Humanité, je sais aussi des choses horribles, mais je sais aussi ce dont un Homme est capable. J'espère dans cet Homme. Peut être un jour nous irons dans l'espace avec des possibilités qui dépassent notre physique actuelle, cela dans le futur qui nous viendra, mais en attendant, nous devons vivre sur cette petite Terre de rien du tout

Paris le 25 juin 2017

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau