Psychologie de bazard, religieux, Philosophie

  • Demain ? C'est à voir ! la suite

    Demain ?  C'est à voir ! La suite...

    Sur mes  diverses radios
    J'entends plein  de choses
    Sur le coronavirus  cette horreur

    Et pas mal de trucs  divers
    Sur l'économie et l'argent
    Oui ! On peut parler de crise

    Bruno Quinchez Paris le 27 mars 2020

  • Rente ou Poésie...

    Rente ou Poésie...

    Vous savez ! Hé bien ! Je ne connais pas tout !
    Dans toute les motivations, de l'âme d'un poète
    A-t-il besoin d'argent, ou d'un peu de tendresse ?
    La réponse reste facile, du moins me semble-t-il  !

    Dans notre longue histoire littéraire, celle de la France
    Cela bien avant notre économie capitaliste contemporaine
    Les poètes croyaient aux idées comme si la poésie était libre
    Du moins ils y croyaient, la révolution revivait parmi eux

    Dans notre littérature française il y a des époques bien marquées
    Avant ou après Hugo et Rimbaud, ils ont refait un nouveau monde
    Entre propos divers ou révolutionnaire qui étaient plus ou moins rêvés
    J'ignore ce en quoi ils croyaient à tous les deux, ces poètes là

    Ils parlent tous les deux aux contemporains de leurs époques
    Entre Napoléon et ce monde qui se recompose en Europe
    Les colonies lointaines et des guerres pour des territoires
    Mais il y a des choses compliquées sur nos capacité militaires

    Notre vingtième siècle il fut hélas beaucoup trop atroce
    Entre deux guerres mondiales entre nous les européens
    J'ignore pourquoi toutes ces haine entre français et allemands
    Il n'y avait jamais que des vérités pas vraiment sympas sur l'économie

    Deux pays qui s'affrontaient partout, dans nos vies très ordinaires
    Oui ! Vous savez ces deux guerres mondiales, elles furent horribles
    Je ne sais pas de tendresse, qui soit donnée à ces européens sur le front
    Ils ignoraient l'idée de notre époque qui est celle de notre Europe unie

    Puis essayez donc de savoir, si parfois la poésie serait elle rentable ?
    Donc surtout, Il ne faut pas y voir, qu'une sordide histoire de sous
    De nos jour nous vivons dans ce monde, celui des médias branchés
    Un poète que vend-t-il ? Ou une âme ne se vends-elle pas ?

    J'ai rarement vu un rentier plein d'argent qui soit un poète
    Et qui vende sa poésie pour pouvoir gagner des sous...
    Les poètes que je connais ici sur TLP. Ils sont fauchés
    Il n'y a qu'Arthur Rimbaud et Jacques Prévert qui sont bien vendus

    La poésie ? Je sais pas! Qu'est ce donc que cette chose ?
    On peut dire que malgré tout elle reste toujours libre !
    Même si parfois des publicitaires d'un monde communs
    Ils utilisent certaines choses qui paraissent poétiques

    Un enfant qui babille, il ignore le prix de ses babils
    Pour moi c'est pareil pour des mots qu'on balance
    Ils suffit de peu pour qu'une œuvre, elle soit poétique
    Je sais aussi des canons de notre passé littéraire

    Bruno Quinchez Paris le 23 mars 2020

     

  • Qu'est-ce que la réalité ?

     

     

     

    Qu'est-ce que la Réalité ?

    Parfois c'est dur à vivre, avec tous les bavardages incroyables
    Tous ceux là, il y a comme un bruit de bavards en moi-même
    Non ! Je ne suis pas prophète, et parfois j'en ai marre de ces bavardages

    Il n'est pas simple, de penser à la religion, dans ce monde de dingues
    Alors je ne dis plus rien ! La vie continue sans que je dise quoique ce soit
    Je me dis en moi même, certes j'ai aussi quelques jugements moraux
     
    Mais je ne pense pas vouloir donner des leçons de morale à des disciples
    Je sais trop de dingues sectaires, des fous qui firent des sectes exécrables
    Je sais seulement mon passé vécu, dans mes années soixante dix
     
    Vous savez ! Parfois je le dis que j'ai fait des choses qui sont assez bizarres
    Demain ! Non ! Il ne m'appartient pas ! Je le sais ! C'est ma manière de vivre
    Oui ! Cela reste une de ces convictions qui me sont vraiment personnelles
     
    Ce monde, il est beaucoup plus compliqué, la psychologie est mal comprise
    Malgré tous les poncifs, comme tous ceux que disent, nos contemporains
    Ce qui adviendra demain ! Personne ne peut le dire ! Même les prophètes !
     
