Psychologie de bazard, religieux, Philosophie

  • Si j'étais Dieu ! Version du 21 janvier 2020

     

     

     

    Si j'étais Dieu !

    Oui ! Vous savez, Je serais bien emmerdé
    Par tous les hommes...divers et vivants
    Car ils nous disent tous parmi ceux là
    Il parait que je leur ais promis plein de trucs divers...
     
    Et ce qui est le plus chiant sans doute
    C'est que c'est un tel écheveau de choses
    entre des contradictions et des haines
    que je ne sais pas vraiment par où commencer...
     
    Rien que pour un petit bout de terre,
    il y a autant de titres de propriétés
    Mais moi que de trucs que j'aurais dits et faits...
    Mais non je vous dis que je ne suis pas Dieu...
     
    Et ce Dieu presque absent, je le constate,
    Il est totalement impuissant devant nos délires
    devant toutes nos conneries humaines...
    Je me dis, il faut balayer tout çà !
     
    Mais je suis un homme plutôt commun
    Donc je fais partie du lot. Soumis à l’entropie...
    Des fois je me dis si j'étais Dieu. Voilà un truc absurde
    Oui! Dieu ce truc indicible et beaucoup trop bavard

    Celui qui fait écrire par des prophètes à lui
    Dans des gros bouquins du passé et qui sontlus
    Il écrit tout ce que devrait être notre avenir
    Pour un certain nombre de gens qui sont choisis

    Mais la philosophie, l'amante des sages ;
    Elle me dit: Laisse dire! C’est seulement leur truc
    Mais tiens bon dans tout ce que tu crois juste
    Pourtant je le dis, ce serait si facile d'être Dieu...
     
    Juste une question qui est posée à nous tous
    Celle-là du jugement qui vient de tous les autres
    Mais cela ne nous est pas permis, je le sais

    Par la vraie sagesse partagée, celle des philosophes

    Bruno Quinchez Paris 15 janvier 2006, Paris le 21 Janvier 2020

  • Perdre la foi

     

     

    Perdre la foi

    Vous savez ! J’ai longtemps fréquenté l’église catholique
    J’ai eu dans ma jeunesse une éducation avec des curés divers et variés
    Et vous savez ! Non ! Je n’ai jamais eu de vrais problèmes avec eux
    Quelques uns, ils étaient Sans doute des vrais gens de gauche    

    Sans être marxistes ces prêtres ouvrier ils prônaient la lutte sociale
    Et d’autres curé dans ma famille, mais ils ne se situaient pas politiquement
    Mais il n’avait pas peur de prôner la foi avec le dogme enseigné
    Il y avait aussi une certaine tendresse pas une envie de me convaincre

    Récemment je suis allé dans ma paroisse proche de chez moi
    Et là le curé avec ses discours solennels et ses condamnations
     Il m’a complétement écœuré de voir dans une église qui exclue
    Prêchi prêcha ! Certes monsieur le curé, mais il y a tout le social qui est absent

    Déjà un peu avant j’avais un curé qui jouait le flic en pleine célébration
    En allant surveiller un tronc des dons pillé par un pauvre mec
    Quelques part arrêter une prière pour des histoires de sous ça ne me plait pas
    Puis dans ma famille les histoires de curé, ça n'existe plus, ils sont tous athée

    J’aime bien le pape François mais j’ai du mal avec l’église contemporaine
    La seule chose dont je crédité le pape c’est son rapport à l’argent
    Mon espoir c’est que le message de partage du christ il soit enfin compris
    Et que les évangélistes américains,ils cessent d’aimer l’argent avant tout

    Bruno Quinchez Paris le 5 Janvier 2019

  • Je doute...

    Je doute…

    Quand je lis ce que disent les évangélistes américains sur notre histoire et la durée de notre histoire ! Oui je doute d’un Dieu manipulateur ! Il est idiot de faire un Dieu manipulateur quand on connait l’histoire, notre monde ça fait 13.5 milliards d’années et dedans il ya toutes les histoires du vivant, il est absurde que de croire à une création ex nihilo comme le sont certaines choses de la Bible, Oui !  il ya dans la bible,une hisoire profondément humaine, je sais qu'il ya certaines choses plus ou moins mystiques, mais je ne crois pas que nous les hommes nous avons été contemporains des dinosaures

    Bruno Quinchez Paris le 3 janvier 2020

  • Un Joyeux Noël et une bonne nouvelle année

    L enfant des etoiles

     

    Joyeux  Noël pour vous et une bonne nouvelle année

    Ça y  est ! On est bien arrivé maintenant  à Noël !
    Pour moi ! C'est plutôt calme car sans enfant
    Je passe un Noël tout seul, tranquille chez moi
    Ma famille elle me laisse vivre ma  solitude

    Pour vous je vous souhaite à vous tous
    De voir  tous vos enfants et qu'ils soient  heureux
    Et le vous souhaite quelques petite choses sympas
    Quelques choses même pas célébré, Noël chez les curés

    Je sais toute les lumières de ce Noël que je vis
    Pour moi, c'est de penser à Jésus, qui vient sur terre
    Dans un monde contemporain qui est très matérialiste
    Je ne pense rien de l'église actuelle, mais elle est si manquante

    Le temps passe et toutes les années qui se suivent
    Je vois trop de prophètes qui sont plutôt des dingues
    Car ils nous annoncent le pire qui nous arrivera bientôt
    Pour dire vrai, je ne sais pas, ce que seront nos lendemains

    Deux mille vingt, la nouvelle année ! Oui ça m'impressionne !
    On entre pour notre calendrier, dans les années vingt
    je sais mes parents, ils sont nés dans les années vingt
    mon père est né en 1922 et ma mère ,elle est née en 1925

    Il y a sûrement des belles choses qui sont à aimer
    Un petit gamin qui rêve maintenant de ce demain
    Oui ! je le crois capable de plein de belles choses
    Par ce que lui, de nos jours, il a été beaucoup aimé

    Il n'est pas certain, que pour ce demain qui nous vient
    Ils soit assez bon, ou bien qu'il soit vraiment mauvais
    En relisant toute notre histoire passée récente
    Je sais bien des hommes qui sont capables de tout

    J'aime bien, le petit Jésus dans sa crèche, lui qui vient
    Je n'attends plus rien de choses vraiment  nouvelles
    Vous savez il y a aussi des millions de petits enfant
    Alors ! Accueillons les, avec beaucoup d'amour et de tendresse

    Bruno Quinchez  Paris le 25 décembre 2019 la fête de Noël

  • Le déluge? Un Mythe !

    Le déluge ? Un Mythe !

    Noé et les trucs comme le déluge, c'est dur d'y croire, j'ai entendu parler d'une dépression de -600 m, une dépression mesurée par rapport aux niveaux des mers de cette époque. Une dépression qui était située près de la mer rouge qui a été comblée par l'eau de la mer, Parait il pour des raisons sismiques qui ont ouverts un passage, ça a duré un bout de temps,mais je ne sais pas trop. Les historiens, ils situent cet évènement à -7 000 ans avant JC. Le déluge c'est un mythe commun à tout le moyen-orient, il est à savoir que de nos jours il existe la mer morte, une dépression de -400 m au dessous du niveau de la mer

    Bruno Quinchez Paris le 18 décembre, une semaine avant Noël 2019

  • Prévoir demain ? On verra bien

     

     

    Prévoir demain ? On verra bien !

    Moi !  J'espère un peu, pouvoir rester dans les mémoires
    Mais pour l'avenir, celui qui vient maintenant,  je ne sais pas
    Là ! J'imagine une bibliothèque  qui est toute pleine de livres
    Qui sont écrits par de myriades de poètes et de rêveurs politiques

    Mais je n'aime pas trop le concept, des immortels de l’éternel
    A la longue, ils sont vraiment des gens très chiants, cela  par une morale trop idiote
    Puis de toutes façons, je ne sais bien, cette morale de tous prophètes de la Bible
    Et même  tous les dingues qui sont plus ou moins religieux et qui sont prêts au pire

    Tous ces gens qui ont la foi, celle-là qui déciderait pour nos lendemains
    Mais pour moi, Ils sont bien trop absents de tous nos vécus, de l'ordinaire
    J'aime tous ces gens du quotidien, ceux- là qui n'ont pas peur de la mort
    Car ils savent aussi que le monde, il changera  sûrement sans eux

    Il est assez fou de croire à toutes ces histoires écrites autrefois
    J'aime à penser que nous écrivons, dans un monde qui change
    Je ne sais pas si les prophéties faites, et qui  sont pas vraiment réalistes
    Un écolo  et le CO² ! Ce n'est pas pire qu'un fou de Dieu qui est prêt à tout

    Cet enfant à qui je donne la main, il ignore bien toutce que je dirais
    Mais je sais toute la tendresse amicale que je peux lui donner
    Nous sommes dans un monde qui est peut-être assez limité
    Mais je sais aussi des possibles, tout ceux qui ne sont  pas dits

    Alors pour demain, on verra bien pour les étoiles du ciel
    Je sais aussi de sales histoires qui sont liées à de  l'argent
    Je ne sais pas demain ! Mais je connais quelques craintes
    Demain n'est pas écrit ! Cela n'en déplaise aux fous de l'Apocalypse

    Bruno Quinchez Paris le Vendredi 13 décembre 2019
    la sainte Luce et quelques grèves

  • Plaidoyer pour une responsabilité face à l'économie (reprise d'une discussion)

    Plaidoyer pour une responsabilité face à l'économie (reprise d'une discussion)

    Chère madame, sans vouloir vous offensez
    Je préfère payer des impôts que donner mes sous
    A des entreprises qui ne feront
    Jamais de cadeau sur mes prestations sociales,

    Vous me direz que les pauvres n'ont qu'à bosser,
    C'est exactement le même cliché que vous employez
    En disant que si l'état est riche
    C'est par ce qu'il possède beaucoup

    (Ce qui est faux les impôts ont été baissés
    Pour des raison de clientélisme politique)
    C'est grâce à la productivité des entreprises,  
    Ce qui ne prouve rien,
     
    La démocratie c'est la répartition
    Des richesses par la redistribution,
    Aujourd'hui il y a des riches
    Qui sont encore plus riche

    Il y a aussi plus de pauvres
    Et ce n'est pas une bonne philosophie,  
    Ma philosophie viendrait plutôt de celle de Keynes
    Qui était pour une circulation de l'argent

    Et non pas une capitalisation
    Pour fonds de pension comme en ce moment,
    Cela pour dire simple l'épargne elle tue le présent
    Qui est le profit maximum pour fonds de pension

    Et l'appauvrissement général des populations
    Qu'elles soient moyennes et même les cadres,  
    La bourse n'est pas une pensée à long terme,
    Alors je préfère une capitalisation donnée

    A un état qui peut me garantir le long terme,
    Vous êtes de ces gens plein de sous
    Qui n'ont jamais utilisé les services sociaux
    Ne croyez pas que ces services soient inutiles

    Avant mon opération à cœur ouvert j'aurais raisonné
    Comme un égoïste qui ne veut pas payer ses impôts
    Maintenant je raisonne autrement c'est un fait
    Et nul ne peut vous dire tout notre usage des services sociaux

    Mais ne les négligez pas les statistiques sont là
    On dit parfois que les chiffres cautionnent les mensonges
    Ce n'est pas plus vrai qu'un discours politique
    J'aimerais parfois que l'argent devienne serviteur

    Je sais trop de maffieux qui s'enrichissent
    Dans  des sociétés anonymes et la spéculation
    L'impôt dans ces cas là, il n'existe plus vraiment
    La bourse qui monte c'est aussi un truc de fou

    Je ne suis pas prophète mais ce monde est instable
    Les ressource, elles ont beaucoup diminué
    Avec une population humaine qui est  en grosse croissance
    Bref je vois là dans ces faits de notre quotidien mal vécus

    Toutes les conditions elle sont suffisantes
    Pour faire un grand Krach
    C'est de la folie de faire confiance
    A la spéculation maffieuse

    Car elle est capable d'envisager
    Le pire pour pouvoir gagner plus
    De nos jours je ne sais pas,
    A qui je dois faire confiance,

    Dans tous nos politiciens
    Faire confiance c'est donner un pouvoir
    Mais pour nos politiques je ne sais pas
    Parfois j'ai de mauvaises impression

    Paris 30 mars 2005 remis en forme et ajouts le 28 octobre 2019

     

  • Sur le noir Version du 9 octobre 2019

    Sur le noir

    Il me vient des pensées sur le noir, pour certains le mal est lié à l’idée du noir, dans les faits, le noir c’est l’absence de lumière, mais vous savez, pour moi il est idiot, de faire une vérité unique sur la lumière, certes la lumière, elle permet de poser un jugement sur les choses qui sont éclairées mais pour moi, il est complément idiot de juger tout ce que l’on ne connait pas ! À savoir que pouvons-nous dire de l’obscur ? Dans le passé, celui là même qui est encore tout récent, ce mot obscur c'était l’exact inverse de la foi révélée ! Non !  Je ne sais pas si les forces obscures elles existent ! Quesaquo que le diable ? Il est à savoir que Satan, dans les origines de l'ancien testament, c'était un ange parmi les autres, certes il était un grand questionneur face à Dieu.... Puis  Vous savez non moi ! Je ne crois pas trop  à l'obscur comme étant le mal ! Je sais aussi que notre monde, il est plus compliqué que ce monde qui est éclairé par une lumière, il est à savoir qu’il existe aussi des êtres qui vivent sous la terre et qui se contentent de la chaleur de la terre ces êtres là, ils ne connaissent pas le soleil, peut-être aussi doit on dire que la vie, elle est issue d’une histoire où la lumière, elle a permis certains arrangement entre des molécules cela pour constituer des êtres vivants il est sûr que sans la photosynthèse, il n’y aurait pas eut, cette expansion rapide de la vie sur notre planète ! Non ! Je ne crois pas trop à l’existence de bestioles ne vivants que dans le noir et qui seraient purement carnivores et de ces êtres quasi diaboliques qui vivraient sans la lumière! Le noir, c’est un concept qui est encore assez mal compris ! J’imagine des myriades de choses qui sont non-éclairées et qui ne seraient pas forcément mauvaises, vous savez, je songe parfois aux anges ou à des êtres qui sont hors de nos visions j'imagine des êtres non visibles qui agiraient dans notre monde parfois je trouve aussi que ces êtres, ils sont aussi beaucoup trop humains, ou du moins par diverses expériences de mon vécu, je trouve qu’ils sont beaucoup trop faillibles, en voyant des faits qui de passent dans des réalités pas toujours si ordonnées là ! Je ne sais peut être pas ce qu’est la réalité ? Je la crois plus complexe que le concept de dualisme binaire, il est à savoir que vouloir choisir entre le bien ou le mal, ce n'est pas simple ! Dans le ciel immense je n’imagine pas le pire avec des êtres qui seraient vraiment mauvais non ! Je m’imagine des myriades d’êtres avec des manières de vivre et de se mourir très différentes de nous humains, mais y voir le mal ou le bien! Là êtes-vous sérieux ? Vous savez s’il y a un être qui est un très grand prédateur c'est surement nous l'homme cet égo monstrueux ! Pour l’exemple, je pense à nous les hommes qui avons dû faire disparaitre en moins de cent ans des myriades d’animaux et à que je sache depuis 15 ans, il y a aussi cette réalité que les insectes, ils disparaissent connaissez vous cette histoire des vitres de l'avant des voitures qui sont beaucoup moins sales qu'il y a 15 ans et tout ça, ça se joue dans les faits et sur pas mal de réalités entre autre les oiseaux qui n’ont plus cette nourriture que sont ces insectes pour se nourrir,  et il y a aussi la pollinisation par les insectes pollinisateurs, va-t-on un jour pollinniser les fleurs pour remplacer les abeilles absentes

    Bruno Quinchez Paris le 9 octobre 2019

     

  • Marre des gros égos... J'ai envie de disparaitre

    Marre des gros égos et des poètes qui la ramène toujours quoiqu'on leur dise, j'ai envie d'une grande tranquillité donc d'un vrai silence, tant pis si je n'écris plus... Oui ! Vous savez la vie, ça se partage et ce n'est pas une engueulade ! Là j'ai un de mes neveux à qui j'ai envoyé une carte pour son anniversaire et qui m'a oublié, je songe de plus en plus à la mort comme un repos 

     

  • Merci !

     

     

     

    Merci !

    Merci ! C'est assez gentil comme réponse
    Et c’est, je vous le dis, toujours plutôt sympathique
    Que d'être comparé à de grands bonshommes,
    Je ne sais pas, si un jour je serais un grand

    A vrai dire, il est plutôt vrai que là je subis
    De nos jours et cela  hélas depuis un bout de temps
    C'est une trop grande solitude de vieux mecs,
    Vous savez ! J’évite maintenant les lieux publics

    Des lieux où les poètes, ils discutent
    Et de ces endroits où ils disent leur textes,
    Moi je vous dis : Je n’existe que par le net !
    Des endroits connectés, que je fréquente assidument

    Il y a entre autres ce site littéraire Atramenta
    Et aussi d’autres sites comme Toute La poésie
    Mais moi je vais aussi sur mon propre site de blog
    Où je sais très bien que je suis beaucoup lu

    Parfois je me dis en me relisant, ainsi en moi-même
    Sans doute je pourrais peut être, être beaucoup plus connu
    Mais j'évite La publicité et je préfère rester silencieux
    Il y a peut être ce grands désir et de vraies tranquillités,

    Non ! Je n’ai pas envie d’avoir la grosse tête
    Alors vous savez, je me dis que je m’en fous un peu...
    Nota Bene, Il y a un fait, j'évite les réseaux sociaux
    Et tous ce monde des bavard impénitents et terribles

    Oui ce sont des lieux qui sont beaucoup trop bavards
    Où il y a toutes les rumeurs possibles et répétées,
    Celles-là qui ont souvent cours et cela trop facilement...
    Il y a plus de mille manières de dire n’importe quoi

    Vous savez déjà dans les années quatre-vingt,
    Il y a une dame qui me draguait comme poète
    pour que j'entre dans sa boite de Publicité et que je me vende
    Des mots choisis pour son équipe de vendeurs en pub

    Etre vu par elle, comme le créatif de nouveaux slogans,
    Non moi ! Je n'ai pas du tout apprécié du tout ce truc là,
    Non ! Je ne vends pas toute ma poésie ! Oui ! Je la vis
    Faire quelques babillages, et ne pas être toujours sérieux

    j’ignore ce que je deviendrais après ma vie qui passe,
    puis je vous encore merci pour les comparaisons
    Les grands hommes, ils demeurent bien connus
    Les poètes célèbres, ils nous parlent et ils revivent

    Bruno Quinchez Paris le 26 septembre 2019