    Car ce n'est pas une chose qui est vraiment prévue, comme tous nos présents vécus
    Oui ! Pouvoir dire un jour : Que la nuit soit ! Et alors voir l'obscurité pour tous
    Cela reste assez mal compris, un truc vécu dans la réalité psychologique commune
     
    tout ça ! ça vous étonne peut être ! Mais dans les années soixante-dix de mes vingt ans,
    vous savez! Ben j'ai vécu de ces choses très bizarres, et ce n'était pas vraiment des fantasmes
    Mais avec le temps, je sais maintenant qu'il existe  pour cela tous les dangers possibles
     
    De ces choses de la psychologie existentielle, des réalités qui sont trop mal comprises
    Oui ! ces choses de la vie qui ne sont pas toujours comprises, les fous, ils savent bien !
    Notre Psychologie de masse, elle évite des phénomènes qui sont dit irrationnels,
     
    Mais l'Histoire, elle dément toutes des dingueries, mal comprise et pas communes
    J'aime bien Le gars Jésus il ne voulait pas avoir le pouvoir face aux soldats romains
    Il avait aussi quelques dons comme de guérir et d'aider les hommes à vivre
     
    Mais je n'aime pas toutes les folies qui vinrent après son bref passage sur terre
    Je sais certaines choses qui sont bien réelles dans mon propre vécu,
    Oui c'était parfois des choses qui paraitraient plutôt extraordinaires
     
     Mais en voyant deux mille ans de christianismes... Je me suis dis : Reste calme !
    Le ciel est plus grand que des rêves d'empires de la foi entre divers prophètes
    Je reste un démocrate, je n'aime pas trop les rois et les hiérarchies religieuses
     
    Il n'est écrit nulle part qu'il n'y ait qu'une seule vérité valables pour tous les hommes
    Je sais divers rêves qui sont faits par diverses minorités dans un monde maintenant pacifié
    J'ignore ce que je dois dire des religions diverses, et diverses vision de la foi

    Le ciel il est fait de myriades d'étoiles, avec autant d'êtres vivants, que de planète habitables
    Demain qui vient, il ne m'appartient pas, je vous laisse la liberté des choix
    Je ne sais si on doit enseigner la vérité ! Ou bien enseigner le partage
     
    J'ai appris que ce monde, il est fait des multiples choix, qui nous sont donnés
    La liberté ! C'est ma seule certitude, J'aimerais la vie,celle qui viendra
    Ne jamais croire n'importe quoi ! Toujours partager avec les autres ses propres rêves
     
    Le ciel est vaste je ne sais pas si nous iront dans le ciel c'est trop lointain
    Nos contemporains ? ils croient des choses qui sont apprises par notre Histoire
    L'Histoire ? Celle-là qu'on nous enseigne, pendant nos vies d'adolescents rêveurs

     
    Bruno Quinchez Paris le 25 février 2020

     

  • Quelques questions, sous forme d’Haïkaïs

     

     

    Quelques questions, sous forme d’Haïkaïs

    Ne rien vous dire !
    Est-ce là un vrai silence
    Ou bien l'absence ?

    J'ignore parfois
    Quelques gens bien trop connus
    Qui disent leurs vies

    Un philosophe
    C'est un gars plutôt sérieux
    Qui nous regarde

    Non ! Je ne sais pas
    S'il y a plus de vérités
    Dans tous les écrits

    Des fois je pense
    Que tous les écrits religieux
    Ne sont pas meilleurs

    Non ! je n'aime pas
    Ce dingue de saint Pierre
    Qui tue Annamias

    Bruno Quinchez Paris le 18 février 2020

  • Si j'étais Dieu ! Version du 21 janvier 2020

     

     

     

    Si j'étais Dieu !

    Oui ! Vous savez, Je serais bien emmerdé
    Par tous les hommes...divers et vivants
    Car ils nous disent tous parmi ceux là
    Il parait que je leur ais promis plein de trucs divers...
     
    Et ce qui est le plus chiant sans doute
    C'est que c'est un tel écheveau de choses
    entre des contradictions et des haines
    que je ne sais pas vraiment par où commencer...
     
    Rien que pour un petit bout de terre,
    il y a autant de titres de propriétés
    Mais moi que de trucs que j'aurais dits et faits...
    Mais non je vous dis que je ne suis pas Dieu...
     
    Et ce Dieu presque absent, je le constate,
    Il est totalement impuissant devant nos délires
    devant toutes nos conneries humaines...
    Je me dis, il faut balayer tout çà !
     
    Mais je suis un homme plutôt commun
    Donc je fais partie du lot. Soumis à l’entropie...
    Des fois je me dis si j'étais Dieu. Voilà un truc absurde
    Oui! Dieu ce truc indicible et beaucoup trop bavard

    Celui qui fait écrire par des prophètes à lui
    Dans des gros bouquins du passé et qui sontlus
    Il écrit tout ce que devrait être notre avenir
    Pour un certain nombre de gens qui sont choisis

    Mais la philosophie, l'amante des sages ;
    Elle me dit: Laisse dire! C’est seulement leur truc
    Mais tiens bon dans tout ce que tu crois juste
    Pourtant je le dis, ce serait si facile d'être Dieu...
     
    Juste une question qui est posée à nous tous
    Celle-là du jugement qui vient de tous les autres
    Mais cela ne nous est pas permis, je le sais

    Par la vraie sagesse partagée, celle des philosophes

    Bruno Quinchez Paris 15 janvier 2006, Paris le 21 Janvier 2020

  • Perdre la foi

     

     

    Perdre la foi

    Vous savez ! J’ai longtemps fréquenté l’église catholique
    J’ai eu dans ma jeunesse une éducation avec des curés divers et variés
    Et vous savez ! Non ! Je n’ai jamais eu de vrais problèmes avec eux
    Quelques uns, ils étaient Sans doute des vrais gens de gauche    

    Sans être marxistes ces prêtres ouvrier ils prônaient la lutte sociale
    Et d’autres curé dans ma famille, mais ils ne se situaient pas politiquement
    Mais il n’avait pas peur de prôner la foi avec le dogme enseigné
    Il y avait aussi une certaine tendresse pas une envie de me convaincre

    Récemment je suis allé dans ma paroisse proche de chez moi
    Et là le curé avec ses discours solennels et ses condamnations
     Il m’a complétement écœuré de voir dans une église qui exclue
    Prêchi prêcha ! Certes monsieur le curé, mais il y a tout le social qui est absent

    Déjà un peu avant j’avais un curé qui jouait le flic en pleine célébration
    En allant surveiller un tronc des dons pillé par un pauvre mec
    Quelques part arrêter une prière pour des histoires de sous ça ne me plait pas
    Puis dans ma famille les histoires de curé, ça n'existe plus, ils sont tous athée

    J’aime bien le pape François mais j’ai du mal avec l’église contemporaine
    La seule chose dont je crédité le pape c’est son rapport à l’argent
    Mon espoir c’est que le message de partage du christ il soit enfin compris
    Et que les évangélistes américains,ils cessent d’aimer l’argent avant tout

    Bruno Quinchez Paris le 5 Janvier 2019

  • Je doute...

    Je doute…

    Quand je lis ce que disent les évangélistes américains sur notre histoire et la durée de notre histoire ! Oui je doute d’un Dieu manipulateur ! Il est idiot de faire un Dieu manipulateur quand on connait l’histoire, notre monde ça fait 13.5 milliards d’années et dedans il ya toutes les histoires du vivant, il est absurde que de croire à une création ex nihilo comme le sont certaines choses de la Bible, Oui !  il ya dans la bible,une hisoire profondément humaine, je sais qu'il ya certaines choses plus ou moins mystiques, mais je ne crois pas que nous les hommes nous avons été contemporains des dinosaures

    Bruno Quinchez Paris le 3 janvier 2020

  • Un Joyeux Noël et une bonne nouvelle année

    L enfant des etoiles

     

    Joyeux  Noël pour vous et une bonne nouvelle année

    Ça y  est ! On est bien arrivé maintenant  à Noël !
    Pour moi ! C'est plutôt calme car sans enfant
    Je passe un Noël tout seul, tranquille chez moi
    Ma famille elle me laisse vivre ma  solitude

    Pour vous je vous souhaite à vous tous
    De voir  tous vos enfants et qu'ils soient  heureux
    Et le vous souhaite quelques petite choses sympas
    Quelques choses même pas célébré, Noël chez les curés

    Je sais toute les lumières de ce Noël que je vis
    Pour moi, c'est de penser à Jésus, qui vient sur terre
    Dans un monde contemporain qui est très matérialiste
    Je ne pense rien de l'église actuelle, mais elle est si manquante

    Le temps passe et toutes les années qui se suivent
    Je vois trop de prophètes qui sont plutôt des dingues
    Car ils nous annoncent le pire qui nous arrivera bientôt
    Pour dire vrai, je ne sais pas, ce que seront nos lendemains

    Deux mille vingt, la nouvelle année ! Oui ça m'impressionne !
    On entre pour notre calendrier, dans les années vingt
    je sais mes parents, ils sont nés dans les années vingt
    mon père est né en 1922 et ma mère ,elle est née en 1925

    Il y a sûrement des belles choses qui sont à aimer
    Un petit gamin qui rêve maintenant de ce demain
    Oui ! je le crois capable de plein de belles choses
    Par ce que lui, de nos jours, il a été beaucoup aimé

    Il n'est pas certain, que pour ce demain qui nous vient
    Ils soit assez bon, ou bien qu'il soit vraiment mauvais
    En relisant toute notre histoire passée récente
    Je sais bien des hommes qui sont capables de tout

    J'aime bien, le petit Jésus dans sa crèche, lui qui vient
    Je n'attends plus rien de choses vraiment  nouvelles
    Vous savez il y a aussi des millions de petits enfant
    Alors ! Accueillons les, avec beaucoup d'amour et de tendresse

    Bruno Quinchez  Paris le 25 décembre 2019 la fête de Noël

  • Le déluge? Un Mythe !

    Le déluge ? Un Mythe !

    Noé et les trucs comme le déluge, c'est dur d'y croire, j'ai entendu parler d'une dépression de -600 m, une dépression mesurée par rapport aux niveaux des mers de cette époque. Une dépression qui était située près de la mer rouge qui a été comblée par l'eau de la mer, Parait il pour des raisons sismiques qui ont ouverts un passage, ça a duré un bout de temps,mais je ne sais pas trop. Les historiens, ils situent cet évènement à -7 000 ans avant JC. Le déluge c'est un mythe commun à tout le moyen-orient, il est à savoir que de nos jours il existe la mer morte, une dépression de -400 m au dessous du niveau de la mer

    Bruno Quinchez Paris le 18 décembre, une semaine avant Noël 2019

  • Prévoir demain ? On verra bien

     

     

    Prévoir demain ? On verra bien !

    Moi !  J'espère un peu, pouvoir rester dans les mémoires
    Mais pour l'avenir, celui qui vient maintenant,  je ne sais pas
    Là ! J'imagine une bibliothèque  qui est toute pleine de livres
    Qui sont écrits par de myriades de poètes et de rêveurs politiques

    Mais je n'aime pas trop le concept, des immortels de l’éternel
    A la longue, ils sont vraiment des gens très chiants, cela  par une morale trop idiote
    Puis de toutes façons, je ne sais bien, cette morale de tous prophètes de la Bible
    Et même  tous les dingues qui sont plus ou moins religieux et qui sont prêts au pire

    Tous ces gens qui ont la foi, celle-là qui déciderait pour nos lendemains
    Mais pour moi, Ils sont bien trop absents de tous nos vécus, de l'ordinaire
    J'aime tous ces gens du quotidien, ceux- là qui n'ont pas peur de la mort
    Car ils savent aussi que le monde, il changera  sûrement sans eux

    Il est assez fou de croire à toutes ces histoires écrites autrefois
    J'aime à penser que nous écrivons, dans un monde qui change
    Je ne sais pas si les prophéties faites, et qui  sont pas vraiment réalistes
    Un écolo  et le CO² ! Ce n'est pas pire qu'un fou de Dieu qui est prêt à tout

    Cet enfant à qui je donne la main, il ignore bien toutce que je dirais
    Mais je sais toute la tendresse amicale que je peux lui donner
    Nous sommes dans un monde qui est peut-être assez limité
    Mais je sais aussi des possibles, tout ceux qui ne sont  pas dits

    Alors pour demain, on verra bien pour les étoiles du ciel
    Je sais aussi de sales histoires qui sont liées à de  l'argent
    Je ne sais pas demain ! Mais je connais quelques craintes
    Demain n'est pas écrit ! Cela n'en déplaise aux fous de l'Apocalypse

    Bruno Quinchez Paris le Vendredi 13 décembre 2019
    la sainte Luce et quelques grèves